Economie

Le FMI relève les progrès réalisés par le pays dans le domaine de la fiscalité

  • Par : APS | Le 27 novembre, 2012 à 14:11:32 | Lu 4392 fois | 3 Commentaires
content_image

Le FMI relève les progrès réalisés par le pays dans le domaine de la fiscalité

Le Fonds monétaire international (FMI) se réjouit des progrès réalisés par le Sénégal, en matière de fiscalité, a souligné, mardi à Dakar, son représentant-résident, Valéria Fichéria, saluant les avancées accomplies par le pays dans ce domaine, en particulier concernant l'informatisation et la définition des politiques fiscales.

"Nous sommes très ravis de voir les progrès qui ont été faits par le Sénégal, soit dans l’informatique, soit dans la définition des politiques fiscales, comme le nouveau Code général des impôts qui va entrer en vigueur en janvier prochain", a notamment dit Mme Fichéria.

Le représentant-résident du FMI à Dakar prenait part à la cérémonie d’ouverture d’un atelier sous-régional consacré aux enjeux de l’informatisation de l’administration fiscale.

Au total, 16 pays de l'Afrique de l'Ouest participent à cette rencontre de quatre jours, initiée par l’institution financière mondiale, sur le thème : ‘’Technologies de l’information : défis et possibilités pour l’administration fiscale’’.

‘’Le Sénégal est bien avancé dans le domaine de l’administration fiscale (…). Il y a une vision stratégique pour le futur de l’administration fiscale sénégalaise. Je crois que c’est un exemple à suivre dans d’autres pays’’, a insisté la représentante du FMI à Dakar. Selon Mme Fichéria, le FMI compte accompagner le Sénégal dans ce domaine, pour récompenser ses efforts.

‘’Le FMI va continuer d'appuyer la Direction générale des impôts et domaines (DGID) en organisant ce genres de rencontre ou par la mise à disposition d'experts ponctuels qui vont aider à la mise en place des différentes politiques, nous sommes très reconnaissants à la DGID pour cette vision stratégique’’, a-t-elle encore souligné.

Donnant l’exemple du nouveau code général des impôts, Valéria Fichéria consent que ‘’les nouvelles dispositions de la DGID, visant à simplifier les procédures en matière de fiscalité qui sont devenues plus modernes, plus simples et plus accessibles aux contribuables’’. ‘’Nous croyons que les résultats de cette nouvelle politique sont au niveau des standards internationaux’’, a-t-elle fait observer.

‘’Des efforts ont été faits au Sénégal, en matière de modernisation et d’informatisation des procédures de l’administration fiscale (…), c’est un honneur pour nous de recevoir 16 pays africains pour confronter les expériences et échanger sur les enjeux de l’administration fiscale’’, a pour sa part souligné Amadou Bâ, Directeur général des Impôts et Domaines.



APS

Articles similaires

Commentaire (2)


Verites En Novembre, 2012 (19:08 PM) 0 FansN°: 1
La mise en application du nouveau code des impôts suppose la suppression des toutes les niches fiscales dont les régimes en place ont tendance à faire bénéficier leurs amis par le biais du clientélisme source de corruption. Par ailleurs le Sénégal se trouve en bonne voie pour une transition fiscale où la fiscalité intérieure va prendre le pas sur la fiscalité de porte réduisant ainsi les droits de douanes qui minent la compétitivité de nos entreprises.
Nar En Novembre, 2012 (22:36 PM) 0 FansN°: 2
attention....quand le blanc te dit tu bon eleve ...cela veut dire tu es bon pour etre ...





Diakhassé En Novembre, 2012 (15:00 PM) 0 FansN°: 1
faut il croire le fmi spécialisé dans les bobards !
surtout si une mallette est à portée !

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]