Ecole régionale de Louga: élèves et enseignants sous la menace d'un effondrement

  • Par : Aps | Le 10 janvier, 2013 à 14:01:03 | Lu 4125 fois | 1 Commentaires
content_image

Ecole régionale de Louga: élèves et enseignants sous la menace d'un effondrement



Des élèves et enseignants de l’école élémentaire régionale 1 de Louga (203 km, Nord) évoluent sous la menace permanente d’effondrement d’une partie des bâtiments de l’établissement classé patrimoine historique de l’UNESCO, a constaté le correspondant de l’APS. C’est un imposant bâtiment en dur composé de quatre salles de classe et d’un bloc administratif. Une bonne partie des poutres en béton armé supportant le toit en tuiles, symboles de l’architecture coloniale semble ne plus pouvoir jouer leur rôle de support. Cela, ajouté aux nombreuses fissures visibles sur le long d’une façade du bâtiment, fait que les élèves et les enseignants dans ce compartiment de l’école comptant par ailleurs une dizaine de salles de classe, évoluent sous une menace permanente. ‘’C’est un danger permanent. On a même été obligé de baliser pour délimiter une zone dangereuse autour de laquelle les élèvent ne doivent pas s’aventurer. Il y a aujourd’hui urgence à réhabiliter. Un effondrement peut survenir à tout moment’’, a mis en garde Mamadou Diakhaté, directeur de l’établissement. Les tables bancs et autres tubes utilisés pour maintenir droit certaines poutres qui tanguent s’avèrent notamment dérisoires à la vue du poids de ces blocs de béton, tandis des pans des plafonds de certaines classes se sont déjà décrochés. ‘’Les correspondances adressées aux autorités en collaboration avec le comité de gestion de l’école n’ont pas fait avancer la situation. Nous leur lançons un appel afin qu’elles agissent vite pour nous venir en aide’’, a indiqué, M. Diakhaté, affecté à la tête de l’établissement en 2007. L’établissement pâti par ailleurs de l’utilisation de deux de ses salles de classe par des élèves du Collège moyen d’enseignement (CEM) de Touba Seras. Cet établissement créé il y quatre ans dans la commune de Louga ne dispose pas d’un local. ‘’C’est une cohabitation difficile. Au début il était juste question de leur prêter ces salles pour quelques mois, quatre ans encore ils sont toujours là, alors que nous en avons besoin. La plupart de nos classes ont des effectifs pléthoriques. La seule classe de CM 2 compte une soixantaine d’élèves’’, a notamment déploré Mamadou Diakhaté. Selon lui, l’établissement a été contraint malgré une forte demande d’enrôler 80 élèves seulement en cours d’initiation (CI). Cet établissement créé du temps de la colonisation, précisément en 1905, qui a sans doute déterminé le choix de la classé patrimoine historique de l’UNESCO, a fourni les premières humanités à plusieurs sommités politiques et intellectuelles du Sénégal. L’ancien Directeur général de l’UNESCO, Amadou Moctar Mbow, l’écrivain Cheikh Amidou Kane, auteur du célèbre roman L’Aventure ambigüe, Mansour Bouna Ndiaye, ancien député et maire de Louga, y ont entre autres fait leur cycle primaire. Il en également ainsi de feu l'ancien général Mame Bounama Fall de la Gendarmerie nationale et de Moubarack Lô, actuel directeur de cabinet-adjoint du président de la République.

AKS/SAB


Aps

Commentaire (1)


Papa Massar Ndoye En Janvier, 2013 (22:56 PM) 0 FansN°: 1
les anciens eleves vont se mobiliser pour lancer une operation de sauvetage

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]