Accueil | Identifiez vous pour acceder à nos services |  Connexion | M'inscrire | Aide
actualites
Coopération et commerce : L’Inde, une opportunité pour les entreprises sénégalaises
   Par Lesoleil | Le Soleil |  Vendredi 18 janvier, 2013 21:52  | Consulté 5892  fois  | 3 commentaires   Favoris
| -Imprimer| Envoyer
Developpement | Mots Clés: Economie, Inde, Senegal, Cooperation, Aide
source: Le Soleil

Des opérateurs économiques indiens sont à Dakar pour rencontrer leurs homologues sénégalais. Ils ont demandé au secteur privé de saisir les opportunités existantes. Le volume des échanges commerciaux entre l’Inde et le Sénégal va crescendo.  
Selon le directeur de cabinet du ministre du Commerce, Moustapha Ly, en 2011, les exportations du Sénégal vers l’Inde ont atteint plus de 10 % du volume global des exportations pour se chiffrer à 108 milliards de FCfa. Pour ce qui est des importations, elles ont accru de 8 % et se chiffrent à 51 milliards de FCfa. Selon Moustapha Ly, la balance commerciale du Sénégal avec l’Inde est excédentaire. M. Ly s’exprimait, hier à Dakar, lors d’une rencontre B to B entre hommes d’affaires sénégalais et indiens. Il souhaite que cette rencontre débouche sur des transferts de technologies et la création de joint-ventures. D’après le représentant du ministère des Affaires étrangères, Cheikh Diallo, l’Inde est, depuis 2003, le deuxième partenaire commercial du Sénégal. Le volume des échanges entre les deux pays est passé de 171 millions de dollars, soit environ 85 milliards de FCfa, à 425 millions de dollars, soit 212,5 milliards de FCfa, entre 2003 et 2011. 

D’après M. Diallo, cette visite de la délégation d’hommes d’affaires indiens au Sénégal se déroule au moment où le Sénégal se lance dans des réformes structurelles profondes. Le Sénégal et l’Inde partagent les mêmes valeurs et quasiment les mêmes points de vue sur les questions internationales, a rappelé Cheikh Diallo. A son avis, l’Inde est une source d’inspiration pour l’Afrique. 
Pour l’ambassadeur du Sénégal en Inde, Amadou Moustapha Diouf, les échanges entre les deux pays ont été multipliés par 4 entre 2003 à 2011. Le Sénégal a reçu de l’Inde plus de 100 milliards de FCfa d’investissements injectés notamment dans l’agriculture, l’électrification rurale et les mines. Il recommande au secteur privé sénégalais de profiter des opportunités et avantages comparatifs offerts par l’Inde.  Amadou Moustapha Diouf a aussi rappelé l’ouverture d’un bureau Exim Bank de l’Inde à Dakar. Celui-ci, poursuit-il, a développé des produits pour accompagner les Sénégalais désirant faire des affaires avec l’Inde. Il a rappelé aussi les initiatives de la Chambre de commerce indo-africaine non sans inviter les privés sénégalais à s’intéresser davantage à l’Inde. Ce pays est présent au Sénégal dans des secteurs comme les Industries chimiques du Sénégal (Ics), l’industrie automobile à travers Tata et Senbus, les mines par le biais d’Arcelor Mittal, etc. 
L’Afrique est le continent du futur, selon le chef de la délégation indienne
Rappelant l’importance du volume des échanges commerciaux entre l’Inde et le Sénégal, le chef de la délégation d’opérateurs économiques indiens, K. S. Mani, a soutenu que l’Afrique est le continent du futur. Il a invité les Africains à adapter leurs économies aux exigences du marché mondial. Selon le chef de mission C. H. Nadiger, les 21 entrepreneurs indiens venus au Sénégal représentent une soixantaine d’entreprises et sont tous membres du Conseil pour la promotion des exportations et de l’ingénierie (Eepc). Avant de venir au Sénégal, la délégation de l’Eepc s’est rendue en Algérie. Ces deux pays sont d’ailleurs les étapes de la tournée africaine de la structure. Elle va durer du 13 au 20 janvier 2013.

Nouveau!:   Retrouvez toutes les archives concernant Economie de 2006 à ce jour.
Commentaires:   3   Total dont   0   En attente - ( Voir les commentaires sensibles) .