Mercredi 20 Février, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Contribution

Bruno le témoin ne parlera point, la République pleure Diatta

Single Post
Bruno le témoin ne parlera point, la République pleure Diatta

Quarante années, qu’il soufflait à l’oreille des chefs de l’Etat du Sénégal. Au Palais de la République quatre décennies durant, il a vu défiler un vaste échantillon de ce que l’humanité compte de diversités politiques, économiques, sociales, diplomatiques. 

Des plus illustres parmi les dirigeants du monde aux plus modestes des indigents parmi ces Sénégalais de toutes conditions, de toutes confessions que parfois, l’horloge incommode. A chacune de ces femmes, à chacun des ces hommes, Bruno Diatta a balisé le dernier mètre qui mène au Maître des lieux. Avec la même déférence, la même courtoisie, sans jamais varier dans la touche qu’exige la rigueur protocolaire.

Dans ses yeux, des centaines de dirigeants de pays du monde. Sous ses souliers, des kilomètres de tapis rouge. Ses oreilles ont bourdonné de milliers d’heures de toasts, de messages à la Nation, de discours de bienvenue et de forts moments entre  Grands de la planète.

Loyauté et dévouement républicains

Sous tous les ciels sur terre, il a bravé toutes les températures, pendant des jours et des nuits de partout ou presque. La réverbération avant et après le passage des sirènes d’ouverture des cortèges officiels, les mille et une couleurs derrière les barrières de sécurité pour contenir des foules invitées à célébrer des hôtes ont marqué plus de la moitié des presque soixante-dix ans que Bruno Diatta a passé sur terre. Toujours au Service de la République dont il ne connaît de couleurs autres que celles de l’emblème nationale, sans sonorités à saluer autres que celles qui rythment notre hymne national.

Quatre décennies de service aux côtés d’autant de Présidents de la République du Sénégal, Bruno Diatta a été un témoin privilégié de l’histoire politique et diplomatique de son pays coté cours des Grands, dont il a partagé heures de gloire et épisodes de détresse.  Ces gens-là, qu’alternativement nous avons choisi de porter à la tête de notre Sénégal, ce grand serviteur de l’Etat les a individuellement connu, côtoyé, pratiqué et servi avec la même loyauté, le même respect, la même discrétion, qu’appelle la fonction.

L’euphorie des soirs de victoires, la hantise des défaites qui s’annoncent, les soirs de fin de règne, rien de tout cela n’était ignoré de l’ambassadeur et du Ministre chef du Protocole de la Présidence de la République.

Témoin des heures de gloire et des moments de peine, spectateur avisé des épisodes de crises, des tensions et parfois trahisons au sommet, il est resté le même, méticuleux dans l’organisation et muet sur ce qu’il voyait, entendait, pressentait d’une consultation électorale majeure à une autre.

Vu, entendu, parti !

Son Excellence Monsieur Bruno Diatta a simplement rempli sa mission au service de son pays avant de tirer sa révérence. On retiendra de ce grand commis un témoin que sa haute compréhension des affaires d’Etat a rendu aussi courtois que mesuré, exactement ce qu’il faut pour mériter d’avoir été reconduit à son poste par quatre différents locataires du Palais de l’Avenue passée de Roume à Senghor.

Jamais il n’a perdu le sens de la fonction républicaine. Jamais son image ne devrait dès lors s’effacer de la mémoire collective des Sénégalais, qu’ils soient des villes ou des contrées lointaines dont il a bravé la poussière et mesuré les peines en écoutant plaintes et complaintes adressées à des Chefs d’Etat qu’il servit en toute loyauté.

Brubo Diatta a eu une chance rare : ne jamais perdre le sens du réel au contact des ors de la République. Ceci expliquant cela, Bruno est resté Diatta, autre déclinaison de Lion, version sénégalaise. Repose en paix Gaïndé !


8 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2018 (18:54 PM)
    En regardant le visage d’un musulman et d’un non musulman, la différence est très nette. Le premier a un visage radieux qui scintille une lumière naturelle et d’une beauté qui tu ne te lasses pas d’exulter, le Second à un visage sombre d’une laideur extrême que tu ne pourra pas regarder et dont le corps dégage une odeur nauséabonde qui que tu ne peux l’approcher pour plus d’une minute et sa bouche du fait qu’il ne prie pas sur le prophète Mohamed Psl sent l’odeur d’excréments humains.

  2. Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2018 (18:54 PM)
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2018 (18:54 PM)
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2018 (19:08 PM)
    Ça suffit vous nous cassez les tympans avec cet excrément humain. Il est mort enterrer le là où vous voulez et oublions le. S’il a fait quelque chose bien dans sa vie, le commun des mortels ne s’est jamais rendu compte de cela.
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2018 (19:08 PM)
    Ça suffit vous nous cassez les tympans avec cet excrément humain. Il est mort enterrer le là où vous voulez et oublions le. S’il a fait quelque chose bien dans sa vie, le commun des mortels ne s’est jamais rendu compte de cela.
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2018 (19:08 PM)
    Ça suffit vous nous cassez les tympans avec cet excrément humain. Il est mort enterrer le là où vous voulez et oublions le. S’il a fait quelque chose bien dans sa vie, le commun des mortels ne s’est jamais rendu compte de cela.
    Auteur

    Chris

    En Septembre, 2018 (20:32 PM)
    Vous êtes une ordure Monsieur Anonyme!Comment pouvez vous,osez vous écrire pareilles bêtises?Allez crever au diable!
    Auteur

    Chris

    En Septembre, 2018 (20:35 PM)
    Anonyme,vous êtes jaloux,méchant et bête.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Kiss FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Radio record
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR