Economie

Découvrez les richesses de demain

  • Source: : Europe1.fr | Le 14 décembre, 2016 à 17:12:35 | Lu 3240 fois | 0 Commentaires
content_image

Découvrez les richesses de demain

La valorisation des déchets, ferreux et non ferreux, et le développement de technologies pour donner une nouvelle vie à nos vieux produits, c’est la mission de Derichebourg depuis 60 ans. Bienvenue dans l’économie du futur : l’économie circulaire.

De la récup au recyclage :

Paris, début des années 50 : dans un pays en reconstruction, marqué par de nombreux manques de matières premières, on récupère tout : les tissus, les peaux, les plumes, et bien sûr les métaux. Les ferrailleurs parcourent les villes dès l’aube et glanent boites métalliques carcasses de lit ou épaves de voitures. C’est à cette époque que Guy Derichebourg, ancien mécanicien désormais à son compte, commence à sillonner la région parisienne au volant de sa petite estafette pour faire du débarras de cave. Sans le savoir, il va donner naissance à un groupe international de 33 000 collaborateurs présent sur 3 continents.

Economie circulaire, une autre vision de la planète :

En 1950, nul ne mesurait les conséquences climatiques de la société de consommation. En 2016, le réchauffement climatique, l’épuisement des ressources, la dégradation des environnements ont provoqué une prise de conscience. Les prélèvements de l’homme dépassent déjà largement la capacité de la Terre à se régénérer, à fournir des ressources non renouvelables et à absorber les déchets. Dans cette optique, réduire les déchets ne suffit plus, il faut désormais créer de la valeur positive sur un plan social, économique et environnemental. C’est ça, l’économie circulaire : pouvoir soutenir la croissance tout en luttant contre l’épuisement des ressources naturelles.

Et ça marche déjà !

L’industrie de recyclage, de par sa nature, est aux avant-postes de l’économie circulaire. Par exemple, 40% de la production mondiale d’acier est réalisée à base de ferraille ; et produire de l’acier à partir de ferraille (filière électrique) consomme 4 fois moins d’énergie que produire la même quantité à partir de minerai. Dans les centres de recyclage Derichebourg, 1 réfrigérateur est valorisé à 90%, 1 machine à laver ou 1 four à 85%, un sèche-cheveux ou un rasoir électrique à 80%. Et pour l’automobile l’objectif c’est 95% ! Tous les jours, les ingénieurs Derichebourg inventent de nouveaux procédés pour aller plus loin : broyage, tri par densité, induction, magnétisme, tri optique…

Mine de surface, kezako ?

Les objets qui nous entourent sont des gisements. Le concept de mines de surface consiste ainsi à voir dans les villes d’aujourd’hui les mines du futur. En effet, si les gisements naturels s’épuisent, la construction de bâtiments et d’infrastructures comme l’omniprésence des matériels électroniques tendent à concentrer de plus en plus de métaux dans l’environnement urbain.

Mais ces métaux sont encore loin d’être tous recyclés. Parce que tous ne sont pas collectés (combien de téléphones portables prennent la poussière dans nos tiroirs ?) Et parce que, même si le groupe Derichebourg est aujourd’hui en mesure de récupérer et de valoriser des particules dont la taille est proche de celle du grain de sable, les derniers pourcentages du recyclage de nos objets quotidiens sont les plus difficiles à atteindre. C’est sans doute l’enjeu des prochaines décennies.


Auteur: Europe 1 - Europe1.fr


Commentaire (0)


Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]