Politique

L’Insertion des jeunes dans les partis politiques, une réalité au Sénégal

  • Par : Leral | Le 04 mai, 2013 à 10:05:49 | Lu 3827 fois | 5 Commentaires
content_image

L’Insertion des jeunes dans les partis politiques, une réalité au Sénégal

La participation des jeunes dans le fonctionnement d’un pays est un élément important dans toute démocratie moderne. La classe politique au Sénégal est plus ou moins dominée par des leaders âgés alors que la tranche d’âge de 65 ans ne représente que 3,1 % de la population. De même, la quête de perspective meilleure qui pousse les jeunes Sénégalais à émigrer clandestinement vers l’Europe conforte certains partis ou structures (Parti socialiste avec « L’école du parti », et la fondation Friedrich Ebert Stiftung à travers le « Programme leadership politique ») dans la nécessité de créer plus d’opportunité et de poids à cette couche.

 Jadis le président Senghor avait nommé un Premier ministre jeune en la personne de Abdou Diouf qui, d’après certains, jouait pleinement son rôle. Après plusieurs années, la présence des jeunes s’accentue de plus en plus avec l’avènement d’une véritable alternance avec le président Wade en 2000. C’est à cette période que l’on a constaté une forte présence de jeunes politiques ambitieux prêts à s’engager dans la lutte politique de leur pays. Ainsi, les partis politiques doivent viser à promouvoir activement le changement de génération souhaité dans la scène politique et à augmenter les capacités d’influence des jeunes. En effet la présence des jeunes s’accentue dans les intenses de décisions depuis l’arrivée du président Wade.

 De 2000 à nos jours la place des jeunes est remarquée par leur nomination au poste de ministre à l’instar de Modou Diagne Fada (Pds) , Alioune Sow (Pds), Mamadou Lamine Keita (Pds), Aly Koto Ndiaye (Apr), Benoit Sambou (Apr) ) ; de député tels que Khady Diédhiou (Pds), Fatou Thiam (Pds), Abdou Mbow (Apr), Barthélemy Diaz (Ps),Thierno Bocoum (Rewmi) ; de maire comme le Dr Malik Diop Afp, etc. Aussi, eu égard à cette implication active des jeunes dans la politiques et les sphères de décision, peut-on espérer, malgré toutes les difficultés que rencontrent la jeunesse actuelle ainsi que celle qui viendra après, que cet acquis soit préservé. 

Et ce, pour que les jeunes aillent résolument de l’avant dans un avenir meilleur où l’épanouissement intellectuelle, chacun dans son parti, dans son domaine d’activité avec la démocratie comme point de départ, sera une réalité. Le Sénégal restera ainsi digne de l’héritage des pères de la nation qui ont toujours œuvré pour un Sénégal démocratique, stable et développé


leral

Commentaire (2)


Zebulba En Mai, 2013 (11:25 AM) 0 FansN°: 1
Au lieu de "L'Insertion" je pense que "L'Immersion" aurait été plus adéquat...quoi que
Sama En Mai, 2013 (13:03 PM) 0 FansN°: 2
Un moyen legal ,pour pouvoir introduire ,les fils de......!

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]