Lundi 22 Juillet, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Banner 01
Justice

Me Bitèye à ses confrères: ‘’Ne dites pas ce que la Cedeao n’a jamais dit’’

Single Post
Me Bitèye à ses confrères: ‘’Ne dites pas ce que la Cedeao n’a jamais dit’’

Les avocats de l’Etat, partie adverse dans l’affaire, ont pris le relais de leurs confrères défendeurs des intérêts de Khalifa Sall pour démonter leurs arguments. A la suite de quelques uns de ses confrères qui ont battu en brèche les arguments des conseils de Khalifa Sall et Cie, Me Samba Bitèye a tenté d’apporter un élément de réponse à leurs demandes en faveur d’une annulation de la procédure.

‘’Nous venons vous demander, par ma voix, de déclarer irrecevables les exceptions soulevées. Il y a quelques jours, avant l’arrivée de l’arrêt, toutes ces exceptions avaient été soulevées. Je ne voudrais pas participer à ce jeu qui vous demande de vous déjuger ou de vous rejuger en vous demandant de nouveau des exceptions sur lesquelles vous vous êtes déjà prononcés. Cette décision a été rendue et elle vous dessaisit’’, a-t-il dit d’emblée.

A propos de l’arrêt de la cour de justice de la Cedeao, ajoute-t-il, ‘’les choses les plus essentielles ont été écrites et dites. Certains s’adressent à la presse, au public ou à l’opinion. C’est quand même fatiguant d’entendre ses propres confères venir nous dire le comportement que l’Etat du Sénégal doit avoir. On essaye de faire passer ce procès comme le procès du déni de l’arrêt rendu par la Cour de justice de la Cedeao. Il y a une interférence entre respecter et exécuter la décision de la Cedeao’’.

On essaye de faire passer ce procès comme le procès du déni de l’arrêt rendu par la Cedeao

L’avocat d’inviter ses confrères du camp adverse à dire les faits. ‘’De grâce, donnez aux Sénégalais les faits. Arrêtez de leur dire ce que vous en pensez. Dites voilà la décision qui a été rendue. Mais ne dites pas ce que la Cedeao n’a jamais dit. On nous dit que des ministres de la République ont parlé de l’arrêt de la Cedeao, je dis que c’est normal. Si vous parlez de l’aspect technique de cet arrêt, les juristes vont vous répondre. Mais si vous parlez de cet acte sous l’angle politique, ce sont les politiques qui vont vous répondre’’.

Mais il faut relever que l’occasion a été mise à profit par les conseils de l’Etat pour demander au juge de déclarer irrecevable la constitution de la Ville de Dakar. ‘’Vous êtes saisi d’un appel, il n’est jugé que ce qui est dévolu. C’est l’irrecevabilité de la constitution de partie civile de la Ville de Dakar’’, a ajouté Me Bitèye.

Il faut noter par ailleurs, que l’audience de ce lundi 23 juillet 2018 a été suspendue à 18 heures. A la reprise annoncée pour ce mardi, ce sera au tour des avocats de la mairie de Dakar de prendre la parole. À la suite de la plaidoirie des conseils de ladite commune, ce sera alors le tour au parquet de présenter son réquisitoire pour se prononcer sur les exceptions soulevées devant la Cour et par les avocats de  Khalifa Sall pour obtenir la nullité de la procédure, et par leurs confrères de la partie civile représentant l’Etat demandant l’irrecevabilité de la constitution de partie civile de la mairie de Dakar. Et après que le parquet général aura fini de requérir, deux seuls avocats par camp auront la possibilité de porter la réplique.

 


Article_similaires

7 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2018 (20:57 PM)
    Bass abdou khadre  :baby-crawl: 
    • Auteur

      Yatt

      En Juillet, 2018 (22:40 PM)
      c"est ce machin-là l'avocat de l’État ? recrutement par népotisme ? et avec cela on s'étonne que l"État, demandeur comme défendeur, perde systématiquement ses procès à l'international !!!
      certes là-bas les juges ne font pas de génuflexion devant les politiques !!!!
  2. Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2018 (21:05 PM)
    Bonsoir

    Y'a t'il quelqu'un sur le site :interrogation:  :interrogation:  :interrogation: 
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2018 (21:09 PM)
    On a tous lu le rapport de la CEDEAO. Vice de procédure = annulation de la procédure, c'est tout. Nous n'avons pas attendu la CEDEAO pour le savoir.



    il faut libérer khalifa sall, la procédure est entachée de vices de fond en comble, simplement parce que macky fait du je-m'en-foutisme et fait sa loi de la jungle en manipulant notre justice pour empêcher khalifa sall de se présenter contre lui.



    macky est convaincu qu'il n'a rien foutu, qu'il est incapable et qu'il n'a aucun bilan à présenter au sénégalais.





    Nous avons regardé Macky venir pas à pas depuis que Khalifa Sall a refusé de ranger ses ambitions présidentielles. On a vu Macky bloquer tous ses projets structurants, tous ! Quitte même à faire perdre au Sénégal les 10 milliards que Bill Gates a voulu offrir au Sénégal en appuis au projet de Khalifa Sall ayant requis l'emprunt obligataire.



    C'est Macky en personne qui a commandité l'audit de la mairie de Dakar. C'est Macky en personne qui a décidé de donner le dossier le dossier à la justice (il faut rappeler que c'est Macky qui reçoit en personne les rapports secrets de certains corps de contrôle de l'état dont les IGE.



    Khalifa Sall a dit que que le rapport de l'IGE ne l'a jamais accusé de quoi que ce soit et a exigé publiquemnt que Macky déclassifie et publie le rapport pour que tous les sénégalais le lisent et voient d'eux-même.



    Macky refuse.





    Macky a tout bloqué dans ce dossier. Tout ce qui l'interesse c'est que Khalifa Sall ne puisse éventuellement pas se présenter. C'est de la dictature.
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2018 (21:50 PM)
      les faits, rien que les faits. de fausses factures ont été établies pour prendre de l'argent du contribuable sénégalais. vrai ou faux? c'est à l'unique question qu"il faut répondre. tout le reste est de la littérature de petits bourgeois.
    Auteur

    Patriote

    En Juillet, 2018 (22:30 PM)
    DANS TOUT CELA OU EST L ARGENT DU contrIBUABLE???
    • Auteur

      Djiban

      En Juillet, 2018 (23:24 PM)
      c'est dommage pour le président de la république il a une cellule de communication qui est nul si cette cellule est incapable de dire aux sénégalais ce que le président de la république a fait comme réalisation pour le bien être de des sénégalais mais rien personne ne sait s'il y a une cellule de communication à la présidence si j'étais à la place du président je vais prendre
      serigne m'backé n'diaye il est trop fort je ne connais pas ce qu'il comme diplôme mais peut faire l'affaire du président si la cellule du président avait une bonne vision quand idrissa seck disait ses propos satanique ça serait l'occasion pour l'enterré pour de bon mais dommage que cette cellule est nul ils laissent cette maudite opposition a mentir .
    • Auteur

      Djiban

      En Juillet, 2018 (23:24 PM)
      c'est dommage pour le président de la république il a une cellule de communication qui est nul si cette cellule est incapable de dire aux sénégalais ce que le président de la république a fait comme réalisation pour le bien être de des sénégalais mais rien personne ne sait s'il y a une cellule de communication à la présidence si j'étais à la place du président je vais prendre
      serigne m'backé n'diaye il est trop fort je ne connais pas ce qu'il comme diplôme mais peut faire l'affaire du président si la cellule du président avait une bonne vision quand idrissa seck disait ses propos satanique ça serait l'occasion pour l'enterré pour de bon mais dommage que cette cellule est nul ils laissent cette maudite opposition a mentir .
    Auteur

    Khaff

    En Juillet, 2018 (09:01 AM)
    En tous cas l'article 5 de la CDEAO concerne aussi les avocats, leur droit à 'assister leur client dès la garde à vue, l'aboutissement de leur bataille fondée sur une très haute idée des libertés individuelles et du principe de la présomption d'innocence.

    Qu'on trouve à redire sur cet acquis et par des avocats qui à l'épreuve semblent plutôt remettre en cause cette victoire en faveur de la protection des libertés individuelles contre la détention arbitraire car la privation de cette liberté doit être l'exception, mais oui sinon le Droit n'a aucun sens .

    I y a une interférence entre respecter et exécuter dit maître mais il dénoue pas l'énigme car respecter peut signifier bel et bien exécuter !
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2018 (12:54 PM)
    Dette et ajustement structurel, ! Lekh bou am thio !
    Auteur

    Pacte De Moscou Diack

    En Juillet, 2018 (15:53 PM)
    biteye pourquoi vous etes des minables vous savez que ce proces a pour objectif d eliminer khalifa et tu le sais bien vous les avocats de l etat vous etes loges au meme enseigne que nos juges et demain nous vous coinceront sur vos honnoraires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR