Accueil | Identifiez vous pour acceder à nos services |  Connexion | M'inscrire | Aide
actualites
Faut-il intervenir en Syrie? 10 points pour comprendre les enjeux du conflit
   Par Grégory Rozières | Huffingtonpost.fr |  Dimanche 08 septembre, 2013 21:34  | Consulté 31145  fois  | 42 commentaires   Favoris
| -Imprimer| Envoyer
International | Mots Clés: Syrie, Intervention, Armes chimiques, Raisons

SYRIE - Intervenir ou ne pas intervenir? Telle est la question que se posent hommes politiques, militaires et experts partout dans le monde depuis le 21 août, date de l'usage supposé d'armes chimiques contre la population syrienne par Bachar el-Assad.

 

Si pour les présidents américains et français, la question n'en est plus une, ils sont bien les seuls à être si catégoriques. La classe politique dans ces deux pays, et ailleurs, est clairement divisée sur la question.

 

Et il ne serait pas juste de réduire ces oppositions à des positions partisanes. Car certes, l'usage des armes chimiques, s'il est avéré, serait un "crime contre l'humanité". Certes, cette guerre civile débutée début 2011 a fait plus de 110.000 morts. Mais il convient de se méfier d'un remède qui pourrait s'avérer pire que le mal. Car la Syrie a une histoire, une politique et une situation stratégique bien particulière dans le Moyen-Orient.

 

Alors que le monde a les yeux rivés sur les décisions américaines et françaises, reste à savoir pourquoi la question syrienne fait autant débat. Le HuffPost vous propose de faire le point sur les raisons d'intervenir en Syrie... et celles de ne surtout pas s'immiscer dans ce conflit.

 

LES RAISONS D'ALLER EN SYRIE

L'usage d'armes chimiques, "un crime contre l'humanité"

Si les preuves ne proviennent pas encore de l'ONU, les Etats-Unis et la France sont catégoriques: des armes chimiques ont été utilisées en Syrie, et l'auteur n'est autre que Damas. Si l'on peut douter de cette version des faits (voir plus bas), il n'empêche: s'il était confirmé que Bachar el-Assad a bien utilisé des armes chimiques contre son propre peuple, la sanction internationale serait logique.

 

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-Moon a d'ailleurs déclaré vendredi 23 août qu'un tel usage serait un "crime contre l'humanité". Un argument souvent évoqué par les partisans d'une intervention, qui citent aussi la convention sur l'interdiction des armes chimiques (dont la Syrie n'est pas signataire).

 

Les partisans d'une intervention voudraient donc "punir" Damas pour dissuader Bachar el-Assad de réutiliser des armes chimiques.

 

Obama et la ligne rouge: ne pas perdre la face

Mais pourquoi se décider maintenant alors que le conflit en Syrie aurait déjà occasionné plus de 110.000 morts, selon une ONG locale?

 

La réponse tient en deux mots : "ligne rouge". En 2012, et à de nombreuses reprises, l'administration américaine avait mis en garde Bachar el-Assad: "Le recours à des armes chimiques est et serait totalement inacceptable."

 

Après ce genre de déclaration, difficile pour Barack Obama d'affirmer que la ligne rouge a finalement été franchie sans pour autant agir en conséquence.

 

Alors, quand les premiers indices montraient que Damas avait utilisé "à échelle réduite contre l'opposition" du gaz toxique, en juin dernier, les Etats-Unis avaient commencé à armer les rebelles.

 

Mais avec l'usage plus massif d'armes chimiques, et touchant des populations civiles, Barack Obama ne pouvait se permettre de ne pas agir, ne serait-ce que pour ne pas perdre la face et ne pas donner un signal de faiblesse aux ennemis des Etats-Unis. C'est d'ailleurs ainsi qu'il a justifié sa volonté d'intervenir pour convaincre les parlementaires américains, mercredi 4 septembre: "Notre inaction donnerait [à l'Iran] certainement la possibilité au mieux de se tromper sur nos intentions, quand ce ne serait pas de les mettre à l'épreuve", tout en citant aussi la Corée du Nord et le Hezbollah.

 

Des intérêts économiques et des faux semblants

Enfin, qu'en est-il de la justification économique d'une éventuelle intervention en Syrie? Souvent évoquée par des conspirationnistes, sur des forums, dans les commentaires des sites d'informations, qu'en est-il réellement?

 

Le Monde rappelle que la production syrienne de pétrole montait à plus de 600.000 barils par jour au milieu des années 90 (ce qui n'est pas énorme: le Qatar, plus petit producteur de l'Opep, produit environ 1 million de barils par jour). Depuis le début de la guerre, elle serait tombée à seulement quelques dizaines de milliers de barils, la guerre n'aidant pas à développer un commerce florissant. La Syrie est aussi un terrain économique prometteur car vu sa situation géographique, elle pourrait devenir un point de passage intéressant pour les hydrocarbures.

 

Pour autant, la guerre des ressources "est un élément secondaire" dans ce conflit, estime Karim Émile Bitar, directeur de recherche à l'IRIS (Institut de Relations Internationales et Stratégiques), contacté par Le HuffPost. "Les ressources sont relativement limitées. Quant à l'idée que le Qatar voudrait faire tomber le régime pour faire passer son pétrole, "les deux pays avaient de bonnes relations avant la guerre civile, si le Qatar aurait voulu cela, il l'aurait fait depuis longtemps", affirme-t-il.

 

Les pays occidentaux "ne sont pas en train de déclencher une guerre: malgré 110.000 morts, ils avancent à reculons", estime Karim Émile Bitar.

 

LES RAISONS DE NE PAS Y ALLER

 

Dans l'attente des preuves de l'ONU

Si les gouvernements français et américains semblent sûrs de leurs preuves, de nombreuses voix s'élèvent contre les preuves apportées par leurs services de renseignement respectifs et demandent qu'aucune décision ne soit prise avant que l'ONU avance des preuves incontestables d'un usage d'armes chimiques par le pouvoir syrien.

 

Le militant anti-guerre Noam Chomsky a par exemple affirmé au Huffington Post américain qu'une "agression sans le soutien de l'ONU serait un crime de guerre".

 

Irak, Libye... ces précédents qui ont mal tourné

Et même si d'aventure l'ONU avançait ses preuves, cela ne veut pas dire qu'une intervention serait une bonne chose, ni pour les pays à l'origine de celle-ci, ni pour la Syrie.

 

"En Irak, avant l'invasion de 2003, il n'y avait aucune présence d'Al-Qaïda. Le désordre a profité aux terroristes", explique Karim Émile Bitar.

 

En effet, quand on voit le bilan des dernières grandes opérations, à savoir l'Irak et la Libye (il est trop tôt pour tirer des leçons du conflit malien), difficile d'évoquer un bilan véritablement positif. Pas une semaine ne passe sans qu'un attentat ne secoue Bagdad. La Libye, elle, vit une période particulièrement instable, avec une montée en puissance des islamistes... et d'Al-Qaïda, ici aussi.

 

L'armée syrienne est plus forte qu'on ne le croit

Il ne faut pas s'imaginer qu'une intervention en Syrie se passerait comme les récentes guerres au Mali ou en Libye, ou les forces ennemis ont été mises en déroutes par les moyens technologiques supérieurs des forces occidentales.

 

Car la Syrie possède théoriquement l'une des armées les plus importantes du monde arabe, derrière la Jordanie. 178.000 hommes, 4950 chars, 365 appareils de combats aériens, plusieurs milliers de missiles sol-air... un arsenal qui a de quoi inquiéter.

 

Il faut bien sûr nuancer ces chiffres. La Syrie est en proie à une guerre civile depuis plus de deux ans, et une bonne partie de la puissante armée syrienne n'est plus aujourd'hui prête à entrer en guerre. Pour autant, même diminuée, l'armée syrienne risque de donner du fil à retorde à une éventuelle intervention militaire.

 

Une attaque pour pas grand chose?

Surtout, même si les Etats-Unis et la France se risquaient à frapper la Syrie, il n'est pas dit que cette attaque ait un effet positif. "Les frappes envisagées n'ont pas pour objectif de changer le rapport de force. Elles représentent simplement la volonté de faire respecter les règles internationales concernant les armes chimiques", précise Karim Bitar. En fait, il ne faudrait d'ailleurs surtout pas que le rapport de force soit changé, au risque d'entraîner une réaction en chaîne de la part des pays frontaliers (voir plus bas).

 

Surtout, ces frappes, si elles ciblent effectivement les dépôts d'armes chimiques, ne sont pas sans risques. Ainsi, les journalistes du Telegraph estiment que l'attaque de dépôts d'armes chimiques représente "un risque de fuites dangereuses". Slate précise que si le gaz sarin se disperse facilement en théorie, il n'en est pas de même du gaz moutarde, aussi détenu par le régime d'Assad.

 

"Nous mettons en garde les autorités américaines et leurs alliés contre toute frappe sur des sites chimiques et les territoires avoisinants", a d'ailleurs déclaré la Russie vendredi 6 septembre, estimant que cela constituerait un "tournant dangereux" dans la crise syrienne. "Il y aurait une menace de rejets de substances hautement toxiques, avec des conséquences pour la population civile et l'environnement", poursuit le ministère russe.

 

Le pays est divisé et les rebelles peu structurés

Si en 2012, les rebelles semblaient prendre l'avantage dans le conflit syrien, ces derniers mois ont vu le régime d'Assad reprendre plusieurs zones stratégiques. Aujourd'hui, la Syrie est divisée. Pour schématiser, les territoires habités sont partagés entre le régime syrien à l'ouest, les rebelles au bord de l'Euphrate et les zones kurdes au nord du pays. (pour bien comprendre, consultez ces deux cartes de la BBC et de FTVi).

 

De plus, l'opposition rebelle n'est pas unie. "Les islamistes radicaux restent minoritaires en nombre, mais sont à la pointe dans certains combats décisifs", explique Karim Émile Bitar. "Il y a des milliers de radicaux en Syrie proches de l'idéologie d'Al-Qaïda, et il n'y a pas de planification pour le jour d'après en cas de chute du régime", précise-t-il.

 

Les lignes rouges de la Russie et de l'Iran

La Syrie n'est pas aussi isolée que la Libye ou l'Irak. Pour l'instant, ni la Russie, ni l'Iran, les deux plus puissants alliés de Bachar el-Assad, ne semblent décidés à lâcher prise.

 

Comme le rappelle Courrier International, la Russie a de nombreux intérêts en Syrie: maintenir son influence dans le monde arabe, assurer l'avenir de son site militaire (le seul hors de la Russie), mais aussi des intérêts économiques. La vente d'armement à Damas représentait 700 millions de dollars en 2010. Aussi, la Russie travaille actuellement à la construction d'une raffinerie de gaz sur le territoire syrien.

 

Pour l'Iran, la donne est encore plus compliquée (voir plus bas). Mais on peut notamment citer le fait que la Syrie participe à la guerre d'influence religieuse que se livrent les pays du Moyen-Orient. Bachar el-Assad fait partie d'une secte chiite, les alaouites. Ainsi, Damas est de facto dans le même "camp" religieux que Téhéran, où le pouvoir est de confession chiite.

 

Pas très clair? Au Moyen-Orient, deux visions de l'Islam (un peu comme les orthodoxes et les catholiques) s'affrontent: d'un côté, les chiites (menés notamment par l'Iran), de l'autre, les sunnites (dont la majorité des Etats religieux se revendiquent, tel l'Arabie Saoudite et le Qatar, farouches opposants au régime syrien). "Ces puissances, dont la rivalité est historique, se livrent une guerre par procuration en Syrie aujourd'hui. Les pays sunnites redoutent la constitution d'un croissant chiite, de l'Iran jusqu'à la Méditerranée avec le Hezbollah libanais, auquel la Syrie de Bachar Al-Assad offre une continuité", précise ainsi David Rigoulet-Roze, chercheur à l'Institut français d'analyse stratégique interrogé par Le Monde.

 

Liban, Iran, Israël: la poudrière du Moyen-Orient

Pour finir, et c'est ici la raison qui préoccupe le monde entier, la Syrie est considérée comme une véritable poudrière prête à faire exploser la région.

 

C'est d'ailleurs pour cette raison que les Etats-Unis et la France souhaitent ne réaliser qu'une attaque "limitée". "Les frappes n'ont pas pour objectif de faire changer le rapport de force, mais de simplement montrer la volonté de faire respecter le droit international", précise Karim Émile Bitar.

 

Car si le régime est déstabilisé par les frappes occidentales et si les rebelles prennent un avantage sur Assad, les conséquences pourraient être énormes, analyse le directeur de recherche à l'Iris:

 

"Il y a un risque de dérapage en un conflit régional. En cas de déstabilisation du régime par des frappes, le Hezbollah libanais pourrait répliquer depuis le territoire syrien avec des roquettes. En réponse, Israël pourrait saisir l'occasion pour répliquer sur le Hezbollah... ou sur l'Iran. Il ne faut pas oublier que l'ultimatum de Benjamin Netanyahou arrive à expiration. Il y a un vrai risque, car toute la région se polarise sur la Syrie depuis deux ans."

Vous n'avez pas tout compris? On reprend. D'un côté, la Syrie, l'Iran et le Hezbollah libanais (parti politique chiite financé par l'Iran) sont de puissants alliés, tous chiites. De l'autre, il y a notamment l'Arabie saoudite et le Qatar, puissances sunnites (l'autre branche de l'Islam, rappelez-vous).

 

Si les premières manifestations syriennes ont commencé comme les autres révolutions arabes, "très vite, on a assisté à une guerre par procuration entre puissances régionales", rappelle Karim Émile Bitar. D'un côté, les puissances sunnites souhaitent que les Etats-Unis frappent la Syrie pour que les rebelles (sunnites eux-aussi) profitent d'un meilleur rapport de force.

 

De l'autre, le Hezbollah et l'Iran veulent à tout prix conserver Assad au pouvoir. Ainsi, depuis quelques jours, le Hezbollah aurait commencé à mobiliser ses combattants, précise France24.

 

A cela, on peut rajouter l'ultimatum lancé par Israël à l'Iran devant l'ONU en 2012, où Benjamin Netanyahu affirmait que si l'Iran n'abandonnait pas son programme nucléaire d'ici l'été prochain, une attaque pouvait être envisagée.

 

Avec tous ces arguments, on comprend mieux les intenses débats qui secouent le monde depuis deux semaines...

Nouveau!:   Retrouvez toutes les archives concernant Syrie de 2006 à ce jour.
Commentaires:   42   Total dont   4   En attente - ( Voir les commentaires sensibles) .
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Trop de blabla on September 8, 2013 (21:48 PM) 0 FansN°:1
Si depuis 2011, cous n'êtes pas intervenus,
ce n'est pas maintenant que vous allez le faire
SURTOUT vous allez en fin respecter le soit disant travail
qu'est entrain de faire les N U si vous croyez un peu à celle-ci
N'IMPORTE QUOI ! on September 9, 2013 (08:00 AM)0 FansN°: 2818830
Les Occidentaux interviennent déjà en aidant à armer, financer et coordonner les pseudo-rebelles.

Ils collaborent étroitement avec les pays du golfe dans cette affaire.

Qu'ils ne viennent pas jouer les sauveurs.

Faute de progrès sur le terrain, ils veulent maintenant avoir une participation plus active.

Il n'y a rien d'autre à dire.
John on September 8, 2013 (22:02 PM) 0 FansN°:2
Bachar résiste jusqu au bout, l Israel fait pire sur les palestiniens et les Etats Unis ne disent Rien.En réalité le monde est injuste
Joob gey on September 8, 2013 (23:16 PM)0 FansN°: 2818634
L'URANIUM APPAUVRI EST PIRE QUE LES ARMES CHIMIQUES DONT ON PARLE
Bad on September 8, 2013 (22:13 PM) 0 FansN°:3
faut tuer ce bachar; ce raciste, baathiste; comme sadham , tu tomberas;
les senegalais ont la memoire coure; la syrie et l irak, pendant les evenements senegalo mauritaniennes , ont envoyé des armes a la mauritanie , par solidarité " arabe ".
je prie dieu que bachar subissent le meme sor que sadam
DIAW on September 8, 2013 (22:22 PM) 0 FansN°:4
TOUT CE QUE J'AI COMPRIS C'EST UNE HAINE NON DITE CONTRE ASSADE .QUE VOUS A T-IL FAIT ASSADE AIMè DE SON PEUPLE QUI NE MANQUE DE RIEN POUR VOIR UN JOUR ATTAQUè PAR DES ETRANGERS DE TOUT BORD .ASSADE N'A RIEN FAIT.MAIS DIEU VOIT TOUT,PEUT-ETRE çA SERAIT LA FIN POUR NOUS TOUS OU DE TOTES LES FAçONS LES CONSEQUENCES N'EPARGNERONT PERSONNE DE PRèS OU DE LOIN .
Aussi buttés on September 8, 2013 (22:38 PM) 0 FansN°:5
C dingue d'être aussi entêté et de l'être devenu en 2 semaines alors que les sunnites aidés des extremistes islamistes de tous camps affrontent depuis 2 ans le hezbollah et les chiites, alliés (temporaires et de circonstance) aux druzzes maronites et autres minorités locales, soumis au bon vouloir et alliances des puissances régionales qui jouent leurs pions ( Monarchies peninsuliques, Turquie, Israèl, Iran). Pendant que les camps "des grands" UK US FR contre chine et Russie ne trouveront jamais d'accords. La chine et la Russie qui se sont fait roulé en libye ou les occidentaux ont joué sur les mots ne risquent pas de se faire avoir a nouveau. Barack, François oubliez votre guerre, il n'y a pas de honte a ça, on a tous compris ou vous allez et pourquoi et personne ne vous suit.
Libidor on September 8, 2013 (22:42 PM) 0 FansN°:6
il ne faut jamais porter un jugement subjectif sur un idividu et meme si Bachar Père a fait des erreurs dans le passé et bien nous vivons le présent.
les états unis sont dirigés par des lobbies sionistes et juifs et qui sont les adeptes de Dajjal ce grand démon predit par les livres révélés.
regardez bien tout ce qui se passe en Palestine ces massacres de tous les jours sur ce peuple palestinin dépourvu d'armes sophistiquées telles que celles dérenues par les juifs.
par ailleurs regarder cette guerre qui sévit au congo et en Afrique Centrale entretenu par ces puissants pays occidentaux par ce qu'ils pourront soustraire les richesses de ces sous sols
et d'autres problèmes que ces états font subir à des peuples inoffensifs surtout africains
L APOCALYPSE A SONNE
Mayday on September 9, 2013 (07:12 AM)0 FansN°: 2818815
Quel intérêt a l'armée syrienne , qui a l'ascendance sur les rebelles jusqu'à maintenant, à recourir aux armes chimiques?
Atypico on September 8, 2013 (22:43 PM) 0 FansN°:7
Voila un article argumenté qui montre bien la complexité de la situation et ses dangers !
Amoulblem on September 8, 2013 (22:47 PM) 0 FansN°:8
kou kham aduna du yè fitna syrie bachar kesse nekoufa politique toubab yi video yinioulène di selemè ak fenne yi amul chance nit day khalat hassad ila di ke c pa lui allor il fau ngène dem demlène kholal ningène def irak li ngène wakhone ci sadame ba rayko tay la blems yi gena bari demlène waye dieu e grand de te yalla boungène fa dielè ndam nit day begue diam ndakh ay du yam ci bop borom
DIAW on September 8, 2013 (22:53 PM) 0 FansN°:9
@LIBIDOR C'EST MON OPINION AUSSI L'APOCALYPSE EST A NOS PORTES .L'INJUSTICE EST DEVENUE TROP FLAGRANTE .POURQUOI L'AMERIQUE NE CONDAMNE JAMAIS L'ISRAEL DES SES ATROCITèS SUR LES PALISTINIENS ? ET POURQUOI NE FAIT RIEN CONTRE LES GUERRES CIVILES EN AFRIQUE .LA REPONSE EST UNIQUE MAIS DIEU EST JUGE QU'ON LE CROIT OU NON .A LUI LA DERNIERE PAROLE.
Réponse on September 8, 2013 (23:09 PM)0 FansN°: 2818629
J' vais te dire clairement y'a 10 millions de juifs en occident (je n'ai rien contre eux je les préfére aux arabes) mais presque aucun n'est paysan ou ouvrier, ils sont très bien placés, ont des lobbys très puissants, et font la pluie et le beau temps en Europe et en Amérique, souvent pour le malheur des peuples majoritaires, auxquels ils ne se melangent pas, pour les guerres dans les pays insolvables, personne n'est partant il faut au moins l'espoir de prendre les contrats de la reconstruction. Et pour lancer une guerre en démocratie, il faut convaincre le peuple que la cause est juste, et c'est plus facile aux US un peu naifs et croyants, qu'en Europe qui ne croit que ce qu'elle voit et connait le reste du monde et leur façon de fonctionner. Quand a l'ONU qui devait etre un endroit neutre elle a perdu toute crédibilité depuis le temps qu'elle se ridiculise en "terre sainte"
Sidy on September 8, 2013 (23:13 PM) 0 FansN°:10
DIAW mon frére, vous avez Raison. Ces gebs dont vous parlez sont des les ennemis de l Humanité. Que Allah SWT nous protége contre ses chaytan et adeptes de Lucifer! Que Allah SWT nous apporte son soutien, Sa miséricore et son pardon! Que Allah SWT fasse payer á ces ennemis tout le mal qu ils ont causé á l Humanité! AAAMIIN YA RABBANAA
Mamy on September 8, 2013 (23:21 PM) 0 FansN°:11
j suis avec toi bachar vas y  :cry: 
MOOMFG... on September 8, 2013 (23:36 PM)0 FansN°: 2818654
... AVEC CEUX QUI AVAIENT ARMè LA MAURITANIE CONTRE LE SN....??? AUX NOM DE .....
SOW... on September 8, 2013 (23:25 PM) 0 FansN°:12
... et pourtant c'est entre ...DIOULITES....

... QUE FAIRE....??????

...  :sad:  :sad:  :sad:  :sad:  :sad:  :sad:  :sad:  :sad:  :hun:  :hun:  :hun: 
RED... on September 8, 2013 (23:29 PM) 0 FansN°:13
... Où EST LA SOCIETE CIVILE ARABO-musulmane POUR DIRE NON à CES ATROCITES.... :hun:  :hun: 

... MEME QUAND BOKO HARAM, ET AUTRES INSULTENT L'ISLAM.... JAMAIS DE MANIF POUR DIRE NON....

... :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :sad:  :sad:  :sad:  :sad:  :sad:  :sad:  :sad:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet: 
Vcpj on September 9, 2013 (06:06 AM) 0 FansN°:14
nguiri Yalla regardez les videos de cheikh imran hosein
Kalibus on September 9, 2013 (06:17 AM) 0 FansN°:15
kissya
Sambouya on September 9, 2013 (06:18 AM) 0 FansN°:16
tambadjang
Baboni on September 9, 2013 (06:29 AM) 0 FansN°:17
Saddam hussein a utuliser l arme chimique sur les kurdes et les iraniens...Ou etaient les Français britanique et américains ?
Les Français britanique et américains ont dans leurs arsenaux des armes chimiques...Que veulent ils en faire un jour..?
Aussi je demande esc ce que l arme atomique n est pas une arme de destruction de destruction massive...?
Pourquoi la tolerer...?
REponse evidente..
L arme chimique est a la portée de beaucoup de nation ojdhui contrairement a l arme atomique
Le but de ces pays et non avoué est de conserver le privilege de posseder les armes les plus terribles et le refuser aux autres
Car en effet ils ont perdu le monopole Du commerce de la science des finances et des technologies...Ce qui leur reste c est le seul moyen de coecertion et de chantage(L arme atomique)
Voyez vous israel est dans cette logique...
Sinon qu elle moralite recommande d interdire a autrui ce soi meme ont fait ou detient
Gege on September 9, 2013 (12:31 PM)0 FansN°: 2819255
idiot que des contre -verité ....
Plubang on September 9, 2013 (06:30 AM) 0 FansN°:18
Tambadjang
Dibs on September 9, 2013 (09:25 AM) 0 FansN°:19
les etats unis doivent éviter l'ingérence dans les affaires des etats.cette guerre qu'ils veulent entamer n'est qu'un début qui se terminera avec l'iran pour enfin maitriser le moyen orient.L'israel fait pire sur les palestiniens
JO on September 9, 2013 (10:40 AM) 0 FansN°:20
Ripostez et prenez vous en à tous les ressortissants des pays qui bombarderont la Syrie. Si les USA agressent la Syrie, il faut riposter en malmenant leurs ressortissants partout où ils se trouvent dans le monde.
Gege on September 9, 2013 (12:34 PM)0 FansN°: 2819257
ha oui t en prendre aux ressortissants parce que leur gouvernement n ' agissent pas a ce que tu aspire ...he bien viens me voir quand tu veux !!!!!!!!!!!
Gege on September 9, 2013 (12:34 PM)0 FansN°: 2819258
ha oui t en prendre aux ressortissants parce que leur gouvernement n ' agissent pas a ce que tu aspire ...he bien viens me voir quand tu veux !!!!!!!!!!!
FIN DU MONDE on September 9, 2013 (11:18 AM) 0 FansN°:21
C'est bientôt la fin du monde!
CROYEZ MOI!
On l'avait prédit, elle arrive!
 :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry: 
Bill Bocquet on September 9, 2013 (11:37 AM) 0 FansN°:22
A Voir absolument la tactique systématique des "média-mensonges" juste avant tous les conflits avec le cas de la Syrie sur utoube en tapant "Syrie : intervention de Michel Collon sur la propagande des médias".
Gege on September 9, 2013 (12:29 PM) 0 FansN°:23
la guerre en Syrie c' est supprimer un dictateur pour mettre a sa place des islamistes intégristes proche d ' al quaida ...en clair c est supprimer la peste pour mettre le choléra ........
Diarbathe on September 9, 2013 (13:02 PM) 0 FansN°:24
Moi qui ai vécu en Syrie, je sais que le peuple syrien est un peuple oppressé qui en plus a vécu dans l’extrême pauvreté. Vous conviendrez avec moi que lorsque ce peuple se révolte, ça ne sera pas aisé de les faire revenir en arrière. Après deux années de tuerie qui ont occasionné plus de 110000 morts, ce qui fait en moyenne 120 morts par jour, certains veulent que les Nations Unies attaquent la Syrie, d'autres ne veulent pas, que faut-il faire? es-ce qu'on doit laisser ce président tuer son propre peuple sans réagir? comment peut-on qualifier ce genre de président qui peut regarder mourir son peuple et continuer à s'accrocher au pouvoir?
Khalaat on September 10, 2013 (03:43 AM)0 FansN°: 2820298
C'est pire que déplorable mais je pense qu'une frappe americo-onusienne serait encore plus désastreuse et inopportune pour la Syrie. ATTENTION surtout a la manipulation des medias
Christian mendy on September 10, 2013 (13:08 PM) 0 FansN°:25
faire la guerre peut être qualifié comme l'une des décisions les plus insensées que les soit disant dirigeant du monde, ils arment les rebelles pour combattre une régime légitime pour après nous fatiguer avec stipule slogan de défenseur du monde alors que c'est eux qui sont à la base de toutes conflits mondiales.la solution en SYRIE c'est de permettre un cadre de dialogue entre les parties pour trouver des solutions et au moins sauver notre monde qui souffre.
Rose Sall on September 10, 2013 (21:37 PM) 0 FansN°:26
Si j'ai un petit conseil a donner, nous Africains devrions restes insensibles comme marbre devant le sort qui frappe ces damnes/maudits arabes et qui, en realite ne recoltent que ce qu'ils ont seme. Pour preuve ces derniers ne se sont jamais de memoire d'homme fendus de la moindre declaration pour exprimer leur sympathie a l'endroit des lots de malheurs qui nous frappent, aux rangs desquels, guerres, agressions exterieures (ex. alqaeda au Mali - l'Egypte et le reste des pays arabes sans se sourcillier ont pris fait et cause pour leurs parents terroristes arabes.) Parceque nous sommes culturellement alienes par ces moins que rien arabes au point que nous associons leur identite a l'ISLAM, ce qui tout fait errone. Le jour ou nos compatriotes africains accepteront d'abord de se decomplexer et enfin d'admettre qu'ISLAM et ARABE n'ont rien a avoir l'un et l'autre, notre langage / position sera a l'antipode de celle que nombre d'entre nous adoptons par ignorance/a cause d'une profonde alienation culturelle. Ceci est d'autant plus vrai que ce qui reste valeureux de l'Islam - le substrat meme se trouve presentement en Afrique noire, plus precisement au Senegal, et incarne par nos PHARES de l'ISLAM qui a nul autre pareil ont porte l'ETENDARD de l'ISLAM a un NIVEAU JAMAIS EGALE DANS l'HISTOIRE DE L'HUMANITE. Je veux nommer par la C. A. BAMBA, EL. MALICK, BAYE NIASSE, BAYE LAYE, C.O.FOUTIYOU, et j'en passe - ceux-ci sont nos dignes trailblazers, nos references cultuels et culturels...
Rose sall (suite et fin) on September 10, 2013 (21:51 PM) 0 FansN°:27
Je veux nommer par la C. A. BAMBA, EL. MALICK, BAYE NIASSE, BAYE LAYE, C.O.FOUTIYOU, et j'en passe - ceux-ci et leurs enfants sont nos dignes trailblazers, nos references cultuels, spirituels et culturels qui n'ont jamais exploite les Saintes ecritures a des fins politiques pour servir de basses ambitions a l'image des hypocrites barbus qui donnent une mauvaise image de l’ISLAM a l’opinion intenrationale en promouvant et coordonnat les operations de commandos suicide, la violence aveugle, la guerre fratricide/confrerique, chiites contre sunnites ou wahabites/druzes moronites, etc. A l’oppose, NOS ICONES DE L'ISLAM nous ont enseignes par l'exemple le JIHATOUL NAFSOU, et que l'ISLAM est une religion de tolerance et d'humanisme - que le jihad se fasse par la preche et la plume, tout en etant bien entendu le paragon de ce que l'on preche.
Keegita on September 11, 2013 (11:26 AM) 0 FansN°:28
Il faut toujours rester prudent quand on parle et observer la situation...

  Réagissez à cet article (en respectant les règles ci-dessous)

  • Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
    Ne devoilez pas
    les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
    de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
  • Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
  • Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Nom:
  
Commentaire:
:)   :-D   :cool:   :hun:   :cry:   :love:   :khelou:   :?:   :jumpy: :sad:   :bravo:    :haha:   :dedet:   :sn:   :down:    :up:  :tala-sylla:
   
Pour faire apparaitre vos commentaires immediatement, creez un compte seneweb (c'est rapide).

Nouveau!:   Retrouver toutes les archives concernant Syrie de 2006 à ce jour.

 

 


Pub

 




HitParade




HitParade