Mercredi 17 Juillet, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
International

Trump sur le point de signer un décret hostile à Huawei

Single Post
Trump sur le point de signer un décret hostile à Huawei

Donald Trump devrait signer cette semaine un décret interdisant aux entreprises américaines d’utiliser des équipements de télécommunication fournis par des groupes représentant une menace en termes de sécurité nationale, ce qui ouvrira la voie à un bannissement du chinois Huawei, ont dit à Reuters trois responsables américains informés de ce projet.

Aucun pays ni aucune entreprise ne sera cité dans ce décret, en projet depuis plus d’un an mais plusieurs fois repoussé, ont ajouté ces sources. Un nouveau report n’est pas exclu, ont-elles déclaré. Ce décret s’appuiera sur l’International Emergency Economic Powers Act, qui permet au président des Etats-Unis de prendre des mesures sur le plan commercial en cas d’urgence nationale face à une menace contre le pays.

Ce document chargera le département du Commerce, en collaboration avec les différentes agences fédérales, d’élaborer un plan de mise en oeuvre des mesures prévues, ont dit les sources. Donald Trump a déjà promulgué en août 2018 une loi interdisant aux autorités fédérales américaines de recourir aux équipements de Huawei et d’un autre groupe chinois, ZTE.

TENSIONS COMMERCIALES

Les Etats-Unis pensent que les équipements de Huawei pourraient servir à des activités d’espionnage de la Chine et ils exhortent leurs alliés, notamment en Europe, à ne pas s’appuyer sur le groupe chinois pour le déploiement de la nouvelle génération de téléphonie mobile, la 5G. Huawei a rejeté à plusieurs reprises ces soupçons américains.

Si Donald Trump signait un tel décret présidentiel, cela interviendrait à un moment de tension accrue dans les relations entre les Etats-Unis et la Chine, qui ne parviennent pas à conclure d’accord commercial et ont relevé les droits de douane réciproques sur des dizaines de milliards de dollars de produits importés.

La Federal Communications Commission (FCC), autorité de tutelle du secteur des télécoms aux Etats-Unis, a aussi décidé la semaine dernière à l’unanimité de ne pas autoriser China Mobile à fournir ses services sur le territoire américain. Elle a annoncé qu’elle allait aussi réexaminer des autorisations données à China Unicom et China Telecom.

Si les grands opérateurs mobiles américains ont déjà coupé les ponts avec Huawei, la situation est plus difficile pour les petits opérateurs locaux qui continuent de s’appuyer sur des équipements du groupe chinois et de son compatriote ZTE, généralement moins chers. La Rural Wireless Association, qui représente des opérateurs comptant moins de 100.000 abonnés, estime que 25% de ses membres disposent dans leurs réseaux d’équipements fournis par Huawei ou ZTE, a-t-elle écrit dans un avis transmis en décembre à la FCC. La Maison blanche et le département du Commerce ont refusé de s’exprimer sur le sujet.

Avec Chris Bing et Diane Bartz; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Jean-Stéphane Brosse


Article_similaires

1 Commentaires

  1. Auteur

    Ethiopian

    En Mai, 2019 (13:52 PM)
    Merci mister Trump toi au moins tu te soucis de l'économie de peuple

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR