Bousculade meurtrière : Un deuil national de 3 jours décrété en Côte d’Ivoire ( PR )

  • Source: : Abidjan.net | Le 02 janvier, 2013 à 11:01:30 | Lu 12711 fois | 13 Commentaires
content_image

Bousculade meurtrière : Un deuil national de 3 jours décrété en Côte d’Ivoire ( PR )

Abidjan - Le président ivoirien, Alassane Ouattara, a décrété mardi un "un deuil national de trois jours, à compter de mercredi", suite à la bousculade survenue mardi au Plateau et ayant fait une soixantaine de morts et plus de deux blessés, annonce un communiqué de la Présidence de la République dont copie a été transmise à l’AIP.


"En raison de ce drame, le Président de la République décrète un deuil national de trois jours à compter du mercredi 2 janvier 2013", note le document, qui ajoute qu’"en conséquence, la cérémonie de présentation des vœux au Chef de l’Etat, initialement prévue pour le jeudi 3 janvier 2013, est reportée à une date ultérieure".
Ces incidents sont intervenus aux environs d'une heure du matin, sur la voie séparant le stade Houphouët-Boigny et l’Assemblée nationale, alors qu’une foule immense de personnes venues d’autres communes du district d’Abidjan, tentaient de retournaient chez eux, après avoir assisté au lancement des feux d’artifice du nouvel an (2013).


Quarante-huit blessés avaient été hospitalisés au CHU de Cocody, la plupart atteints de fractures des membres inférieurs, contusions et traumatismes crâniens. Trente-et-un d’entre eux ont été libérés quelques heures plus tard, a appris l’AIP de source médicale. Dix-sept autres personnes sont encore retenues en observation, dont certains devraient être libérés dans les heures à venir selon la même source.
"Le Président de la République présente ses condoléances les plus attristées aux familles et aux proches des victimes et les assure de toute sa compassion dans ces circonstances douloureuses. Aux blessés, il souhaite un prompt rétablissement", souligne le communiqué, précisant que ", le Chef de l’Etat a instruit le gouvernement de procéder à la prise en charge totale des victimes".


Alassane Ouattara qui s’est rendu en fin de matinée, ce mardi, au chevet des blessés évacués au CHU de Cocody (Abidjan-Est), "a par ailleurs demandé qu'une enquête soit menée le plus rapidement pour déterminer les circonstances et les causes de cette bousculade".

Le ministre de l'Intérieur Hamed Bakayoko a confirmé la soixantaine de morts sur le plateau du journal de la mi-journée de la RTI 1. M. Bakayoko qui n’a pas donné de détail sur les circonstances de ce drame a annoncé la mise en place d’une cellule de crise au siège de l’office national de la protection civile pour la gestion de la situation, mais aussi d’aider les parents des victimes et personnes encore introuvables après le drame.


Auteur: Abidjan.Net - Abidjan.net






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (8)


Keykendo En Janvier, 2013 (11:34 AM) 0 FansN°: 1
Les africains ne font rien par demi mesure. Triste de mourir si inutilement...
Cocody En Janvier, 2013 (11:44 AM) 0 FansN°: 2
Que la terre leur soit legere. Le mieux serait de decentraliser les festivites du 31 decembre et autres, a Bassam, Treichville, Youpugong etc.

Dom Rewimi En Janvier, 2013 (11:58 AM) 0 FansN°: 3
La comedie du pouvoir.Hier à 20h on a consacré 30mn au discours de voeux du président outara à la r.t.i et à peine 10 minutes à cette tragédie en europe tous les pays qui sont en récession économoque ont suprimé le feu d'artice de fin d'année y compris la france notre modele. Le drame est que c'est la 2e année consécutive un tel accident arrive à abidjan en Angola c'est 10 morts dans un stade à dakar ce qui approuve le feu d'artifice du maire je leur réponds seulement que le sénégal ne se limite pas seulement à dakar dans les régions les hopitaux n'ont rien allez voir kolda, tamba podor kédougou où on extrait 4 tonnes d'or par an il y'a méme Pas un bon dispensaire.AMUSE- VOUS nous on vous pille vos richesses.
Bomb  En Janvier, 2013 (12:05 PM) 0 FansN°: 1
encore une fois mes condoleances a mes freres ivoiriens et aussi a mes freres senegalais pour les accidents a touba .

@dom rewmi tres bonne analyse .
Africain221 En Janvier, 2013 (14:23 PM) 0 FansN°: 4
ouattara chef de rebellion et les milliers d'ivoiriens tués depuis plus de 10ans par ta meute de chiens enragés pour te donner le pouvoir
Asss En Janvier, 2013 (14:43 PM) 0 FansN°: 5
RIP pour toutes ces morts
Yan En Janvier, 2013 (15:16 PM) 0 FansN°: 6
Condoléances à tous les ivoiriens.
Gege En Janvier, 2013 (16:58 PM) 0 FansN°: 7
et allez trois jours de deuil ..........decidement l afrique est rempli de faignants ou toute les occasions sont bonnes pour ne rien foutre .
Diplomate En Janvier, 2013 (17:56 PM) 0 FansN°: 1
pauvre cote divoire apres 10ans de guerre inutile entre lopposant gbagbo et le chef rebelle ouattara les deuils ne font ke se succeder avec des innocents ki perdent la vie toujours ke la grace du tout puissant revienne dans ce beau pays ce eldorado du temps dhouphouet
Koff En Janvier, 2013 (21:30 PM) 0 FansN°: 1
pas de récupération politique,les ivoiriens pleurent leurs morts
Al En Janvier, 2013 (08:58 AM) 0 FansN°: 8
lougnii dokh diii bouukheeuunnnterr ptinnn

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]