Le demi-frère d'Obama se lance en politique au Kenya

  • Par : 7sur7.be | Le 17 janvier, 2013 à 14:01:36 | Lu 8802 fois | 7 Commentaires
content_image

Le demi-frère d'Obama se lance en politique au Kenya

Le demi-frère kényan du président américain Barack Obama, Malik Obama, a décidé de suivre l'exemple de son cadet - et de surfer sur sa notoriété - et de se lancer en politique au Kenya en briguant un siège de gouverneur le 4 mars prochain. Malik Obama, 54 ans, candidat indépendant, a expliqué dans une interview à l'AFP avoir été "inspiré et stimulé" par la réussite de son demi-frère américain, né du même père kényan, Barack Hussein Obama (1936-1982). "Quand je regarde le succès que mon frère a eu en Amérique, je pense que je laisserais tomber mon peuple si je ne suivais pas ses traces (...) en devenant un dirigeant dévoué, honnête et appliqué", a-t-il déclaré à l'AFP depuis la maison de la famille Obama à Kogelo, dans l'ouest du pays. Economiste de formation, il dit être le bon candidat pour s'attaquer "au cycle sans fin de pauvreté et de chômage qui pèse sur les gens" et il espère être élu au poste de gouverneur du comté de Siaya, qui borde le lac Victoria et auquel est rattaché Kogelo, berceau de la famille Obama. "Je peux dire avec confiance que de tous ceux qui briguent le poste, je suis le candidat le mieux placé", assure Malik Obama, qui a vécu l'essentiel de sa vie d'adulte aux Etats-Unis; "rien que grâce à mon nom de famille, j'ai les contacts pour apporter le développement à Siaya" et à ses 800.000 habitants. Bien qu'il affirme suivre sa propre voie, il met en avant son patronyme face à ses adversaires - dont le frère cadet du Premier ministre kényan Raila Odinga - et dit ne se reconnaître dans aucun parti kényan, accusant la classe politique actuelle "d'avoir laissé tomber le peuple".


7sur7.be


Commentaire (2)


Prof En Janvier, 2013 (14:33 PM) 0 FansN°: 1
Une analyse approfondie du journalisme au Senegal m'a per

mis de definir 3 types de journalistes ou journaux:

1-Les journaux sur mesure,ceux ci informent selon la realite

des faits avec une analyse basee sur l'ethique et la deontolo

gie du métier sans ajouter ni diminuer.(Professionnels)

2-Les journaux pret a porter,ceux ci informent selon les

rumeurs qui courrent sans pour autant faire un recoupement

qui les menera a la source.Ces journaux/journalistes souvent

poursuivis pour diffamation,sont des organisations de non

professionnels qui polluent le journalisme.

3-les journaux ou journalistes Feugue Diaye,ceux ci prennent

le métier comme un outil de chantage,d'extorsion et de regle

ment de compte envers ceux qui refusent de les donner des

pots de vin.Leur métier(survie) est base e sur la corruption

exclusivement et les reglements de compte sans se soucier

de l'ethique et de la deontologie.Leur seul souci est le pain.

Voila l'analyse que J'ai faite du journalisme au Senegal et qui

ne va pas plaire a bcp.J'attend les critiques,les corrections et

je suis pret a en decoudre avec les cancres sans idees qui

insultent derrière les rideaux noirs c a d sous un autre pseudo.
Kopoti En Janvier, 2013 (15:13 PM) 0 FansN°: 2
petit con de journaliste decoupe bien tes informations avant de peter;le frere de barack obama s'appelle Moustapha Obama et non Malick comme tu le pretends.je me demande ou t'a pique cette info.

fausses informations rien que des mensonges.
Diambar Yaw Tamit En Janvier, 2013 (17:23 PM) 0 FansN°: 1
jai écouté cette infos sur une radio internationale le demi frère de obama s'appelle bien malick!!!!!
You En Mars, 2013 (12:06 PM) 0 FansN°: 2
renseigne toi avant de nous pondre des inepties.
le frère d'obama s'appelle bien malicke et a même été son temoin lors de son mariage avec michelle obama.
le président américain a beaucoup d'admiration et de respect pour lui.

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]