Accueil | Identifiez vous pour acceder à nos services |  Connexion | M'inscrire | Aide
actualites
« Le point noir de l’entreprise sénégalaise est l’énergie » ( Président CNES)
   Par Mamadou Sakhir Ndiaye | Pressafrik.com |  Dimanche 04 septembre, 2011 14:11  | Consulté 9131  fois  | 15 commentaires   Favoris
| -Imprimer| Envoyer
L’entreprise sénégalaise  est en agonie. Sa souffrance est en grande partie due aux caprices énergétiques dont elle est confrontée au quotidien. Ce qui fait dire au président de la Confédération Nationale des Employeurs du Sénégal (CNES), Mansour Kama, que « le point noir de l’entreprise sénégalaise est l’énergie ». Invité de l’émission « Grand jury » de la RFM ce dimanche, le président du CNES renseigne que les secteurs industriels, tertiaires, ou même primaires sont étouffés par la crise de l’énergie, en situant l’impact des délestages à trois niveaux. « Malgré les promesses, malgré tout ce qui est dit, tous les jours vous êtes confrontés à un problème de gérer des délestages, mais aussi de suppléer ces délestages par un recours devenu systémique du groupe de secours avec  un coût de carburant qui est extrêmement élevé », a-t-il évoqué comme premier niveau d’impact. Mansour Kama analyse le deuxième impact sur la trésorerie. « Vous allez mobiliser tout votre argent pour acheter du carburant et non plus de l’orienter vers d’autres secteurs de votre entreprise », remarque-t-il. Le dirigeant de la Société Sénégalaise d’Investissement (SSI) voit sur le troisième impact, un effet direct sur la croissance car « tout le monde est touché, tout est affecté et même la demande », précise Mansour Kama.
Nouveau!:   Retrouvez toutes les archives concernant Energie de 2006 à ce jour.
Commentaires:   15   Total dont   4   En attente - ( Voir les commentaires sensibles) .
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Comédien on September 4, 2011 (14:14 PM) 0 FansN°:1
ndeysannn notre cher kader diop de la troupe soleil levant est rappelé à Dieu, tirste nouvelle pr le monde de la comédie.
Imp on September 4, 2011 (15:11 PM) 0 FansN°:2
aider l imprimerie national de rufisque
Packou on September 4, 2011 (15:22 PM) 0 FansN°:3
Et avec une situation aussi revoltante des gens veulent nous faire croire que abdoulaye wade ,son gouvernement sont meilleurs pour le Senegal et son avenir.
Siga diouf on September 4, 2011 (17:01 PM) 0 FansN°:4
Le problème de l'énergie sera bientôt réglé les délestages vont être un mauvais souvenir pour les sénégalais qui ont ont assez galéré à cause des coupures de courant. Le président et le gouvernement sont entrain de trouver les solutions idoines
Waazzzz on September 4, 2011 (17:56 PM)0 FansN°: 984004
Est ce que tu te moques de nous ???
DIOR on September 4, 2011 (19:31 PM) 0 FansN°:5
MANSOUR KAMA EST UN SOCIALISTE PUR ET DUR. DONC SA POSITION SE COMPREND SANS PROBLEME MAIS IL SAIT EN AME ET CONSCIENCE QUE LE GOUVERNEMENT A RAISON SUR CE DOSSIER. LUI PAR CONTRE DEVRAIT EDIFIER LES SENEGALAIS SUR SON CONTENTIEU AVEC SES NEVEUX DONT IL A VOLE L"HERITAGE FR LEUR PERE ET FEU SON FRERE.
Backup on September 5, 2011 (09:02 AM)0 FansN°: 985244
Toi apparemment tu n'es pas intelligente car ce gar est digne et très respecté meme le président que tu defends le respect .
Cherches d'autres arguments
MINA on September 5, 2011 (15:01 PM)0 FansN°: 986919
AVANT DE JETTER DES PIERES SUR LES AUTRES MR KAMA N'A QU'A SE FOCALISER SUR LA SITUATION DE LA TANAF ET DE SEDAR NEW TEAM POUR TROUVER UNE ISSU FAVORABLE POUR CES POSTES QUI SONT MENACES.
Cakatar on September 4, 2011 (19:40 PM) 0 FansN°:6
Ca tout le monde le sait! Ce faux nez nous tympanise! Tout le monde souffre des délestages mais eux moins que le sénégalais moyens. Ce type d'homme d'affaires assis sur une fortune (compte K et blanchiment durant l'ancien regime) n'a pas de leçons à donner!
Niokhooooo! on September 4, 2011 (22:07 PM)0 FansN°: 984575
Je pense qu'il faut être sérieux et objectif. Sur le dossier de l'énergie le régime de Wade a échoué sur tous les plans. C'est un constat et c'est constant; c'est d'abord Madické alors ministre de l'énergie qui nous avait annoncé la fin des délestages, après c'était au tour de Samuel, et aujourd'hui Wade fils; sans compter les assurances répétées de Wade Père prédisant la fin des délestages avec des dates butoirs toujours remises pour plus tard! Et la preuve patente de l'échec de Wade sur l'énergie est l'évocation des 40ans des socialistes; s'ils étaient bons on les aurait pas destitués. En plus après 11ans, on n'a plus le droit de se réfugier derrière les 40ans des socialistes. Et on nous dit qu'ils ont investi plus de 750milliards (un chiffre de Samuel Sarr) dans la société SENELEC!!! Si en 2000 le Sénégal était un pays préhistorique, sans aucune centrale électrique, sans même aucune lampe électrique, franchement avec un tel investissement on aura atteint la couverture totale du pays en électricité! Une centrale d'à peu près 50MW coute dans les 25milliards en moyenne (je suis du secteur je sais ce que je dis) or au Sénégal on a des besoin qui tournent autour de 450MW; donc avec 9 centrales de 50MW, donc un investissement de 9X25milliards=225milliards, on aurait couvert les besoins; et il resterait 525milliards sur les 750milliards!!! La réalité est que le secteur de l'énergie est le guichet automatique du régime des Wade; toute cette manne financière injectée dans le secteur a été captée par des lobby tapis dans l'appareil d'état. C'est invraisemblable qu'on ait investi autant d'argent dans ce secteur et que ça ne marche pas! Arrêtons les prises de position partisanes et regardons la réalité en face! Ce pays nous appartient à tous, mais quand ça ne marche pas il faut oser le dire, au delà des clivages politiques, en ayant comme seule constante le pays et non Abdoulaye Wade; c'est une variable et non une constante! La constante c'est le pays et c'est pour cette seule constante qu'on doit se battre; et non autour d'une variable. De grâce ne m'insulter pas car je n'ai insulté personne, je n'ai fait que tenter une analyse de la situation de MON pays. L'insulte facile est l'arme des faibles, or il y'a des gens qui sont très promptes à insulter.
He is too cute on September 5, 2011 (01:12 AM) 0 FansN°:7
Mako wah, ma taye. I like him!
Un Autre Senegalais on September 5, 2011 (10:11 AM) 0 FansN°:8
Mansour, bien entendu, n'est pas une grande lumière, mais il doit se rendre compte que l'expression "point noir" est une expression que tous les Noirs sensés et conscients se doivent d'éviter soigneusement d'utiliser. Et que l'on ne me réponde pas qu'il ne s'agit que d'une expression consacrée. Il est des figures de style que nous ne pouvons pas nous permettre de conforter ou de perpétuer. Cela ne va que de soi et du bon sens,
Au lit ! on September 5, 2011 (11:15 AM)0 FansN°: 985838
et le trou noir (concept scientifique) il faut éviter ? va te coucher ignare
Un Autre Senegalais on September 5, 2011 (12:00 PM)0 FansN°: 986035
Je ne vous ai rien fait, Monsieur, pour que vous me traitiez d'ignare.
Wak on September 5, 2011 (10:49 AM) 0 FansN°:9
On attend depuis longtemps que ce problème soit réglé, sincèrement en tant que gèrant d'une petite PME à Dakar qui emploie plusieurs dizaines de personnes, j'avoue que ces coupures qui durent font beaucoup de mal à ma petite structure, et c'est le cas pour toutes les PME. Il a fallu investir dans des groupes électrogènes, et le poste de dépenses carburant et entretien du groupe ne cesse d'augmenter, sans que la facture d'électricité ne baisse. On avait prévu de recruter cette année de nouveaux employés, mais vu la situation, on va différer ça le temps que la situation s'améliore ou pas.
Cette situation nous asphyxie. On essaye avec le peu de moyens dont nous disposons, à créer notre propre emploi et essayer d'offrir des emplois à d'autres jeunes sénégalais, et ceci sans rien demander à l'Etat, mais ces coupures nous plombent. Si ça continue comme ça l'année prochaine, on sera obligé de réduire des postes ou lieu de recruter. Et puis cette situation rend de moins en moins attractif le senegal auprès des investisseurs étrangers, et puis nos sociètés sont de moins en moins compétitives par rapport à certaines sociétés de la sous régions.
Et j'imagine même pas la situation des travailleurs indépendants, tels que les tailleurs, les coiffeurs et autres qui n'arrivent plus à travailler.
C'est un drame !!

  Réagissez à cet article (en respectant les règles ci-dessous)

  • Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
    Ne devoilez pas
    les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
    de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
  • Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
  • Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Nom:
  
Commentaire:
:)   :-D   :cool:   :hun:   :cry:   :love:   :khelou:   :?:   :jumpy: :sad:   :bravo:    :haha:   :dedet:   :sn:   :down:    :up:  :tala-sylla:
   
Pour faire apparaitre vos commentaires immediatement, creez un compte seneweb (c'est rapide).

Nouveau!:   Retrouver toutes les archives concernant Energie de 2006 à ce jour.

 

 


Pub


 




HitParade




HitParade