Mardi 16 Juillet, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Banner 01
Education

Ibrahima Thioub, Recteur de l’Ucad : «L’Université va reprendre son fonctionnement normal»

Single Post
Ibrahima Thioub, Recteur de l’Ucad : «L’Université va reprendre son fonctionnement normal»

Au cours d’une conférence de presse qu’il a animée avec ses collaborateurs, ce vendredi, le recteur de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad), Ibrahima Thioub, a annoncé que la rentrée officielle est prévue le 1e octobre prochain. Quant à la rentrée pédagogique, elle aura lieu à partir du 8 octobre 2014. Le Recteur a aussi précisé que l’Université va reprendre son fonctionnement normal, après la crise qu’elle a connue, le 14 août 2014 et qui a débouché sur l’arrêt des cours et la fermeture du campus.
 Pour ce faire, un réaménagement du calendrier, au plan pédagogique a été jugé nécessaire, par l’Assemblée de l’Ucad en vue de l’achèvement de la présente année académique 2013-2014 et pour le démarrage de celle de 2014-2015 dans les conditions optimales. Parlant de la date limite pour le bouclage de l’année 2013-2014, il a souligné qu’il est fixée au 20 décembre 2014, alors que celle du démarrage de l’année universitaire 2014-2015 est prévue le 2 janvier 2015. 

Toutefois, dans la perspective d'une bonne exécution de ce calendrier, des dispositions pratiques vont être prise, comme, entres autres mesures, la mise à contribution de correcteurs dans les facultés à gros effectifs, a confié Pr Thioub. Une mesure qui s’accompagnera de la tenue des évaluations concomitamment avec le déroulement des cours du second semestre dans les établissements où un certain retard a été observé, avance-t-il.

Article_similaires

5 Commentaires

  1. Auteur

    Mmpovrai

    En Septembre, 2014 (14:25 PM)
    ca fait deux ans kon nous sors le mm debat !! arretez de mentir waay et tentez le possible et promettez nous le possible aussi !!
  2. Auteur

    Moi

    En Septembre, 2014 (00:28 AM)
    Donc la rentrée est prevue pour le 2 janvier au lieu du 10novembre? C'est pour toutes les années?
    Auteur

    Toto

    En Septembre, 2014 (16:46 PM)
    Les MAUX des universités sénégalaises



    le problème des universités du Sénégal - c'est le manque d'autorité et de leadership des autorités.

    Rien ne va - Les Recteurs qui sont aux ordres du Ministre foulant ainsi toutes les décisions des instances (conseil de Dpt, conseil de fac et conseil de l'université) dans le seul but de se maintenir à leur position puisque que c'est le ministre qui les propose. Le recent remaniement des recteurs en est une illustration



    Idem pour les doyens qui ne cherchent pas à défendre les positions des assemblées de fac et de Dpt- se contentant de dire que ca vient du rectorat ou du Ministre



    Des enseignants eux même- là c'est la catastrophe - aucun contrôle - chacun fait ce qu'il veut alors que les textes régissant les universités sont clairs concernant les grades (Prof titulaire, Maitre de Conférences, Maitre assistant et assistant) et leurs fonctions. Tous se réclament maintenant Professeur et occupent l'espace médiatique et d'autres stations et font du n'importe quoi. On voit même au niveau de beaucoup de Fac, des assistants et même des assistants vacataires donner des cours magistraux - LES ENSEIGNANTS QUI NE CHERCHENT POUR LES HEURES CCOMPLEMENTAIRES.

    CELA VA ETRE CATASTROPHE AVEC LE DEPART EN RETRAITES DU PEU QUI RESTE DES PROFESSEURS TITULAIRES

    Un syndicat SAES dirigé par des irresponsables - à la limite avec un esprit d'étudiant - pour un rien - il déclenche une greve et demande la demission d'un ministre



    des recrutements d'enseignants qui ne prenant en compte aucun critere académique - sur cette question depuis plus de 10 ans on assiste à la plus grande catastrophe. je vois mal ces assistants faire une carrière normale car n'ayant pas les capacités - ceci est valable pour l'UCAD et toutes les autres universités. C'est pourquoi; les dirigeants du SAES se bagarrent pour la réforme des grades - qui n'a aucun sens puisque le CAMES est là et ne prend en compte que le critere excellence



    Dans tout ca, comment vous voulez que les étudiants se comportent - ils ne croient plus à l'enseignement superieur du fait que les composantes le constituant ne sont plus crédibles. Alors, ils vont juste se contenter à reclamer de meilleures conditions sociales (bourse, logements, prise en charge)



    Des reformes profondes et leurs applications s'imposent pour sauver notre enseignement superieur







    Auteur

    Blabla

    En Septembre, 2014 (17:10 PM)
    sachant que le début de l'année universitaire 2013-2014 a débuté en avril pour se finir en juillet , le niveau doit être "élevé" vers le bas. Les profs à qui l'on a bloqué leurs congés pour réaliser un programme de 2 semestres sur 3 mois sans compter les examens, les corrections et leurs grèves ou celles des étudiants c'est effectivement un vrai challenge que d'annoncer des dates qui ne seront comme d'habitude pas respectés de part et d'autre.
    Auteur

    Poulotfall

    En Janvier, 2016 (14:55 PM)
    tu dois de l'argent au tuteurs, il faut les payer; gueumal yallah nak

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR