Mardi 23 Juillet, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Banner 01
Energie

La SENELEC doit 63 milliards de dette à la SAR : ça sent les délestages à outrance

Single Post
La SENELEC doit 63 milliards de dette à la SAR : ça sent les délestages à outrance

La situation de la SENELEC est particulièrement critique. Selon «Le Populaire», dans sa parution du jour, la boîte dirigée par Pape Dieng croule sous 63  milliards de FCFA de dette qu’elle doit à la SAR, principal fournisseur de combustible.

 

Et de souligner que dans les livres de la SAR l’encours du compte de la SENELEC explose littéralement. Et ça craint dangereusement  pour l’approvisionnement de la société et par suite pour la fourniture correcte de l’électricité. Et dans ce contexte, les contempteurs de Pape Dieng ne se privent pas de mettre en épingle sa gestion de la boîte avant de souligner que « si l’Etat ne monte pas au créneau pour générer cette situation de trésorerie, la situation risque de virer à la catastrophe. Et on craint le retour des délestages. 


Article_similaires

10 Commentaires

  1. Auteur

    Bakaar

    En Septembre, 2014 (15:53 PM)
    RECPERCUSSIONS DE NOS MAUVAISES ACTES LES MEFAITS DE NOS Péchés
    • Auteur

      Fjk

      En Septembre, 2014 (16:18 PM)
      la dépendance du pétrole !!! comment faire de l'argent autrement? sur le plan macroéconomique certains pays ont déjà pensé à développer des énergies alternatives, à travers la mise en oeuvre des plans gaziers, l'exploitation des ressources énergétiques renouvelables et aussi agir sur la demande des ampoules à basses consommation. si, c'est envisageable avec les connaissances actuelles. il faut dépasser le simple stockage d'électricité, on peut aussi stocker de la chaleur, diminuer la consommation par production faible par un réseau intelligent, produire de l'hydrogène par hydrolyse pour refaire à la demande de l'électricité avec une pile à combustible, ajouter plus de solaire pour compenser les jours sans vent et donc sans production éolienne... il faut obligatoirement combiner tout ça pour réussir.
    • Auteur

      Le Camion

      En Septembre, 2014 (16:34 PM)
      après la flotte c'est l'électricité et après les bouteilles de gaz!
      qu'est ce qui fonctionne ? 65 ministres et conseillers heureux et un gros bouffi qui mets de l'argent en suisse !
  2. Auteur

    Liii

    En Septembre, 2014 (16:01 PM)
    les entreprises sénégalaises sont les plus grandes mauvaises payeurs.l'electricité se gére par des moyens
    Auteur

    Gestion Et Mensonges

    En Septembre, 2014 (16:11 PM)
    La nomination de Pape Dieng, déjà estampillée clan Marième Faye, avait choqué moralement : largement indemnisé après un départ volontaire, il est devenu, avec Simelec qui fournit des compteurs, un partenaire privilégié de la boite qu'il venant de quitter au plus fort de la crise.



    Cheikh Tidiane Mbaye, PCA de Sénélec, avait dénoncé cette nomination, on s'en souvient. En vain, malgré le conflit d'intérêt criard.



    Il n'avait que le rang de chef de département en quittant Sénélec. Donc pas le profil pour devenir de but en blanc DG d'une société dont il fait si peu confiance en l'avenir.

    Il ne faut donc point s'étonner que cette situation alarmante soit signalée, quelque jours après que Dieng ait fanfaronné sur la réduction du temps de délestage.
    Auteur

    Atypico

    En Septembre, 2014 (16:51 PM)
    Un grand merci aux politiciens et marabouts qui exercent ensemble le pouvoir de n'avoir pensé qu'à s'enrichir vite avec les pétroliers dans un pays qui dispose d'une réserve illimitée d'électricité solaire et éolienne qui ne demande qu'à être exploitée avec l'adcuisition des nouvelles technologies . Pendant que les talibécitoyen sénégalais se prosternent devant les idoles maraboutiquières et politichiennes les idoles les enferement dans l'ignorance, la superstition et le sous - developpement . Mais Dieu décide ....répètons - nous ! Inch Allah ?
    Auteur

    Goor

    En Septembre, 2014 (17:08 PM)
    Sincérement je ne comprends pas pourquoi on nous annonce presque chaque 2 ans que la SENELEC doit une ardoise de milliards à la SAR. Depuis plus de 20 ans, on a au Senegal ce problème de coupures de courant, de dettes etc. On veut nous dire qu'il n'ya pas de solution à ce problème? Sommes-nous incapables au point de trainer ce problème pendant 20 ans? Ce problème a touché tous les présidents . Qu'est-ce qui se passe vraiment? Quelqu'un a une explication plausible de cette situation. Des fois on nous dit qu'il s'agit d'un problème de transport de l'électricité ( des lignes hautes tension), des fois de production ( Pas suffisament de puissance pour satisfaire la demande), des fois de manque de FUEL parce que la SENELEC n' a pas payé ses fournisseurs. DES SOLUTIONS À CES PROBLÈMES N'EXISTENT NULLE PART DANS LE MONDE¿ Je ne sais pas, je ne comprends rien. S'il vous plait, un commentaire technique pour que je comprenne.
    Auteur

    Ok

    En Septembre, 2014 (19:30 PM)
    HUm..... voila donc les raisons des coupures rescentes . ET NON MANANTALI. FEN REK
    Auteur

    @ Goor

    En Septembre, 2014 (09:16 AM)
    @ Goor, la solution était le bon plan Takkal de Karim Wade mais comme le dit si bien Honorable et Respecte Xeme:

    " Mauvaise gestion du plan Takkal. Un bon plan entre de mauvaises mains."
    Auteur

    Gege

    En Septembre, 2014 (12:43 PM)
    simplement une mauvaise gestion , allez voir si en France l ' EDF est en déficit ..... il n ' y a qu ' au sénégal ou les entreprises publiques soient en déficits .... cherchez l ' erreur !!!!! même la Lonase est en déficit en France la francaise des jeux rapporte des milliards a l ' état .......
    Auteur

    Mounos

    En Septembre, 2014 (12:52 PM)
    A y réfléchir, on peut avoir l'impression que les problèmes d'eau d'électricité , d'éducation de nos enfants et de santé publique, sont spécifiques exclusivement aux peuples nègres d'Afrique ! Comment des pays comme le CAP VERT, MALTE, le MAROC, la TUNISIE et d'autres d'Amérique Latine ont-ils réussi à assurer le bon fonctionnement de ces problématiques en moins de trente ans ? Le CAP -VERT serait-il plus riche que le Sénégal ? Ou alors faudrait-il morceler le SENEGAL en quatorze entités autonomes qui se feraient la concurrence dans le développement ? Ce débat devrait être posé, compte tenu de l'impuissance de nos dirigeants à gérer avec efficacité l'ensemble du Sénégal !
    Auteur

    Zale

    En Septembre, 2014 (19:49 PM)
    Le problème de Senelec est structurel . Elle dépense 25 milliards par mois pour des recettes prévisionnelles de 20 milliards mensuelles donc cela fait un déficit structurel de 5 milliards .

    Et l'Etat donne 5 milliards de subventions par mois pour équilibrer la société. Le problème ,il faut un vrai manager pour transformer cet handicap en opportunité . Nous avons au niveau de la Senelec un problème d'efficacité managériale. Un pape dieng qui a des limites stratégiques ne pourra jamais relève la boîte . Le président doit prendre une décision rapide de le relever pour trouver une ressource plus apte a relever le défis .

    Il faut une diversification avec la téléphonie mobile avec les lignes électriques et une rationalisation des charges .

    Le coût de l Electricite très cher détériore la compétitivité du secteur de la production .

    Et puis a Pekess ,il a été écrasé par un chômeur sans moyen . Donc Macky ne gagné rien avec ce soit disant bour qui méprise les populations . Nous(le peuple)sommes avec vous prèsident . Il faut prendre la décision a la Senelec .

    60 milliards annuellement pour les privilégiés qui ont accès a l'électricité constitue une inégalité de traitement entre les citoyens

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR