Mardi 23 Juillet, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Banner 01
Economie

Groupe Consultatif de Paris : Leurres et lueurs sur les 3729 milliards F Cfa récoltés

Single Post
Groupe Consultatif de Paris : Leurres et lueurs sur les 3729 milliards F Cfa récoltés

La moisson a été belle à Paris. Le Plan Sénégal Emergent a récolté 3729 milliards de FCfa. Cependant certains observateurs décrivent le déplacement du chef de l'État pour prendre part à l'événement comme superflu. Dans les colonnes du quotidien L'Observateur, Mamadou Moustapha Bâ, directeur de la coopération financière (Dcef) pour sa part, estime que le leadership du Président Sall a été déterminant dans les résultats obtenus. 

Il a également fait une précision qui retient l'attention : « Au moins 25 % de la manne financière récoltée représente des dons». Mbaye Dione , membre de l’Alliance des Forces de Progrès, lui, refuse de perdre pied malgré sa satisfaction apparente. Il estime que « 3729 milliards F cfa, c'est énorme! Mais, aujourd'hui, le revers, c'est qu'entre un financement est une intention de financement, il y a un fossé. Parce qu'il y a toujours derrière des conditions». Puis il questionne : « Est-ce que le Sénégal pourra remplir ces conditions? Sous quels délais ? Est-ce que les sénégalais vont encore attendre longtemps pour ce que cet argent annoncé en grande pompe soit disponible. 

Ce sont les questions auxquelles les autorités Sénégalaises doivent répondre et surtout, elles doivent communiquer pour que demain, les gens ne pensent pas que c'était du vent alors que ce sont des points positifs qu'il faut capitaliser en les transformant en financements concrets dans les secteurs prioritaires comme les infrastructures, l'énergie etc.»Mamadou Moustapha Bâ, Paris, financement, Moisson, dons, Macky Sall, Gouvernement, Economie, actualités


Article_similaires

5 Commentaires

  1. Auteur

    Xeme

    En Février, 2014 (11:05 AM)
    Il y a eu une grosse arnaque sur le PSE et le Club de Paris. Goorgoorlou a été berné de bout en bout. Et cela se comprend, il fallait lui faire oublier la macky-ité du pays, puisque les élections locales se rapprochent. Et c'est la raison pour laquelle les vendeurs d'illusions que sont les 100 journalistes de l'Arc en Ciel furent chargés de lancer l'espérance en des milliards du Club de Paris comme analgésique à la douleur de la vie. Alors fut lancé le battage médiatique soutenu par une coordination des médias jamais atteint dans l'histoire du Sénégal.

    Seulement voilà, les effets secondaires risquant d'être désastreux pour ce qui est présenté comme un succès de Macky (le succès d'avoir obtenu des promesses), la réduction de l'espoir fut lancée par Macky lui même depuis la France par "ceux qui s'attendent à ce que je revienne avec un bateau rempli d'argent se trompent". Et pourtant c'est sa presse qui a titré "Pluies de milliards sur le Sénégal, la fin de nos soucis", avec comme photo illustrative des paquets de billets de banque. Et ensuite c'est Latif Coulibaly (qui avait disparu pour se faire oublier) qui martèle: "Macky ne va pas revenir avec un avion rempli d'argent". Mais pourquoi ils ont pensé utiliser les termes "bateau rempli d'argent" ou "avion rempli d'argent" ? C'est parce que eux, les maîtres de l'orchestration, ont compris que le travail médiatique de vente d'illusion a atteint le niveau de "bateau rempli d'argent". Il fallait freiner cette vision qu'ils avaient commandité avant que ses effets ne leur soient désavantageux. Eux, ils ont compris que leur presse a trop tiré sur la corde des promesses de gens qui ont de plus en plus de mal à s'autofinancer. Et pourtant cette vérité que les maîtres de l'Arc en Ciel ont compris au point de vouloir mettre une holà à l'illusion qui en est née, leurs fanatisés ne l'ont pas encore compris. Les fanatisés n'ont pas encore compris qu'ils se sont nourris depuis plusieurs mois d'illusions qui donneront prochainement des désillusions. La preuve, il suffit que Xeme écrive que ce sont des promesses pour être taxé de mauvais patriote.
    • Auteur

      @xeme

      En Février, 2014 (11:43 AM)
      tu penses tout ton temps à brouiller les gens,ces analyses n'ont aucunes crédibilités,arreter de polir l'atmosphère des reseaux sociaux pour des clivages politiques,le temps est au travail et l'avancement!!!!!!!!!!!!!!
  2. Auteur

    Vraixeme

    En Février, 2014 (11:10 AM)
    Xeme a cette fois raison. Les 3729 milliards risquent de ne jamais fouler le sol senegalais. Meme pas 500 milliards. La deche continue.
    Auteur

    Madiba Mwalimu

    En Février, 2014 (12:23 PM)
    Et pourtant,en Afrique sub-saharienne, il y a des pays qui sont sur la rampe de lancement de l'émergence et qui n'ont pas bénéficié des financements du groupe consultatif de Paris. Parmi ces pays, on peut en citer le plus remarquable, à savoir le RWANDA du controversé Paul KAGAME. Un pays qui a connu en 1994, un génocide, avec un bilan d'au moins un demi million de morts. Il n'était pas évident pour un pays africain, notamment, de cette partie du continent de se remettre au travail et d'enregistrer des résultats aussi spectaculaires. Ce pays est aujourd'hui devenu une référence pour les partenaires techniques et financiers, qui ne cessent de le brandir comme exemple pour le reste du continent. Le secret du Président KAGAME réside dans sa volonté politique caractérisée par une gestion sobre, vertueuse et efficace des affaires du pays. Chez lui, ces slogans sont une réalité.La bonne gouvernance s'érige en règle et se vit au quotidien. En recevant à dakar le chef de l'Etat rwandais, en visite de travail,j'ai pensé que le président Macky SALL avait compris comme moi qu'en Afrique, l'exemple de certains pays peut aider le Sénégal à sortir de ce cercle vicieux, notamment,le joug colonial ou néocolonial, et prendre enfin son destin en main. Et pourtant, malgré tous ses défauts, le Président WADE avait balisé la voie à ses successeurs, pour avoir fait de la diversification de notre coopération internationale, une réalité. Notre liberté de pouvoir regarder ailleurs doit étre une bataille au premier plan de notre politique extérieure. L'occident n'a plus de marge pour nous aider à se développer. C'est des leurres. Ce ne sont pas ces milliards qui vont nous sortir de cette situation qui consiste à tendre toujours la main pour atteindre des objectifs majeurs. STOPPED
    Auteur

    Lucidite

    En Février, 2014 (13:27 PM)
    xeme, je salue ta pertinence dans tes analyses qui sont d'une extrême profondeur
    Auteur

    Deug

    En Février, 2014 (17:06 PM)
    JE PENSE COMME MAIS PREDECESSEUR LE SENEGAL NE POURRA COMPTER QUE SUR SES FILS ET FILLES POUR LE DEVELOPPER IL FAUT IRRIGUER LES HECTARES DE TERRES EN SOUFFRANCE DANCE CE TRESOR QUE LE BON DIEU NOUS A DONNER ET ENVOYER TOUS SES HOMMES A LA FLEUR DE LEUR PUISSANCE QUI PARCOURENT LES RUES DE LA CAPITALE A VENDRE DES SACHETS D'ARACHIDES DE NDAMARAS ET DE PRODUIS FABRIQUES PAR LES CHINOIS WASALLAM

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR