Réunion de préparation du Gamou de Thiénaba, mercredi

  • Par : Aps | Le 15 janvier, 2013 à 09:01:11 | Lu 3360 fois | 1 Commentaires
content_image

Réunion de préparation du Gamou de Thiénaba, mercredi

Le ministre de l’Intérieur, Pathé Seck, préside mercredi à partir de 17h à Dakar la réunion nationale de préparation du prochain Gamou de Thiénaba, annonce un communiqué transmis à l’APS. Vendredi prochain, le ministre présidera à la même heure une réunion similaire dans le cadre des préparatifs du Gamou de Ndiassane, signale le texte. Toutes ces deux réunions se tiendront à la salle de conférence du ministère de l’Intérieur, au 4ème étage, précise la même source. SAB

Aps


Commentaire (1)


Hakîm Ibn Khalaaf En Janvier, 2013 (11:02 AM) 0 FansN°: 1
Le Prophète (3alayhi salatou wa sallam) a dit : « Quiconque accomplit un acte [religieux] que nous n’avons pas ordonné le verra refusé »



[Rapporté par Mouslim dans le chapitre « des jugements » (hadith 4590), par Ahmed (hadith 25870) et par Ed-Dâraqotnî dans ses « Sounane » (hadith 4593) par l’intermédiaire d’Aïcha radiyALLAHU 3anhâ]



Le Messager d’Allah (que la paix et le salut soient sur lui) est mort un peu après le milieu de la matinée du lundi 12 du mois de Rabi'oul Awwal de l’an 11 de l’Hégire, à l'âge de 63 ans et 4 mois.

Ce même jour du mois de Rabi' Al Awwal, des gens préfèrent faire une "célébration" que le Prophète (3alayhi salatu wa salam) n'a jamais faite wAllahul musta3an.



le Prophète (3alayhi salatou wa sallam) a dit: « Que quiconque parmi les gens -ou parmi les croyants- sur lequel s’abattrait un malheur se rappelle, en consolation, du malheur de ma perte ; car personne de ma nation ne saurait être atteint d’un malheur pire que de me perdre »



[Rapporté par Ibn Mâdjah, chapitre sur « les funérailles » (hadith 1599) et El-Beïhaqi, chapitre sur « les branches de la foi » (hadith 10154) d’après Aïcha . Ce hadith a été authentifié par El-Albâni, vu l’ensemble des hadiths qui l’appuient Chawâhid dans « Es-Silsila Es-Sahîha » (3/98).]



Le savant Ibn El-Hâdj El-Mâliki –(rahimahullah)- a dit : « Il est très étonnant de voir ces gens célébrer la naissance du Prophète en chantant et en se réjouissant de sa naissance dans ce mois sacré [Rabî` El-Ewwel], alors que le Prophète a quitté ce monde dans ce même mois. Ainsi, la nation musulmane fut affligée par un malheur sans égal. Sur ce, il y a plutôt lieu de pleurer, de s’attrister énormément et que chacun s’isole chez lui pour avoir perdu le Prophète , conformément au hadith suivant : « Que le malheur de ma perte console les musulmans au moment de leurs autres malheurs »



[« El-Madkhal » d’Ibn El-Hâdj (2/16-17).]

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]