Les administrateurs civils réclament des sanctions contre Farba Ngom

  • Source: : Seneweb.com | Le 20 février, 2017 à 13:02:53 | Lu 18999 fois | 81 Commentaires
content_image

Les administrateurs civils réclament des sanctions contre Farba Ngom

Les membres de l'Amicale des administrateurs civils du Sénégal sont très remontés contre le député Farba Ngom après «les propos particulièrement outrageants et irrespectueux tenus, publiquement à l’endroit du Préfet du département de Kanel, le jeudi 16 février 2017».

«L’Amicale condamne fermement ce comportement antirépublicain de l’Honorable Député à l’égard d’une autorité administrative qui, faut-il le rappeler, est, dans sa circonscription administrative, le délégué du Président de la République et le représentant de chacun des ministres», note un communiqué parvenu à la Rédaction de Seneweb.

Le Préfet, rappellent les administrateurs civils, «est, en effet, le dépositaire de l’autorité de l’Etat dans le département. Il est détenteur de pouvoirs de police conférés par les lois et règlements de la République. C’est avec un grand dévouement et un sens élevé de l’Etat, que les Préfets s’acquittent de leurs missions, sans obséquiosité et sans soumission servile. Ils méritent, en conséquence, tous les égards des citoyens et des usagers, quels que soient leurs statuts et leurs grades».

Les administrateurs civils invitent les autorités compétentes à «tirer toutes les conséquences de droit que requiert cette attitude irrévérencieuse de l’Honorable Député Farba Ngom qui fragilise l’autorité de l’Etat et incite à la banalisation des hautes fonctions de commandement territorial». Ils appellent les pouvoirs publics «à traiter, avec rigueur et célérité, conformément aux lois et règlements, de tels comportements qui, à terme, oblitèrent la solidité de nos structures administratives». Ils exhortent, enfin, les autorités administratives à référer, dorénavant, à la justice de tels manquements pour que force reste à la loi.


Auteur: Seneweb News - Seneweb.com






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (49)


Anonyme En Février, 2017 (13:14 PM) 0 FansN°: 1
Le role du legislatif est de controler l'executif.. Wala bok? Un depute a bien le droit de critiquer l'administration...
Curieux En Février, 2017 (13:19 PM) 0 FansN°: 1
ok, mais il n'a nullement le droit de l'insulter!
Reply_author En Février, 2017 (13:53 PM) 0 FansN°: 2
il le fait à l’intérieur de l'assemblée nationale par des textes
Reply_author En Février, 2017 (14:03 PM) 0 FansN°: 3
yaw con nga rek
Kikou En Février, 2017 (15:24 PM) 0 FansN°: 4
ce contrôle dont vous parlez se fait à l’intérieur de l'hémicycle et non dans des cérémonies,et au niveau de cet assemblée il sera question de la gestion de l'tat et non des questions crypto personnelles
Reply_author En Février, 2017 (15:28 PM) 0 FansN°: 5
quelle désinvolture!jusqu'où vont nous emmener ces énergumènes de l'apr?malheureusement rien ne va se passer;sinon le gars va s'aplatir et présenter ses excuses jusqu'à la prochaine dérive.
Reply_author En Février, 2017 (15:45 PM) 0 FansN°: 6
mais qui va arrêter farba ngom. il est entrain d'exagérer gravement et personne ne dit rien. où est le pr? et qu'est-ce qu'il attend pour le remettre à sa place? il y a quelques jours, c'était contre abdoul mbaye et aujourd'hui, contre le gouverneur de région. demain, ce sera un ministre et après ce sera peut-être au tour du pr de subir les fourberies de farba ngom. qui il est pour se permettre ces écarts ou alors est-il intouchable? des personnes ont été arrêtées pour moins. alors, il faut arrêter le deux poids deux mesures.
Reply_author En Février, 2017 (17:48 PM) 0 FansN°: 7
le jour où le président macky sall, moins d’un mois après son élection, est allé en france signer des accords de défense, donner le port de dakar à bolloré, on a dit qu’on a tous compris. on a pris notre pays, on nous a mis la corde au cou et on a donné la corde aux intérêts étrangers
Ndong Jean Simon En Février, 2017 (13:17 PM) 0 FansN°: 2
il est claire que cela ne peut plus continuer faut bien faire la différence entre autorité administrative et politique .ces dernières ne le sont que pour cinq ans au max alors que les premiers parlant bien sur des autorité administrative ou militaires sont des appareils étatiques.

Force est de reconnaître que l’État est une continuité la ou les hommes politique sont appelé a changer..

C'est des hommes politiques de ce genre qui risque de faire perdre au président Sall un deuxième mandant.vivent l’État!!!! vive les autorité administrative ainsi que militaire et paramilitaire  :sunugaal: 
Anonyme En Février, 2017 (13:17 PM) 0 FansN°: 3
Parfaitement le député peut critiquer l'administration tout en restant dans la correction des régles répiblicaines. Les administrateurs civiles ne doivent réagir de la sorte en demandant des sanctions contre un député 'fut il Farba ngom), car les régles doivent être respectées. Non à la réponse automatique au manquement du député
Anonyme En Février, 2017 (13:21 PM) 0 FansN°: 4
farba se prend pour qui? danioune kat ...
Reply_author En Février, 2017 (15:19 PM) 0 FansN°: 1
je suis avec macky mais il faut corriger ce type qui ne crée que des ennemis a l apr
Anonyme En Février, 2017 (13:22 PM) 0 FansN°: 5
GUEWEULOU PRESIDENT





GUEWELOU MARIEME FAYE SALL





HAHAHAHAHHHHHHHHHHHHHA TIEY EMERGENCE DES CONS

 :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot: 
Anonyme En Février, 2017 (13:31 PM) 0 FansN°: 6
Autorite de l'etat ne signifie pas dictature de l'etat
Foulbés! En Février, 2017 (13:32 PM) 0 FansN°: 7
La malédiction sur notre ethnie se manifeste à travers des personnes comme Farba Ngom.

FOULBES!!!
Reply_author En Février, 2017 (12:05 PM) 0 FansN°: 1
farba ngom n'est pas fulbés, c'est un batard de sérère. ou t'as vu un fulbé "ngom"? que le seigneur l'alak et le fasse résider en enfer ce cochon. mal élevé.
Mor En Février, 2017 (13:33 PM) 0 FansN°: 8
Sénégalaises, sénégalais, jevous présente mister farba ngom le futur tombeur de macky.
Anonyme En Février, 2017 (13:44 PM) 0 FansN°: 9
les prefets pensent qu'ils sont plus important que les deputes le depute est elu par le peuple comme le president les prefets sont la grace a un decret
Reply_author En Février, 2017 (13:55 PM) 0 FansN°: 1
si ton president pense vraiment comme toi... c'est que ce pays part en lambeaux... c'est triste.
Mdiaye En Février, 2017 (13:52 PM) 0 FansN°: 10
çà démontre l arrogance et l' indiscipline de certains membres de l' apr,

Anonyme En Février, 2017 (14:02 PM) 0 FansN°: 11
touchez pas à notre farba national
Teuss En Février, 2017 (14:04 PM) 0 FansN°: 12
ON S EN FOUT C EST VOUS DANS VOUS VOUS ETES AUSSI A LA SOLDE DE L ETAT C EST BIEN FAIT POUR VOUS VOUS ETES TOUS DES DAMES DE COMPAGNIE MDRR
Anonyme En Février, 2017 (14:07 PM) 0 FansN°: 13
C'est comme ça quand les griots gouvernent  :emoshoot:  :fbhang: 
Anonyme En Février, 2017 (14:13 PM) 0 FansN°: 14
Le préfet de pikine, administrateur civil,refusé de laisser appliquer un arrêt de la Cour suprême en faveur du maire Pds de djidah thiaroye kao sur pression de aliou Sall! Soyez neutres et tout le monde vous respectera
Gongirante  En Février, 2017 (14:25 PM) 0 FansN°: 15
Farba Ngom est une épine sous le pied du Président.

Il est pire que son homonyme Farba Senghor.

Malheureusement et contre toute attente, l'état de droit ne se renforcera pas avec Macky.

C'est dommage
Anonyme En Février, 2017 (14:28 PM) 0 FansN°: 16
Farba ngom = Farba senghor .



Pas leur place au coeur d'un Etat .
Watt En Février, 2017 (14:31 PM) 0 FansN°: 17
La réponse est là. Farba Ngom sait que tous ces procureurs et autres n'ont pas de couilles quand il s'agit de prendre des mesures pour des margouillats logé dans la mouvance présidentielle.

Pour un rien, c'est ces va nus pieds de Moustapha Diakhaté, Seydou Gueye, Bougazzeli, MimiToure, Youssou Toure, Abdou Mbow, Mor Ngom, Pape Mael, et autres qui ouvrent leur puante gueule pour parler de radiation, d'emprisonnement, de limogeage et mème de fermeture de médias.

Dans ce cas présent, aucun d'entre eux n'a pété sous prétexte que c'est le griot du patron et puisque le patron n'a rien dit, donc c'est formidable.

Vous vous rendez compte comment ce pays est gouverné ? Ce n'est pas là une dictature ? On parle de dictature quand un con ou des connards vous imposent des choses non rationnelles, non respectables, non vivables, non courtoises, non correctes comme nous le vivons avec ce fameux gouvernement.

NOUS VOILA DEVANT LES PLUS GRANDS INSOLENTS DE LA PLANÈTE TERRE.
Bozarrerie En Février, 2017 (14:38 PM) 0 FansN°: 18
L'Amicale parle de "l'honorable député".

Bizarre!!!





L'Amicale parle de "l'honorable député".

Bizarre!!!



L'Amicale parle de "l'honorable député".

Bizarre!!!
Reply_author En Février, 2017 (14:59 PM) 0 FansN°: 1
rien de bizarre mon cher, c'est le qualificatif que portent les députés. c'est vrai qu'ils n'ont rien d'honorables
Bizarre En Février, 2017 (16:03 PM) 0 FansN°: 1
et les autre citoyens? ils ne sont pas honorables?
d'où vient ce qualificatif, qui me semble relativerment récent, et en tout cas ridicule à mon avis?
Zaka En Février, 2017 (15:13 PM) 0 FansN°: 19
En Europe : citoyen > député > président > (gouverneur >) prefet > sous prefet



En Afrique : citoyen < député < sous prefet < prefet < gouverneur < président



Légende :

">" : lire "est supérieur à"

Anonyme En Février, 2017 (15:19 PM) 0 FansN°: 20
Foutez le en prison c'est parcequ'il est le griot du président qu'il peut se tout permettre meme insulter un prefet en face. Mais comme un soit disant ministre avait insulté des magistrats et les fait chasser de son bureau sans conséquence farba aussi peut se le permettre. Ce qui me fait mal dans ça c'est si quelqu'un d'autre l'avait fait aujourd'hui il est en prison. Si c'était farba senghor du tps de wade les journalistes en parleraient jusqu'à ce qu'il aille en prison ou se faire limoger par wade comme Massaly avec le soit disant sabotage d'un meeting socialiste qui l'a mené en prison. Mais le régime de macky mom certaines personnes peuvent se tout permettre meme insulter des magistrats et des prefets sans que personne ne pipe mot au contraire on les défend par ces meme journalistes qui attaquait wade pour deux coqs qui se battent dans la rue.
Reply_author En Février, 2017 (15:38 PM) 0 FansN°: 1
tu peux foutre en prison un député ?? dou yombou dé
Anonyme En Février, 2017 (15:28 PM) 0 FansN°: 21
C'est la survivance de la conception féodale du pouvoir , ce n'est pas demain la veille , certainement on a dû lui parlé n fois , monsieur Ngom faites un effort !
Reply_author En Février, 2017 (15:43 PM) 0 FansN°: 1
s'il est vrai qu'il a injurié je veux écouter l'audio ou entendre des témoins avant de le juger .de mon humble avis je ne pense pas qu'il a l'audace de cette incurie
Akordé En Février, 2017 (15:50 PM) 0 FansN°: 1
je voulais rappeler qu'il s était fait déjà remarqué , tant mieux s'il n'a pas injurié !
Foutanké En Février, 2017 (06:54 AM) 0 FansN°: 2
ça se voit que tu ne connis pas farba ngom, il n'a aucune éducation, et comme les griots poulars ont le verbe très déplacé, je peux mettre ma main à couper qu'il lui a sorti du "dédado" (batard) ou un truc de ce genre
Anonyme En Février, 2017 (15:42 PM) 0 FansN°: 22
EMERGENCE DES ENERGUMENES FARBA NGOM CISSE LO ET DES TONNEAUX VIDES ABDOU MBOW TAPHA DIAKHATE BENOIT SAMBOU SIDIKI KABA .MAKY DOIT PROCEDER A DES RECRUTEMENTS C EST VRAIMENT LE VIDE AUTOUR DE LUI
Anonyme En Février, 2017 (15:42 PM) 0 FansN°: 23
seul maky a osé nommer son griot député

il avait tiré à matam et refusé de deferer à un convocation

ministre M.D rabroue des magistrats

aliou sall et le DG COUD font liomger nafi ngom

les lanceurs d alerte comme ousmane sonko, colonel ndaw, commissaire keita, juges Déme et yaya dia , un colonel des douanes radiés pour avoir protégé les interets superieurs du senegal



Anonyme En Février, 2017 (15:46 PM) 0 FansN°: 24
la famille de gallo BA de Tambacounda sont irrespectueux des autorités administratives ils profèrent des injures, des manquements qui défient certaines autorités, surtout lors du renouvellement des comités de santé au CDEPS la famille a semé la pagaille et pourtant une famille qui devrait se caché, car ?
Anonyme En Février, 2017 (15:55 PM) 0 FansN°: 25
commentaire 24.un député est élu et non nommé. Par contre il doit présenter des excuses publiques à M.le préfet qui incarne l'autorité et la continuité de l’État.

Lamou Sada En Février, 2017 (15:56 PM) 0 FansN°: 26
EN VÉRITÉ FARBA N'A FAIT QUE BANALISER LES DÉCRETS DE MAKY CAR EN DISANT AU PRÉFET QUE C'EST UN DÉCRET QUI T'A NOMME A TON POSTE IL SOUS ENTEND NI PLUS NI MOINS QU'IL PEUT COMMANDITER UN AUTRE QUI L’ENLÈVERA DE CE POSTE !!!!ET C'EST BIEN FAIT POUR SON MBEGNOU DE PRESIDENT QUI A FOULE AU PIED L'ORDRE ÉTABLI AU FOUTA CAR DEPUIS LA NUIT DES TEMPS LE RÔLE D' UN GRIOT LA BAS C'EST DE CHANTER LES LOUANGES DES RIMBES (NOBLES) CONTRE ESPÈCES SONNANTES ET TRÉBUCHANTE ET NON DE LES COMMANDER ???
Boye En Février, 2017 (16:02 PM) 0 FansN°: 27
Les Farba du senegal watta watt li lanela, loukhew, def lene ndank, taay yaaw euleuk sa morome
Anonyme En Février, 2017 (16:10 PM) 0 FansN°: 28
le président de l'assemblé nationale doit convoque m.le député pour rappel de la loi.

à partir de 30juillet M Ngom n'est plus député.Or la fonction du préfet est la jusqu’à sa retraite.
Reply_author En Février, 2017 (16:14 PM) 0 FansN°: 1
farba ngom exagere trop il doit etre rapellé a l ordre il se croit au dessus des lois
c,est normal quand on place des incapables a la tete de nos institutions on va vers une mediocrite
Reply_author En Février, 2017 (22:24 PM) 0 FansN°: 2
le president de l'aseemblee nationale n'est pas le patron des deputes.
Reply_author En Février, 2017 (00:21 AM) 0 FansN°: 3
pr de l'assemblée n'est pas le patron des députés ou tu as acheté ton diplôme? ce sont les députés qui élisent leurs boss.
Fulbbe En Février, 2017 (16:36 PM) 0 FansN°: 29
nos administrateurs civils doivent aussi comprendre que l'abus de pouvoir n'est pas garanti par la loi. Et malheureusement, avec le pouvoir, ils usent et abusent parfois.

Donc, ils doivent eux aussi, respecter le citoyen au nom de la république que nous avons tous en commun. Le statut de préfet ne confère en aucun cas le droit de passer outre les textes et d'agir selon ses humeurs. Et des cas comme celui-ci, on en voit tous les jours.
Reply_author En Février, 2017 (16:45 PM) 0 FansN°: 1
nul et ignare mo andi anda andatt mo anda anda andatta ????
Anonyme En Février, 2017 (16:45 PM) 0 FansN°: 30
seneweb, au moins rappeler ou informer le lecteur de ce que farba a fait, et pas seulement de se contenter de publier la démarcation de l'association.
Reply_author En Février, 2017 (17:05 PM) 0 FansN°: 1
c'est une histoire d'une chaise que le préfet a réclamé au cours d'une prière funéraire. en maitre autoproclamé de la cérémonie,le député n'a pas apprécié d’être interrompu par la demande du préfet.
Anonyme En Février, 2017 (17:21 PM) 0 FansN°: 31
tout le sait que les deputés APR sont nommés

encore une farberie !
Anonyme En Février, 2017 (17:28 PM) 0 FansN°: 32
Il y a pire imbécile que ce Farba ,doublé d'un ingrat
Anonyme En Février, 2017 (17:40 PM) 0 FansN°: 33
ce qui est désolant dans ces débats à seneweb c'est que les gens ne cherchent pas la verité instructive et le bons sens commun ce qui contribue à la formation de l'homme en tant que tel, mais ici chacun se positionne en fonction de ses interets politiques partisans selon qu'on est du pouvoir ou de l'opposition,et des fois on n'hesite pas à utiliser l'injure comme moyen de défense, preuve d'immaturité,à les lire on se rend compte que la démocratie sans une certaine citoyenneté des citoyens, est un leurre ,elle sera tjours bancale et diriger un pays dans de telles conditions sera tjours une pari?
Observateur En Février, 2017 (17:52 PM) 0 FansN°: 34
UN FARBA PEUT EN CACHER UN AUTRE HAAAHAAAA
Anonyme En Février, 2017 (17:57 PM) 0 FansN°: 35
Ce bonhomme de président négro-africain expliquait un jour que le comportement de Farba Ngom au Foutait était le bon. A savoir donner de l'argent aux féodaux du Fouta ( Almamy, les Omariens, LamToro Sall), reconstruire leur petit Tata à Alwar etc...) ..Moralité: Macky approve Farba car Macky ne fait pas pas partie de par sa famille de la noblesse du Fouta. Dis moi avec qui tu vas je te dirai qui tu es...CQFD.
Anonyme En Février, 2017 (18:51 PM) 0 FansN°: 36
Le préfet ne devait pas accepter cette humiliation. En tant que dépositaire de la puissance publique, pourquoi n'a t-il pas réagi?



Sommes nous dans une république ou dans un royaume?
Anonyme En Février, 2017 (19:59 PM) 0 FansN°: 37
En tout s'il a tenu les propos désobligeants qu'on lui prete, il faut poursuivre cette affaire pour sanctionner.

D'ailleurs il est temps de revoir le terme " Honorable " Depute
Lougatois En Février, 2017 (20:08 PM) 0 FansN°: 38
Ce sont ces memes administrateurs civils qui etaient au coeur des fraudes massives qu'organisait le parti socialistes.ILS font tout pour faire plaisir au ministre de l'interieur et au parti au pouvoir en empechant aux partis d'opposition d'exprimer leur droits

Toutefois,en 2000 dans un bureau de vote a Louga un prefet du nom de BA ,aujourdhui au ministere de la sante ,avait fait montre d'une dignite et d'un courage rares chez ses collegues prefets

Beaucoup d'entre eux travaillent pour l'APR.



-
Reply_author En Février, 2017 (00:25 AM) 0 FansN°: 1
c’était hier, aujourd'hui nous avons les meilleurs administrateurs de la sous-région. et le mode électoral le plus fiable d'afrique.
Anonyme En Février, 2017 (20:24 PM) 0 FansN°: 39
C PLUTOT LA PRESSE QUI A FAIT UN REPORTAGE DESEQUIBRE MAIS HEUREUSEMENT QUE FARBA AIT REAGI AINSI SI NON L ATTITUDE JE NE DIRAI PAS DE MONSIEUR LE PREFET PAR CE QUE CE JOUR LA IL N' AVAIT D'UN BON COMMIS DE L ETAT CAR SON COMPORTEMENT N EST PAS D UN INTELLECTUEL A PLUS FORTE RAISON D UN ADMINISTRATEUR CIVIL UNE AUTRE REACTION ALLAIT ETRE UNE GIFFLE. JE PENSE QUE LES ADMINISTRATEUR CIVIL DOIVENT TOUT FAIRE POUR EXTIRPER DE LEUR CORP DES ELEMENTS PAREILS QUI LES ONT REJOINT PAR ACCIDENT MAIS PAS PAR MERITE. TEMOIN OCCULAIRE
Anonyme En Février, 2017 (21:19 PM) 0 FansN°: 40
Chaque régime à son farba notre problème au Sénégal ce les farba mai bi mom machalla buf gueweulo Maky
Anonyme En Février, 2017 (21:44 PM) 0 FansN°: 41
Nous apprécions la réaction de l Amicale des administrateurs civils. Délégué du Chef de l État et représentant de chacun des ministres, l autorité administrative doit inspirer respect sans écraser les citoyens. C'est vrai que pour qui connaît ce Préfet sait qu' il manque singulièrement de tenue et de retenue à bien des égards. Cette irrévérence à son endroit ne surprend pas ceux qui le connaissent et qui lisent ces lignes. Oudée noumou la guisse laley euwee. Jamais un député n oserait de tels actes a l encontre de certains Préfets. J en connaîs qui sont très dignes et bien éduqués mais ces valeureux prefets quittent le commandement de plus en plus.
Anonyme En Février, 2017 (22:31 PM) 0 FansN°: 42
c est pas une première fois que les sous préfet soient traités comme des badauds, Demandez aux ge,s des arrondissements et des départements lointains, il sont comme des enfants sous la coupole des maires et des députés.Farba n'a rien fait de nouveau, ces préfets sont des vauriens à la solde des politiques tous les agents de la bms :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot: 
Reply_author En Février, 2017 (00:14 AM) 0 FansN°: 1
c'est faux
Anonyme En Février, 2017 (22:48 PM) 0 FansN°: 43
Macky sera perdu par ces gens....!!!!!
Anonyme En Février, 2017 (23:08 PM) 0 FansN°: 44
1 farba en appelle 1 autre
Adminis En Février, 2017 (23:15 PM) 0 FansN°: 45
Tous les qualificatifs institutionnels sont valables pour le Préfet qui est droite ligne avec les textes. Ils sont applicables à tous ces pairs à l'exception de Madiop Ka de Kébémer qui de connivence avec la société SENEGINDIA, le Maire de Diokoul et le commandant de la Gendarmerie de kébémer ont voulu brader 1000ha terre des populations de Diokoul. Noter bien ce dossier et faire des investigations vous aurai toute la lumière sur ce fameux dossier.
Anonyme En Février, 2017 (00:01 AM) 0 FansN°: 46
L’annonce, le 07 février dernier du rachat de l’opérateur téléphonique Tigo (Milicom) par Wari, spécialiste du transfert d’argent a été longuement commenté dans les milieux financiers et politiques. Au Sénégal, cette acquisition évaluée à 80 milliards F CFA a naturellement braqué les projecteurs de l’actualité sur le directeur général de Wari, Kabirou Mbodje ? l’acteur de qui est présenté comme une success-story, sur fond de valorisation du capital « national ». Mais des acteurs décisifs dans le processus de création et de développement du label ont décidé de sortir de l’ombre pour parler. Pour restaurer, expliquent-ils, la vérité car ils estiment que l’homme d’affaires a déroulé « un plan de détournement et d’accaparement » de leurs sociétés, « sans état d’âme et en toute illégalité », source leur conflit en cours devant les tribunaux depuis 05 ans. Tout y passe : des balbutiements de 2008, à l’engagement de ses fondateurs pour l’accès du plus grand nombre aux services financiers de base, en passant par les clés de son succès, les étapes de son développement, la collaboration avec LA POSTE, les soutiens d’établissements bancaires comme la CNCAS et d’entreprises comme Total. Nous publions leur communiqué in extenso. Les anciens associés de Kabirou Mbodje parlent de Warigate…



WARI – LES MEMBRES FONDATEURS SORTENT DE LEUR RESERVE



Nous soussignés, actionnaires et membres fondateurs de Wari, avons décidé de porter maintenant notre combat à l’attention du public, et de dénoncer avec vigueur la GRANDE NEBULEUSE qui étreint le dossier que l’on peut valablement qualifier de Wari Gate.



Nous commencerons par vous relater l’origine de Wari, pour vous permettre de mieux comprendre et pouvoir apprécier sans partialité la suite.



HISTORIQUE DE WARI



Nous sommes des cadres sénégalais, spécialisés dans la banque et la finance qui avons créé en 2008 avec M. Kabirou MBODJE la société dénommée CSI (Cellular Systems International) en vue de développer et gérer des plateformes de services financiers (transfert d’argent rapide, paiements marchands, monnaie etc.) ainsi que d’autres solutions à valeur ajoutée.



C’est CSI qui a lancé les produits CALLMONEY et Wari dont les performances font la fierté du Sénégal et de l’Afrique.



Nous n’avions pas de grands moyens au départ, c’est avec des équipements et matériels d’occasion, des meubles de fortune, que nous avions relevé ce défi.



Une jeune et brillante équipe de 5 ingénieurs d’une moyenne d’âge de 26 ans dirigée par M. Alassane BA actuel Directeur Technique chez JONI JONI, tous issus des écoles et universités du Sénégal, et qui ont accepté de s’engager au moment où nous n’avions que nos rêves.



C’est par la force de notre ingéniosité, notre abnégation, notre travail, notre expérience et surtout avec la grâce de DIEU que nous avons réussi cet exploit.



Notre credo était la réussite de ce challenge en mettant sur pied un outil performant capable de satisfaire les besoins des populations urbaines et rurales avec des solutions financières, pratiques, innovantes, abordables, et à proximité.



SUCCES DE WARI



La société CSI (Wari) a été créée en 2008 par M. Seyni CAMARA (Secrétaire Général), Kabirou MBODJE (Directeur Général), Malick FALL(Directeur Général Adjoint), et Cheikh TAGUE(Directeur de l’Exploitation), avec un capital d’un million FCFA, qui par la suite est passé à 50 millions FCFA.



Le succès de Wari tient au concours de plusieurs facteurs, notamment l’engagement de personnes ressources clés. Il sera en effet difficile de parler de la réussite de Wari sans rendre un hommage sincère à des hommes discrets qui ont joué à l’époque, un rôle essentiel dans la réussite de ce success story :



M. Mamadou THIOR, Directeur Général de La POSTE, pour la rupture qu’il a su entreprendre au sein de son Institution dans une dynamique de changement

M. Arfang DAFFÉ , Directeur Général de la CNCAS, pour sa vision avant-gardiste et son précieux accompagnement Institutionnel et Financier

M. Bruno Vincent, Directeur Général de TOTAL Sénégal, pour avoir osé sortir des sentiers battus et lancer des services jusqu’alors jamais exploités dans le secteur pétrolier

Pieuse pensée et nos prières à feu Diogal POUYE ancien DG de Postes Finances qui après sa sortie, a contribué de par son expertise dans cette aventure.

DE LA POSTE



Notre société CSI voulant se positionner dans le secteur du transfert d’argent et des paiements via une plateforme transactionnelle web et mobile, nous nous sommes tout naturellement dirigés vers La POSTE, le partenaire idéal :



leader incontestable du transfert domestique au Sénégal avec plus de 160 agences bien réparties à travers le pays

un volume d’activité relativement important malgré un système semi manuel via le mandat-fax

Nous avons donc proposé à La POSTE de moderniser son système de mandat-fax par notre plateforme dénommée CALLMONEY, nom commercial proposé par M. Seyni CAMARA.



Ce ne fut évidemment pas chose aisée eu égard au caractère très conservateur de postiers. Il a fallut de très longues et rudes négociations pour arriver à convaincre puis signer notre première convention de partenariat. Pour l’anecdote, au moment de la signature M. THIOR Directeur Général, en présence de son collaborateur Oumar NDIAYE, nous a avoué avoir été particulièrement marqué par notre ténacité et notre engagement dans ce projet.



Cette convention très stratégique, fut le premier GROS SUCCES de notre entreprise, et nous l’avions célébré avec tout le personnel (seulement 7 employés à l’époque) dans une team bulding festive au circuit Karting de la Foire.



Ce partenariat nous a permis de dérouler le premier acte de notre vision, à savoir démocratiser les services financiers à grande échelle.



En effet, nous avons proposé à La POSTE de réduire de façon très significative les tarifs du mandat-fax dont le minimum était de 2500 FCFA. Nous avions proposé de fixer un tarif de 500 FCFA sur les envois inférieurs à 10 000 FCFA, et ce fut le premier GRAND PAS dans la DEMOCRATISATION DU TRANSFERT D’ARGENT au Sénégal, et aussi notre première grande victoire avec la POSTE, dans un véritable modèle WIN-WIN :



Client :réduction significative des frais de services, et possibilité de retirer l’argent dans n’importe quel bureau de poste, ce qui n’était pas le cas avec le mandat-fax où le retrait était domicilié au Point de destination

La Poste :développement fulgurant du volume d’activités, automatisation et temps réel dans les traitements, meilleure visibilité, et réduction drastique des coûts d’exploitation du mandant fax

CSI (CALLMONEY): revenus substantiels, équilibre financier, et excellente référence pour une Startup CSI (CALLMONEY).





Après quelques mois d’activités, il était temps de passer à la deuxième phase de notre plan d’action, à savoir, développer autour de La POSTE un très large réseau de Distribution, en vue de booster davantage les services en se rapprochant encore plus près des populations dans les coins les plus reculés du pays.



Malheureusement, La Poste n’y était pas favorable et opté pour l’exclusivité de CALLMONEY pour son propre réseau.



Devant à cette situation, nous étions hélas contraints de parachever notre vision par une autre voie. Nous avons donc lancé un autre produit dénommé Wari avec un autre partenaire, la CNCAS.



DE LA CNCAS



Notre vision reposait sur la démultiplication et la vulgarisation des services financiers à l’échelle nationale et sous régionale. Il fallut donc trouver un nom commercial adapté.



KABIROU MBODJE avait proposé KARIBU qui veut dire « Bienvenue » en Swahili, mais nous l’avions rejeté d’office pour deux raisons :

le Swahili renvoie à l’Afrique de l’EST, déjà occupée par le géant Mpesa,

en plus et surtout KARIBU est un anagramme de KABIROU.

Malick FALL a ainsi proposé « Wari Wassa » qui veut dire « Argent Rapide » en dioula, qui est l’une des langues les plus parlées en Afrique de l’Ouest. Finalement, pour faire plus court, Seyni CAMARA a proposé de supprimer le Wassa, et c’est ainsi que Wari a vu le jour et a été adopté à l’unanimité.





Le plan stratégique était maintenant fixé, et un véritable défi nous attendait : trouver un établissement financier partenaire (EFP) et développer un réseau dense de points services de proximité (stations, boutiques, etc.).



Après avoir tenté de convaincre plusieurs établissements de la place (BIS, ICB, BST, REMECU, MVCE, etc.), c’est finalement la CNCAS qui nous aura fait confiance. En effet, M. Arfang DAFFE et ses collaborateurs, après toutes les diligences préalables requises, adhèrent au projet et la convention de partenariat est signée.



Nous avions ensuite intégré comme premier Distributeur, le réseau de stations Total Sénégal qui a véritablement lancé Wari.



TOTAL SENEGAL



Le réseau Total a été très déterminant dans le succès de Wari. Il nous a permis d’avoir, dès le lancement, une présence nationale avec une large capillarité sur près de 100 stations d’essence dont la disponibilité en cash est permanente, mais aussi et surtout un gage de crédibilité puisqu’il s’agissait d’un major de renommée internationale.



Total Sénégal, a très tôt été convaincu du potentiel de Wari, malgré le caractère inédit de cette activité, au sein du Groupe Total dont les règles sont très strictes dans la gestion du cash au niveau des stations services.



Wari fut un véritable produit d’appel qui a haussé la fréquentation de la clientèle et boosté les ventes de leurs produits au niveau des stations.



INTERACTIVE – L’ACCELERATEUR DE WARI



Le véritable succès de Wari réside dans la démultiplication du réseau de Points Services pour mailler le territoire national et mieux offrir aux populations, des services financiers de proximité.



Nous avions, sur suggestion de M. Cheikh TAGUE, décidé de créer une société dénommée INTERACTIVE ayant pour objectif principal le développement des réseaux de Points Services Indépendants derrière et sous l’agrément de la CNCAS



Seyni CAMARA a été nommé Gérant eu égard à son expérience dans le déploiement et le développement des services de transfert d’argent Western Union et Money Gram au sein de la SGBS.

INTERACTIVE a réussi en moins de deux ans, à centraliser et générer plus de 60% du volume d’activité de Wari, avec plusieurs milliards de flux par an.







LE DEBUT DU CLASH ENTRE KABIROU MBODJE ET LES ACTIONNAIRES MEMBRES FONDATEURS



Pendant que nous autres associés étions animés que par le développement de Wari, M. Kabirou MBODJE s’est évertué en catimini à mettre en place un plan de détournement et d’accaparement de nos sociétés sans état d’âme et en toute illégalité,



Kabirou MBODJE ainsi sans scrupule et en dehors de la vérité décide de vouloir réécrire l’histoire de Wari.

Nous vous présenterons très prochainement le vrai visage de sieur K. MBODJE et vous exposerons les actes délictuels qu’il ne cesse de perpétrer sans foi ni loi et que nous combattons depuis bientôt cinq longues années.



Nous prenons d’ores et déjà à témoin l’opinion nationale et internationale, les autorités ainsi que toute audience ou organisation de juste cause pour que le droit soit dit dans cette affaire. Nous sommes résolus à aller jusqu’au bout.



Nous croyons en DIEU et en sa JUSTICE.



Anonyme En Février, 2017 (01:35 AM) 0 FansN°: 47
Chaque President a son Farba.

Chacun des Farba est un porteur de valises du President.

De vrais 'doungourou"..
Anonyme En Février, 2017 (07:05 AM) 0 FansN°: 48
je suis le griot du president des petrotimbo faye sall, nommé député, je fais ce que je veux à cause de mon immunité ethnique, je tire à balles réelles, je défie la polioce, je m en prends aux autorités administratives, je suis nouvellement riche et l OFNAC n y peut rien, demandez à nafi qui voulait enqueter sur aliou sall et cheikh oumar Hanne, je fais radier ousmane sonko, commissaire keita, colonel ndaw, un colonel des douanes, nafi ngom, ousmane sonko, juge yaya dia, magistrat ibrahima deme

maa bari doolé
Anonyme En Février, 2017 (13:36 PM) 0 FansN°: 49
Macky est entrain de laisser certaines personnes dérivées telles que Farba Fou du roi qui dit n'importe quoi sur tout car même étant à Banjul,il faisait la gloire à El Hadji Ndiaye en disant que les artistes lui doivent respect et en quoi?.Il a ouvert un business et c'était pas gratuit et d'ailleurs si tu ne paies,il ne te livre pas,et alors?,car sans ces artistes,il allait fermer boutique non.Parce que tout simplement aussi Macky a fait les éloges de El hadji Ndiaye au moment ou une mise en demeure était sur sa tête.On est dans quel Sénégal?.Wasalam

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]