Aéroport de Roissy à Paris: Les déboires de Karamoko Kalluga Demba, prof de Droit à l'Ucad, arrêté arbitrairement par la police française

  • Source: : Leral.net | Le 05 octobre, 2018 à 23:10:01 | Lu 4836 fois | 47 Commentaires
content_image

Aéroport de Roissy à Paris: Les déboires de Karamoko Kalluga Demba, prof de Droit à l'Ucad, arrêté arbitrairement par la police française

Le Professeur de droit à l’Ucad Karamoko Kalluga Demba n’oubliera pas de sitôt son voyage d’études en France. Alors qu’il a montré patte blanche à son arrivée à l’aéroport, les policiers français, suspicieux et par excès de zèle, l’ont arrêté et enfermé pendant six jours dans la prison pour sans-papiers de l’aéroport de Roissy. Traîné dans la boue et même obligé de signer un procès-verbal où la police l’a présenté comme un étudiant, il a été finalement sauvé par le juge des libertés et de la détention, qui a conclu au zèle des officiers de Police des frontières et l’a libéré. 

Professeur de droit à l’Ucad, Karamoko Kallouga Demba s’est rendu en France, le 17 septembre dernier, pour un voyage d’études. Un voyage qu’il n’est pas prêt d’oublier, tellement la police française lui en a fait baver. Même s’il a montré tous les papiers requis pour son séjour en France, il a été arrêté à sa descente d’avion par la Police des frontières et envoyé dans la zone d’attente de l’aéroport de Roissy. Une zone d’attente qui, en réalité, est une espèce de prison pour les sans-papiers. « Je me suis senti humilié. Ça ressemble à du racisme. C’est une façon de ne pas respecter les Africains que nous sommes », a lâché le professeur de droit à nos confrères de «Street Press», qui l’ont interrogé sur sa mésaventure. 

Arrêté et emprisonné malgré des papiers en règle, de l’argent en liquide et le justificatif de moyens suffisants pour son séjour 

Quand il débarque à Charles-de-Gaulle (il a été conduit ensuite à Roissy), le professeur Karamoko Demba avait avec lui un visa délivré par l’ambassade de France au Sénégal, 500 euros en liquide, un relevé de compte avec 3500 euros, pour justifier de fonds suffisants pour vivre en France, une lettre de mission signée par le Recteur de l’Ucad, autorisant un voyage d’études de deux mois et un billet retour. 

Après avoir présenté tous ces justificatifs, le juriste pensait sans doute qu’il n’aurait aucun problème pour entrer en France. Mais, c’était sans compter avec l’obstination injustifiée des suspicieux policiers français, qui se sont mis à lui chercher des poux. Ils se sont focalisés sur la non-concordance de l’adresse d’accueil indiquée dans la demande de visa avec celle de sa résidence finale. «Dans ma demande de visa, j’avais indiqué que je passerai les premiers jours de mon séjour chez ma sœur, en banlieue parisienne, avant d’être logé à la Cité U. Le douanier a demandé une attestation de ma sœur, que je n’avais pas». 

Le policier enquêteur, qui n’a rien voulu comprendre, l’accable davantage : «il m’a dit que je n’avais pas l’argent nécessaire pour assurer ma subsistance lors de mon voyage d’études». Puis l’enseignant est invité à s’expliquer sur les motifs de son séjour en France. «J’ai dit que je faisais un voyage d’études, que je passerai la plus grande partie de mon temps à la bibliothèque Cujas, où je consulterai des ouvrages». 

«Son chef est arrivé. Il m’a demandé  “C’est quoi ton histoire ?” J’ai répondu que j’étais enseignant, que j’avais un travail» «Je crois plutôt que tu en cherches un ici», m’a-t-il rétorqué 

Mais il est loin de sortir de l’ornière. Le policier appelle la bibliothèque pour vérifier si elle a invité le professeur sénégalais. La réponse ne pouvait qu’être négative, car l’accès à la bibliothèque est libre. L’agent de police, décidé à confondre le visiteur, a voulu savoir si des professeurs de droit français le connaissent. « Je lui réponds que notre labo est en contact avec plusieurs chercheurs français, dont je donne les noms. Je précise que je ne les connais pas personnellement». Le policier français appelle l’un d’eux, qui comme on pouvait s’y attendre, avoue ne pas connaître son collègue sénégalais. Et pourtant, l’officier de police judiciaire pouvait joindre l’ambassade de France au Sénégal et même le recteur de l’Ucad pour être mieux édifié, mais il ne l’a pas fait. 

«J’ai senti que ça ressemblait à un règlement de comptes», note le professeur Demba. Qui n’en revenait pas qu’on le prenne pour un candidat à l’immigration illégale.  

«Ils m’ont dit soit vous signez (le PV), et vous pouvez appeler votre famille. Soit on vous remet dans l’avion». 

Tous ses effets personnels confisqués, le professeur de droit a même subi du chantage pour signer le procès-verbal, sur lequel «StreetPress» a jeté un coup d’œil, et où la police française soutient que les raisons du voyage de Karamoko ne sont pas suffisamment claires, et qu’il n’a pas assez d’argent pour entrer sur le territoire français. Contestant le Pv dans lequel la police a poussé le bouchon jusqu’à le présenter comme un étudiant, il finira par le signer sous les menaces. «Je leur ai dit que ce n’était pas vrai. Ils m’ont dit soit vous signez, et vous pouvez appeler votre famille. Soit on vous remet dans l’avion». 

Mis au courant de la situation, des universitaires français remuent ciel et terre pour le tirer d’affaire, mais en vain. La police campe sur ses positions et tient à envoyer le juriste sénégalais en procès. «Ils m’ont dit que ça ne changeait rien. Qu’ils avaient une liberté d’appréciation et que je ne pouvais toujours pas entrer en France. Ils m’ont assuré qu’un vol partait. Que si je ne montais pas dans l’avion, j’irai au procès», raconte le professeur Demba, qui a choisi la seconde option : passer devant le Tribunal. Une option qui s’avérera payante. 

Le juge des libertés et de la détention conclut au zèle de la police et libère le juriste 

Présenté devant le juge des libertés et de la détention, le 21 septembre, Karamoko Kalluga Demba conteste son enfermement. Finalement, le juge lui donne raison, comme c’est indiqué dans une ordonnance du même jour. «La prolongation du maintien [en détention] de Monsieur Demba ne constitue pas une mesure restrictive de liberté proportionnée aux objectifs de contrôle aux frontières», note-t-on dans le document. En termes plus clairs, le juge soutient que les policiers ont fait du zèle. Mais, entre-temps, le professeur en voyage d’études avait vécu 6 jours de «captivité» et de retard dans son programme. 

 


Auteur: Leral - Leral.net






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (25)


Lebaolbaol Tigui En Octobre, 2018 (23:21 PM) 0 FansN°: 1
soigne ta carure ..tu as effectivement l'air d'un vendeur de foin....Moi en europe on ne me coontrole jamais.....si tu es proffesseur et tu te comporte comme un vendeur à la sauvette tu vas etre controlè chipotè... :frustre:  :frustre: 
Reply_author En Octobre, 2018 (23:43 PM) 0 FansN°: 1
boof! c'est vrai que les policiers étaient dans l'excès, mais franchement il s'est compliqué la situation dès le départ avec ses nombreuses réponses qui ne corroboraient pas ses dires. toubab da cartésien torop! soka waxe dara mou vérifier té donoul deug rek, mou niaw gnoort ci yow.

egalement, il ne devait jamais signer un pv dont il conteste le contenu. heureusement qu'il est tombé sur un juge gentleman! de surcroît, il le fait en tant que juriste.
maxala, les "voyages touristiques" des enseignants sénégalais déguisés en voyage d'études (lol). a vrai dire, le projet de ce monsieur manque de sérieux: pas de projet de recherche clairement décliné, pas d'invitation à un colloque, etc. il dit aux flics, damay hey di dem cujas, lol. merde, dans quel but précis, jeune homme?
c'est comme des enseignants sénégalais qui vont aux usa ou en france pour se photographier devant des monuments et les mettre sur facebook comme des guignols (niak fayda, enseignants sénégalais yi, lol). maxala nek deuk ba di grew rek akk di jouer au dur, te dolène touss!
Reply_author En Octobre, 2018 (00:11 AM) 0 FansN°: 2
parfaitement daccord avec vous... cest la facon dont il s'est presente.. melni diaykatou ngognnnn... il a lair d'un modou modou.. et meme ou est la lettre d'invitation?? personne dit le connaitre.. et puis il montre 350 euros pour deux mois... hihihihihihihi.... france mo eyyyy diapa ko..... ki wakhou mala diaykatou ngognnnnn sakh... appp sathieu sakh leu nirou.
Reply_author En Octobre, 2018 (02:34 AM) 0 FansN°: 1
yow khana tu es myope ou malhonnete c bien écrit 3500$ il va sûrement rester chez sa soeur
Senegaulois En Octobre, 2018 (23:39 PM) 0 FansN°: 2
Boof! C'est vrai que les policiers étaient dans l'excès, mais franchement il s'est compliqué la situation dès le départ avec ses nombreuses réponses qui ne corroboraient pas ses dires. Toubab da cartésien torop! Soka waxe dara mou vérifier té donoul deug rek, mou niaw gnoort ci yow.



Egalement, il ne devait jamais signé un PV qu'il conteste. Heureusement qu'il est tombé sur un juge gentleman! De surcroît, il le fait en tant que juriste.

Maxala, les "voyages touristiques" des enseignants sénégalais déguisés en voyage d'études (lol). A vrai dire, le projet de ce Monsieur manque de sérieux: pas de projet de recherche clairement décliné, pas d'invitation à un colloque, etc. Il dit aux flics, damay hey di dem CUJAS, lol. Merde, dans quel but précis, jeune homme?

C'est comme des enseignants sénégalais qui vont aux USA ou en France pour se photographier devant des monuments et les mettre sur facebook comme des guignols (Niak fayda, enseignants sénégalais yi, lol). Maxala nek deuk ba di grew rek akk di jouer au dur, te dolène touss!
Anonyme En Octobre, 2018 (23:46 PM) 0 FansN°: 3
Scandale, mais comme nos politiciens se courbent devant eux, ils ne nous respectent plus!

 :taala_sylla:  :taala_sylla:  :taala_sylla:  :thumbsdown:  :thumbsdown:  :thumbsdown: 
Anonyme En Octobre, 2018 (23:57 PM) 0 FansN°: 4
J'ai mené une vie de sans papiers en france pendant 3ans sans jamais etre contrôlé.J'etais toujours habillé comme un Prince. Résultat les petits policiers préposés aux controles me laisser toujours vaquer à mes occupations...En France l'habit fait le moine.
Reply_author En Octobre, 2018 (10:20 AM) 0 FansN°: 1
tu as tout compris mon ami !!!!!!!
Anonyme En Octobre, 2018 (00:08 AM) 0 FansN°: 5
ahahahaha. TIEY YALA.. SENEGALAIS DAFA NIEME PARIS.. TU FAIS UNE BOURSE D'ETUDES DE 2 MOIS AVEC 350 EUROS.. NIO YEYY DIAPA KO.. T JEN SUIS AUSSI ..QUE DAFA SOL AYYY YERE YOU SALETE, TIYE UNE VALISE DE TOUBA GUIGUINEO YOYOU NIOUY DIAYY AUX PUCES DE COLOBANE... COMME DIT L'ADAGE.. L'HABIT FAIT LE MOINE.. NIIT DAYYY BEUGEU BOPAMM DI SOL LOU SET..... COMMENT IL EST JEN SUIS SUR.. COMMENT PEUT ON CONFONDRE UN ETUDIANT A UN PROFESSEUR. ET PUIS IL MENT.. CE CON LA... IL VOULAIT QUIITER LE SENEGAL POUR S'INSTALLER EN FRANCE.. SI LA BIBLIOTHEQUE VOUS INVITE POUR DES RECHERCES OU EST LA LETTRE D'INVITATION...





WAKHOUL DEGEU DE... ON A PAS TOUT DIT.. WALAHI.. CHAQUE JOUR ON VOIT DES AFRICAINS, SENEGALAIS DEBARQUANT A PARIS.. MAIS ILS ONT DES LETTRES SIGNIFICATIVES, ILS ONT DE L'ARGENT.. ETC...
Mooo En Octobre, 2018 (01:27 AM) 0 FansN°: 1
yowite do khol lingay wakh comment la bibliot
hèque va l'inviter alors que l'accès est libre et gratuit
Anonyme En Octobre, 2018 (00:13 AM) 0 FansN°: 6
La France c'est pas le Sénégal ou on entre et on sort comme l'on veut.
Anonyme En Octobre, 2018 (00:41 AM) 0 FansN°: 7
Vraiment absurde tous ses commentateurs complexes de merde comment on peut dire de telle sautises ,vous même tous pondu d un anus comment vous êtes,et puis c est quoi même la france dont vous semblez etre si fiere ,qu,est ce qu,elle as comme ressource dites le moi juste peut etre de la vigne
Anonyme En Octobre, 2018 (00:41 AM) 0 FansN°: 8
Vraiment absurde tous ses commentateurs complexes de merde comment on peut dire de telle sautises ,vous même tous pondu d un anus comment vous êtes,et puis c est quoi même la france dont vous semblez etre si fiere ,qu,est ce qu,elle as comme ressource dites le moi juste peut être de la vigne
Gaggagag En Octobre, 2018 (01:31 AM) 0 FansN°: 9
Vraiment vous faites honte au Sénégal et à l'Afrique avec vos commentaires de complexés. Li motakh toubab yi diappé lène diam. comment soutenir ces racistes contre votre frères; doul wayyy; limasi méti gni di sopp fi yeup aggouniou sakh sandaga wakhatoumala France
Per En Octobre, 2018 (01:47 AM) 0 FansN°: 10
Je ne comprend pas pourquoi il voulait sejourner chez sa soeur dans les premiers jours. Cette n'est pas satisfaisante.
Macron 1er En Octobre, 2018 (01:54 AM) 0 FansN°: 11
une histoire montée de toute pièce.

Allez chercher de l'infos vrai et arretez d'inventer des histoires à 2 balles .un texte vide et insensé.

exemple:Il a débarqué à Charles Degaulle ...et les policiers l'ont amenés à Roissy ?????

dOUL REK . ADP se trouve dans la ville de roissy en france

La france est un pays de droit ,il y'a un minimun .

gardez à vue sans avocat et mettre 6 jours avant de passer devant le juge (case obligatoire que tu signe ou pas le pv) car ici seul le juge rend la justice .

Arretez Dolnalistes amateurs . :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: 
Anonyme En Octobre, 2018 (02:39 AM) 0 FansN°: 12
Wax ji jaroul mouy bari. J'espère juste qu'une fois président, Mr Ousmane Sonko bénéficiera de l'expertise d' Idrissa Seck dans le domaine de la réciprocité diplomatique. On se souvient encore de son "charter pour charter". kouy door mo meune kouy saaga !
Reply_author En Octobre, 2018 (06:46 AM) 0 FansN°: 1
tu es un fêlè
Reply_author En Octobre, 2018 (06:46 AM) 0 FansN°: 2
tu es un fêlè
Anonyme En Octobre, 2018 (03:57 AM) 0 FansN°: 13
Numéro 12 tu peux rêver en plein jour mais le réveil sera brutal. Ton Sonko est simplement un zéro absolu qui ne sera jamais Président de la République du Sénégal. Tu vois les Sénégalais accorder leurs suffrages à un menteur doublé d'un aventurier.
Anonyme En Octobre, 2018 (07:08 AM) 0 FansN°: 14
Indemnisation ! Cela s´appelle séquestration, privation de liberté et meme racisme ! On ne peut pas etre bete à ce point.
Anonyme En Octobre, 2018 (07:45 AM) 0 FansN°: 15
Il lui manquait une paire de lunettes de prof
Jah En Octobre, 2018 (07:58 AM) 0 FansN°: 16
Pour aller séjour c est sa soeur des que vs en Afrique vs croyez tout permet en Europe il f respect les lois ou tu rentre p .le désir de s arrêt la ba en afrique
Muistapha Hihihi En Octobre, 2018 (08:09 AM) 0 FansN°: 17
moi je t'aurai expulsé....rigolo que tu es...reste donc chez toi migrant ....
Reply_author En Octobre, 2018 (09:17 AM) 0 FansN°: 1
en tous cas,son prénom n'a rien de sénégalais mais professeur à l'ucad oui.
Anonyme En Octobre, 2018 (09:17 AM) 0 FansN°: 18
M. DEMBA est un jeune assistant à la fac droit de l'ucad, très correct et courtois. Peut être, c'est cela qui lui a joué des tours. Mais son histoire est bien réelle. Cet article est français et non sénégalais. Les douaniers ont fait fin n'importe quoi. Des centaines de personnes vont en voyage d'études chaque année e. France et en Europe. Ils connaissent cela, ils l'ont juste pris pour un faussaire. Pour répondre à l'au tre, 90% des profs 'uni senegalais ont eu aussi a etudier en Europe. Quel besoin d'aller se photographier la bas?
Anonyme En Octobre, 2018 (09:40 AM) 0 FansN°: 19
La France, un pays à éviter à tout pari
Anonyme En Octobre, 2018 (10:01 AM) 0 FansN°: 20
Fallait remonter dans l'avion et rentrer dare dare. Faire ton voyage d'étude ailleurs. :emoshoot: 



Post1 am na gnoufi barke tekki Sénégal tel s'en maam Daf doon diay ngoogn. Pas de sot métier simplement de sottes gens :jumpy2:  :jumpy2: 
Anonyme En Octobre, 2018 (10:55 AM) 0 FansN°: 21
C est pas la douane mais plutôt la PAF (police au frontière ). ET pour être admis sur le territoire français, c est vrai que le visa ne suffit pas malheureusement. Il faut aussi montrer qu' on a un hébergement ou une réservation d hôtel, montrer qu' on des ressources suffisantes pour se prendre en charge, une assurrance, et un motif valable pour le voyage.Petit conseil d expert, préparez bien son voyage!
Immigré En Octobre, 2018 (11:03 AM) 0 FansN°: 22
 :taala_sylla:  Des incohérences qui ont poussé la Police à prendre cette décision  :taala_sylla: 

Les services de Police aux frontières (terrestres, maritimes et aériennes) sont toujours sur les nerfs et sont très strictes s'agissant des régles. Il faut communiquer avec eux clairement et justifier par des documents tout ce qu'on leur dit. Ces policiers ne tiennent pas compte des informations communiquées à l'Ambassade lors de la demande de Visa. Ils ont leurs questions qui leur sont propres et prennent ses décisions en fonction des réponses fournies.

Et les 1ère questions classiques qu'ils vous posent sont :

1- "Que venez vous faire en France"

2- " Ou allez vous loger pendant votre séjour" ?

3-" Avez-vous suffisamment de moyens pour vivre pendant votre séjour" ?

Et vous devez répondre et montrer des justificatifs claires à ces questions.

Alors au lieu de dire qu'il v d'abord séjourner chez sa soeur alors qu'il n'a pas de certificat d'hébergement, il aurait du seulement dire qu'il va résider en Cité U et montrer l'attestation de résidence délivrée par la cité U.

Et au d'aller séjourner chez sa soeur, Mr Karamoko devait aller récupérer sa chambre à la Cité U et ensuite aller rendre visite à sa soeur. Il fallait donc communiquer et montrer à la Police l'attestation d'hébergement délivrée par la Cité U sans même faire allusion à sa soeur.

Alors dès l'instant qu'il a dit qu'il va habiter chez sa soeur sans fournir une attestation d'hébergement, il a créé des soupçons chez les policiers et entraîné des séries de questions qui forcément ne l'ont pas avantagé. Et malheureusement pour lui, il n'a pas su donner des réponses cohérentes.

Aussi, le fait de venir en France pour un voyage d'étude ou pour étudier sans fournir une invitation d'une université ou d'un laboratoire rend sa situation suspecte. Et puis dire qu'on vient en France pour un voyage d'étude et passer sa journée dans une bibliothèque pour lire des ouvrages ne tient pas la route pour un policier. Car il faut savoir que la majorité des policiers en France n'ont pas franchi le BAC, ils n'ont donc aucune connaissance de comment est fait ou est organisé l'enseignement supérieur, ni comment les professeurs et étudiants effectuent leurs recherches documentaires. Et puis de nos jours avec internet, on n'a plus besoin de venir jusqu'en France pour consulter ou lire des ouvrages.

Bref, les incohérences ont malheureusement fini par perdre Mr Karamoko. Dès l'instant qu'il n'a pas été en mesure de fournir un certificat d'hébergement ni une invitation d'une université, il devient pour la Police un potentiel immigré car la Police ne fait confiance qu'aux documents et après vérifications de ceux-ci. Et quand on a une réservation d'hôtel ou une attestation de résidence dans une cité U, il faut que la date d'entrée à l’hôtel ou à la Cité U coïncide avec la date d'arrivée sur le territoire français ou américain ou ailleurs. Car si on arrive quelques jours en avance ou même la veille de la date d'occupation de sa chambre d’hôtel ou de sa chambre en Cité U, on créé des soupçons et on risque de recevoir une mitraillette de questions pièges pour lesquelles on aura jamais les réponses ce qui va se traduire par un rapatriement ou un emprisonnement. Et quand on vient en France pour un séjour, il faut justifier de ressources financières en fournissant une attestation et souvent de l'argent cash sans exagérer non plus c a d sans dépasser les montants autorisés. Car si vous présentez 10 000 € cash à la Police, c'est sûr et "certo" que vous serez amener à justifier la provenance de cet argent qui vous sera ensuite confisqué.



Anonyme En Octobre, 2018 (11:25 AM) 0 FansN°: 23
Il aurait ete juste et plus honnête que l'article fi^t mention des demarches tres fructueuses de l'ambassadeur Bassirou Sene et du Consul General Amadou Diallo dans le dénouement heureux de cette situation.
Anonyme En Octobre, 2018 (11:42 AM) 0 FansN°: 24
Et vous dites que ce monsieur est un enseignant de droit?vous signez un procès verbal bidon vous indiquez deux adresses aux enquêteurs vous n'avez aucune classe pour vous faire entendre....devant ce que le president du tribunal a appelé zèle moi étant ce que vous êtes j'aurais repris l'avion pour Dakar....la dignité compte plus qu'un voyage dans un pays où vous vous sentez humilié....tous les francais ne sont pas comme ces policiers que vous avez rencontré....méditez sur votre comportement sur ce que vous n'avez pas dit parce que je trouve etrange que des analphabètes aillent en France et puissent passer la frontière sans problème avec des documents moins solides que ceux que vous déteniez!!!
Anonyme En Octobre, 2018 (12:18 PM) 0 FansN°: 25
Honnetement Monsieur Le professeur en Droit etait dans le clair obscure.



Si tu ne veux pas de probleme à l'aeroport presente une reservation d'hotel en bonne et due forme.



Les policiers n'ont fait que leur boulot, Monsieur a eu peur et son discours tremblottant et il est devenu suspicieux.



Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]