Aide à la presse : 189 organes se partagent 700 millions

  • Par : Aps | Le 11 juillet, 2013 à 18:07:22 | Lu 7934 fois | 3 Commentaires
content_image

Aide à la presse : 189 organes se partagent 700 millions

Cent quatre-vingt-neuf organes de presse, soit 42 de plus qu’en 2012, se partagent cette année 700 millions de francs CFA, le montant de l’enveloppe affectée à l’aide à la presse, a déclaré jeudi Ababacar Guèye, directeur de cabinet du ministre de la Communication des Télécommunications et de l’Economie numérique.

 

’’Pour l’année 2013, la subvention a été attribuée à 189 groupes et organes de presse, contre 147 en 2012. Parmi les 189 bénéficiaires, figurent 69 radios communautaires et 35 sites d’information en ligne’’, a-t-il dit lors d’un point de presse.

 

La liste des bénéficiaires a été arrêtée en partant de celle qui avait été actualisée en 2012, laquelle a été complétée avec les demandes reçues par le ministère de la Communication et le nouveau recensement effectué au niveau des associations des radios communautaires et de la presse en ligne.

 

Selon Ababacar Guère, les organes de presse traditionnelle et en ligne ont 530 millions de francs CFA.

 

Les radios communautaires, elles, se partagent 110 millions de francs CFA, tandis que les cyberpresses créés dans les 13 régions de l’intérieur ont eu droit à 20 millions. Une subvention de 40 millions a par ailleurs été affectée à la formation au CESTI.

 

Le Comité consultatif de la subvention à la presse, mis en place par arrêté, a procédé à la répartition de l’enveloppe afin de s’entourer de toutes les garanties et de manière aussi à ce que la distribution se fasse dans la transparence et selon des critères objectifs.

 

Il est composé de représentant des ministères de l’Economie et de la Communication ainsi que des patrons de presse et des associations et syndicats de journalistes. 

 

Selon M. Guèye, le comité ’’s’est heurté au fait que la quasi-totalité des organes ne remplissaient pas les conditions exigées, à savoir le tirage pour les journaux et l’audience pour les organes de l’audiovisuel pour pouvoir bénéficier de la subvention’’. 

 

Toutefois, il a signalé que faute d’instruments fiables de mesure et suffisamment de temps pour vérifier le nombre de journalistes employés par chaque organe de même que les charges sociales, ces critères n’ont pas été finalement pris en compte.

 

’’D’autres critères tout autant objectifs ont été proposé, notamment l’ancienneté, la régularité, les contenus et les charges sociales estimées selon l’importance du groupe ou de l’organe’’, a-t-il expliqué.

 

M. Guèye a également rappelé que l’Etat du Sénégal est conscient des insuffisances liées à la ‘’modicité’’ de la somme octroyée par rapport au nombre d’organes éligibles et au système actuel de l’aide à la presse. 

 

A cet effet, il a annoncé que le gouvernement compte réfléchir sur un dispositif plus efficace permettant aux différents organes de presse de pouvoir bénéficier d’un appui de l’Etat sur le plan structurel.

 

’’La manière dont les sommes sont distribuées ne permet pas aux entreprises de presse de sortir de l’ornière et de renforcer leur efficacité économique’’, a-t-il ajouté.

 

‘‘Avec l’adoption du Code de la presse, nous osons espérer que la distribution de l’aide à la presse sous ce format sera caduc dès l’année prochaine et que l’aide va se transformer en appui économique’’, a-t-il soutenu.

 

De son côté, le directeur de la Communication, Alioune Dramé, a annoncé que, depuis le démarrage de la distribution lundi dernier, plus d'une cinquantaine d'organes de presse ont retiré leur subvention.


Aps


Commentaire (3)


Jokko En Juillet, 2013 (18:46 PM) 0 FansN°: 1
Aide à la presse , aide fiscale a la presse (wade) dépénalisation du délit de presse



NB: Je me demande bien si ce n'est un subtile musèlement et corruption de la presse

 :down:  :down:  :down:  :down:  :down:  :down:   :?:  :?:  :?:  :?:  :?:  :?:  :?: 
Ant Presse En Juillet, 2013 (18:58 PM) 0 FansN°: 2
Aide a la Presse n'a aucun sens.Aidez les demunis en

payant les ordonnances des malades qui n'ont pas les

moyens.La presse ne participent pas au developpement

du pays mais au developpement de quelques profitards,

gueulards ingrats sans professionalisme.Aidez les pauvres.

La presse n'est pas dans le besoin plus que les talibes.

Les patrons de presse vivent dans la bourgeoisie luxieuse.

Mdrr :down: 
Xeme En Juillet, 2013 (22:56 PM) 0 FansN°: 3
Une aide dont le retard entraînait des émeutes sous Wade. Une aide dont le partage entraînait des bagarres. Et une aide que la presse est restée deux ans sans la percevoir sous Macky. Mais, il n'y a rien. Qui a dit qu'il y a anguille sous roche ?

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]