Developpement

Coopération et commerce : L’Inde, une opportunité pour les entreprises sénégalaises

  • Par : Lesoleil | Le 18 janvier, 2013 à 21:01:52 | Lu 6695 fois | 3 Commentaires
content_image

Coopération et commerce : L’Inde, une opportunité pour les entreprises sénégalaises

Des opérateurs économiques indiens sont à Dakar pour rencontrer leurs homologues sénégalais. Ils ont demandé au secteur privé de saisir les opportunités existantes. Le volume des échanges commerciaux entre l’Inde et le Sénégal va crescendo.  
Selon le directeur de cabinet du ministre du Commerce, Moustapha Ly, en 2011, les exportations du Sénégal vers l’Inde ont atteint plus de 10 % du volume global des exportations pour se chiffrer à 108 milliards de FCfa. Pour ce qui est des importations, elles ont accru de 8 % et se chiffrent à 51 milliards de FCfa. Selon Moustapha Ly, la balance commerciale du Sénégal avec l’Inde est excédentaire. M. Ly s’exprimait, hier à Dakar, lors d’une rencontre B to B entre hommes d’affaires sénégalais et indiens. Il souhaite que cette rencontre débouche sur des transferts de technologies et la création de joint-ventures. D’après le représentant du ministère des Affaires étrangères, Cheikh Diallo, l’Inde est, depuis 2003, le deuxième partenaire commercial du Sénégal. Le volume des échanges entre les deux pays est passé de 171 millions de dollars, soit environ 85 milliards de FCfa, à 425 millions de dollars, soit 212,5 milliards de FCfa, entre 2003 et 2011. 

D’après M. Diallo, cette visite de la délégation d’hommes d’affaires indiens au Sénégal se déroule au moment où le Sénégal se lance dans des réformes structurelles profondes. Le Sénégal et l’Inde partagent les mêmes valeurs et quasiment les mêmes points de vue sur les questions internationales, a rappelé Cheikh Diallo. A son avis, l’Inde est une source d’inspiration pour l’Afrique. 
Pour l’ambassadeur du Sénégal en Inde, Amadou Moustapha Diouf, les échanges entre les deux pays ont été multipliés par 4 entre 2003 à 2011. Le Sénégal a reçu de l’Inde plus de 100 milliards de FCfa d’investissements injectés notamment dans l’agriculture, l’électrification rurale et les mines. Il recommande au secteur privé sénégalais de profiter des opportunités et avantages comparatifs offerts par l’Inde.  Amadou Moustapha Diouf a aussi rappelé l’ouverture d’un bureau Exim Bank de l’Inde à Dakar. Celui-ci, poursuit-il, a développé des produits pour accompagner les Sénégalais désirant faire des affaires avec l’Inde. Il a rappelé aussi les initiatives de la Chambre de commerce indo-africaine non sans inviter les privés sénégalais à s’intéresser davantage à l’Inde. Ce pays est présent au Sénégal dans des secteurs comme les Industries chimiques du Sénégal (Ics), l’industrie automobile à travers Tata et Senbus, les mines par le biais d’Arcelor Mittal, etc. 
L’Afrique est le continent du futur, selon le chef de la délégation indienne
Rappelant l’importance du volume des échanges commerciaux entre l’Inde et le Sénégal, le chef de la délégation d’opérateurs économiques indiens, K. S. Mani, a soutenu que l’Afrique est le continent du futur. Il a invité les Africains à adapter leurs économies aux exigences du marché mondial. Selon le chef de mission C. H. Nadiger, les 21 entrepreneurs indiens venus au Sénégal représentent une soixantaine d’entreprises et sont tous membres du Conseil pour la promotion des exportations et de l’ingénierie (Eepc). Avant de venir au Sénégal, la délégation de l’Eepc s’est rendue en Algérie. Ces deux pays sont d’ailleurs les étapes de la tournée africaine de la structure. Elle va durer du 13 au 20 janvier 2013.



lesoleil

Articles similaires

Commentaire (3)


Fatou Ba En Janvier, 2013 (18:53 PM) 0 FansN°: 1
L'ancien Ambassadeur Bocoum, l'actuel Ambassadeur Diouf et Cheikh Diallo se sont enrichis avec l'argent de la Coopération Indienne. Cheikh Amar etait la porte d'entrée avec ses amis Wade. Il merite tous de passer à la cour de repression
Fans Usa  En Janvier, 2013 (23:26 PM) 0 FansN°: 2
nous avions participe a un forum d hommes d affaires indiens au senegal ,, je jure sur ma foi que jamais il n y avait une seule affaire conclue . il un ami senegalais qui etait oblige d appeler menme des chauufeurs signe avec eux comme quoi ils ont noue des affaires . il etait sollicite par des indiens car la cloture de la rencontre il fallait presenter un bilan ositif allah sait que c est la verite ,, ceux ceux qui viennent ne sont pas des hommes d affaires mais des courtiers . ils ne peuvent prendre aucune decision . c est le ministere du commerce de l inde qui leur paie tous les frais ,meme le personnel de l ambassade du senegal a new daily etait pris en charge par l inde , jamais il n y aura une affaire serieuse signee et finalisee . et puis les hommes d affaires senegalais non aucun moyen .la plupart d entre eux n avaient meme pas la possibilte d aller au meridien a plus forte raison d aller a new daily
Ciceron En Janvier, 2013 (16:00 PM) 0 FansN°: 3
C'est inquiétant de savoir qu'on parle coopération avec l'inde, cette nation qui est pire que la chine en matière de coopération, car détruisant tout sur leur passage. les européens en ont fait les frais avec la mort de Arcelor. Ici au Sénégal l'inde a fini de tuer les Industries chimiques du Sénégal en pillant sans vergogne notre principale ressource minière à savoir le phosphate qui soutenait notre économie mais aussi permettait la production d 'engrais pour l'agriculture. Aujourd'hui nous importons de l'engrais au moment où les indiens récupère toute la production d'acide phosphorique des ICS pour leur pays en détruisant l'usine car ne faisant aucun investissement ni pour l'exploitation ni pour l'environnement. Et pire encore il n'y a plus de recrutement de sénégalais en dépit du nombre important de retraités non remplacés (des centaines),à cela s'ajoute le non payement des entreprises prestataires et fournisseurs sénégalais. Voilà ce qu'est la coopération avec l'inde; malheureusement ils le font avec des complices sénégalais qui pour leurs intérêts personnels acceptent de tuer à petit feu toutes les populations riveraines et les travailleurs muselés car menacés. le scandale c'est que personne ne parle de la menace que courent ces populations qui habitent pas loin de ces usines d'acide dont la maintenance est défaillante à l'image de ce qui s'est passé à Bophal. OH peuple du M23 réveillons nous et mobilisons nous pour éviter une faillite de notre économie mais aussi un autre joola!

pour rappel toutes les tentatives de coopération avec l'inde ont échouées : SENBUS à thies, exploitation minière au sénégal oriental qui a fini au tribunal!

vive le sénégal! à bas la coopération avec l'inde!

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]