Accueil | Identifiez vous pour acceder à nos services |  Connexion | M'inscrire | Aide
actualites
PRESSE-REVUE: Le rappel à Dieu de Ousmane Masseck Ndiaye en exergue
   Par Aps | APS |  Jeudi 10 janvier, 2013 09:48  | Consulté 4011  fois  | 0 commentaires   Favoris
| -Imprimer| Envoyer
source: APS

Le rappel à Dieu du dernier président du Conseil économique et social Ousmane Masseck Ndiaye font la Une des quotidiens parvenus jeudi à l’APS, en même temps que la traque des biens mal acquis qui continue de s’imposer à de nombreux titres. De nombreux quotidiens reviennent sur les derniers moments et les ultimes volontés de l’ancien maire de Saint-Louis Ousmane Masseck Ndiaye, décédé mercredi à Dakar, à l’image de l’As qui ouvre sa Une par le récit du jeune frère de l’ancien président du Conseil économique et social, plusieurs fois ministres dans différents gouvernements de Me Abdoulaye Wade, prédécesseur de l’actuel chef de l’Etat, Macky Sall, dont les relations d’amitié avec le défunt était de notoriété publique. Dans la nuit d’hier (NDLR, avant-hier mardi 8 janvier), il était couché sur mes jambes lorsqu’il a demandé à boire. Quand je lui ai présenté le verre d’eau en l’aidant à se relever pour se désaltérer, il a dit : +Bismilahi Arahmani Arahimi+ avant de boire quelques gorgées et il s’est recouché. Ce sont les derniers mots qu’il a prononcés avant de s’éteindre. Il était 3h45 mn’’, raconte El Hadj Fall, le frère de Ousmane Masseck Ndiaye, selon l’AS. L’Office rapportent les ‘’dernières volontés’’ d’Ousmane Masseck Ndiaye qui, sur son lit de mort, avait émis le souhait de voir ‘’la famille politique sénégalaise fumer le calumet de la paix (…)’’. ‘’L’ex-maire de Saint-Louis, unique trait d’union entre le pouvoir et l’opposition, avait circonscrit ses derniers appels téléphonique à cet objectif’’, affirme le journal. ‘’Maintenant qu’il n’est plus de ce monde, l’on est contraint de dire que la perte est énorme. Le khalife (général des mourides, Serigne Sidy Moctar Mbacké) perd un fervent disciple, Macky Sall et son épouse perdent celui qui scella leur couple en payant la dot de leur union. Saint-Louis perd un fils avait pour ambition de porter le budget de la municipalité à 15 milliards de francs CFA. Ousmane Masseck Ndiaye repose à Touba après avoir vu pour la dernière fois son marabout dimanche dernier’’, écrit L’Office. La disparition de Ousmane Masseck Ndiaye peut-il servir de déclic au dialogue politique, se demande à sa Une Le Pays au quotidien. Le journal devient plus affirmatif dans ses pages intérieures où il souligne : ‘’La mort recolle les morceaux’’. Selon le journal, la levée du corps de l’ancien maire de Saint-Louis, la veille à l’hôpital principal de Dakar, ‘’est une parfaite illustration’’ de cette assertion. ‘’La mort unit toujours. Devant la grande faucheuse, le rang, le statut social, la caste, l’ethnie ou encore la race, volent tous en éclats pour laisser la place à la grandeur de l’homme…tout simplement’’, commente Le Pays au quotidien avec des accents qui ne sont pas loin de laisser penser à un sermon. Le Soleil met ainsi en exergue l’hommage du président de la République Macky Sall à l’ex-président du Conseil économique et social. ‘’Il était un militant du développement’’, avait déclaré le président sénégalais lors de la levée du corps du défunt à la morgue de l’hôpital Principal de Dakar plongée à l’occasion dans une lourde atmosphère, selon ce journal. Le Populaire, à son tour, décrit un Macky Sall ‘’étreint par l’émotion’’ lors de cette cérémonie. ‘’Il est difficile de trouver les mots pour exprimer la douleur qui nous envahit en ce moment’’, a dit le président de la République dont les propos sont rapportés à sa Une par le même journal. ‘’Affecté par la perte de son +ami+, Macky Sall témoigne presque en larmes’’, relève-t-il ensuite. L’adieu de Macky à son ami Ousmane Masseck Ndiaye’’, souligne également L’Observateur, ajoutant que des autorités sportives et religieuses ‘’ont rendu un vibrant hommage’’ au dernier président du défunt Conseil économique et social, en présence du chef de l’Etat, Macky Sall. Ousmane Masseck Ndiaye était alité ‘’depuis des mots’’, informe le quotidien du groupe Futurs médias. ‘’Un dandy s’en est allé’’, estime Enquête. ‘’Décédé à l’âge de 57 ans, Ousmane Masseck Ndiaye, père de trois enfants, est peint sous les traits d’un homme généreux et fidèle en amitié, séducteur impénitent mais attentif aux souffrances des démunis…’’, écrit ce journal. ‘’L’ultime magal à Touba’’, affiche par ailleurs Le Quotidien, en allusion à l’inhumation de Ousmane Masseck Ndiaye dans la capitale du mouridisme, confrérie à laquelle il était affiliée. Il ‘’a été inhumé, un peu après 17 heures, en présence d’une foule nombreuse où opposition, pouvoir et anonymes ont partagé la douleur’’ de sa disparition, rapporte le journal. ‘’Le khalife général des mourides, qui considérait le regretté comme son +propre fils+, a envoyé une importante délégation conduite par Cheikh Bara Lahad Bara Mbacké pour le représenter. Serigne Sidy Mokhtar Mbacké a aussi remis des écrits en arabe qui ont accompagné le défunt dans sa tombe’’, ajoute Le Quotidien. La Tribune évoque ‘’les ultimes actes de dévotions d’un mouride accompli’’, en revenant sur une scène datant du 29 juin 2012, date à laquelle ‘’Serigne Mountakha Mbacké avait été dépêché par le khalife général des mourides, Serigne Sidy Makhtar, pour s’enquérir (de l’évolution) des travaux de la grande mosquée de Massalikoul Jinane, sise à Colobane (Dakar). Ousmane Masseck Ndiaye, ‘’qui dégageait une santé fragile n’a pas manqué d’y assister. En tunique noire, (le visage) caché derrière ses lunettes qui lui donnaient plus ou moins un charme et un entrain joviaux, (il) a marqué l’assistance par ses enjambées à travers les files de talibés assis, pour se rapprocher du marabout Serigne Mountakha Mbacké’’ et lui donné son ‘’adiya’’ (présent). A coté de ce sujet douloureux et triste, la traque des biens mal acquis s’impose, avec notamment L’Observateur relayant les convictions du magistrat Serigne Bassirou Guèye, conseiller technique numéro deux du ministre de la Justice. ‘’Nous avons trouvé du costaud en France’’, dit-il. ‘’Des personnes visées par les procédures manifestent le désir de transiger’’, ajoute le magistrat. ‘’Dans la jungle des sociétés vampires’’ supposées appartenir à l’ancien président Abdoulaye Wade, affiche Enquête. ‘’Entre les sociétés écrans, les transferts de fonds nébuleux et les magouilles sur le foncier, Alioune Aïdara Sylla (un proche de l’ex-chef de l’Etat récemment arrêté) a réussi la prouesse de faire vivre ses ( ?) sociétés tout en se servant du parapluie de l’Etat. Les dégâts sont énormes…’’, selon ce journal. Libération rapporte en ouvre que les enquêteurs ‘’s’intéressent aux conditions d’acquisition de ces immenses terres du Domaine maritime’’ affectées à l’hôtel Terrou Bi, un prestigieux établissement hôtelier de la place dakaroise. Walfadji, enfin, revient sur la plénière prévue ce jeudi après-midi pour la levée de l’immunité des députés libéraux suspectés d’enrichissement illicite. ‘’Comment Fada et Cie vont saboter la procédure’’, affiche l’aîné des quotidiens du groupe Walfadjri. Les députés libéraux ‘’vont dérouler l’ultime acte contre la levée de l’immunité parlementaire de leurs collègues. Il s’agira de boycotter, à défaut de troubler, la séance prévue cet après-midi à l’Assemblée nationale’’, rapporte-t-il. BK
Nouveau!:   Retrouvez toutes les archives concernant Revue presse de 2006 à ce jour.
Commentaires:   0   Total dont   0   En attente - ( Voir les commentaires sensibles) .
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.

  Réagissez à cet article (en respectant les règles ci-dessous)

  • Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
    Ne devoilez pas
    les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
    de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
  • Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
  • Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Nom:
  
Commentaire:
:)   :-D   :cool:   :hun:   :cry:   :love:   :khelou:   :?:   :jumpy: :sad:   :bravo:    :haha:   :dedet:   :sn:   :down:    :up:  :tala-sylla:
   
Pour faire apparaitre vos commentaires immediatement, creez un compte seneweb (c'est rapide).

Nouveau!:   Retrouver toutes les archives concernant Revue presse de 2006 à ce jour.

 

 


Pub


 




HitParade




HitParade