Santé : Les travaux de la maternité de Le Dantec pourraient démarrer en septembre

  • Par : Lesoleil | Le 04 mai, 2013 à 09:05:10 | Lu 4041 fois | 2 Commentaires
content_image

Santé : Les travaux de la maternité de Le Dantec pourraient démarrer en septembre

Les membres du Collectif pour la réhabilitation de la maternité de Le Dantec (Coremada) ont organisé une conférence de presse, hier, dans les locaux de l’hôpital. Ils souhaitent la reprise des travaux bloqués depuis plus de 2 ans. Le directeur de l’hôpital, Saliou Diallo, a révélé que les travaux devraient démarrer en septembre. Le directeur de l’hôpital Aristide Le Dantec a informé qu’une enveloppe de plus de 1,8 milliard de FCfa est prévue dans le budget pour le redémarrage des travaux de la maternité de cet établissement public de santé. 

Malheureusement, il y a eu des blocages dans la procédure de passation du marché. Saliou Diallo a rappelé qu’une société avait gagné le marché pour la poursuite des travaux, mais une autre a fait un recours. « Ce qui fait que le marché a été cassé », a-t-il informé, indiquant que le ministère de la Santé a relancé la procédure, mais il n’y a pas encore eu d’attributaire. « C’est un appel d’offre limité à des entreprises qui ont une qualification connue au niveau national pour leur expertise. Le marché est lancé et le dépouillement est prévu le 20 mai », a informé Saliou Diallo. Après le dépouillement, a-t-il poursuivi, les travaux devraient démarrer dans 3 mois, c’est-à-dire en septembre. 

Le directeur de l’hôpital Aristide

Le Dantec s’exprimait à la fin de la conférence de presse du Collectif pour la réhabilitation de la maternité de cette structure sanitaire. Selon Dr Abdoulaye Diop, membre du collectif, la fermeture temporaire pour réfection de quelques mois de la maternité s’est transformée en une mise à mort programmée de cette institution qui a formé des générations de gynécologues et de sages-femmes, a-t-il soutenu. Dr Diop a insisté pour la reprise, dans les meilleurs délais, des travaux de la maternité. Car les complications de la grossesse et de l’accouchement peuvent entraîner la mort. Les membres du collectif ont rappelé que la maternité de l’hôpital a une capacité d’accueil de 121 lits de mère, 35 couveuses, 10 berceaux avec un volume énorme d’activités de soins.


lesoleil


Commentaire (2)


Samba Ba En Mai, 2013 (03:24 AM) 0 FansN°: 1
En tout cas si la population laisse faire ,les travaux risquent de ne pas se poursuivre et cette maternité qui est même un symbole risque d’être effacée de carte sanitaire du pays.Les crédits risquent de tomber en fonds libres ou utilisés ailleurs car ces gestionnaires ne semblent être à la hauteur.
Moussa Ndiaye En Mai, 2013 (08:38 AM) 0 FansN°: 2
Il faut après tout rendre César à ce qui lui appartient.Il faut saluer et féliciter le professeur Moreau et son équipe.ils ont tout accepté et continuent de tout faire pour sauver ce secteur.Lui même professeur,avait souvent dirigé, la main à la patte,des équipes chirurgicales,faire des opérations dans les zones très difficiles: Bakel Goudiry et j'en passe. je suis témoins par le truchement de la presse.Malheureusement l’état n'a pas suivi et ces jeunes gynécologues sont découragés et partis dans le privé.Bravo professeur Moreau !!! Yalla guisna li ngaye déf.

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]