Embuscade meurtrière au Niger : des enquêteurs américains sur place

  • Source: : Webnews | Le 13 novembre, 2017 à 18:11:44 | Lu 1819 fois | 2 Commentaires
content_image

Des soldats tchadiens, nigériens et américains s'entraînent lors d'un exercice au Tchad, en 2015.

Des enquêteurs américains se sont rendus le 12 novembre dans le village du Niger où quatre soldats américains ont été tués début octobre lors d'une embuscade tendue par des islamistes armés.

Une équipe d’enquêteurs américains et nigériens s’est rendue dans le village de Tongo Tongo, au Niger, le 12 novembre pour avoir une meilleure idée de l’embuscade du 4 octobre, du lieu de l’attaque et des lieux environnants.

« Cette mission a permis aux enquêteurs de rassembler des informations et de déterminer les faits liés à l’embuscade », selon le commandement américain pour l’Afrique (Africom). Les conclusions de cette enquête dirigée par le général Roger Cloutier, chef d’état-major de l’Africom, ne seront pas publiées avant janvier 2018.

L’accrochage s’était produit le 4 octobre en milieu de matinée. Une patrouille de reconnaissance composée de douze soldats américains des forces spéciales et trente soldats nigériens revenait du village de Tongo Tongo, situé à une centaine de kilomètres de Niamey, près de la frontière avec le Mali.

Discrétion du Pentagone

Ils ont été attaqués par un groupe d’une cinquantaine de combattants affiliés au groupe État islamique (EI) équipés d’armes automatiques, de grenades et de véhicules armés. L’armée française avait envoyé une patrouille de Mirage 2000 à leur rescousse mais elle n’avait pu bombarder les islamistes en raison de l’imbrication des forces au sol.

L’un des soldats américains tués, le sergent La David T. Johnson, 25 ans, dont la veuve avait reçu un coup de fil controversé du président Donald Trump, aurait été pris en otage et exécuté par les islamistes lors de cette attaque, selon le Washington Post. Il a été retrouvé les mains liées et avec une blessure profonde à la nuque.

De nombreux détails ont circulé dans les médias américains sur cet incident, mais le Pentagone est resté jusqu’ici très discret sur les circonstances de l’embuscade et la nature de la mission qui avait été confiée à l’équipe des forces spéciales.


Auteur: Jeuneafrique - Webnews






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (1)


Anonyme il y a 1 semaine (08:46 AM) 0 FansN°: 1
Ceci est trés déplorable de faire subir un sort aussi injuste aux soldats étrangers venus en terre africaine pour faire régner la paix.

Comment faire pour éradiquer la malediction africaine ?

Quel est l'état d'esprit de ces personnes qui tuent froidement des soldats dont le seul tord est de venir sécuriser des terres qui ne sont pas les siennes.

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]