Sidiki Kaba : "Le procès de Habré est de qualité internationale"

  • Source: : Lequotidien | Le 24 mai, 2017 à 13:05:10 | Lu 3397 fois | 38 Commentaires
content_image

Sidiki Kaba, garde des Sceaux, ministre de la Justice

Lors d'une rencontre hier sur les relations entre l'Afrique et la Cpi, le président de l'Assemblée des Etats parties au Statut de Rome a plaidé le renforcement des juridictions africaines pour juger les crimes de masse. Me Sidiki Kaba a cité l'"exemplarité" du procès de Hissein Habré pour en déduire que "l'Afrique peut juger l'Afrique…" 

Les relations entre la Cour pénale internationale (Cpi) et l'Afrique ne sont pas au beau fixe. D'ailleurs, le président de l'Assemblée des Etats parties au Statut de Rome le reconnait mais appelle les Etats africains à rester dans cette cour accusée d'être dirigée contre l'Afrique et ses dirigeants.

Pour lui, un retrait collectif, idée qui serait en vogue dans les couloirs de Addis Abeba, siège de l'Union africaine, "n'est pas la bonne solution". Pour Me Sidiki Kaba, le problème n'est pas de quitter la Cpi mais de renforcer les juridictions africaines pour juger les crimes de masse.

Pour s'en convaincre, le Garde des sceaux ne cherche pas loin pour trouver un exemple : le procès de Hissein Habré. "On a organisé au Sénégal un procès de qualité internationale offrant toutes les garanties aux accusés, à la défense et aux victimes. Cela montre que l'Afrique peut juger l'Afrique, ses enfants, ses dirigeants… C'est ce que nous voulons voir sur l'ensemble du continent africain", a plaidé le ministre de la Justice, hier lors d'une rencontre de haut niveau sur "le renforcement des systèmes judiciaires africains par le biais de la complémentarité et de la coopération efficace et dynamique avec la Cpi".

Retour de la Gambie et de l'Afrique du Sud à la Cpi

Ce procès historique, qui a connu son épilogue le 27 avril 2017, constitue, selon le Premier ministre Mahammad Dionne,"la preuve que l'Afrique dispose moyens de juger les crimes de masse et que les Africains ne sont pas contre la justice pénale internationale".

D'après le chef du gouvernement, l'Afrique doit promouvoir une justice forte et efficace. Et cela, dit-il, "passe nécessairement par le relèvement des budgets des ministères de la Justice, des pays africains, une domestication des normes internationales, une formation pointue et continue des acteurs judiciaires et une modernisation de nos systèmes judiciaires".

Pour M. Dionne, la justice pénale internationale "ne prime pas sur le droit national mais complète ses failles et faiblesses lorsque les systèmes judiciaires nationaux ne disposent pas de capacités nécessaires ou n'ont pas la volonté de juger leurs crimes de masse".

Enfin Me Sidiki Kaba a annoncé le retour de la Gambie et de l'Afrique du Sud à la Cpi et espère un "dialogue fructueux" avec le Burundi pour le faire revenir sur sa décision de quitter la juridiction internationale.


Auteur: Babacar Guèye Diop - Lequotidien

Articles similaires






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (15)


Anonyme En Mai, 2017 (14:00 PM) 0 FansN°: 1
Fumiste.Tu va finir ta vie en prison toi même,et après tu moisira en enfer
Anonyme En Mai, 2017 (14:52 PM) 0 FansN°: 2
valet
Anonyme En Mai, 2017 (14:56 PM) 0 FansN°: 3
l executant de maquis qui veut aneantir en vain la famille politique, biologique et ethnique de wade

wade est trop fort

maciavel disait; si tu veux conserver le pouvoir, il faut contenter le peuple et ménager les puissants

maky n a pas compris que wade est une icone indestructible, insubmersible

merci maam wade
Anonyme En Mai, 2017 (15:02 PM) 0 FansN°: 4
L AFRIQUE DOIT TOUT SIMPLEMENT SORTIR DE LA CPI
Anonyme En Mai, 2017 (15:17 PM) 0 FansN°: 5
TU ne perds rien pour attendre sidiki, le guinéen, tu répondras de ta justice
Reply_author En Mai, 2017 (17:30 PM) 0 FansN°: 1
un sénégalais pur jus et fier de servir son pays. good job
Kirikou  En Mai, 2017 (16:44 PM) 0 FansN°: 6
On a fait un bon boulot pour Idriss Deby qui par la suite a entrepris une campagne africaine de dénigrement de la diplomatie sénégalaise pour lui ravir le poste de président de la commission. Le comble il nous accuse d'être à la solde de l'occident et des ong étrangères, ces même qui ont aidé à la mise à mort politique de Habré. Donc il gagne deux fois. On perd deux fois. L'Afrique nous fait jugé Habré, puis elle nous tourne le dos à cause de cela. Mugabe garde toujours mengistu Hailey mariam, Ouatara protège compaoré, la France accorde l'asile à nkrumah Sané , le Qatar Ould Taya
Modou En Mai, 2017 (22:00 PM) 0 FansN°: 1
cette affaire avec hussein habré va ternir définitivement l'image du sénégal. un etat doit avoir une parole d'honneur. le sénégal a accueilli habré pendant plus de 20 ans. mais il a fallu que la belgique exige qu'on le juge et aussitôt on l'arrête, on l'emprisonne et on le juge dans un procès truqué. tout ça par manque de courage. si habré était en algérie il ne serait jamais jugé. s'il était au rwanda, la belgique n'oserait pas menacer paul kagamé. si un etat est capable de retourner sa veste comme ça, il ne méritera aucun respect de la part des autres etat. voila pourquoi idriss déby se moque de maky ainsi que les autres chefs d'etat parce qu'ils ont décourt qu'il est quelqu'un qui n'ose pas dire non aux occidentaux
Habitude S'cde Nature En Mai, 2017 (17:11 PM) 0 FansN°: 7
C ce que je pensais jusqu' à c jour... mais, dès lors que c vous-même qui dites que ce procès est de qualité internationale... je commence sérieusement à avoir des doutes là-dessus!!!  :jaaxle: 
Reply_author En Mai, 2017 (17:32 PM) 0 FansN°: 1
garde tes doutes dans tes chaussettes , c'est le dernier de nos soucis
Reply_author En Mai, 2017 (20:18 PM) 0 FansN°: 1
je veux bien!
seulement c connu q les dires de ce "demba warr" ne se vérifient que le temps d' un mirage au kalahari...
Bill En Mai, 2017 (17:41 PM) 0 FansN°: 8
LE SÉNÉGAL DOIT SE SENTIR EN TRAÎTRE.NOUS AVONS BOUFFE L'ARGENT DE HABRE AVANT DE LE LIVRER A LA MEUTE
Reply_author En Mai, 2017 (18:50 PM) 0 FansN°: 1
pas sous le règne de maky le justicier
Anonyme En Mai, 2017 (03:09 AM) 0 FansN°: 9
Trop nul ce type
Anonymepatali  En Mai, 2017 (11:42 AM) 0 FansN°: 10
Que signifie un procès de qualité internationale ? cela veut dire il y a des procès de qualité locale. Dans aucun texte législatif on ne trouve un tel qualificatif.  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot: 
Anonyme En Mai, 2017 (11:50 AM) 0 FansN°: 11
Oui le Senegal un eternel tirailleur au service de l'occident.

Sidiki kaba et maky Sall sont la parfaire illustration.

Après avoir donné l'asile politique ò Habré le senegal l'a vendu et trahi. Voilà l'image de ce pays et de certains de ses dirigeants des valets de chambre du système.
I Ndiaye Blogueur. En Mai, 2017 (18:26 PM) 0 FansN°: 12
A Ibrahima Lissa Faye, et aux responsables DE TOUS LES SITES D’INFORMATIONS SUR INTERNET.Je suis responsable d'un site d’informations, si nous ne prenons pas des mesures pour éviter que des plaintes tombent sur nos têtes, il y a de fortes chances pour que toutes nos entreprises ferment. Tout ce qui sera diffusé à travers et par nos réseaux engage notre propre responsabilité, et nous devrons subir toutes les conséquences de tout ce qui pourra en découler. Avant qu’il ne soit trop tard je demande une convocation extraordinaire de tous les Professionnels et Editeurs de la Presse en ligne du Sénégal afin de réfléchir sur les voies et moyens de contrecarrer les menacent qui pèsent sur nos entreprises, du fait de la permissivité de nos canaux de diffusions. Cette invite s’adresse à l’Association des Professionnels et Editeurs de la Presse en ligne , La coordination des associations de presse (CAP) , l’Observatoire sur les Systèmes d’Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal, Association Sénégalaise des Utilisateurs des TIC , à la Sonatel , à tous diffuseurs du Sénégal etc..



Anonyme En Mai, 2017 (20:01 PM) 0 FansN°: 13
Quand les plaintes pleuvront sur vos tètes , vous comprendrez .
Anonyme En Mai, 2017 (20:05 PM) 0 FansN°: 14
La note sera tellement salée, que toutes vos entreprises vont fermer. En plus de la responsabilité pénale pour les responsables.
Anonyme En Mai, 2017 (20:16 PM) 0 FansN°: 15
La note sera tellement salée, que toutes vos entreprises vont fermer. En plus de la responsabilité pénale pour les responsables. Tout cela, parce que vous permettez à des individus sans foi ni loi à utiliser vos réseaux pour insulter, calomnier, dénigrer, affabuler, inventer et à diffuser des tissus de mensonges inventés de toutes pièces pour porter atteinte à la dignité et à l’honorabilité des honnêtes citoyens. La survie de vos entreprises est à l’aune des mesures que vous prendrez. Quand les plaintes pleuvront sur vos têtes, vous comprendrez.

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]