Les temps forts du procès Khalifa Sall

  • Source: : Seneweb.com | Le 03 janvier, 2018 à 09:01:41 | Lu 19273 fois | 86 Commentaires
content_image

Les temps forts du procès Khalifa Sall

Reporté le 14 décembre dernier, le procès Khalifa Sall s'est ouvert ce mercredi en audience spéciale au Palais de justice Lat Dior. Seneweb vous fait vivre les temps forts de ce procès très attendu.

 

Les conseils de Khalifa Sall demandent du temps pour préparer leur défense

Suite au nouvel renvoi du procès de Khalifa Sall motivé par la demande de ses avocats, ces derniers, par la voix de Me Demba Ciré Bathily fustigent le délai court retenu par le tribunal, à savoir le 23 janvier 2018.

"Nous avons le droit de disposer du temps et de faciliter pour préparer notre défense. Or, le temps ne me parait pas suffisant de nous permettre de nous acquitter de ces formalités. On veut nous contraindre une fois à nous mettre sur un emploi du temps qui ne respecte pas les droits de la défense", argue Me Bathily qui précise: "c’est nos clients qui sont en détention, donc c’est eux qui ont intérêt à ce que les choses aillent avec sérieux. Mais n’oubliez pas que l’objectif d’un procès c’est de faire éclater la vérité. Or, faire éclater la vérité suppose qu’on fasse réunir les conditions pour un procès. Surtout qu’on respecte les droits de la défense", exige le conseiller du maire de Dakar et de ses co-accusés.

Selon Me Bathily, le tribunal les a offensés en soutenant qu’ils ont été favorisés. "Nous avons été choqués d’entendre dire que nous n’avons pas le droit d’avoir tout le dossier, nous n’avons pas le droit de pré-citer des témoins. Qu’il s’agit de faveur qu’on nous fait. Donc à partir de ce moment, on aurait pu nous dire qu’on n’a pas le droit", plaide l’avocat sur les ondes de la Rfm.

 

Serigne Bassirou Guèye parle de "Cavalcade judiciaire"

Le procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye n'a pas caché sa désapprobation concernant la demande de renvoi plaidée par les avocats de Khalifa Sall et Cie. Maître des poursuites, il a dénoncé cette sollicitation de la défense du maire de Dakar qu'il assimile à "une cavalcade judiciaire". Ayant contesté l'absence de transmission d'avis au conseil, il a aussi indiqué que les arguments avancés par les conseils des mis en cause ne sont pas fondés.

"Pour les témoins je m'associe aux excellentes plaidoiries des avocats de l'État. Devant le tribunal, le Code de procédure pénale ne permet pas aux avocats de citer des témoins. Il a évoqué l'article 539 dudit Code, la citation est délivrée à la requête ; ministère publique, du président du tribunal d'instance investi des pouvoirs du procureur de la République, de la partie civile, et de toute administration qui y est légalement habilitée. (…) En dehors de ces personnes, seules peuvent être citées des témoins présents dans la salle. Ceux-là peuvent être appelés. Cela est une raison supplémentaire", a dit le parquet avant de requérir le rejet de la demande de renvoi faite par les avocats du maire de Dakar.

Concernant  l'absence d'avis à conseil dénoncée par les avocats de la défense, il dit douter qu'il y ait un Sénégalais non informé de la tenue à ce jour de 3 janvier de ce procès de Khalifa Sall.

 

Me El Hadj Diouf écarté du dossier

Mes Mbaye Sène et El Hadj Diouf ne feront pas partie du pool des avocats de Khalifa Sall. Leur constitution dans le dossier du maire de Dakar a été rejetée par le tribunal de Dakar.

À la barre de l'audience correctionnelle qui juge Khalifa Sall et ses présumés complices, Me Mbaye Sène a refusé d'être isolé de ce dossier. "Je ne suis pas au cabinet de Aïssata Tall Sall. Je me suis constitué pour la défense des intérêts de Khalifa Sall", a plaidé l'avocat pour contester cette volonté de l'écarter de l'affaire.

Mais, auparavant, le juge Malick Lamotte, nouveau président de l'audience en remplacement de Maguette Diop, a relevé que la proposition de retenir l'irrecevabilité de la constitution des deux avocats susnommés émane du bâtonnat de l'Ordre des avocats. Dès lors, le tribunal a acté la proposition, sans revenir en détails sur les faits qui ont valu aux deux avocats d'être écartés du dossier.

 

Idrissa Seck : "C'est le procès d'un président qui se sert de l'institution judiciaire comme une arme"

Le président du parti Rewmi, suite au renvoi du procès de Khalifa Sall, a étalé toute sa déception et dénoncé une instrumentalisation de la justice par l'exécutif. L'ancien maire et ancien Premier ministre dit exprimer toute sa désolation et toute sa tristesse "qu'en 2018, le Sénégal offre à la face du monde un tel spectacle. Un président de la République manipule l'institution judiciaire pour écarter d'une compétition électorale un adversaire", a sévèrement critiqué l'ancien Premier ministre intervenu sur les ondes de la radio Sud Fm ce midi.

"Le procès d'aujourd'hui est le procès de notre démocratie, d'un président de l'exécutif qui n'hésite pas à se servir de l'institution judiciaire comme une arme... C'est contre cela que tous les démocrates du pays et du monde entier doivent se lever", invite-t-il.

"Au Sénégal, le président de la République manipule encore la justice. Ce ne sont pas les propos d'un opposant, mais des propos que vous avez entendus de la bouche des magistrats qui se sont exprimés dans vos organes", confie-t-il à la presse.

 

Le procès Khalifa Sall renvoyé au 23 janvier prochain

Le président Malick Lamotte a finalement répondu favorablement à la demande de renvoi formulée par les avocats du maire de Dakar. Après avoir entendu les plaidoiries des deux parties, le tribunal a décidé de renvoyer l'affaire au 23 janvier prochain. Ce sera donc dans 3 semaines.

Cependant, il a assuré les conseils de Khalifa Sall et Cie que le nécessaire sera fait pour une bonne administration de la justice. "Je peux vous garantir que les conditions d'un bon jugement seront garanties. Après avoir relevé que l'ensemble du dossier a été transmis aux deux parties, contrairement aux arguments avancés par la défense, il a assuré qu'il n'était pas contre le renvoi. "Pour le renvoi, le principe, le tribunal l'accepte, mais le délai est excessivement long", a dit le juge qui a alors prononcé le renvoi de l'audience à la date du 23 janvier  2018. Il faut rappeler que les défenseurs de Khalifa Sall voulaient un délai de 2 mois.

Le parquet pour sa part a réclamé la liste précise de tous les témoins à décharge. Mais le juge Lamotte a notifié que "cette affaire sera retenue et sera jugée dans les conditions adéquates". "Nous n'accepterons pas d'autres demandes de renvoi", a-t-il lancé alors que le public commençait à vider la salle.

 

Le tribunal de Dakar et ses environs barricadés

Un impressionnant dispositif de sécurité a été déployé aux alentours du tribunal de Dakar. Pour l'ouverture du procès du maire de Dakar ce 3 janvier, plusieurs dizaines d'éléments de la police sont en poste. Et ont érigé des barrières au niveau de tous les axes menant directement vers ce tribunal où Khalifa Sall et ses co-prévenus attendent d'être jugés.

Déjà avant 7 heures, une forte mobilisation de personnes voulant assister au procès était notée dans les environs immédiats du tribunal. Des hommes et des femmes de tout âge formaient une longue queue en attendant que les barrières soient ouvertes pour accéder au Palais de justice. À l'entrée principale, d'autres barrières de sécurité sont aussi mises en place. Et il faut montrer patte blanche pour passer. Les personnes sont minutieusement fouillés et leurs bagages, passés au rayon scanner.

Malgré les multiples contrôles, la salle refuse du monde. Dans salle d'audience numéro 4, où se tient les audiences spéciales, beaucoup sont restées debout pour suivre le procès.

 

Les avocats du maire de Dakar réclament le renvoi du procès

Les conseils du maire de Dakar ne veulent pas que le procès se tienne aujourd'hui.  Devant le tribunal  correctionnel où  Khalifa Sall et Cie attendent d'être jugés, ce mercredi 3 janvier 2018, ils ont tous plaidé pour le renvoi de l'audience afin de leur permettre de mieux préparer leur plaidoirie.

"Le dossier ne nous semble pas prêt à être jugé", a déclaré Me François Sarr porte-parole des avocats de la défense. Il argumente : "Les avocats commis pour assurer la défense des mis en cause ne sont pas prêts. Des avocats n'ont pas reçu leur convocation. L'affaire n'est pas en état. Un certain nombre de témoins visés au nombre de 70 témoins. Beaucoup d'autres personnes ont souhaité être entendu en qualité de témoins".

Me Sarr a formulé une demande de renvoi pour 2 mois.

"Les témoins à charge sont cités et convoqués. Nous demandons que, ceux à décharges soient convoqués dans les mêmes conditions", a déclaré l'avocat. Qui déplore l'absence de communication sur le dossier aux deux parties.

Me François Sarr relève que la loi prévoit qu'une affaire qui est en état peut être renvoyée jusqu'à 3 fois. "Nous pensons que cette affaire doit être renvoyée à une date qui permet de faire comparaitre ces témoins. Certains avocats sont à l'étranger et n'ont pas pu faire le déplacement. Il serait bon que ces avocats puissent venir lorsqu'une date sera retenue. Nous pensons que l'affaire doit être renvoyée d'office pour régularisation, le temps que l'affaire soit mise en état".

 

Le maire de Dakar arrive dans la salle d'audience sous les vivats de ses soutiens

C'est à 8 heures 51 minutes que Khalifa Sall a fait son apparition dans la salle d'audience aménagée pour son procès, qui s'ouvre ce mercredi. La pièce est remplie à moitié. Le maire de Dakar a été accueilli par les applaudissements de ses camarades et soutiens. Il a levé les mains pour les saluer.

Sourire aux lèvres, il s'est dirigé vers les sièges réservés aux mis en cause, face aux juges. Il est suivi par quatre autres prévenus. C'est le moment choisi par ses partisans pour scander des "Khalifa président".

Visiblement débordées, les forces de l'ordre observaient la foule déchaînée se livrer à des cris d'hystérie en prenant des photos avec leurs smartphones, ce qui est interdit dans une salle d'audience. Certains militants, remplis d'émotion, ont fondu en larmes. C'est au milieu de ce tohu-bohu qu'arrivent les juges pour l'ouverture du procès. Il faisait 9 heures 4 minutes. La salle retombe dans le silence.

Mais ce ne fut que pour une courte durée puisque dès que l'ordre de déplacés les prévenus de leurs sièges a été donné, les cris ont repris. Des chansons accompagnées d'applaudissements fusent pour ne retomber qu'à l'ouverture de l'audience à 9 heures 10 minutes.


Auteur: Seneweb news - Seneweb.com






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (19)


Anonyme En Janvier, 2018 (09:53 AM) 0 FansN°: 1
Khalifa est parti pour être Président et je me battrai personnellement pour le faire élire dans ma localité. Je n'aime pas l'injustice, je me bats pour la justice.
Reply_author En Janvier, 2018 (10:02 AM) 0 FansN°: 1
yeeen khanaa kouu dioogue reeek ngueeen neekoo president
t karim president gakou president abdoul mbaye president et qui d'autres????
Reply_author En Janvier, 2018 (10:38 AM) 0 FansN°: 2
je ne comprend plus les sengalis. un voleur de l'argent du contribuable..vous vous parler de future president
Reply_author En Janvier, 2018 (10:39 AM) 0 FansN°: 3
les autres se battrons pour la verité dans leurs localites
Reply_author En Janvier, 2018 (11:50 AM) 0 FansN°: 4
au senegal pour etre celebre ils faut voler l'argent du contribuable senegalais et partager avec ses marabouts .quelle hypocrisie , comment peut on se developper avec cette façon de vivre.
Reply_author En Janvier, 2018 (12:02 PM) 0 FansN°: 5
caisse d'avance de mamadou " l’article 3 dispose que les fonds sont mis à la disposition du maire mamadou diop qui doit en justifier ultérieurement auprès du secrétaire d’etat auprès du ministre de l’intérieur chargé de la décentralisation " c'est pareil pour khaf
en 2003 abdoulaye wade a pris un decret pour régir les caisse d'avance pour une plus grande transparence!! pourquoi on ne parle pas ici de ce décret !! l' utilisation de la caisse d'avance doit être légalement justifié. ( decret n° 2003-657 du 14 août 2003 relatif aux régies de recettes et aux régies d’avances de l’etat.) les collectivités locales sont un démembrement de l'etat . elle sont sont controlables
on a pas dit que la mairie de dakar ne doit pas avoir une caisse d'avance, on dit que l'utilisation de cette doit être bien justifiée
on peut acheter du riz et du mil pour les populations avec cette caisse mais cela doit être vrai et vérifiable
Reply_author En Janvier, 2018 (13:54 PM) 0 FansN°: 6
defendre un voleur c'est etre contre l'injustice ? pauvre pays .le senegal et foutu . ce pays est dirigé par des voleurs et anciens dirigeants voleurs . demain on verra d'autres defendre des voleurs de l'apr .karim , khalifa et autres sont des voleurs il y en aura de l'apr .et vous continuerez à les défendre en considérant que c'est de l'injustice oh mon dieu .
Anonyme En Janvier, 2018 (09:54 AM) 0 FansN°: 2
il arrive au tribunal comme un héro , triomphal, applaudit, adulé par ces fans. Donc au Sénégal c'est le monde à l'envers, les voleurs tricheurs voyous sont adulés et bien vus. Un voleur de trois moutons vient d'être condamné à 3 mois de prison alors que le maire de dk n'aura rien , c'est certain ! il lui manque quand même l'appui des marabouts qui ont le pouvoir de contourner la justice et de faire sortir n'importe qui de prison....quel pays !!!!
Reply_author En Janvier, 2018 (10:48 AM) 0 FansN°: 1
les 8 milliards de maky c'est à la sueur de son front, n'est-ce pas? oui c'est ça. tu es malade.
Anonyme En Janvier, 2018 (11:01 AM) 0 FansN°: 2
c un heros soko khamoul wone.
Anonyme En Janvier, 2018 (10:11 AM) 0 FansN°: 3
PERSONNE N EST JALOUX DE MAKY CAR IL N EST PAS UN PRESIDENT A VIE JALOUX PKOI IL N EST PAS LE PRESIDENT LE PLUS PUISSANT AU MONDE MEME AU SENEGAL IL A DU MAL A S IMPOSER ENTOURE DE SES FOUTANKé QUI LE POUSSENT DE PLUS EN PLUS A EVITER DE PARLER WOLOF COMME SON DISCOUR DE FIN D ANNEE LES TENTATIVES DE NOUS IMPOSER LE POULAAAR NE MARCHERA PAS COMME DANS LES POSTES AVEC LA DISTRIBUTION DES CARTES D IDENTITE SELECTIVE IL FAUT ETRE POULARR POUR VOTER
Seninfolive.com En Janvier, 2018 (10:42 AM) 0 FansN°: 4
SenInfoLive c’est le site vous permettant de suivre l’actualité nationale et internationale, sur tous les domaines, à la seconde. Tout ce qui se dit ou se raconte sur l’actualité nationale voire internationale est sur SenInfoLive. Et même quand les choses se disent et se contredisent. Comme lors des grands événements. SenInfoLive est toujours à la pointe de l’information. Donc, si vous voulez tout savoir en temps réel, surtout lors des grands événements où l’actualité va très vite, alors vous vous trouvez sur le site incontournable des passionnés de l’actualité. Grâce à notre flux d’actualité sur tout ce qui se passe, notre site va chercher les informations qui paraissent sur les sites spécialisés dans les infos : politique, économie, sport, fais divers, revue de presse, social, high-tech, religion, éducation, musique ...
Anonyme En Janvier, 2018 (10:55 AM) 0 FansN°: 5
Un fait divers, un maire voleur devant son juge contaan: :sunugaal: 
Anonyme En Janvier, 2018 (11:15 AM) 0 FansN°: 6
Macky aura ces deux mandats. N'en déplaise aux ........
Reply_author En Janvier, 2018 (11:35 AM) 0 FansN°: 1
....egris qui complotent dans la nuit
vraiment in sh allah !
Reply_author En Janvier, 2018 (12:14 PM) 0 FansN°: 2
personne n est jaloux de maky car il n est pas un president a vie jaloux pkoi il n est pas le president le plus puissant au monde meme au senegal il a du mal a s imposer entoure de ses foutanké qui le poussent de plus en plus a eviter de parler wolof comme son discour de fin d annee les tentatives de nous imposer le poulaaar ne marchera pas comme dans les postes avec la distribution des cartes d identite selective il faut etre poularr pour voter
Anonyme En Janvier, 2018 (11:53 AM) 0 FansN°: 7
Je commence à douter sur khalifa sall, s'il n'a rien fait pourquoi ils demande des reports sans fin . si on n'a rien en se reprocher on n'a pas besoin tout ce temps pour cherche des preuve.

Ces politiciens ils sont tous pareils , ils vivent tous sur le dos des senegalais. :sunugaal: 
Anonyme En Janvier, 2018 (11:55 AM) 0 FansN°: 8
Yaya DIAMMEH pensait qu'en emprisonnant son principal opposant la voie était libre pour rempiler; on connaît la suite!
Anonyme En Janvier, 2018 (11:56 AM) 0 FansN°: 9
pourquoi il a peur d'un procès  :frustre: 
Anonyme En Janvier, 2018 (11:56 AM) 0 FansN°: 10
Je suis peulh. Mais je ne voterai pas pour Macky Sall.

Alors arrêtez votre diatribe sur les foutankes.
Reply_author En Janvier, 2018 (12:38 PM) 0 FansN°: 1
c'est ton probleme cinglé va
Anonyme En Janvier, 2018 (12:03 PM) 0 FansN°: 11
procés ethnique juste pour ecarter les candidats wolofs serieux comme karim et khalifa
Reply_author En Janvier, 2018 (12:39 PM) 0 FansN°: 1
tu n'es pas seule dans ta tête, petit naretanien esclavagiste
Anonyme En Janvier, 2018 (12:13 PM) 0 FansN°: 12
PROCES MYSTIQUE ATTENTION PAS UN BON SIGNE J AIMERAIS PAS ETRE PROCUREUR OU JUGE POUR LE MOMENT ILS CROIENT QUE RIEN NE LES ARRIVE MAIS SE SONT DES CHOSES QUI POURRONT TE POURSUIVRE TOUTE UNE VIE MEME A L AGE 80 ANS
Sengenis En Janvier, 2018 (13:59 PM) 0 FansN°: 13
A quoi jouent les avocats du maire de Dakar ? Après avoir tenté et échoué dans toutes les actions de justice tentant d’annuler la procédure, ils ne cessent de demander le renvoi du procès pensant qu’ils vont gagner du temps sauf qu’ils se trompent. Ils ont intérêt à se préparer pour bien défendre leur client c’est le conseil que je leur donne.

Beug beuré bagne beuré fi rek le am wanté combat bi dineu am ndakh mo Tibbeu ci caisse avance bi.
Anonyme En Janvier, 2018 (14:47 PM) 0 FansN°: 14
Peu importe qui sera le challenger de Macky en 2019-si tant est qu' il puisse se classer 2e au 1er tour,vus ses piètres résultats lors des dernières législatives avec les milliards dépensés pour l'achat des consciences et la rétention de millions de cartes d'identité -,l'essentiel sera SON DÉPART POUR CAUSE D'INCOMPÉTENCE.
Anonyme En Janvier, 2018 (15:16 PM) 0 FansN°: 15
Au diable Macky il devra être jugé pour haute trahison ! Il ns a vendu aux francais depuis ...
Anonyme En Janvier, 2018 (16:18 PM) 0 FansN°: 16
POUR ETRE PRESIDENT OU CHEF DANS CE PAYS IL FAUT VOLER ET MENTIR A SON PEUPLE. SANS CELA ON N'EST PAS CREDIBLE.
Reply_author En Janvier, 2018 (16:57 PM) 0 FansN°: 1
va faire un tour à grand yoof chez la famille de khalifa, tu sauras qu'ils ne sont pas riches et après vas faire un tour chez la famille de macky
et après tu me diras qui est le voleur
Anonyme En Janvier, 2018 (16:27 PM) 0 FansN°: 17
vous senegalais ,il est mieux de collaborer aux français que de collaborer aux arabes et

aux naars éternels esclavagistes...
Anonyme En Janvier, 2018 (17:00 PM) 0 FansN°: 18
Réponse à ce commentaire "caisse d'avance de mamadou " l’article 3 dispose que les fonds sont mis à la disposition du maire mamadou diop qui doit en justifier ultérieurement auprès du secrétaire d’etat auprès du ministre de l’intérieur chargé de la décentralisation " c'est pareil pour khaf

en 2003 abdoulaye wade a pris un decret pour régir les caisse d'avance pour une plus grande transparence!! pourquoi on ne parle pas ici de ce décret !! l' utilisation de la caisse d'avance doit être légalement justifié. ( decret n° 2003-657 du 14 août 2003 relatif aux régies de recettes et aux régies d’avances de l’etat.) les collectivités locales sont un démembrement de l'etat . elle sont sont controlables

on a pas dit que la mairie de dakar ne doit pas avoir une caisse d'avance, on dit que l'utilisation de cette doit être bien justifiée

on peut acheter du riz et du mil pour les populations avec cette caisse mais cela doit être vrai et vérifiable""""



Revois le décret de 2003 il y est dit clairement que c'est le gestionnaire désigné d'apporter les justificatif et non le maire il n'est qu'ordonnateur des dépenses.

Pour te montrer que tu es de mauvaise foi Pape Diop lui meme maire en 2003 jusqu'en 2009 n'a jamais justifier vu que c'est des fonds politiques



Seninfolive.com En Janvier, 2018 (17:58 PM) 0 FansN°: 19
SenInfoLive c’est le site vous permettant de suivre l’actualité nationale et internationale, sur tous les domaines, à la seconde. Tout ce qui se dit ou se raconte sur l’actualité nationale voire internationale est sur SenInfoLive. Et même quand les choses se disent et se contredisent. Comme lors des grands événements. SenInfoLive est toujours à la pointe de l’information. Donc, si vous voulez tout savoir en temps réel, surtout lors des grands événements où l’actualité va très vite, alors vous vous trouvez sur le site incontournable des passionnés de l’actualité. Grâce à notre flux d’actualité sur tout ce qui se passe, notre site va chercher les informations qui paraissent sur les sites spécialisés dans les infos : politique, économie, sport, fais divers, revue de presse, social, high-tech, religion, éducation, musique

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]