Officine de blanchiment d’argent pour les Wade : Le cabinet de Me Patricia Lake Diop confirme avoir créé les sociétés Istar immobilier, Istar capital, Atlantic Handling, Terra Vision et Cd Média

  • Par : SenewebNews | Le 18 mars, 2013 à 12:03:54 | Lu 27820 fois | 50 Commentaires
content_image

Officine de blanchiment d’argent pour les Wade : Le cabinet de Me Patricia Lake Diop confirme avoir créé les sociétés Istar immobilier, Istar capital, Atlantic Handling, Terra Vision et Cd Média

Officine de blanchiment d’argent pour les Wade : Le cabinet de Me Patricia Lake Diop confirme avoir créé les sociétés Istar immobilier, Istar capital, Atlantic Handling, Terra Vision et Cd Média

Pour définir les contours de la « Galaxie Karim », les enquêteurs se sont intéressés à Me Patricia Lake Diop, la notaire attitrée de la famille Wade. « Elle l’épouse de Aziz Diop, fils de Awa Wade, une sœur du président Wade », informe le Quotidien dans ses colonnes, ce lundi. « L’étude de Patricia Lake Diop était l’officine principale de blanchiment d’argent pour les Wade. (…) Les membres de la Crei avaient déjà une connaissance précise de ce qui se faisait dans cette étude notariale », commente le journal qui cite le procès-verbal des auditions de fils de l’ancien chef de l’Etat poursuivi pour enrichissement illicite. 

Or, des révélations, l’étude notariale en a fournies à la pelle. Dans les colonnes du journal. « Elle révélera avoir créé les sociétés Istar immobilier, Istar capital, Atlantic Handling, Terra Vision et Cd Média », le fameux groupe de presse dont font partie le journal « Le Pays » et le site internet « Lesenegalais.net ».

« A l’examen des pièces comptables à la base de la création de ces sociétés, les enquêteurs ont découvert que toutes les sommes avaient été versées en liquide par le chauffeur de Karim Wade, Victor Tendeng. Il apparaît aussi, que toutes ces sociétés avaient le même propriétaire en la personne de Patrick Joseph Ady Williams ». Ce dernier, souligne le confrère, « a été directeur général de Sénégal Handling Services, jusqu’à une période récente ». Au sujet de Patrick Joseph Ady Williams, il est le camarade d’internat de Karim Wade au collège Saint-Martin à Pontoise en France entre 1984 et 1988.

Williams affirme que « c’est Karim Wade qui l’a fait venir au Sénégal pour lui demander de porter certaines affaires qu’il comptait mettre en place », révèle le Quotidien.

« Je suis fils de chef d’Etat et j’occupe certaines fonctions officielles, cela fera désordre que mon nom apparaisse dans certaines transactions commerciales surtout que je compte mener des activités politiques », aurait déclaré Wade fils à Williams aux enquêteurs.

« Après que Karim Wade avait fait venir la notaire à son bureau pour nous présenter l'un à l'autre, je passais au cabinet de la notaire pour signer les documents chaque fois que Me Patricia Lake Diop me le demandait de la faire », s'est défendu Williams qui, confronté à Karim Wade, a maintenu ne rien savoir de ces sociétés créées en son nom.


SenewebNews


Commentaire (30)


Léralbi En Mars, 2013 (13:07 PM) 0 FansN°: 1
Encore bénéne accusation,beuss dineu nieuw vive karim!!!!!!!

Mody En Mars, 2013 (13:16 PM) 0 FansN°: 1
et avec ça certains s'étonnent que l'argent ne circule plus dans le pays ! je me rappelle de me nafissatou diop et le protocole de rebeus avec idrissa seck elle avait démenti les accusations . mais par contre me praticia lake elle silence totale ." qui ne démenti pas conscient "
Dereum En Mars, 2013 (14:15 PM) 0 FansN°: 1
" qui ne démenti pas conscient " ???

sinon j'ai aussi:

qui va à la plage perd sa tasse.
qui mange un oeuf obtiendra un méchoui
qui ne fait rien n'aura pas grand chose
qui sort, digère....
Provo En Mars, 2013 (19:56 PM) 0 FansN°: 2
"'qui ne dit rien consent" :-d :-d
Lol En Mars, 2013 (13:15 PM) 0 FansN°: 2
ALLO !!!!! Xeme tu es où? Lokhame si li ?
Xeme En Mars, 2013 (17:12 PM) 0 FansN°: 1
résultats de la réunion au palais, la presse a été inondée par la distribution des titre de minuit. ce matin, je signalais, en commentaire, l'identité flagrante des titres de l'obs et du quotidien. et la preuve de cette inondation de la presse est fournie par la sélection de seneweb en ce moment. demain, on pourra lire que karim aurait proposer au procureur ndao 100 milliards contre son blanchiment. ce que le procureur aurait décliner en disant: " je suis là pour l'intérêt de la nation et non pour ma poche".
Xeme En Mars, 2013 (17:13 PM) 0 FansN°: 2
résultats de la réunion au palais, la presse a été inondée par la distribution des titre de minuit. ce matin, je signalais, en commentaire, l'identité flagrante des titres de l'obs et du quotidien. et la preuve de cette inondation de la presse est fournie par la sélection de seneweb en ce moment. demain, on pourra lire que karim aurait proposer au procureur ndao 100 milliards contre son blanchiment. ce que le procureur aurait décliner en disant: " je suis là pour l'intérêt de la nation et non pour ma poche".
Xeme En Mars, 2013 (09:30 AM) 0 FansN°: 3
au moins @lol pourra comprendre en se posant une seule question: pourquoi seneweb a supprimé la réponse que je lui ai faite. j'ai assez répété que l'enjeu c'est ce qu'il faut faire croire aux fanatisés. et pour cela des seneweb, sous le masque de la liberté d'expression, contrôle ce que le lecteur doit savoir et ce qui ne doit pas du tout entrer dans son cerveau. parce qu'un citoyen qui sait est un danger énorme pour des légionnaires.
Coplan-bis En Mars, 2013 (13:24 PM) 0 FansN°: 3
Convoquez aussi Monsieur Pouye l'ami de Karim, un autre escroc du groupe avec Boubacar CAMARA , Racine Kane et les gens du Fesman.
Lulu En Mars, 2013 (13:26 PM) 0 FansN°: 4
il fau arrete ,,,Me Patricia Lake Diop il fe pari des gens qui on bouffe no l'argents
J'en Sais Trop En Mars, 2013 (13:29 PM) 0 FansN°: 5
Patience vous n'navez encore rien vu.Ceci n'est que le lancement du film digne d'un grand prix d'oscar à Holywood.Je vous l'avais dis et vous le répète.Les révélations succulentes vont tomber comme des massues sur nos têtes, les unes plus rocambesques ques les autres.

le combat continue!

Torontonian En Mars, 2013 (13:35 PM) 0 FansN°: 6
c trop enfantin. comment Karim Wade va utiliser les services d'une proche pour blanchir de l'argent? meme le plus idiot du monde ne fera pas cela. Et pourquoi c toujours le meme journal (La Liberation), le dernier des nes, a toujours les scoops? Si on a des preuves, on ne les etale pas sur la place publique. on devra attendre l'inculpation et le proces. Karim n'est encore inculpe de rien.
Lanarchist En Mars, 2013 (13:40 PM) 0 FansN°: 7
non patrick doli tchii néé yakoy kaate puisque yééén niarr nieup a goordjiguén nguén idem pour victor kantoussan le porte cartable et garde du corps de karim

Inspecteur Cojack En Mars, 2013 (13:52 PM) 0 FansN°: 8
Sous Wade tous les nullards de Sainte Marie de Hann et de Paris faisaient pignon sur rue a Dakar. Meme un enfant de 5ans peut demanteler ce sous sous-reseau hahahah.



Souleymane Jules Diop avait bel et bien raison de dire que Karim n'etait pas intelligent
Zarko  En Mars, 2013 (14:36 PM) 0 FansN°: 1
mentir a longeur de journee le riducule ne tue plus dans ce pays montage de mensonges karim par ci et par la di gnuene rousse dara amouthi fenne rek voleurs thiounes de la republique
Petit V En Mars, 2013 (15:45 PM) 0 FansN°: 2
tu dois savoir les idy macky et consor c tous des fils d wade,et macky va accomplir son deal avec wade apré lui c karim deja karim amoulwon kouko beug mé legui ko waxx mounéla karim futur presi..!par force.sachez k macky est entrin d fair la promo de notr president
Une Curieuse En Mars, 2013 (15:21 PM) 0 FansN°: 9
je n'ai rien compris et j'ai du mal à comprendre comment il peut faire cela; ce serait vraiment honteux de sa part et je continue à penser que ce ne sont que de simples suppositions.
Pepes En Mars, 2013 (15:26 PM) 0 FansN°: 10
ELLE EST BELLE LA FABLE!!!MAIS JUSQUE-LA,AUCUN ACTE NOTARIE AU NOM DE L'ACCUSE,PAS L'OMBRE D'UNE TRANSACTION FINANCIERE DES SOCIETES SIGNALEES ET LES PRETE-NOMS AU BENEFICE DE KARIM WADE...HEUREUX LES PRETENDUS HOMMES LIGES DE KARIM!!!
Thiédo En Mars, 2013 (15:38 PM) 0 FansN°: 11
j'ai remarqué que karim ne faisait des affaires qu'avec des niaks.........
Thiédo En Mars, 2013 (15:54 PM) 0 FansN°: 12
chers compatriotes, je vous invite à une large réflexion et éviter de verser dans l'émotion coupable. tout d'abord la seule question qui mérite d’être posée est la suivante comment Karim Wade a réussi à mettre un tel système de prévarication en temps record ? la réponse à cette question doit nous pousser obligatoirement à réfléchir particulièrement sur l'homosenegalesis et d'une manière générale sur l'homme noir. Si Karim a réussi son coup, c'est parceque il a bénéficié de complicité ou de silence coupable certains fonctionnaires verreux de l'etat; il est temps de remettre en cause notre administration héritée du systéme colonial où la corruption, le nepotisme et j'en passe sont au coeur du systéme et de reflechir sur les bases d'une nouvelle administration ou d'un nouveau systéme politique.

Ndir En Mars, 2013 (15:59 PM) 0 FansN°: 13
vous devez interroger son chauffeur il sait exactement où karim gardait son argent. parait-il que c'est dans une grande cave chez lui ici au sénégal au point E le chauffeur connait bien le milieux, et il n'ose pas piper un mot parce qu'il a peur mais il détient quelques secret
Sebi En Mars, 2013 (16:28 PM) 0 FansN°: 14
Pendaison publique de ablaye wade ,karim wade et de l'ancien ministre des finances ablaye diop
Deug En Mars, 2013 (16:54 PM) 0 FansN°: 15
karim ya meuna sathie deug deug
Boytown En Mars, 2013 (17:19 PM) 0 FansN°: 16
Karim, Aziz Diop, Me Patricia Diop, le groupe des metis de la république! Je n'ai rien contre les métis, les noirs, les blancs ect. Mais il faut reconnaître que c'est quand même étonnant
Rebel Soul En Mars, 2013 (18:25 PM) 0 FansN°: 1
je te comprend boy! et la realite est kau senegal les metis croient kils ont un laissez passz d'office. mais cela est aussi du au complexe d'inferiorite de bcp de senegalais. la preuve est yen a qui osent hurler " karim president" alors que c clair qu'il est une des plus flagrantes fraudes de l'histoire du senegal. s'il etait senegalais bon teint , il serait deja en taule. c sur.
Pepes En Mars, 2013 (00:43 AM) 0 FansN°: 2
aziz diop n'est pas metis!et d'ailleurs,il s'agit la d'un argument specieux voire raciste!!
Yokhou En Mars, 2013 (19:06 PM) 0 FansN°: 17
Deyssan Xèmè rèkke la yeureumme wakhena ba dèèèè,pour dèfendre son ami karim fatou wade wayè kèn meuneussi darra karim mom il faut mou teuddeu reubeuss khana xèmè yakoy yoboul agne ak rèrreee :haha:  :haha:  :haha:  :haha:  :haha:  :haha:  :haha:  :haha:  :haha:  :haha:  :haha:  :haha:  :haha:  :haha:  :haha:  :haha: 
Loukhew En Mars, 2013 (19:24 PM) 0 FansN°: 18
Bou leen yaab KARIM,TOS et autres, le plus grand voleur,celui qui a été complice de toutes les malversations financières et qui se sera enrichi de manière notoirement illicite, n'est autre que l'ancien ministre des finances Abdoulaye DIOP .Le laisser tranquille pour s'acharner sur le reste de la bande est manifestement injuste
Ndioban En Mars, 2013 (19:59 PM) 0 FansN°: 1
abdoulaye doit avoir des dossiers sur toutes les malversations, c'est pour cela qu'il ne sera point inquiété; il a protegé ses arrieres  :up:  :up: :s:
Verit Verite !!! En Mars, 2013 (19:31 PM) 0 FansN°: 19
Les enquêteurs ont été patients pour faire le tour du patrimoine de Karim Wade sans pour autant prétendre arriver à être exhaustifs. Avant de lui servir une mise en demeure, les équipes de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) ont effectué une enquête fouillée dont Le Quotidien vous livre certains aspects contenus dans les dépositions des témoins, des partenaires en affaires du fils du Président Wade, des notaires mais aussi de Karim Wade lui-même.

Le sauve-qui-peut des amis de Karim

Les investigations auront été longues pour démêler l’écheveau sur les biens supposés mal acquis de Karim Wade. Une mise en demeure lui a été servie le vendredi 15 mars 2013, pour justifier la licéité de son patrimoine évalué à plus de 693 milliards de francs Cfa. La justification de ce patrimoine doit se faire dans un délai d’un mois conformément à la procédure devant la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei). En dépit de la mise en demeure, l’enquête se poursuit avec notamment des demandes d’entraide judiciaire envoyées dans de nombreux pays comme la France, Monaco, les Etats-Unis notamment.

L’enquête conduite par la Section de recherches de la Gendarmerie nationale a abouti à des révélations ahurissantes. Tant le patrimoine découvert est colossal mais surtout le modus operandi utilisé pour masquer les opérations a permis de convaincre les enquêteurs qu’ils ne sauraient être sûrs d’avoir fait le tour de la fortune du fils du Président Wade. Il faut dire que si l’enquête a abouti à de grosses découvertes, c’est qu’en vérité de nombreux témoins ont collaboré avec les enquêteurs. Les menaces, qui pesaient sur la responsabilité personnelle des uns et les autres, ont poussé de nombreuses personnes entendues à «causer bien volontiers» avec les gendarmes. D’ailleurs, dans cette situation de sauve-qui-peut, des témoins ont spontanément saisi les enquêteurs pour leur raconter ce qu’ils savaient des opérations réalisées par Karim Wade. Dans le lot des témoins figurent des notaires, des personnes au service de Karim Wade mais aussi certains de ses anciens amis de collège qu’il avait utilisés comme des porteurs de parts dans le capital de ses nombreuses sociétés. C’est comme qui dirait que chacun s’était fait un point d’honneur de dire ce qu’il en savait dans l’espoir d’être ainsi épargné.



La notaire Me Patricia Lake Diop passe à table

La première cible des enquêteurs dans le milieu des notaires a été Me Patricia Lake Diop qui passait pour être la notaire attitrée de la famille du Président Abdoulaye Wade. Me Patricia Lake Diop est membre par alliance de cette famille. Elle est l’épouse de Aziz Diop, fils de Awa Wade, une sœur du Président Abdoulaye Wade. C’est donc dire que Patricia Lake Diop est une belle cousine de Karim Wade. Le Parquet spécial de la Crei avait de bonnes raisons de s’intéresser au Cabinet de Me Diop et pour cause. Il est de notoriété publique que l’étude de Patricia Lake Diop était l’officine principale de blanchiment d’argent pour les Wade. Il s’y ajoute que des membres de la Crei avaient déjà une connaissance précise de ce qui se faisait dans cette étude notariale. Ils savaient ce qu’il fallait y chercher, où et comment. En effet, l’un des magistrats du Parquet spécial, Antoine Diome, avait déjà eu à effectuer en 2009 une mission d’inspection dans ce Cabinet au temps où il officiait au Parquet général de la Cour d’appel de Dakar. Déjà, le magistrat avait identifié un vaste réseau de blanchiment d’argent opéré par le Président Wade et des membres de sa famille par le biais de ce cabinet de la première femme sénégalaise nommée notaire pour avoir bénéficié d’une charge en 1981. L’activité principale du cabinet apparaissait en quelque sorte comme une véritable «buanderie». Les membres de la famille Wade faisaient déposer régulièrement d’importantes sommes d’argent, des centaines de millions de francs Cfa, sans aucun acte en contrepartie. Les sommes étaient déposées en cash par Victor Tendeng, un gendarme affecté au service de Karim Wade et qui démissionnera de la marée chaussée pour suivre son patron après la chute du régime Wade. Victor Tendeng sert présentement de chauffeur à Karim Wade et a été au volant du véhicule qui a conduit ce dernier le vendredi 15 mars 2013 au siège de la Crei au Point E.

L’autre principal porteur de valises auprès du cabinet de Me Patrica Lake Diop a été un autre gendarme au service de Karim Wade, son garde du corps Victor Kantoussan. L’enquête a pu établir que les sommes étaient déposées et reversées par un clerc de la notaire, en l’occurrence Fréderic Sagna dans le compte professionnel de l’étude notariale ouvert à la Sgbs. Après ces dépôts, Me Patricia Lake Diop émettait un chèque à partir de son compte pour payer des opérations que lui indiquaient Me Wade et son fils Karim. Me Patrica Lake Diop déclarera aux gendarmes avoir, après un certain temps, pris conscience des risques encourus pour demander à la famille Wade de faire déposer directement l’argent dans le compte bancaire et que les espèces sonnantes et trébuchantes ne transitaient plus physiquement par le cabinet. Cette mesure de précaution dictée par la notaire n’agréera pas les Wade et à partir de cet instant, la fréquence des opérations avait baissé. La mission d’inspection confiée à Antoine Diome, avait été ordonnée par Mandiogou Ndiaye qui était à l’époque procureur général près la Cour d’appel de Dakar et qui assurait à ce titre la surveillance des cabinets des notaires. Le rapport produit à la fin de la mission connaîtra un sort rocambolesque. En effet, suite à des désaccords avec le ministre de la Justice Me Madické Niang, Mandiogou Ndiaye, actuel président de la Crei, avait été relevé de ses fonctions de procureur général. Le magistrat Abdoulaye Bâ avait été nommé à la place.

Au moment où Antoine Diome bouclait sa mission d’inspection, un autre ministre de la Justice avait été nommé en la personne de Me El Hadji Amadou Sall. Ce dernier, informé des découvertes faites par le magistrat inspecteur et qui pourraient éclabousser gravement le Président Wade et sa famille, demandera au procureur général Abdoulaye Bâ d’instruire son jeune collègue de dresser deux rapports de la mission d’inspection. Me El Hadji Amadou Sall voulait un rapport exhaustif et précis sur toutes les constatations de dysfonctionnements et d’anomalies relevées mais aussi voulait un autre rapport édulcoré. Cette demande avait été formulée à l’endroit de Abdoulaye Bâ à l’issue d’une réunion de coordination des parquets tenue au ministère de la Justice. Ce jour-là, le Garde des Sceaux, ministre de la Justice, avait demandé à son procureur général de rester après la réunion pour qu’il lui parlât seul à seul.

Abdoulaye Ba répercutera la demande de sa hiérarchie à son collègue qui s’abrita derrière son serment de magistrat. La seule concession qu’acceptera le jeune magistrat, face à la demande insistante de son patron, a été de faire un rapport complet et exhaustif et d’en faire un autre dans lequel, le nom des personnes notamment du Président Wade serait enlevé. Le souci était de protéger l’institution que représentait le président de la République car on ne sait pas entre quelles mains un tel document pourrait tomber un jour ou l’autre. Que cherchait le ministre de la Justice avec ces deux rapports ? D’aucuns s’imaginent qu’il pourrait utiliser le rapport exhaustif comme une arme politique tandis que le rapport plus ou moins édulcoré pourrait rester dans le circuit administratif. Allez savoir !

De toute façon, Me Patricia Lake Diop, entendue à plusieurs reprises, a coopéré avec les enquêteurs. Elle n’avait vraiment pas le choix. Les faits l’accablent et elle a dû se faire violence pour briser l’omerta et parler. Elle ne pouvait se dérober, empêtrée dans des opérations qui pourraient lui valoir l’emprisonnement et la radiation du corps des notaires. En coopérant avec les enquêteurs, elle encourt de gros risques pour sa sécurité physique et celle de sa famille. Cette situation imposerait qu’elle et ses proches bénéficient d’une certaine protection. Dans certains pays, des témoins assez essentiels bénéficient d’un régime de protection et même d’immunité.

Me Patricia Lake Diop a, de toute façon, produit les minutes de tous les actes passés dans son cabinet pour le compte de Karim Wade. C’est ainsi qu’elle révélera avoir créé les Sociétés Istar immobilier, Istar Capital, Atlantic Holding, Terra Vision et Cd Media. A l’examen des pièces comptables à la base de la création de ces sociétés, les enquêteurs ont découvert que toutes les sommes avaient été versées en liquide par le chauffeur de Karim Wade, Victor Tendeng. Il apparaît aussi, que toutes ces sociétés avaient le même propriétaire en la personne de Patrick Joseph Ady Williams.



Patrick, le pote d’internat balance

Patrick Joseph Williams a été directeur général adjoint de Sénégal Handling Services, jusqu’à une période récente. Quels liens Patrick Joseph Ady Williams aurait-il avec Karim Wade ? L’intéressé, devenu très prolixe, l’explique lui-même aux enquêteurs. Il leur apprendra qu’il était camarade d’internat de Karim Wade au Collège Saint Martin à Pontoise en France entre 1984 et 1988. Patrick Joseph Williams est très vite passé à table pour soutenir que c’est Karim Wade qui l’avait fait venir au Sénégal pour lui demander de porter certaines affaires qu’il comptait mettre en place. «Je suis fils de chef d’Etat et j’occupe certaines fonctions officielles, cela ferait désordre que mon nom apparaisse dans certaines transactions commerciales surtout que je compte mener des activités politiques», lui aurait confié son ami Karim Wade.

En tout cas, Patrick Williams affirme ne rien savoir des sociétés inscrites en son nom. «Après que Karim Wade avait fait venir la notaire à son bureau pour nous présenter l’un à l’autre, je passais au cabinet de la notaire pour signer des documents chaque fois que Me Patrica Lake Diop me demandait de le faire.» Interrogé sur cette question, Karim Wade a soutenu qu’il cherchait simplement à aider un ami qui était dans des difficultés. Les deux amis de collège avaient été confrontés par les enquêteurs et Patrick Joseph Williams a maintenu ses déclarations



Verite Verite !!! En Mars, 2013 (19:36 PM) 0 FansN°: 20
Les enquêteurs ont été patients pour faire le tour du patrimoine de Karim Wade sans pour autant prétendre arriver à être exhaustifs. Avant de lui servir une mise en demeure, les équipes de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) ont effectué une enquête fouillée dont Le Quotidien vous livre certains aspects contenus dans les dépositions des témoins, des partenaires en affaires du fils du Président Wade, des notaires mais aussi de Karim Wade lui-même.

Le sauve-qui-peut des amis de Karim

Les investigations auront été longues pour démêler l’écheveau sur les biens supposés mal acquis de Karim Wade. Une mise en demeure lui a été servie le vendredi 15 mars 2013, pour justifier la licéité de son patrimoine évalué à plus de 693 milliards de francs Cfa. La justification de ce patrimoine doit se faire dans un délai d’un mois conformément à la procédure devant la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei). En dépit de la mise en demeure, l’enquête se poursuit avec notamment des demandes d’entraide judiciaire envoyées dans de nombreux pays comme la France, Monaco, les Etats-Unis notamment.

L’enquête conduite par la Section de recherches de la Gendarmerie nationale a abouti à des révélations ahurissantes. Tant le patrimoine découvert est colossal mais surtout le modus operandi utilisé pour masquer les opérations a permis de convaincre les enquêteurs qu’ils ne sauraient être sûrs d’avoir fait le tour de la fortune du fils du Président Wade. Il faut dire que si l’enquête a abouti à de grosses découvertes, c’est qu’en vérité de nombreux témoins ont collaboré avec les enquêteurs. Les menaces, qui pesaient sur la responsabilité personnelle des uns et les autres, ont poussé de nombreuses personnes entendues à «causer bien volontiers» avec les gendarmes. D’ailleurs, dans cette situation de sauve-qui-peut, des témoins ont spontanément saisi les enquêteurs pour leur raconter ce qu’ils savaient des opérations réalisées par Karim Wade. Dans le lot des témoins figurent des notaires, des personnes au service de Karim Wade mais aussi certains de ses anciens amis de collège qu’il avait utilisés comme des porteurs de parts dans le capital de ses nombreuses sociétés. C’est comme qui dirait que chacun s’était fait un point d’honneur de dire ce qu’il en savait dans l’espoir d’être ainsi épargné.



La notaire Me Patricia Lake Diop passe à table

La première cible des enquêteurs dans le milieu des notaires a été Me Patricia Lake Diop qui passait pour être la notaire attitrée de la famille du Président Abdoulaye Wade. Me Patricia Lake Diop est membre par alliance de cette famille. Elle est l’épouse de Aziz Diop, fils de Awa Wade, une sœur du Président Abdoulaye Wade. C’est donc dire que Patricia Lake Diop est une belle cousine de Karim Wade. Le Parquet spécial de la Crei avait de bonnes raisons de s’intéresser au Cabinet de Me Diop et pour cause. Il est de notoriété publique que l’étude de Patricia Lake Diop était l’officine principale de blanchiment d’argent pour les Wade. Il s’y ajoute que des membres de la Crei avaient déjà une connaissance précise de ce qui se faisait dans cette étude notariale. Ils savaient ce qu’il fallait y chercher, où et comment. En effet, l’un des magistrats du Parquet spécial, Antoine Diome, avait déjà eu à effectuer en 2009 une mission d’inspection dans ce Cabinet au temps où il officiait au Parquet général de la Cour d’appel de Dakar. Déjà, le magistrat avait identifié un vaste réseau de blanchiment d’argent opéré par le Président Wade et des membres de sa famille par le biais de ce cabinet de la première femme sénégalaise nommée notaire pour avoir bénéficié d’une charge en 1981. L’activité principale du cabinet apparaissait en quelque sorte comme une véritable «buanderie». Les membres de la famille Wade faisaient déposer régulièrement d’importantes sommes d’argent, des centaines de millions de francs Cfa, sans aucun acte en contrepartie. Les sommes étaient déposées en cash par Victor Tendeng, un gendarme affecté au service de Karim Wade et qui démissionnera de la marée chaussée pour suivre son patron après la chute du régime Wade. Victor Tendeng sert présentement de chauffeur à Karim Wade et a été au volant du véhicule qui a conduit ce dernier le vendredi 15 mars 2013 au siège de la Crei au Point E.

L’autre principal porteur de valises auprès du cabinet de Me Patrica Lake Diop a été un autre gendarme au service de Karim Wade, son garde du corps Victor Kantoussan. L’enquête a pu établir que les sommes étaient déposées et reversées par un clerc de la notaire, en l’occurrence Fréderic Sagna dans le compte professionnel de l’étude notariale ouvert à la Sgbs. Après ces dépôts, Me Patricia Lake Diop émettait un chèque à partir de son compte pour payer des opérations que lui indiquaient Me Wade et son fils Karim. Me Patrica Lake Diop déclarera aux gendarmes avoir, après un certain temps, pris conscience des risques encourus pour demander à la famille Wade de faire déposer directement l’argent dans le compte bancaire et que les espèces sonnantes et trébuchantes ne transitaient plus physiquement par le cabinet. Cette mesure de précaution dictée par la notaire n’agréera pas les Wade et à partir de cet instant, la fréquence des opérations avait baissé. La mission d’inspection confiée à Antoine Diome, avait été ordonnée par Mandiogou Ndiaye qui était à l’époque procureur général près la Cour d’appel de Dakar et qui assurait à ce titre la surveillance des cabinets des notaires. Le rapport produit à la fin de la mission connaîtra un sort rocambolesque. En effet, suite à des désaccords avec le ministre de la Justice Me Madické Niang, Mandiogou Ndiaye, actuel président de la Crei, avait été relevé de ses fonctions de procureur général. Le magistrat Abdoulaye Bâ avait été nommé à la place.

Au moment où Antoine Diome bouclait sa mission d’inspection, un autre ministre de la Justice avait été nommé en la personne de Me El Hadji Amadou Sall. Ce dernier, informé des découvertes faites par le magistrat inspecteur et qui pourraient éclabousser gravement le Président Wade et sa famille, demandera au procureur général Abdoulaye Bâ d’instruire son jeune collègue de dresser deux rapports de la mission d’inspection. Me El Hadji Amadou Sall voulait un rapport exhaustif et précis sur toutes les constatations de dysfonctionnements et d’anomalies relevées mais aussi voulait un autre rapport édulcoré. Cette demande avait été formulée à l’endroit de Abdoulaye Bâ à l’issue d’une réunion de coordination des parquets tenue au ministère de la Justice. Ce jour-là, le Garde des Sceaux, ministre de la Justice, avait demandé à son procureur général de rester après la réunion pour qu’il lui parlât seul à seul.

Abdoulaye Ba répercutera la demande de sa hiérarchie à son collègue qui s’abrita derrière son serment de magistrat. La seule concession qu’acceptera le jeune magistrat, face à la demande insistante de son patron, a été de faire un rapport complet et exhaustif et d’en faire un autre dans lequel, le nom des personnes notamment du Président Wade serait enlevé. Le souci était de protéger l’institution que représentait le président de la République car on ne sait pas entre quelles mains un tel document pourrait tomber un jour ou l’autre. Que cherchait le ministre de la Justice avec ces deux rapports ? D’aucuns s’imaginent qu’il pourrait utiliser le rapport exhaustif comme une arme politique tandis que le rapport plus ou moins édulcoré pourrait rester dans le circuit administratif. Allez savoir !

De toute façon, Me Patricia Lake Diop, entendue à plusieurs reprises, a coopéré avec les enquêteurs. Elle n’avait vraiment pas le choix. Les faits l’accablent et elle a dû se faire violence pour briser l’omerta et parler. Elle ne pouvait se dérober, empêtrée dans des opérations qui pourraient lui valoir l’emprisonnement et la radiation du corps des notaires. En coopérant avec les enquêteurs, elle encourt de gros risques pour sa sécurité physique et celle de sa famille. Cette situation imposerait qu’elle et ses proches bénéficient d’une certaine protection. Dans certains pays, des témoins assez essentiels bénéficient d’un régime de protection et même d’immunité.

Me Patricia Lake Diop a, de toute façon, produit les minutes de tous les actes passés dans son cabinet pour le compte de Karim Wade. C’est ainsi qu’elle révélera avoir créé les Sociétés Istar immobilier, Istar Capital, Atlantic Holding, Terra Vision et Cd Media. A l’examen des pièces comptables à la base de la création de ces sociétés, les enquêteurs ont découvert que toutes les sommes avaient été versées en liquide par le chauffeur de Karim Wade, Victor Tendeng. Il apparaît aussi, que toutes ces sociétés avaient le même propriétaire en la personne de Patrick Joseph Ady Williams.



Patrick, le pote d’internat balance

Patrick Joseph Williams a été directeur général adjoint de Sénégal Handling Services, jusqu’à une période récente. Quels liens Patrick Joseph Ady Williams aurait-il avec Karim Wade ? L’intéressé, devenu très prolixe, l’explique lui-même aux enquêteurs. Il leur apprendra qu’il était camarade d’internat de Karim Wade au Collège Saint Martin à Pontoise en France entre 1984 et 1988. Patrick Joseph Williams est très vite passé à table pour soutenir que c’est Karim Wade qui l’avait fait venir au Sénégal pour lui demander de porter certaines affaires qu’il comptait mettre en place. «Je suis fils de chef d’Etat et j’occupe certaines fonctions officielles, cela ferait désordre que mon nom apparaisse dans certaines transactions commerciales surtout que je compte mener des activités politiques», lui aurait confié son ami Karim Wade.

En tout cas, Patrick Williams affirme ne rien savoir des sociétés inscrites en son nom. «Après que Karim Wade avait fait venir la notaire à son bureau pour nous présenter l’un à l’autre, je passais au cabinet de la notaire pour signer des documents chaque fois que Me Patrica Lake Diop me demandait de le faire.» Interrogé sur cette question, Karim Wade a soutenu qu’il cherchait simplement à aider un ami qui était dans des difficultés. Les deux amis de collège avaient été confrontés par les enquêteurs et Patrick Joseph Williams a maintenu ses déclarations



Luc En Mars, 2013 (19:43 PM) 0 FansN°: 21
Karim traîne beaucoup de casseroles et gageons que ses souteneurs auront du mal pour défendre sa cause perdue d'avance. Il ne s'agit pas d'une cabale montée contre lui puisque les faits sont là ; donc il devra en toute responsabilité les assumer jusqu'au bout. Si sa culpabilité est démontrée, il ira en prison comme n'importe quel vulgaire voleur; dans le cas contraire il ne devrait pas être inquiété
Moi En Mars, 2013 (20:26 PM) 0 FansN°: 22
Je connais des filles qui travaillaient avec Karim (amy diouf et autres) qui s'achetaient des sacs à main à plus de 2 000 Euros l'un. Elles en prenaient au moins 5 ou 6 à chaque voyage dans l'unique but d'en mettre plein la vue à leurs amies restées au Pays alors qu'il y a juste quelques années, elles tiraient le diable... comme pas possible. Ces gens ont fait beaucoup de mal aux sénégalais. Tout a un prix et Il est temps de payer. HONTE A VOUS
Djiily En Mars, 2013 (21:00 PM) 0 FansN°: 23
connaissant Me Moustapha Ndiaye,Président de la chambre des Notaires pour son sérieux,leur bureau n’hésitera pas à sanctionner suspension ou radiation ses 2 notaires qui ne sont pas le prototype de la femme sénégalaise
@dinapoli1980 En Mars, 2013 (22:59 PM) 0 FansN°: 24
chapeau pour nos brigades d'enquetes on est tres fiere de vous.vous faites du tres bon boulot.j'espere k'on va vous doter de plus de moyen les plus moderne pour declencher des enquêtes en toute indepandance.le peuple senegalais vous remercie
@tweople Republic En Mars, 2013 (23:03 PM) 0 FansN°: 25
La Génération VANVO ce n'est pas la Génération du concrêt. Nous, nous avons des valeurs !



"le publi-reportage de karim dans le Financial Times " vous vous souvenez ? ca a couté 50 millions cfa .



@Tweople Republic
Diop En Mars, 2013 (01:31 AM) 0 FansN°: 26
Les nouveaux nom et prénom de KARIM WADE , est " Cleptomane et Mythomane " !!!!
Tontou2you En Mars, 2013 (05:19 AM) 0 FansN°: 27
Ya Allah rek mo kham.

Te' dou fo ak kouye foye' askane wi
Ndiombor En Mars, 2013 (09:33 AM) 0 FansN°: 28
Patricia Lake, a toujours trempé dans les affaires maffieuses. La Société NAMORA passait par elle, avec la complicité de son mari Aziz DIOP qui était l'ami du DG pour faire passer toutes les affaires louches, pas claires que les autres Etudes sérieuses de la place refusaient.
Magui En Mars, 2013 (10:31 AM) 0 FansN°: 1
vous n'êtes pas au bout de vos surprises. ça ne fait que commencer. nous avons été gouverné par des voyous. ce qui me révolte c'est quand je vois des gens comme maître amadou sall qui prend faits et causes pour karim et compagnie, alors qu'il sait pertinemment qu'ils ont détourné l'argent qu'on leur reproche. ce n'est plus de la loyauté. qu'est ce qu'ils attendent en retour.
maître sall, en tant que musulman, al pulhar de surcroît, n'aurait pas du vendre son âme au diable, même si, il faut le reconnaître, c'est wade qui l'a sorti de l'anonymat.
j'ai honte pour toutes ces personnes.
"yalla dou wédi bopam", ils rembourseront au centuple ce qu'ils ont pris aux sénégalais, si ce n'est ici bas, ce sera dans l'au delà. 
Louy Diott Diottna En Mars, 2013 (11:01 AM) 0 FansN°: 29
Macky et compagnie doivent édifier le Peuple le vite possible et passer au travail.Le Pays est à genou.....

Leuk En Mars, 2013 (11:46 AM) 0 FansN°: 30
Tous ceux qui aiment le sénégal ne se comporteraient jamais , jamais , jamais comme les wade l'ont fait. Je demand a quand l'affranchissement de certains sénégalais qui ont toujours le faible de la peau blanche. Karim n'est qu'on colon masqué et qui prétend etre sénégalais. Il n'en est pas un. Il ne le sera jamais. Rappelez vous le pillage des ressources de l'afrique par les colons. Et bien c'est le meme principe. Il faut Vassaliser l'homme noir. C'est la philosophie de ce voleur de karim. Regardez Madior SYLLA, brillant journaliste qui s'allie a ce voleur la

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]