Burkina : Blaise Compaoré défendu par l’avocat français Pierre-Olivier Sur lors du procès du gouvernement Tiao

  • Source: : Webnews | Le 19 avril, 2017 à 10:04:30 | Lu 1904 fois | 3 Commentaires
content_image

L'ancien président burkinabè, Blaise Compaoré, le 18 septembre 2012.

C'est au titre d’ex-ministre de la Défense que l'ancien président burkinabè Blaise Compaoré sera jugé à partir du 27 avril à Ouagadougou aux côtés de 32 anciens ministres du gouvernement de Luc Adolphe Tiao. Sans surprise, l’ex-chef d’État ne se présentera pas devant les juges.

Le procès devant la Haute Cour de justice devrait, sauf rebondissement, s’ouvrir en l’absence du principal accusé, l’ancien président burkinabè Blaise Compaoré. Depuis son domicile d’Abidjan, en Côte d’Ivoire − pays dont il a acquis la nationalité −, l’ancien chef de l’État, poursuivi en tant qu’ex-ministre de la Défense, a fait savoir qu’il ne se rendrait pas à Ouagadougou le 27 avril prochain. Il sera en revanche représenté par son avocat français, Pierre-Olivier Sur.

Ce dernier, ancien bâtonnier du barreau de Paris, défend déjà les intérêts de François Compaoré, frère cadet de l’ancien Président. Pierre-Olivier Sur était récemment à Abidjan pour le procès des « disparus de Novotel », en marge duquel il s’est entretenu avec l’ex-chef de l’État burkinabè.

32 ministres poursuivis, dont Luc Adolphe Tiao

Au cœur des prochaines audiences devant la Haute Cour de justice : l’examen de la responsabilité des membres du gouvernement de Luc Adolphe Tiao dans la répression meurtrière de l’insurrection populaire de l’automne 2014, qui avait chassé du pouvoir l’ancien Président.

Selon l’ordonnance de renvoi que Jeune Afrique a pu consulter, les prévenus, qui avaient tous participé au conseil des ministres extraordinaire du 29 octobre 2014, seront poursuivis pour des faits de « complicité de coups et blessures volontaires et complicités d’homicide volontaire » pour avoir incité « les forces de défense et de sécurité à tirer à balles réelles sur des manifestants les 30, 31 octobre et 2 novembre 2014 occasionnant sept morts et 88 blessés ».


Auteur: Jeuneafrique - Webnews




Commentaire (2)


Anonyme il y a 5 jours (11:46 AM) 0 FansN°: 1
C'est dommage que Blaise Compaoré ait été sauvé avec la complicité de Macky Sall en sa qualité de Président de la CEDEAO: il a exécuté aveuglément les instructions de son ami François Hollande ! N'est pas Torodo qui veut au pays de Lat Dior Diop !
Reply_author il y a 5 jours (13:35 PM) 0 FansN°: 1
me sur doit te rappeler quelque chose, le procès du plus grand voleur que le monde ait connu.
il est toujours aux côtés des criminels, cet avocat. il plaide toujours contre les peuples spoliés, martyrisés.
Anonyme il y a 5 jours (14:28 PM) 0 FansN°: 2
Cet avocat est la pire de crapules et je sais de quoi je parle !



Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]