Awa Marie Coll Seck met en exergue ‘’ un réel problème de prise en charge chirurgicale’’

  • Par : Aps | Le 04 mai, 2013 à 17:05:11 | Lu 5938 fois | 11 Commentaires
content_image

Awa Marie Coll Seck met en exergue ‘’ un réel problème de prise en charge chirurgicale’’

Un réel problème de prise en charge chirurgicale se pose au Sénégal avec notamment l’absence de chirurgie générale dans les structures périphériques de première référence communément appelées districts sanitaires, a relevé le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Awa Marie Coll Seck.

 

Elle s’exprimait samedi, à Saly-Portudal (Mbour) où elle présidait la clôture officielle de l’atelier de validation du document de référence pour le développement de l’offre de soins chirurgicaux au Sénégal.

 

‘’Nous avons, d’abord, fait le diagnostic de situation, non seulement de l’offre de soins, d’une manière générale, mais spécifiquement, des soins chirurgicaux. Et il a été dit, d’une manière claire, que nous avons de grands problèmes d’infrastructures’’, a dit Awa Marie Coll Seck.

 

‘’Nous avons besoin de plus de 100 blocs chirurgicaux au niveau du Sénégal. Nous avons également remarqué qu’il y avait des problèmes de ressources humaines avec notamment le manque de spécialistes mais également un déséquilibre entre les régions du pays’’, a encore relevé le ministre de la Santé et de l’Action sociale.

 

L’atelier de validation du plan stratégique 2013-2017 pour le développement de l’offre de soins chirurgicaux au Sénégal a réuni de nombreux acteurs du sous-secteur de la santé.

 

Ce plan s’inscrit dans la poursuite des actions entreprises afin d’améliorer l’état de santé et de bien-être de la population et de rendre les services chirurgicaux plus accessibles, mieux coordonnés et continus, selon les autorités.

 

‘’Tous les chirurgiens, les médecins-chefs de région, certains directeurs d’hôpitaux, entre autres, ont contribué à cette réflexion qui a abouti à ce plan maintenant validé et qui va être beaucoup plus détaillé’’, a dit Awa Marie Coll Seck.



Aps

Articles similaires

Commentaire (8)


Dia Abdoulaye En Mai, 2013 (19:20 PM) 0 FansN°: 1
Au lieu de depenser l argent du contribuable pour des gamous vous savez ce qu il vous reste a faire madame le ministre
Moi En Mai, 2013 (20:56 PM) 0 FansN°: 2
une bonne politique de santé commence d'abord par les ressources humaines d'abord en quantité puis en qualité suffisante. c' es t scandaleux et incompréhensible de voire que pour les études de spécialisation les 90pour cent des médecins en specialisation'' DES'' SONT ETRANGERS . il est difficile pour beaucoups de nos médecin de poursuivre des etudes post universitaire apres 8 annees de dépendance totale aux parents qui sont plus que fatigues d'entretenir leurs enfants . madame la ministre le constat sera plus amer dans 10 ou 20 ans si rien n'est fait dans le sens de la formation des médecins specialistes . vous n etes pas logique avec vous meme , plus d'une centaine de médecin chaument aujourd'hui ,et vous voulez quoi encore madame la ministre . les médecin qui continuent de galerer apres 8 annees d'études pour d'ecrocher apres 5 années une spécialisation ,n accepteront jamais d'etre l'agneau du sacrifice recruter les medecin et proposer leur un plan de cariere
Lekou En Mai, 2013 (21:11 PM) 0 FansN°: 1
parfaitemen t d'accord avec vous.il ya de cela 3ans une grève avait été mené par les medecin en spécialisation pour fustiger l'augmentation des frais de spécialisation pour les nationaux. aussi bien le décanat que le ministère de la santé et celui de l'enseignement supérieur n'ont rien voulu comprendre. alors dans tous les pays qui se respectent, les médecins en spécialisation ont un salaire, ici on se contente d'une bourse de 100.000f pour un docteur en médecine. et en son temps un des membres du cabinet ,qui occupe actuellement un poste clé au minist-re de la santé nous avait fait comprendre que "les spécialiste n"étaient pas une priorité pour les bailleurs". résultat: les années suivantes , le nombre de sénégalais en spécialisation a baissé de manière drastique. déjà qu'il n'étaient pas assez nombreux.......
Moi En Mai, 2013 (23:52 PM) 0 FansN°: 1
madame la ministre , vous êtes medecin , vous savez très bien de koi je parle. si vous ne menez pas une bonne politique visionnaire ,vous serez comptable des difficultés auquelles sera confronté le secteur de la santé . dans 10 ans 20 ans ,vous n'aurez plus non seulement de chirurgiens ,mais un déficit cruel de toute les spécialités médicales et chirurgicales . la faculté de médecines ne forme plus que 1 medecin sénégalais pour 4 médecins étrangers .dites moi seulement un pays au monde ou c'est comparable. faites une enquête et vous vous rendrez très vite conte que les jeunes bachelier ne veulent plus faire la médecine , c'est long coûteux et sans garantit et ça ne paye pas ........... avec la démographie galopante ,et avec ce rythme , la situation sera bientôt in-gerable . demain se prépare aujourd'hui madame le ministre.
Doc En Mai, 2013 (22:12 PM) 0 FansN°: 3
Bien dit

Il sy ajoute des inscriptions annuelles de 500 000 Fcfa a luniversite et aucun materiel didactique nest donnee au statuaires

Je dis bien ciqnq cent mille fcfa
Omar Wone En Mai, 2013 (03:14 AM) 0 FansN°: 4
Depuis 2000 les responsables de la santé du Sénégal se réunissent.tous les maux de ce secteur sont maintenant connus et bien identifiés.Même les paysans le savent.Ce qui reste réellement,ce n est même pas des moyens mais plus tôt d'avoir le courage de faire les ruptures nécessaires pour tirer le secteur de santé de sa profonde crise.malheureusement Éva n'a pas ce courage.Il fait faire venir mimi touré dans l’intérêt de tous.
Ali Fall En Mai, 2013 (03:41 AM) 0 FansN°: 5
Toute cette situation ne surprend pas beaucoup de sénégalais.tant que les même responsables au niveau central qui depuis plus de cinq ans et même souvent dix ans,qui sont à la base de tous ces maux que se secteur vit actuellement,continuent d'entourer le ministre de la santé,ce ministre ne sera jamais en mesure de faire de bons résultats.Au contraire,ils vont l'accompagner à la sortie comme certains parmi eux l'avaient déjà fait lors de son premier passage en 2001.et ils sont toujours babas.Il faut des ruptures et il faut une nouvelle équipe choc pour cela.
Keba Diop En Mai, 2013 (08:14 AM) 0 FansN°: 6
Notre système de santé est en profonde crise. Malheureusement,même le président de la république préfère se fier à des leurres tout en sachant que rien ne marche dans nos districts et surtout nos hôpitaux.Depuis un an de la seconde alternance,rien n'a changé sérieusement.les malades se plaignent,la population se plaint,le personnel se plaint,les partenaires se plaignent...Bref,tout le monde se plaint.MAKY!!! les sénégalais attendent toujours ces ruptures qui doivent tirer notre système de santé de sa profonde crise!!!les nouveaux responsables de ce secteur eux, préfèrent toujours faire des shows et du bruit au lieu d'aborder les véritables ruptures.ils croient ainsi tromper les sénégalais.ils vous attendent au tournant.
Tita En Mai, 2013 (09:45 AM) 0 FansN°: 7
Je ne suis pas d'accord que tout le monde se plaint. Les populations, les travailleurs se plaignent oui. Mais les syndicats (Mballo et Daf) ne se plaignent pas. Ils ne mettent plus la tension comme avec Safiétou Thiam et c'est celà le plus important. Ces 2 ténors du système sont les objectifs. Quand ils sont contents, tout va bien et tout est caalme dans le secteur.

Vive Daf, Vive Mballo les véritables ministres de la santé!
Mbourroiss En Mai, 2013 (12:12 PM) 0 FansN°: 8
Mbour est la 3eme ville du pays par sa population et Mbour n'a même pas de chirurgien !!

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Services

NECROLOGIE

Awa Diallo Mboup

30 Septembre 2006 - 30
Septembre 2012

QUE LE BON DIEU L'ACCEUILLE DANS SON PARADIS

ANNONCES AUTOMOBILES

Nissan - NS

19 000 000 FCFA

Mercedes-Benz S Class

1 500 000 FCFA

Mercedes-Benz S Class

3 000 000 FCFA