Mansour Sy sur la plateforme des enseignants : ''Seules des mesures réalistes seront retenues"

  • Par : APS | Le 18 mars, 2013 à 11:03:26 | Lu 5176 fois | 10 Commentaires
content_image

Mansour Sy sur la plateforme des enseignants : ''Seules des mesures réalistes seront retenues"

Le gouvernement sénégalais reste déterminé à faire du dialogue social le socle de son intervention, particulièrement dans le domaine de l’éducation, mais il a décidé de "ne prendre que des mesures ou des engagements réalistes et réalisables", a indiqué le ministre de la Fonction publique, du Travail et des Relations avec les Institutions, Mansour Sy.

M. Sy commentait les sorties de certaines organisations syndicales d’enseignants sur les récentes négociations entre gouvernement et syndicats d’enseignants, dimanche, à l’occasion de la clôture officielle des travaux de l’atelier de planification et de suivi-évaluation du plan d’actions sectoriel de son ministère pour l’exercice 2013. La rencontre s’était tenue samedi et dimanche.

"Le gouvernement a fait beaucoup de propositions positives que nous allons rendre publiques. Celles-ci ont été faites pour trouver des solutions définitives à la question de l'école qui est tellement importante que toutes les parties prenantes doivent travailler pour que la situation que nous avons vécue l'année passée ne puisse plus se produire dans notre pays", a déclaré Mansour Sy/

Si "le droit à la grève est garanti, (…), les élèves aussi ont le droit à l'éducation’’, a souligné le ministre de la Fonction publique, du Travail et des Relations avec les Institutions.’’Et en toute chose, chacune des parties prenantes doit faire la part des choses. En tous cas, sur beaucoup de choses, le gouvernement a fait des avancées", a dit Mansour Sy.

Selon lui, le gouvernement a fait ‘’d’importantes propositions’’ sur la prise en compte des vacations ainsi que sur la question des logements et des parcelles d’habitation, entre autres points de revendications des syndicats d’enseignants. Seule la question de la validation des années de vacation constitue à ce jour un point de désaccord entre les deux parties, a-t-il souligné.

"Quand on est arrivé au pouvoir, le gouvernement a trouvé des accords qui ont été signés. Et ces accords demandaient à ce que l'on évalue pour voir combien allait coûter cette validation. Cette validation n'est pas un droit, c'est une question nouvelle. On ne peut pas dire que je fais le volontariat, il faut qu'on me les comptabilise quand je deviens fonctionnaire. Comme ce n'est pas un droit, nous avons évalué le coût", a expliqué le ministre.

"Nous avons dit aux organisations syndicales que nous sommes pour la validation des années de contractualisation et de vacation, mais c'est insoutenable. Par contre, le gouvernement est ouvert à trouver des solutions. C'est parce que le gouvernement a trouvé que cette question est importante qu’il a fait un important pas lors de la dernière réunion de l’inter-commission", a souligné Mansour Sy.

Il a précisé que la validation des années de volontariat va coûter 31 milliards de francs CFA au budget de l’Etat du Sénégal, si elle est appliquée au deux tiers, 21 milliards de francs CFA dans le cas où elle serait appliquée au tiers.

Le ministre de la Fonction publique, du Travail et des Relations avec les Institutions a renseigné que son homologue en charge du Budget a proposé qu’on puisse faire une validation au tiers sans rappel, dans la mesure où le problème actuel de l’Etat sénégalais c’est l’insoutenabilité des rappels, au regard du ‘’niveau de masse salariale qui n’est pas loin de 41,8%’’.

"Tout le monde sait que les enseignants ont fait beaucoup de sacrifices pour la nation, ils méritent beaucoup de la nation. Et le gouvernement est dans les dispositions pour que toutes les parties prenantes, toutes les ressources humaines compétentes puissent bénéficier du fruit de leur travail", a-t-il fait valoir.

"Mais la situation étant ce que nous avons trouvé ici, les moyens de l’Etat étant à ce niveau, discutons dans la sérénité pour trouver des solutions intermédiaires pour pouvoir avancer", a lancé Mansour Sy à l’endroit des organisations représentants les syndicats d’enseignants.


APS


Commentaire (8)


Moy-lolou En Mars, 2013 (11:45 AM) 0 FansN°: 1
Non M Bathily tu es incapable d'engendrer qu'elqu'un comme karim. Ne te fais pas d'illusons.
Fonct En Mars, 2013 (11:48 AM) 0 FansN°: 2
un pays ou le Graal est devenir fonctionnaire ne doit pas exciter les investisseurs :dedet: 
Wakhe Deug En Mars, 2013 (13:13 PM) 0 FansN°: 3
Moi, je suis convaincu par la pertinence et la cohérence des propos de Monsieur le Ministre Mansour SY. Ce qu'il a dit est clair on ne peut pas accepter de travailler comme volontaire et puis forcer les gens pour que ces années de volontariat soient validés. Ensuite, l'Etat a montré toute sa disponibilité à répondre aux demandes des enseignants. Visiblement c comme si des enseignants voulaient gagner de l'argent sans travailler. Avec les enseignants c tjrs greve, débrayages..... bref, ils sopnt pour un oui ou un non dans la rue et c ça qui n'est pas sérieux.

SALAM
Maths En Mars, 2013 (15:16 PM) 0 FansN°: 4
On exige la validation dans un plus bref délai des années de volontariat, de vacation et de contractualisation des maîtres et professeurs contractuels reclassés comme fonctionnaires.

Pas de paix sociale dans le secteur de l’éducation sans une application stricte de l’accord sur la validation au deux tiers des années de volontariat, de vacation et de contractualisation des maîtres et professeurs contractuels reclassés comme fonctionnaires, avec paiement de rappels comme cela est fait pour les décisionnaires.

Fana  En Mars, 2013 (18:06 PM) 0 FansN°: 5
IL FAUT REGLER LE PROBLEME DES ENSEIGNANTS EN LES METTANT DEHORS ET RECRUTER D AUTRES PLUS RES PONSABLES
Ibm/mboro En Mars, 2013 (21:53 PM) 0 FansN°: 1
de 1995 à 2013 l'état devrait oser dire au peuple sénégalais combien il a économisé grâce au sacrifice de ces vaillants volontaires ,maîtres contractuels et vacataires de l 'éducation.
en guise de reconnaissance pour service rendu à la nation , la validation des années de volontariat,vacataire et contractualisation ne devait même pas créer la discorde.
Deug En Mars, 2013 (22:54 PM) 0 FansN°: 6
fana arrête d’être jaloux l' Etat n' en a pas le droit . Les enseignants ne sont pas des sujets mais des citoyens et surtout éclairés .







Pepes En Mars, 2013 (01:15 AM) 0 FansN°: 7
LES MESURES A PRENDRE DOIVENT DECOULER DE NEGOCIATIONS....ET NON UNILATERALES.CEUX QUI POUSSAIENT HIER A LA SURENCHERE SONT LES MINIMALISTES D'AUJOURDHUI...LE PIT A TRHI LES TRAVAILLEURS!!!
Ministre Nepotiste En Mars, 2013 (07:23 AM) 0 FansN°: 8
n'est ce pas ce ministre qui a recrute la jumelle de sa femme? :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry: 

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]