Déchets toxiques : le gouvernement ivoirien diligente un ‘'audit'' et prévient que le dossier n'est pas ‘'clos''

  • Par : Apanews | Le 04 septembre, 2013 à 16:09:56 | Lu 6963 fois | 5 Commentaires
content_image

Déchets toxiques : le gouvernement ivoirien diligente un ‘'audit'' et prévient que le dossier n'est pas ‘'clos''

Le gouvernement ivoirien a annoncé mercredi avoir décidé de diligenter un ‘’audit’’ sur la dépollution des sites où les déchets toxiques ont été déversés en août 2006, prévenant que le ‘’dossier n’est pas clos’’.   ‘'Le gouvernement a décidé de faire un audit sur la base des sites identifiés et dépollués'', a déclaré le porte parole du gouvernement, Bruno Nabagné Koné, ajoutant que ‘'le dossier n'est pas clos au niveau du gouvernement''.   Selon lui, l'objectif de cet ‘'audit'' est de permettre notamment de connaitre le niveau de la pollution et de déterminer l'impact résiduel de ces déchets toxiques sur les populations qui habitent à proximité de ces sites.    Interrogé sur le processus d'indemnisation des victimes de ce drame écologique qui a commencé avant l'arrivée du Président Alassane Ouattara au pouvoir, M. Koné, également ministre de la poste, et des technologies de l'information et de la communication a expliqué que le ‘'gouvernement a décidé de faire le point sur cette situation d'indemnisation des victimes des déchets toxiques''.   ‘'Ces procédures (indemnisations) achevées ou pas, elles feront l'objet d'un contrôle'', a-t-il conclu. L'indemnisation des victimes des déchets toxiques a défrayé la chronique en Côte d'Ivoire où le nouveau président, Alassane Ouattara fait de la bonne gouvernance son crédo.   Environ 4,65 milliards de fcfa, sur les indemnités versées par la multinationale Trafigura basée au Pays-Bas et affréteur du navire Probo Koala, auraient été détournés. Le cabinet d'avocats britannique Leigh Day&Co, chargé de défendre les victimes, avait affirmé en octobre 2011 que cette somme, destinée à indemniser 6.000 victimes, avait été détournée.   Le déversement de résidus toxiques du cargo Probo Koala à Abidjan en août 2006 avait fait 17 morts et causé plusieurs milliers d'intoxications.

Apanews

Articles similaires

Commentaire (4)


Sam En Septembre, 2013 (21:08 PM) 0 FansN°: 1
En quoi cela concerne le Mali qui vous permet de mettre Mali en titre?
N'importe Quoi ! En Septembre, 2013 (10:15 AM) 0 FansN°: 2
A 200% avec la Côte d'Ivoire.



Si seulement nous étions un état Fédéral, la Côte d'Ivoire ne ferait pas face seul.



Les pollueurs meurtriers doivent payer !
Ady En Septembre, 2013 (20:54 PM) 0 FansN°: 3
voila un autre zebra Africain a la solde de la France coloniale
Manno En Septembre, 2013 (17:06 PM) 0 FansN°: 4
Oui, je suis d'accord avec Allasanne Dramane. Que les victimes soient dedommages a juste valeur. Je suis sur que les bureaucrates de la refondation ont detourne les milliads des victimes encore. Vas-y Allasane Dramane la transparence rien que la transparence.

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]