Une ONG invente des serviettes hygiéniques bio au Cameroun

  • Source: : BBC-Afrique | Le 27 avril, 2018 à 23:04:41 | Lu 1541 fois | 2 Commentaires
content_image

Une ONG invente des serviettes hygiéniques bio au Cameroun

Le projet KujaEcoPads utilise les tiges de banane et de plantain pour les transformer en serviettes hygiéniques 100% biodégradables, abordables et respectueux de l'environnement.

Des déchets et des résidus agricoles sont utilisés pour fabriquer ces serviettes hygiéniques au coût réduit pour les femmes et les filles à faible revenu.

Un projet dénommé «KujaEcoPads» a été mis en place par Marie Claire Kuja qui a pu créer son entreprise après des formations en hygiène menstruelle reçues en Inde.

"Les serviettes KujaEcopads sont faites à base de fibres biodégradables qui, jetées au sol, se décomposent par les micro-organismes en six mois", explique la promotrice.

Selon elle, «ça n'a pas d'impact négatif sur l'environnement, et c'est bien pour le corps humain car n'ayant pas de produits chimiques comme le chlore».

Des produits sûrs et abordables

Mieux, rassure-t-elle, les serviettes sont stérilisées en trois étapes.

Au Cameroun, surtout en zone rural, beaucoup de femmes et de filles n'arrivent pas à se procurer de serviettes hygiéniques lors des périodes de menstrues, faute de moyens financiers.

Josiane, âgée de 18 ans, avoue qu'elle se débrouille avec ses vieux vêtements lorsqu'elle voit ses règles.

Pour rendre ses serviettes accessibles aux plus démunies, Mme Kuja a mis sur le marché trois paquets dont le premier contenant 4 serviettes est vendu à 250 francs CFA.

"Nous voulons que les filles cessent d'utiliser les habits comme serviettes hygiéniques. Nous avons un paquet de 8 à 500 francs CFA et un autre paquet de 16 serviettes à 1100 francs CFA", poursuit-elle.

Adhésion communautaire

Les tiges de banane sont collectées par la communauté dans les plantations à Bamenda. "Plusieurs personnes de Medakwe qui ont entendu parler de notre projet nous appellent pour nous donner les tiges de banane et de banane plantain dans leurs plantations", explique Marie Claire Kuja. 

Une fois collectée, les tiges sont acheminées au centre pour extraire les fibres de bananier avant de les travailler dans l'unité de production.

Sur place, une équipe gratte les tiges de plantain et de banane pour extraire la fibre de bananier. Après cet exercice, la fibre obtenue est séchée et écrasée pour en faire ressortir un produit semblable au coton qui sera transformé en serviettes hygiéniques.

Le produit KujaEcopad a été testé et approuvé par l'Institute universitaire et biomédicale Saint-Louis de Bamenda.

Les résultats des tests effectués ont montré que ces serviettes hygiéniques sont naturelles et sans produits chimiques.


Auteur: bbc-afrique - BBC-Afrique

Articles similaires






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (2)


Anonyme En Avril, 2018 (11:42 AM) 0 FansN°: 1
Très belle initiative

C'est dans ce sens qu'il faut travailler
Anonyme En Avril, 2018 (15:01 PM) 0 FansN°: 2
voici le genre de nouvelles qui meriteraient des milliers de commentaires mais comme on est sur seneweb...

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]