APR - Transhumance assortie de conditions : Vertu ou vernis politique ?

  • Par : Bocar SAKHO | Le 25 janvier, 2013 à 12:01:03 | Lu 4648 fois | 3 Commentaires
content_image

APR - Transhumance assortie de conditions : Vertu ou vernis politique ?

De plus en plus, la transhumance des Libéraux à l’Alliance pour la République est assortie de conditions. Dernièrement, Khouraïchi Thiam a été contraint à s’absoudre publiquement pour trouver une licence de  ralliement au parti présidentiel. Avant lui, Adama Sall ou El Hadji Malick Guèye ont fait face à un concert de protestations avant de mettre à leur disposition leur aura et leur capacité de mobilisation.


La transhumance est désormais assortie de conditions. Khouraïchi Thiam a été contraint de trouver une licence de bonne moralité avant d’exaucer le vœu de rejoindre l’Alliance pour la République (Apr) qui attire tous les opportunistes politiques. Lors de sa conférence de presse-absolution, l’ancien ministre de l’Economie maritime s’est plié à l’exercice pour justifier son «ralliement» presqu’acté au parti présidentiel. Autour de cette question, il y a surtout une dose de communication pour prouver à l’opinion la nécessité d’allier vertu et politique avant de penser à la massification du parti. Mort dans l’âme, il regrette les blocages après avoir pourtant satisfait à l’exigence  républicaine. Il dit : «il y a quelques réticences au niveau local. J’attends la décision du président de la République qui a demandé d’ouvrir les portes de l’Apr. Il y a une contradiction entre ce que veut le Président et ce que font les responsables. La massification sélective, ce n’est pas bon pour un parti.» Il ajoute : «je souhaite, un jour, que le Président Macky Sall puisse convaincre ses militants et responsables» de briser sans doute les barrières.  

Récemment, le truculent El Hadji Malick Guèye forçait le passage pour rejoindre l’Alliance pour la République. Comme Khouraïchi Thiam, il était astreint au même rituel pour une bataille d’image au sein de l’opinion nationale.  «Avec mon arrivée, certains membres du parti pourront perdre leur position. Les débats tournent simplement autour de cette question. C’est ce qui est à l’origine des commentaires avec mon arrivée et celle de Khouraïchi Thiam qui voulait intégrer le camp de Macky Sall. L’important, c’est de savoir qu’un parti est très vaste et nous tendons la main à tous les membres de l’Apr. Je leur dis que le destin est entre les mains de Dieu. Nous faisons de la politique pour le développement de notre pays, de notre localité», argumente l’ex-député de Lat Mingué. Dans son ambigüité, les conditions sont sans doute vertueuses. Mais, le Tribu­nal de l’opinion ne suffirait pas pour recycler de vieux barons de l’ex-régime libéral.

Lors de son accession au pouvoir, l’Apr avait annoncé le triomphe de la vertu sur la tortuosité et la turpitude. Mais, la transhumance même assortie de conditions reste toujours une pratique contraire à la probité politique pour la massification d’un parti. Mbaye Ndiaye, Directeur des structures de l’Apr explique : «Il a été retenu que le parti doit s’ouvrir et  tendre la main à d’autres forces en vue d’une éventuelle fusion ou encore inventer d’autres formes organisationnelles qui puissent permettre qu’on aille ensemble et soutenir la candidature du Prési­dent Macky Sall mais aussi rendre beaucoup plus présentes les structures de l’Apr.» Dans les faits,  les nouvelles recrues avec un passé libéral trop lourd seront éloignées des postes publics à l’image de Adama Sall. Mais, leur expertise et leur aura serviront à massifier une formation très jeune résolument tournée vers 2017. Cette transhumance est juste un vernis démocratique.


Bocar SAKHO

Articles similaires


Commentaire (3)


Raslebol En Janvier, 2013 (13:10 PM) 0 FansN°: 1
no comment
Drme Apr Kolda En Janvier, 2013 (18:39 PM) 0 FansN°: 2
nous sommes tous unanimes que notre parti est jeune.La massification doi t etre la premiere mission de tout militant .Mais je soutiens qu elle doit se faire de facon rationnelle et vertueuse .Surtout pour ce est de certains responsables DU PDS.A kolda nous nous orientons surtout vers cette masse jeune qui n a jamais fait politique
Fans En Janvier, 2013 (22:35 PM) 0 FansN°: 3
faire la politique ce n est pas se prostutuer . si ces gens sont imbus de la volonte de participer a la construction du pays .. ,, pourquoi ils ne vont pas s allier avec des gens propres comme le professeur fall ou moussa toure ou cheikh mbamba dieye . ? l apr est un petit parti qui va vivre le temps du sejour de macky au pouvoir. pourquoi les senegalais aiment trop la facilite ? on milite par conviction et non par interet personnel c est dommage pour le pays mais tous ces micropes politiques vont disparaitre tres bientot. nous avons besoin desormais de leaders honnetes .. francs .. serieux , pariotes qui ne sont meles a aucun scandale . dans toutes les socites respectees on ne place jamais des gens malhonnetes a leur tete . mais qui sont a la tete du pays qui aspirent a y etre places sont de la basse classe pour la plupat , puvre senegal

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]