Video. Dernier point sur l'actu en cette fin de journée par SenegaalTV

  • Par : SenegaalTV | Le 08 mars, 2013 à 17:03:14 | Lu 3592 fois | 1 Commentaires
content_image

Video. Dernier point sur l'actu en cette fin de journée par SenegaalTV

Video. Dernier point sur l'actu en cette fin de journée par SenegaalTV

 

 




SenegaalTV

Commentaire (1)


J C M En Mars, 2013 (12:28 PM) 0 FansN°: 1
Les CD de Salvy au bord de la Seine poussent Macky à la médiation pénale.

Les décisions prises par le Président Macky ont mis en alerte les journalistes français qui ont commencé à fouiller dans  le  passé de 

l'actuel locataire du palais de l'avenue Roume. Le président de la République avait  demandé « que soit incessamment engagée la procédure de régularisation foncière des dépôts de Dakar Dem Dikk». Dès lors, tous ceux qui s'étaient illégalement appropriés et vendus les hectares de la société pouvaient jouir de leurs biens et s'y ajoute la médiation pénale proposée par Macky à propos des biens mal acquis. Et le directeur défunt, Christian Salvy a eu encore raison dans son testament audio de dire que «Abdoulaye Wade , Farba Senghor, Abdoulaye Diop, Ousmane Ngom, Habib Sy, Moussa Diagne ancien directeur de Dakar Dem Dikk , Karim Wade, Fallou Diagne ancien directeur des caisses de dépôts et de consignations , Alioune diop, Racine kane  et même la plus haute autorité du pays ont eu à bénéficier du morcellement des terres de ladite société qui est passé de 23 hectares à 3,2 hectares et sont dans le lot des pilleurs à cols blancs de la république ( chantages , magouilles,lobbys, prête-noms, trahisons ,vols, parachutages,argent sale, détournements , pots de vin ) 

Le Chef de l’Etat qui instruit son gouvernement de régler rapidement le problème des terres de Dakar Dem Dikk cherche à se mettre à  l'abri et à sécuriser tous les ‘ biens mal acquis’ de ceux qui se sont enrichis sur le dos de la société DDD et des contribuables sénégalais 





Et ce que Salvy dit dans le CD 



Salvy donne des détails qui impliquent et mouillent directement  des hommes de l'ancien et actuel régime jusqu’au cou dans le partage du grand gâteau de la région du cap vert. Et pour partager, ces pontes de l’ancien régime survolaient Dakar et ses environs par hélicoptère. 

Salvy dans le Cd et sur un ton virulent parle du pillage des terres de la foire , des parcelles qui entourent l’aéroport LSS et l’aéroport Blaise Diagne, la corniche ouest ,des terrains arrachés au dépôt de Dakar Dem Dikk (DDD) et de la cité SIPRES se situant derrière le dépôt de DDD et de la cité Tobago sur la VDN (voie de dégagement nord) . Salvy parle également des poches de terrains et immeubles dont disposent de grosses  pointures dans le centre ville (plateau) et aux almadies  non sans oublier de dénoncer le partage du gâteau de la cité "Keur Gorgui " située sur la vdn 



Salvy va plus loin en disant ne pas comprendre comment se fait-il que le gouverneur ,le préfet , l'ancien directeur de la SAPCO , le directeur du cadastre et l'ancien directeur des impôts et domaines soient sous l'aile protectrice du président Macky   . 

Qui sont ces grosses pointures ? Peut-être ce sont ceux qui demandent aujourd'hui  la procédure de régularisation foncière des hectares de DDD et la restitution de 80% des biens mal acquis. Au moment où l'histoire des biens mal acquis fait couler beaucoup de salive et d'encre au Senegal  ,les cd et documents confidentiels laissés par Feu Christian Salvy mènent directement à la manifestation de la vérité. 

De grands groupes de presse français et africains longent le long de la Seine tous les jours à la recherche des CD EXPLOSIFS de feu Christian Salvy. 

Qui disait que " les morts sont parmi nous" 



                                                                                                                                J C M

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]