Sante

Santé de la mère et de l'enfant : Des modules validés pour la formation des Ong et des Ocb

  • Par : Lesoleil | Le 01 février, 2013 à 23:02:07 | Lu 3681 fois | 0 Commentaires
content_image

Santé de la mère et de l'enfant : Des modules validés pour la formation des Ong et des Ocb

Le Réseau Santé Sida Population du Congad a élaboré des modules de formation en gestion de projet sur la santé de la mère et de l’enfant, qui ont été validés. Ils serviront à faire de la planification, de l’exécution et de suivi-évaluation de projets de santé.


Le Réseau Santé Sida Population (Ressip) du Congad a organisé, le 29 janvier 2013, en partenariat avec le ministère de la Santé et de l’Action sociale, un atelier de validation des modules de formation des Ong et des Ocb (Organisations communautaires de base) en planification, exécution et suivi-évaluation de projets de santé. Après l’atelier de validation de l’étude relative à l’analyse de l’implication des Ocb et Ong dans les programmes de santé, les modules de formation destinés à ces deux entités ont été validés. Cela permettra aux Ong et aux Ocb de mener à bien la gestion des projets relatifs à la santé de la mère et de l’enfant. 


Selon Amadou Cissé, coordonnateur national du Ressip, cette rencontre permet d’échanger sur la pertinence des modules de formation qu’ils ont eu à constituer au profit des Ong et Ocb. « Dix personnes seront formées dans la planification, le suivi-évaluation des programmes de santé et surtout ceux qui sont liés à la santé de la mère et de l’enfant », indique-t-il, en soulignant que ces modules respectent le cycle de vie d’un projet, à savoir l’élaboration, l’exécution et l’évaluation. « Nous sommes partis de différents modules pour les adapter à la cible (Ong et Ocb) pour qu’elles se l’approprient », déclare-t-il. Cela explique d’ailleurs le fait que l’accent ait été mis sur les méthodes actives de formation, afin de permettre aux populations de se sentir concerner par le projet et de s’approprier les outils. « Nous ferons de la théorie, mais l’important c’est de faire plus de pratique », confie M. Cissé. Il précise que, dans chaque région, ils vont inviter le planificateur régional dans le but de le préparer à mieux transmettre  ces modules aux différents bénéficiaires. Après cette formation, ces Ong et Ocb vont également être accompagnées pour pouvoir participer au processus de planification et d’élaboration du plan de travail annuel (Pta). Par la suite,  elles vont dérouler des activités telles que l’information et la sensibilisation des populations. 


Toujours, d’après M. Cissé, il est prévu des journées de mobilisation. « Celles-ci feront l’objet d’une bonne planification, afin que les Ong soient suffisamment outillées pour qu’en dehors de ce programme qu’elles puissent participer à l’élaboration d’un projet du genre qui va contribuer au développement de leur localité », fait-t-il savoir. Pour  rappel, le projet Gavi alliance pour le renforcement de la santé de la mère et de l’enfant va concerner 15 districts sanitaires des régions de Dakar, Saint-Louis, Sédhiou et Kédougou. Il s’agit principalement de Pikine, Guédiawaye, Mbao, Keur Massar, Rufisque, Dagana, Podor, Pété, Richard-toll, Bounkinling, Goudomp, Sédhiou, Kédougou, Saraya et Salamata.




lesoleil

Commentaire (0)


Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]