Accueil | Identifiez vous pour acceder à nos services |  Connexion | M'inscrire | Aide
actualites
Chute des Célébrités médiatiques: à qui le prochain tour?
   Par Bassirou Thioune | Seneweb.com |  Lundi 15 octobre, 2012 00:29  | Consulté 5713  fois  | 11 commentaires   Favoris
| -Imprimer| Envoyer
Contribution | Mots Clés: Journalistes, Presse

Contrairement à ce que le titre de cette modeste contribution pourrait suggérer, je nourris présentement beaucoup de sympathie, voire de la commisération, pour les vaillants hommes de presse, soldats de la communication, demeurés toujours dignes, en dépit des multiples tentations et des dérives inhérentes à ce noble métier, qu’est le journalisme, et dont les événements malheureux que nous connaissons viennent d’éclabousser la corporation. M’inscrivant en faux contre l’adage, complaisant, qui voudrait faire admettre que chaque corps de métier a ses brebis galeuses, je considère qu’il ne saurait constituer une excuse valable pour nous exempter d’une nécessaire, constructive et salutaire introspection. 

 Et je suis d’autant plus chagriné que les deux icônes de la profession, qui viennent de connaître des chutes vertigineuses, étaient considérés dans l’imagerie populaire comme des "modèles", des chantres de la vertu, des porte-drapeaux de l’éthique journalistique. Adulés par les médias, ils ne se sont jamais gênés, toute modestie souvent rangée au placard, de dispenser de véritable leçons de morale et d’instruction civique à leurs compatriotes. L’un d’entre-eux poussait même la vantardise jusqu’à étaler à longueur d’ondes sa ferveur religieuse, avec force détails sur son culte dévotionnel, comme pour mieux anesthésier toute velléité de doute dans la conscience de l’opinion. Autrement dit, ils auront usé et abusé de la bonne foi de leurs concitoyens, de la générosité de corps de leurs confrères, pour se bâtir une aura, une notoriété solide et souvent lucrative. Mais la mystification aura été de courte durée. 

Car, tout le monde sait – du moins ceux qui ont la chance d’avoir la foi – que le "Meilleur des Juges" qui, dans toutes les religions révélées, n’a de cesse de fustiger les comportements sociaux moulés dans l’hypocrisie pure, ne tarde jamais, en l’occurrence, de remettre les pendules à l’heure. Surtout si les "faussaires" se couvrent outrancièrement du manteau de la foi, pour mieux asseoir leurs détestables stratagèmes. Allant même jusqu’à imputer froidement à des tiers les tares qu’ils entreprennent de combattre, et dont, paradoxalement, ils sont eux-mêmes imbibées jusqu’à la moelle ! En effet, dans la foulée des épisodiques sursauts libérateurs d’un peuple, luttant légitimement pour la prise en charge de ses préoccupations, ils ont prétendu accompagner le mouvement, qui ambitionnait de se débarrasser des tenants du Pouvoir. Sous les feux des projecteurs, ils faisaient et défaisaient l’actualité ; délivraient allégrement, à qui mieux-mieux, des certificats de bonne conduite ; entreprenaient de séduire une opinion biaisée, qui ne demandait qu’à avoir des porte-voix, supposés crédibles, pour porter le plus haut et prolonger le plus loin possible leurs mémorables suppliques. 

Réputés soutiens du peuple, dans sa résistance farouche aux abus d’un régime, leurs thèses, serinées à longueur de colonnes et d’onde dans un verbe facile, prétendaient démontrer que "ce combat est une œuvre de salubrité publique", car "yaxana-niou jikoyi" (ils ont pervertis nos bonnes mœurs), professaient-ils doctement. Ils auront réussi, même auprès des plus sceptiques, à se poser comme d’authentiques porte-étendards du patriotisme, mais aussi de la sobriété et de la vertu. Mais Dieu, qui sait tout ("Je suis proche de vous que votre veine jugulaire"), connaissait leurs mobiles profonds. Allah savait, au même moment où ils vulgarisaient éloquemment leurs thèses, qu’ils étaient déjà, foncièrement et sournoisement, empêtrés dans les pires incarnations de la décadence morale et de la débauche.

 De véritables porteurs de contre-valeurs et de contre-modèles pour la Jeunesse et pour la Presse. Et Allah, qui a horreur des "mounafikhounes" (hypocrites), au point de leur avoir consacré une sourate spéciale dans le Saint Coran, semble les avoir patiemment attendu au tournant. Pour limiter les dégâts. Ne fut-ce que pour abréger la désorientation de frêles consciences juvéniles, avenir de toute Nation, mais malheureusement enclines à prendre pour parole d’Evangile, ou Coranique, tous ce que professent les hommes publiques, talentueux communicateurs de surcroît. Une jeunesse, manquant déjà suffisamment de repères, dans ce monde turbulent et sujet à de profondes crises de valeurs, pour que de prétendus éducateurs ne viennent en rajouter à son désarroi ! Et le glaive du "Grand Justicier" de s’abattre sans ménagement.

 "Dieu n’aime pas les hypocrites", martèle-t-Il à suffisance dans les Saintes Ecritures, rejoignant en cela ce grand penseur occidentale qui disait "qu’on peut tromper une partie du peuple tout le temps, ou tout le peuple une partie du temps, mais pas tout le peuple tout le temps" ! L’imposture n’avait que trop duré. Il était impératif que Dieu y mît un terme, au grand soulagement des victimes permanentes de leur mauvaise foi, et pour l’honneur des valeureux professionnels de la Presse (et Dieu sait s’ils sont légion), dont nous partageons encore une fois la douleur, consécutivement à ces désagréables traumatismes, causés par deux irresponsables, qui en fait n’étaient que des intrus ayant infiltré, de longue date, la profession, pour assouvir d’obscures desseins. Les structures d’autorégulation, dont les acteurs des médias se sont pertinemment dotés, ont du pain sur la planche. Un travail titanesque les attend. Car, les deux mastodontes qui viennent de chuter ne seraient que la partie visible de l’iceberg. 

Le carnet d’adresse saisi auprès du célèbre "amant", protagoniste du violent pugilat ayant permis à la Police, et à l’opinion, de démasquer ce prétendu journaliste-donneur-de-leçon et de mettre à nu son horrible penchant, risque de provoquer un véritable tsunami, s’il s’avère que le "boy-friend" y consignait minutieusement les coordonnées des honorables "clients", qui louaient ses services ! Les professionnels, acquis à la noblesse du métier et fières de s’acquitter religieusement de leur noble credo professionnel, "informer-éduquer-divertir", ont du souci à se faire. Car, au-delà des ces douloureuses "métastases", qui défraient présentement la chronique, et qui font la honte de leur profession, comment prévenir ces non-moins pernicieux cas de "journalistes-chevaux-de-Troie" qui semblent avoir embrassé cette belle profession que pour s’en servir comme instrument de manœuvre politicienne, ou de faire-valoir personnel, sur lequel ils s’appuient opportunément pour monnayer leurs services ? L’histoire récente démontre suffisamment que c’est à l’heure du "partage du gâteau", qu’ils se découvrent sous leurs véritables visages. 

De véritables quémandeurs (silencieux) de postes de sinécure, se couvrant de la profession d’homme de presse, parfois en surfant sur les louables combats de la Société civile, allant même jusqu’à simuler des "haal" (transes) sur des podiums politiques de vitupérations d’une candidature controversée de la dernière présidentielle ! Leurs traits communs ? Ils avancent masqués. Mais, une fois la victoire acquise par le camp qu’ils entreprenaient insidieusement de courtiser, ils finissent par faire tomber le masque. Et toute honte bue, vont allégrement servir les nouveaux maîtres, dans des planques taillées sur mesure, sur lesquelles ils n’avaient de cesse de jeter l’anathème, les qualifiant de "sucettes", ou de voie de détournement de deniers publics. 

Ils auront grugé un noble métier et trompé toute une opinion, qu’ils s’évertuaient de séduire, pour finalement assouvir des buts égoïstes et mesquins, sur fond d’un militantisme improvisé à la 25e heure ! Ils se seront servis de la bonne foi de la Presse et de la crédulité de l’Opinion, comme avec de vulgaires mouchoirs kleenex. Effectivement, on ne les entend plus. Que sont devenus leurs thèmes favoris, lors de ces virulents débats médiatiques, qu’ils avaient l’art de susciter, sur les inondations, les délestages, les hausses vertigineuses des prix des denrées de premières nécessités, la mauvaise gouvernance, etc. ? Des causes pour lesquelles ils s’improvisaient, il n’y a guère, en bon Samaritain volant au secours d’un peuple spolié. Ils sont devenus subitement amnésiques, honteusement aphones. Mais ils apparaissent aussi, et surtout, comme de dangereux contre-modèles pour la jeunesse, de plus en plus en perte de repères.

 Mais Dieu saura reconnaitre les Siens. Le peuple aussi, lequel n’oublie jamais facilement ses renégats, dussent-ils se vêtir successivement, et subtilement, de multiples manteaux, pour brouiller les pistes, ou exceller dans les pires formes de tortuosité politique. Car, l’histoire a suffisamment démontré que les "akh" (dettes morales) dues à un brave peuple, de surcroît accablé par le Destin, ne passent jamais facilement par pertes et profits. Ces "akh", longtemps contenues, arriveront inexorablement, un jour ou l’autre, à maturité, et tel un boomerang se paieront cash, en se retournant imparablement vers les cibles qui les auront procréées. Les deux "mounafikhounes" qui viennent, scandaleusement, de dégringoler avec fracs du haut de leur piédestal (usurpé) en savent quelque chose.

Bassirou Thioune

Enseignant à la retraite

Pikine Icotaf, Plle 843

bassirouthioune62@yahoo.com

Nouveau!:   Retrouvez toutes les archives concernant Journalistes de 2006 à ce jour.
Commentaires:   11   Total dont   4   En attente - ( Voir les commentaires sensibles) .
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Xfort on October 15, 2012 (01:41 AM) 0 FansN°:1
EL MALICK
Mouridoulaah on October 15, 2012 (07:24 AM)0 FansN°: 2149778
Mr Thioune, je vous tire mon chapeau ou plutôt mon laafa bien bas ! Excellente analyse.
Vous devez être de la vieille école (c'est un compliment), de la génération avant le naufrage de l’école sénégalaise. Belle plume.
Visitez mon seneweb Blog http://mouridoulaah.seneweb.com
Toto le gourmand on October 15, 2012 (09:14 AM) 0 FansN°:2
Quelle classe dans le texte. Concision, limpidité et suite dans les idées. Ni de gauche ni de droite. La vérité dans son plus simple appareil quoi. On en redemande Pa Bass :up: 
Ami on October 15, 2012 (09:28 AM) 0 FansN°:3
Je salue votre pertinence qu Allah SWT nous préserve de Satan. Soyons modeste la prétention peut nous égarer complètement car c est très évident que rien n est acquis dans ce bas monde, la vigilance, la rigueur envers nous même, la remise en question, ces valeurs doivent nous guider chaque jours que DIEU fait. Wa Salam
Elso on October 15, 2012 (09:53 AM) 0 FansN°:4
Excellente Analyse, Bravo Thioune Demba!!!
Enigma on October 15, 2012 (11:51 AM) 0 FansN°:5
Merci pour cette belle analyse. On dirait que tous les journalistes sont devenus aphones ces temps-ci, personne n’ose se prononcer. Une chose est sûre : la psychose règne dans leur milieu. Comme vous l’avez si bien dit, ils se demandent même qui sera le prochain. Je crois qu’il est temps de se repentir, pas de mettre en stand-by vos habitudes vicieuses, non, mais surtout de demander à Dieu pardon, ne se reste que pour vos proches (familles, amis) et même ces jeunes comme moi, qui vous admiraient, qui écoutaient religieusement vos analyses lors des débats. C’est vraiment dommage, ce qui se passe dans ce milieu est impardonnable certes, mais en tant que croyante, je ne peux que demander à Dieu Le Tout Puissant de vous venir en aide et surtout donner à vos parents le courage de marcher dans les rues. Ce qui se passe actuellement dans notre cher Sénégal je ne le souhaite même pas au pire de mes ennemis. Qu’Allah guide chacun de nos faits et gestes et mette sur le droit chemin.
Rew rek on October 15, 2012 (13:31 PM) 0 FansN°:6
liste d'attente probable: sidi lamine niasse, el malick seck et le patron de seneweb.
Panier on October 15, 2012 (13:44 PM)0 FansN°: 2150731
Le gars de grave qui dit lutter contre les violences sexuelles sur les enfants
Joko on October 16, 2012 (06:58 AM) 0 FansN°:7
Un article d'une classe exceptionnelle. Très pertinente analyse. Ceux qui se réclament de la pseudo société civile sont pour la majorité des cagoulards. Latif Coulibaly, Aziz Diop, Alioune Tine, celui qui était au Canada et tant d'autres font partie de ce lot.
Diam on October 16, 2012 (07:07 AM) 0 FansN°:8
Celui qui était au Canada est Jules Diop. Le plus faux des faux. Il est maintenant recruté à l'ambassade du Sénégal à Bruxelles comme chargé des affaires économiques. Tout le monde savait qu'il était payé à partir du Sénégal pour faire son boulot. En tout, nous qui sommes au Canada le savions.
Ngor on October 16, 2012 (07:09 AM) 0 FansN°:9
Les Y'a en marristes attendent aussi impatiemment leur part du cadeau puisque Dansokho, Bathily et tant d'autres sont servis.

  Réagissez à cet article (en respectant les règles ci-dessous)

  • Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
    Ne devoilez pas
    les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
    de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
  • Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
  • Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Nom:
  
Commentaire:
:)   :-D   :cool:   :hun:   :cry:   :love:   :khelou:   :?:   :jumpy: :sad:   :bravo:    :haha:   :dedet:   :sn:   :down:    :up:  :tala-sylla:
   
Pour faire apparaitre vos commentaires immediatement, creez un compte seneweb (c'est rapide).

Nouveau!:   Retrouver toutes les archives concernant Journalistes de 2006 à ce jour.

 

 


Pub


 




HitParade




HitParade