Seneweb.com | Identifiez vous pour acceder à nos services |  Connexion | M'inscrire | Aide
actualites
Nouveau!:   Retrouvez toutes les archives concernant senat de 2006 à ce jour.
Affaire Sudatel : Ce rapport de la commission ad hoc du Sénat qui "blanchit" Thierno Ousmane Sy
Lundi 16 juin, 2014 09:13
L’ancien conseiller spécial du Président Abdoulaye Wade dans le domaine des Ntic, Thierno Ousmane Sy, est « blanchi » par un rapport de la commission ad hoc du Sénat qui s’était penchée en 2010, en annexe à la question de la délivrance de la deuxième licence de téléphonie à Sentel. Lu: 5151  fois |  Commenté:22 fois
Le Sénat italien se porte partie civile contre Berlusconi
Mercredi 26 février, 2014 15:28
 Le Sénat italien a été accepté mercredi en tant que partie civile dans le procès de l'ex-chef du gouvernement Silvio Berlusconi à Naples (sud de l'Italie) pour corruption de sénateur.Le tribunal de Naples a rejeté en revanche la constitution en tant que parties civiles du parti politique Italie des valeurs (IDV) de l'ancien juge anti-corruption Antonio Di Pietro  Lu: 2347  fois |  Commenté:0 fois
Pour un problème de sécurité, Aminata Touré quitte le Building administratif
Vendredi 31 janvier, 2014 10:56
Aminata Mimi Touré serait actuellement en train de faire ses valises pour quitter le 9e étage du Building administratif. Le Premier Ministre qui s’apprête à affronter Khalifa Sall, pour les prochaines élections locales, va rejoindre la Maison militaire.  Lu: 8788  fois |  Commenté:15 fois
Vidéo. Reportage Exclusif,Sénégal:Les Dessous De La Mondialisation,La Fripe Mondialisée
Vendredi 17 janvier, 2014 11:40
Vidéo. Reportage Exclusif,Sénégal:Les Dessous De La Mondialisation,La Fripe Mondialisée Lu: 10708  fois |  Commenté:19 fois
Présidence : Macky Sall veut ressusciter le Sénat
Jeudi 16 janvier, 2014 09:46
Le chef de l’Etat, Macky Sall, entend ressusciter le Sénat. Selon l’Obs, l’entourage politique immédiat du Président manœuvre pour maximiser les chances de leur futur candidat sortant en 2017, tout en ayant en tête les coûts élevés de la tenue d’une élection sénatoriale peu de temps après des compétitions locales. L’on redoute des manifestations d’humeur, des bouderies et états d’âme dès l’entame des opérations de structuration du parti, de mise en place des instances dirigeantes et des investitures pour le contrôle des collectivités locales. Et pour parer à toutes les éventualités, il est recommandé au chef de l’Etat de ressusciter le Sénat pour caser les recalés et autres frustrés des Locales, ainsi que ceux parmi les alliés du moment, ou à venir, qui accepteront de se fondre dans l’Apr.  Lu: 6643  fois |  Commenté:16 fois
« Le Sénat sera bel et bien mis en place au Burkina Faso», Selon Blaise Compaoré
Jeudi 12 décembre, 2013 19:18
Le président du Burkinabé, Blaise Compaoré qui a animé un point de presse ce jeudi à Dori (265 Km au nord de Ouagadougou) a martelé que « le sénat sera bel et bien mis en place au Burkina Faso », rapporte le site d’information Burkina24.  Lu: 5434  fois |  Commenté:13 fois
Le Sénat a fixé la date du vote sur la destitution de Berlusconi
Mardi 05 novembre, 2013 19:47
 Le Sénat a fixé mardi au 27 novembre la date du vote en assemblée plénière sur la destitution de Silvio Berlusconi de son poste de sénateur en raison de sa condamnation définitive à un an de prison.Le Sénat a confirmé un calendrier proposé dans la journée par les chefs de groupe parlementaires qui prévoyait ce vote important pour le 27 novembre, après l'approbation du budget italien la semaine précédente. Lu: 2752  fois |  Commenté:0 fois
" L' Afrique est notre avenir" : le rapport du Sénat français qui dynamite les idées reçues
Vendredi 01 novembre, 2013 04:46
Les sénateurs Jeanny Lorgeoux et Jean-Marie Bockel ont présenté, mercredi, un rapport ambitieux sur les relations entre la France et l'Afrique. Qui préconise, entre autres, la création d'un ministère autonome de la Coopération.  Lu: 24276  fois |  Commenté:125 fois
L’ancien Président du Sénat, Pape Diop, convoqué à nouveau à la Crei
Mercredi 28 août, 2013 13:00
Le député et ancien président du Sénat, Pape Diop, est à nouveau convoqué à la Cour de Répression de l'Enrichissement illicite (Crei) ce mercredi 28 août. Mais, cette fois-ci, cela concerne le financement de la chaîne de télévision Canal Info, dont il serait actionnaire. Selon son avocat, Me Khassimou Touré, le leader de Bokk Gis-Gis n'avait pas été entendu hier, date de la convocation.  Lu: 6172  fois |  Commenté:8 fois
Blaise Compaoré décide de suspendre le processus de création du Sénat
Lundi 12 août, 2013 21:10
Le président du Burkina Faso, Blaise Compaoré a pris la décision de suspendre le processus de mise en œuvre du Sénat, deuxième chambre du parlement burkinabè, a appris APA, à travers un communiqué rendu public lundi soir.  Lu: 6446  fois |  Commenté:25 fois
Retour case départ : Un an après sa suppression, le Sénat prêt à renaître de ses cendres
Samedi 27 juillet, 2013 09:21
Un pas en avant, deux pas en arrière. Ainsi pourrait être qualifiée la décision ou plutôt la déclaration du président Macky Sall qui depuis le Burkina Faso, a remis au goût du jour le fameux débat sur le Sénat, cette institution budgétivore supprimé en septembre dernier et dont les ressources devraient profiter aux sinistrés des inondations qui frappent le pays pendant l’hivernage. Lu: 28934  fois |  Commenté:84 fois
Un Sénat se conçoit bien dans une démocratie, selon le président Macky Sall
Lundi 22 juillet, 2013 21:39
Le Sénat dans une démocratie peut se comprendre parfaitement, estime le président sénégalais, Macky Sall qui au terme d’une visite d’amitié et de travail de 72 heures au Burkina Faso, a coanimé, lundi à Ouagadougou, un point de presse avec son homologue burkinabè, Blaise Compaoré.  Lu: 9534  fois |  Commenté:29 fois
Daouda Faye « Vava », ancien vice-président du Sénat : « Qu’on arrête de vouloir faire des Assises la Constitution du Sénégal… »
Mercredi 19 juin, 2013 15:41
Les souteneurs des " Assises nationales » n’auront jamais le soutien de l’ancien ministre des Sports, Daouda Faye « Vava », même s’il pense que « tout n’y est pas noir ». « Que l’on arrête de vouloir faire des Assises la Constitution de Sénégal ou le tableau de bord du gouvernement », a sommé l’ancien vice-président du Sénat, dont les propos ont été relayés par nos confrères de  La Tribune.   Lu: 4268  fois |  Commenté:15 fois
Véhicules de fonction du Sénat : La gendarmerie aux trousses des anciens sénateurs
Mercredi 05 juin, 2013 12:04
 La brigade de la gendarmerie de Thiong a été saisie, depuis vendredi passé pour récupérer les véhicules de fonction des anciens sénateurs. Une situation qui fait suite à la plainte du liquidateur Mohamed Djité. Une attitude qui n’a pas plu à certains anciens sénateurs, dont Kadiata Bâ et Charles Mendy. Ces derniers exigent de Macky Sall leur pension de retraite Lu: 5236  fois |  Commenté:14 fois
Immigration : la loi Obama passe un cap majeur
Vendredi 24 mai, 2013 01:21
Depuis quand réformer le système d'immigration américain est-il si facile, se demande The Atlantic ? Probablement depuis que les clans républicain et démocrate ont chacun intérêt à régler les dysfonctionnements du sytème actuel, vingt-sept ans après sa précédente refonte. En 1986, sous la présidence du républicain Ronald Reagan, le Congrès avait voté des régularisations massives.  Lu: 12274  fois |  Commenté:10 fois
Coulé par les dernières inondations, le Sénat sénégalais en passe d'engloutir deux milliards de F Cfa en passif
Jeudi 23 mai, 2013 10:35
À en croire nos confrères de Ferloo qui donnent l'information, le défunt Sénat aurait un passif ! Envers des structures sanitaires de Dakar, la défunte institution, qui n'a pas surnagé durant les dernières inondations, traîne une dette de près de 90 millions de francs Cfa, soit trois mois de salaires dus au personnel. Lu: 2598  fois |  Commenté:0 fois
Le passeport diplomatique de Pape Diop pas renouvelé
Jeudi 16 mai, 2013 09:45
 Pas de renouvellement de passeport diplomatique pour l’ancien Président du Sénat, Pape Diop. En effet, les services en charge de la délivrance dudit passeport lui ont refusé le renouvellement de son sésame. « Son ancien passeport diplomatique sur lequel figure la mention président du Sénat ayant expiré Lu: 11447  fois |  Commenté:38 fois
Barack Obama veut régulariser 11 millions de clandestins
Lundi 13 mai, 2013 23:14
Le Sénat examine un projet de loi sur l'immigration rédigé par un panel d'élus démocrates et républicains. Vingt-sept ans après la légalisation de 3 millions d'immigrés illégaux sous Reagan, l'Amérique de Barack Obama s'apprête à régulariser à son tour 11 millions de clandestins. Le projet de loi pour une réforme de l'immigration, qui fait actuellement l'objet d'une discussion acharnée au puissant Comité judiciaire du Sénat, est loin de la plate-forme très libérale que le président avait appelée de ses vœux, soulignent les milieux pro-immigration.  Lu: 19824  fois |  Commenté:43 fois
Entretien avec Farba Senghor : « En supprimant le Sénat, Macky rapproche Niasse du pouvoir »
Vendredi 03 mai, 2013 16:08
L'ancien ministre Farba Senghor suit de très près l'actualité nationale. La cherté de la vie, le mandat du président de la République ainsi que celui du président de l'Assemblée nationale, rien n'a été laissé au hasard, dans l'entretien qu'il a accordé à Leral. M. Senghor a même peint un tableau bien sombre de l'avenir de la coalition Benno Bokk Yakaar dont il prédit l'éclatement dans les tous prochains mois.  Lu: 7663  fois |  Commenté:17 fois
Macky pour le recrutement dans la fonction publique des travailleurs du défunt Sénat
Jeudi 02 mai, 2013 11:05
Les employés du défunt Sénat peuvent retrouver le sourire. A l’occasion de la fête du Travail, hier, le président Macky Sall a porté une oreille attentive aux travailleurs du Sénat (d’Abdoulaye Wade) dissout par le nouveau régime.  Lu: 4801  fois |  Commenté:6 fois
Primature : Abdoul Mbaye et les siens quittent le Building administratif !
Mardi 23 avril, 2013 10:24
Abdoul Mbaye et une partie de son équipe vont bientôt quitter le 9e étage du bulding administratif. Cap : le siège du défunt sénat de Pape « dagit » Diop, à un jet de pierre, nous apprend Le Populaire. Et c'est l’ex-Maison militaire en face du palais qui abritera sous peu la Primature. Lu: 16705  fois |  Commenté:15 fois
Du poison dans une lettre envoyée au Sénat américain
Mercredi 17 avril, 2013 08:58
 De la ricine, un poison, a été détectée par les autorités dans une lettre envoyée au sénateur républicain Roger Wicker à Washington, a confirmé mardi une source parlementaire. Le poison a été détecté lors d'une inspection de routine du courrier dans un bâtiment distinct du Capitole, et la lettre en question n'a pas atteint le bureau du sénateur Wicker Lu: 3940  fois |  Commenté:1 fois
Le Sénat français adopte le projet de loi sur le mariage homosexuel
Vendredi 12 avril, 2013 14:14
Le Sénat français a adopté, à son tour vendredi, le projet de loi ouvrant le mariage aux couples homosexuels, qui va désormais retourner à l'Assemblée nationale pour une deuxième lecture avant adoption définitive, malgré la combativité de la droite et des manifestations de rue. Lu: 4770  fois |  Commenté:3 fois
Mansour Sy : '' Les anciens travailleurs du Sénat peuvent intégrer la fonction publique''
Dimanche 09 décembre, 2012 21:40
Les anciens travailleurs du Sénat peuvent intégrer la fonction publique conformément aux normes établies, a indiqué, dimanche, le ministre de la Fonction publique, du Travail et des relations avec les Institutions, Mansour Sy.  Lu: 5808  fois |  Commenté:7 fois
[ Video] Moussa Diakhaté prend la défense de Pape Diop cité dans l'affaire des enrichissements illicites
Mercredi 05 décembre, 2012 17:03
 Moussa Diakhaté prend la défense de Pape Diop cité dans l'affaire des enrichissements illicites Lu: 7666  fois |  Commenté:10 fois
Conseil Economique et Social : Des anciens conseillers réclament leurs indemnités, à défaut d’une audience avec Macky Sall
Jeudi 22 novembre, 2012 12:08
 En conférence de presse, ce mercredi 21 novembre, des anciens conseillers du défunt Conseil Economique et Social (Ces) ont réclamé le paiement de leurs indemnités de salaire, à défaut d'obtenir une audience avec le chef de l’Etat, Macky Sall. D’après le coordonateur du jour, Amadou Tidjane Wane, « ce que nous souhaitons par-dessus tout, c’est de percevoir cela (…) On était 120, mais à notre grande surprise, c’est au mois de juillet passé que notre président nous a fait savoir que les nouvelles dispositions mises en place ne nous permettaient plus de percevoir nos indemnités ».    Lu: 4611  fois |  Commenté:0 fois
Les travailleurs du défunt Sénat en attente de leur redéploiement
Lundi 12 novembre, 2012 18:34
L’inquiétude gagne de plus en plus les ex-travailleurs du Sénat qui interpellent le Chef de l’Etat. Les travailleurs du défunt Sénat sont toujours dans l’attente de leur redéploiement. Au lendemain de la suppression de l’institution qui les employait, les nouvelles autorités gouvernementales leur avaient promis une insertion dans la Fonction publique ou une ventilation dans des institutions comme l’Assemblée nationale. Toutefois, cette promesse tarde à se concrétiser. Ces travailleurs se disent inquiets et interpellent le président de la République, Macky Sall et son Gouvernement.Ils l’ont fait savoir ce lundi. Lu: 4329  fois |  Commenté:3 fois
L’augmentation ou le remaniement du gouvernement pour quelles raisons et face à quelles urgences ?
Mercredi 03 octobre, 2012 00:52
Ce n’est qu’avec la réponse claire et précise de ces deux questionnements que l’on pourrait envisager de répondre objectivement, dans un sens ou l’autre. Cela ressemble fort bien à des survivances ou séquelles du régime libéral d’Abdoulaye Wade. Les rumeurs sont encore vivaces et en bonne place pour nourrir ou pourrir l’actualité dans l’espace politique et le pays en général. Du temps de Me Wade, la rumeur collait souvent à la réalité, qu’elle venait confirmer à près de 95%, par le Communiqué du Conseil des ministres. C’était une atmosphère, que les citoyens avaient beaucoup déplorée et regretté fort bien car, ils comparaient à juste titre, la salle du Conseil des ministres, au marché de Sandaga ou, à l’arbre à palabres, par le fait que tout ce qui se tramait ou se disait là-bas, était connu par le public avant son annonce officielle par le Gouvernement. Si le remaniement dont on parle tant est effectivement confirmé jusqu’aux moindres détails, les Sénégalais aurons alors raison de considérer et de dire, que ce sont les mêmes signaux que ceux,qui nous parvenaient hier du Palais de la République, par conséquent,ils peuvent penser légitimement, que c’est la confirmation de la continuité ; et non,l’annonce de la rupture formelle avec les pratiques de Me Wade, comme ils le souhaitaient si ardemment. Et surtout, quand on voit de très proches collaborateurs de l’ancien président, recyclés auprès de Macky, il y a effectivement de quoi avoir de sérieuses craintes, du retour au passé. Osons espérer que ce ne sont vraiment,que des rumeurs infondées, que la presse comme à son habitude,nous balance tel un ballon de sonde. On pourrait bien admettre, qu’il puisse y avoir des raisons objectives, après évaluation de quelques mois d’exercice du pouvoir, que le président de la République soit amené à remanier son gouvernement, en l’augmentant ou plutôt le renforçant par des compétences avérées pour plus d’efficacité et de performance dans l’action gouvernementale en vue de prendre à bras-le-corps les problèmes qui l’assaillent de toutes parts. Et, compte tenu également des immenses tâches et engagements qu’il a pris devant la nation sénégalaise. Si tel est le cas et ce sont les raisons qui président à la révision du gouvernement, il faut concrètementl’étayer, par l’évocation des tâches majeures classées par ordre de priorité, justifiant l’appel de plus de compétences et de bras valides. Il est clair, que les forces qui se sont battues pour chasser Wade et changer sa manière de faire, ont en mémoire le calendrier et l’échéancier des premières opérations à mener. D’abord,il faut arrêter l’hémorragie des finances publiques, le stabiliser par la diminution du train de vie de l’Etat et des dépenses publiques de prestige, supprimer tous les privilèges accordés à la pelle à des individus qui n’ont rien à voir avec l’Etat, auditer sérieusement la gestion du gouvernement libéral sans exception pour assainir la situation économique du pays, ramener tous les biens mal acquis, à la suite d’enrichissement illicite, gérer de manière vertueuse la patrimoine nationalet tant d’autres mesures et tâches qui rentrent dans le même cadre, etc. Le président ne doit pas oublier aussi, que la demande sociale et notamment le coût de la vie intenable, est un élément de taille qui a beaucoup joué et figuré parmi les raisons qui ont amené les Sénégalais à exiger et obtenir le départ de Me Wade du pouvoir. Ne pas retenir cela comme une leçon, serait une grave erreur de gouvernance. Et comme disait KébaMbaye : les Sénégalais étaient fatigués, mais ils le sont davantage aujourd’hui.De telles raisons sont compréhensibles et valent que la taille du gouvernement soit revue à la hausse pour exécuter avec succès et dans les meilleurs délais, ces tâches qui sont toutes urgentes. Et aussi pour éviter les fuites, tant des personnes que des biens, si l’on tardait à agir rapidement dans le sens indiqué. Si Me Wade avait ses grands travaux (APIX), mais le Président MackySall doit se dire qu’il a aussi ses grands chantiers en cours qui doivent le préoccuper au plus haut point et qui n’ont pas encore débuté sérieusement à nos yeux, en dehors de quelques balbutiements. Au moment, où certains Sénégalais doutent sérieusement, que les audits et l’application de la loi de répression de l’enrichissement illicite iront jusqu’à terme. Précisément, la priorité et les urgences actuelles du président de la République résident bien dans ce qui précède et non dans les nominations récompense ou pour service rendu au président ou à son parti.Les Sénégalais sont devenus extrêmement vigilants, pour avoir été des victimes de Me Wade, à telle enseigne que tout ce qui ressemble à un partage du gâteau, les rebute et attire leur attention. Nous avons en mémoire tous les thèmes de campagne et engagements du candidat Macky Sall, qui sont consignés dans son programme de yoonu yookute de Macky 2012 d’abord, ensuite avec ses alliés de BBY et des Assises nationales. Dans la mesure également où, c’est lui, qui est à la tête de la République, qui détient les reines du pays, les ressources humaines et la bourse, il est objectivement plus à même de voir les séquences de programmation et d’exécution des priorités. Par ailleurs, vous n’ignorez sans aucun doute, rien des peines que nous avons subies ensemble et qui ont été en grande partie parmi les motifs de notre rapprochement et de l’association de nos forces pour mener un combat commun, contre un adversaire commun, que nous avons battu littéralement, fort heureusement. Donc, vous devez bien savoir et retenir Monsieur le président, que nous savons aussi les principales raisons pour lesquelles vous avez été mis à la place de Me Wade. Autrement dit, vous avez conclu un contrat moral avec vos alliés, tous ceux qui vous ont soutenu et le peuple sénégalais, sur la base de vos engagements publics. Alors, qu’ils soient militants APR, des alliés de circonstance, des parents et amis, etc., tous ceux qui vous poussent à renier vos promesses, au lieu de les exécuter dans la mesure du possible, au fur et à mesure, le tout dans l’humilité et le respect dû aux citoyens, agissent uniquement pour leurs intérêts et non pour les vôtres et ceux du peuple sénégalais. A cet effet, vous gagnerez beaucoup Monsieur le président, à bien écouter votre camarade Moustapha Diakhaté et d’autres comme lui et, non les va-t’en-guerre, qui vous montent contre les populations et qui ne sont en réalité à vos côtés, que pour récolter des postes de sinécure et s’enrichir immensément sans cause. Je pense que l’expérience doit servir à quelque chose, précisément à tirer des leçons. Et le cas de votre prédécesseur devrait vous servir comme une écol, où vous tirerez pleins d’enseignements. Comme par exemple quand Me Wade exprime ses regrets aujourd’hui, en disant ceci : « Interpellé par la cinéaste Nigériane Ramatoulaye Keita qui se plaignait qu'il était très difficile d’accéder au président quand il était en exercice, Me Wade répond : « Moi j'étais emmuré à la Présidence. Tous les jours j'étais en colère avec tout le monde. C'était très difficile de me voir. Des gens s'organisaient et mettaient un mur entre les gens qui veulent me voir et moi. Le pouvoir c'est très compliqué. Ça m'a fait très mal d'être coupé des gens, de mes amis » ». Monsieur le président, un homme averti en vaut deux. Et ce n’est pas pour rien que les Sénégalais insistent avec tant d’énergie pour que vous rompiez avec les pratiques de Me Wade à cause de leur nocivité, dont tous les Sénégalais peuvent témoigner aujourd’hui. Pour qu’on ne vous accuse ou reproche de faire du « Ma waxoon waxeet », c’est très simple Monsieur le président de la République, restez fidèle à vos paroles et vos engagements, quoi qu’il advienne. C’est la seule solution qui peut vous épargner de telles accusations et, elle est durable tant vous resterez attaché à ces principes d’hommes d’honneur. Le peuple sénégalais t’a fait confiance le 26 mars 2012 contre Abdoulaye Wade, fais lui confiance à ton tour et écoutes le attentivement, en tenant compte de ses critiques et ses doléances autant que possible. N’oublie jamais, Monsieur le président de la République, que le peuple est le seul détenteur du pouvoir, en dehors de Dieu. Méditez souvent le sort de vos prédécesseurs ceci vous fera beaucoup de bien si vous en tirez les enseignements qu’il faut. Alors, autant vous êtes le président de la République du Sénégal, par conséquent,un symbole pour tout le Sénégal donc, président de tous les Sénégalais, c’est d’autant, que le Gouvernement à travers ses ministres, doit être aussi, celui de la République entière. A cet effet, l’appartenance ou l’origine ne devrait jouer nullement dans le choix respectif des uns et des autres; seules devraient intervenir en ligne de compte pour constituer une équipe gouvernementale, la compétence et l’expertise pointue dans un domaine bien déterminé.Et, ceci est d’ailleurs valable pour le choix de tout responsable quel qu’il soit. C’est cela qui doit constituer la qualité première d’un ministre, il doit être en plus, de bonne moralité, plein d’éthique et d’humilité, qui se suffit de ce dont il a droit et que la nation lui donne en retour pour ses services rendus, plus évidement, son abnégation, l’amour de la patrie et son attachement à l’unité nationale sans exclusive. Justement, pour la sauvegarde de l’unité nationale dans la diversité qui caractérise notre pays, le président de la République, dans son état, est un cas très intéressant de synthèse ou d’intégration nationale.Il a éliminé de fait par symbiose les barrières artificielles qui se dressent parfoisdevant nous, rien que par chauvinisme ou xénophobie. Par son cas, il sert d’exemple à ceux qui s’évertuent à diviser notre peuple en ceci ou cela. Ildoit être par conséquent,une sentinelle de l’unité nationale en s’écartant dans sa pratique, de tout ce qui peut ou semble diviser en catégories antagoniques la nation sénégalaise. Pour cela, il faudrait que le choix de ses collaborateurs et des responsables dans tous les domaines et à quelque niveau que ce soit, ne soit pas entaché d’aucun sentiment de genre : régionaliste, religieux, ethnique, linguistique, parental ou autre. Il me semble que nous perdons de vueparfoisvoire souvent, le caractèreimmuable républicain et laïc de notre pays et de même que le symbole de notre unité nationale, au moment de procéder àdeschoix stratégiques. Certains de ces choix sont erronés, parce que comportant des vices contraires à l’unité nationale et à la consolidation de notre volonté de vivre en commun. Mandiaye Gaye Gaye_mandiaye@hotmail.com Lu: 4900  fois |  Commenté:5 fois
Moi, Macky, Président de la République, adepte du « wax waxeete » ?
Mardi 02 octobre, 2012 14:31
‘Impératif d’unité nationale ou de stabilité sociale’ : c’est la trouvaille de 'sa Majesté le Chantre de la Sobriété' pour justifier un allongement de la taille du gouvernement qu’il avait promis à 25 membres. Un argument aussi léger que le prétexte des inondations pour supprimer le Sénat.  Lu: 12937  fois |  Commenté:51 fois
Macky Sall : « Le Sénat pourrait être ressuscité comme une chambre parlementaire législative »
Lundi 01 octobre, 2012 11:41
Le président de la République, Macky Sall qui a récemment suspendu le Sénat, la haute chambre parlementaire, a annoncé dans un entretien accordé au site Allafrica.com la résurrection de celle-ci, mais comme une «véritable chambre législative ». A l’avenir « si les conditions économiques s’améliorent, on peut considérer ramener le Sénat, mais cette fois, ses membres seraient élus. Ce serait une véritable chambre législative. Pour l’instant, nous avons d’autres priorités comme donner des maisons aux sans-abri, la création d’un système de protection pour ces derniers et la création des emplois pour les jeunes », a annoncé le président Macky Sall. Il a ensuite indiqué que « pour toutes ces raisons, il était nécessaire de se débarrasser du Sénat. J’apprécie vraiment que l’Assemblée Nationale ait appuyé mon projet de loi », renseigne le chef de l’Etat. Lu: 11188  fois |  Commenté:28 fois
La suppression du Sénat est "inopportune" selon le président des imams et prédicateurs du Sénégal
Samedi 29 septembre, 2012 15:51
Le président du mouvement des imams et prédicateurs du Sénégal pense que la suppression du Sénat est inopportune. "Des pays frappés par des catastrophes naturelles plus importantes comme les tsunamis ont conservé leurs institutions", a indiqué Ahmadou Bamba Sall sur les ondes de Sud FM. Selon Ahmadou Bamba Sall, le Sénat devait continuer à exister.    Lu: 9167  fois |  Commenté:29 fois
Suppression du Sénat : Les largesses du président aux Sénateurs
Jeudi 20 septembre, 2012 10:12
Pour rassurer les sénateurs et les amener à adopter son projet de loi, le président de la République a reçu beaucoup de collègues de Pape Diop, nuitamment au palais, mardi. Etaient présents Ibrahima Mamoune Niass, fils du défunt Serigne Mamoune Niass, Souty Touré, Safiétou Ndiaye Diop, Marième Wane Ly, Léna Fall Diagne… Lu: 10898  fois |  Commenté:29 fois
Ce Sénat là . . . .
Jeudi 20 septembre, 2012 09:17
 « Ce Sénat là . . . », tel est le titre d’une excellente contribution publiée par le Pr Abdoulaye Dièye de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Après avoir observé pendant un an le fonctionnement du sénat mis en place par l’ancien vieux président politicien et procédé à l’analyse des textes, le constitutionnaliste en est arrivé à cette conviction : « Ce sénat-là est non seulement inutile, mais aussi il pose  problème et prend même des libertés avec la volonté du constituant. » Aujourd’hui que la suppression de ce sénat se pose avec acuité,  je n’ai pas pu résister à la tentation de rappeler le texte du Pr Dièye pour m’en inspirer largement. Lu: 13540  fois |  Commenté:21 fois
La suppression du Sénat ''rend justice au peuple sénégalais'', selon Elène Tine
Mercredi 19 septembre, 2012 16:40
La députée Elène Tine, membre du groupe Benno Bokk Yaakaar (BBY, majorité), a salué la suppression du Sénat, de la vice-présidence de la République et du Conseil économique et social (CES), soulignant que cette décision ''rend justice au peuple sénégalais''. Lu: 4909  fois |  Commenté:4 fois
La remarque assassine d’Aïda Mbodj à Djibo Leyti Kâ, lors du vote du projet de Loi : Vous ne pouvez pas faire autre chose que voter le texte, car… »
Mercredi 19 septembre, 2012 16:04
En attendant de trouver un excellent interprète pour nous décrypter l’attitude surprise de Djibo Leyti Kâ et de Sokhna Dieng Mbacké, qui, après avoir voté contre, la semaine dernière, le projet de Loi portant suppression du Sénat, ce mardi Actusen.com est en mesure de vous livrer une remarque ô combien assassine de la députée Aïda Mbodj à l’endroit de son collègue Djibo Leyti Kâ. Lu: 17753  fois |  Commenté:30 fois
Diagne Fada : '' Nous avons boudé le vote, par ce que la convocation du congres est illégale ''
Mercredi 19 septembre, 2012 15:52
Diagne Fada : '' Nous avons boudé le vote, par ce que la convocation du congres est illégale ''   Lu: 11009  fois |  Commenté:45 fois
Me El H. Diouf sur la suppression du SENAT : " C'est une decision salutaire "
Mercredi 19 septembre, 2012 15:07
Me El H. Diouf sur la suppression du SENAT : " C'est une decision salutaire " Lu: 8957  fois |  Commenté:13 fois
Suppression Du Sénat : Le Congrès Adopte La Loi à 168 Voix
Mercredi 19 septembre, 2012 11:18
Les députés et sénateurs réunis en congrès ce mercredi 19 septembre ont adopté à 168 voix la loi portant suppression du Sénat. Le Sénat est donc supprimé de même que la Vice-présidence. Le Conseil économique et social devient le Conseil Economique, Social et Environnemental. Certains élus de l’opposition ont boudé la séance pour exprimer leur opposition à la suppression de la (défunte) chambre haute du parlement sénégalais. Un parlement qui retrouve ainsi son aspect monocaméral d’antan.  Lu: 22079  fois |  Commenté:53 fois
PRESSE-REVUE :La réunion consacrée par le congrès à la suppression du Sénat en exergue
Mercredi 19 septembre, 2012 10:15
La réunion du congrès du parlement sénégalais, convoqué ce mercredi pour examiner la loi portant suppression du Sénat, est à la Une des quotidiens dont certains s’intéressent en même temps à des points de l’actualité relevant de questions de gouvernance. ‘‘Les députés effacent les sénateurs’’ en adoptant, en deuxième lecture, le projet de loi portant suppression du Sénat, annonce Sud Quotidien Lu: 3765  fois |  Commenté:0 fois
Suppression du Sénat : Macky Sall initie le dialogue avec des sénateurs pour éviter l’humiliation
Mercredi 19 septembre, 2012 09:11
Le président de la République, Macky Sall, et le président du groupe parlementaire libéral ont entrepris des démarches pour rallier le maximum de suffrages possibles pour l’approbation du texte par le Congrès du Parlement, ce matin. Selon L’Obs, ces tractations sont pilotées par le président du groupe parlementaire de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar, Moustapha Diakhaté. Lu: 9309  fois |  Commenté:28 fois
Senat - Cisse Lo : '' Certains libéraux, au lieu de faire amende honorable après les forfaitures commises, s'abonnent à des pratiques indignes ''
Mercredi 19 septembre, 2012 00:07
Senat - Cisse Lo : '' Certains libéraux, au lieu de faire amende honorable après les forfaitures commises, s'abonnent à des pratiques indignes '' Lu: 10585  fois |  Commenté:20 fois
Senat - Abdoulaye Makhtar Diop : '' Je confirme mon vote de suppression du senat ''
Mardi 18 septembre, 2012 19:24
Senat - Abdoulaye Makhtar Diop : '' Je confirme mon vote de suppression du senat '' Lu: 7790  fois |  Commenté:9 fois
Senat - Aida Mbodj ; " Le senat va mourir de sa belle mort, mais il va nous laisser un testament plein d'enseignements''
Mardi 18 septembre, 2012 18:38
Senat - Aida Mbodj ; " Le senat va mourir de sa belle mort, mais il va nous laisser un testament plein d'enseignements'' Lu: 10937  fois |  Commenté:29 fois
SENAT - Thiatt : '' les parlementaires doivent retenir les leçons du 23 juin ''
Mardi 18 septembre, 2012 13:04
SENAT - Thiatt : '' les parlementaires doivent retenir les leçons du 23 juin '' Lu: 10922  fois |  Commenté:41 fois
PAPE DIOP SUR LA TRAQUE DES BIENS MAL ACQUIS « La loi sur l’enrichissement illicite n’existe nulle part »
Lundi 17 septembre, 2012 23:41
 Dans la traque des biens mal acquis lancée par le pouvoir de Macky Sall, le président du Sénat Pape Diop, considéré à tort ou à raison comme une des grosse fortunes de l’ancien régime, a été dans le collimateur des enquêteurs de la Section Recherches. Il a abordé la question, lors de son passage à l’émission « Objection » de Sud Fm, ce dimanche 16 septembre. « La loi sur l’enrichissement illicite n’existe nulle part. Lu: 10553  fois |  Commenté:44 fois
Sénat : les présidents de commissions de l’Assemblée nationale en réunion
Lundi 17 septembre, 2012 17:37
Les présidents de commissions de l’Assemblée sont en réunion pour s’entendre sur une date pour la plénière à l’effet d’examiner le projet de loi pour la suppression du Sénat, en deuxième lecture, comme le veut la procédure parlementaire. Lu: 4552  fois |  Commenté:12 fois
DERNIER MINUTE - Sénat : les présidents de commissions de l’Assemblée nationale en réunion
Lundi 17 septembre, 2012 16:29
Les présidents de commissions de l’Assemblée sont en réunion pour s’entendre sur une date pour la plénière à l’effet d’examiner le projet de loi pour la suppression du Sénat, en deuxième lecture, comme le veut la procédure parlementaire. La plénière pourrait se tenir mercredi, a-t-on appris de bonne source. L’Assemblée nationale - en tant qu’une des Chambres du Parlement - va à nouveau se pencher sur le projet de loi pour la suppression du Sénat après que le Sénat l’a rejeté il y a peu. Si la loi passe, le Congrès (les deux Chambres du Parlement) va se réunir. Et le choix des 3/5 des voix des présents sera déterminant pour l’avenir du Sénat. Un hypothèque blocage du projet de loi va conduire à l’organisation d’un référendum à travers lequel le peuple donnera son avis. Seulement, une telle perspective est coûteuse comme est inopportun le maintien - c’est la position du gouvernement - du Sénat dans un contexte marqué par les inondations. Lu: 3733  fois |  Commenté:1 fois
Révélation: Selon Pape Diop, le Sénat a des dettes un peu partout
Lundi 17 septembre, 2012 11:49
Le Sénat endetté! C’est son Président qui donne l’info dans les colonnes de l’As. Reçu par Macky Sall il y a quelques jours, l’ancien maire de Dakar indique qu’il a fait part au chef de l’Etat des problèmes que rencontrait le Sénat durant tout son mandat. Selon lui, le budget que le Président a annoncé n’était pas vérifié. « Nous avions un budget de 4 milliards Fcfa. Le budget du Sénat n’a jamais évolué. Il a servi plus ou moins à payer les salaires, à régler quelques petits problèmes. Même l’entretien des voitures n’a pas été pris en compte par le budget. Nous avons des dettes un peu partout », a-t-il révélé. Le Patron du Sénat a indiqué que ce sont « des dettes de fonctionnement. J’ai évoqué la situation des travailleurs avec lui. Des problèmes qui concernent le Sénat et pas d’autre chose. Je ne suis pas un homme de compromission », a-t-il répondu à ses détracteurs qui considèrent son audience avec Macky Sall comme « le jour qui a servi à faire un enfant dans le dos des sénateurs ». Lu: 10001  fois |  Commenté:25 fois
Wade : « Pourquoi le projet de loi portant suppression du Sénat a été rejeté »
Lundi 17 septembre, 2012 09:04
Selon le Pape du Sopi, si les sénateurs libéraux ont rejeté le projet de loi portant suppression du Sénat, c’est parce que celui-ci est trop politicien. Lu: 12527  fois |  Commenté:29 fois
Débat sur le Sénat - Bamba Ndiaye : " L’essentiel, c’est de rendre utiles les institutions"
Dimanche 16 septembre, 2012 14:38
L’ancien ministre des Affaires religieuses sous Wade, Bamba Ndiaye, pense que le débat est biaisé : il devrait selon lui être tourné vers un meilleure connaissance des institutions par les Sénégalais.  Lu: 4424  fois |  Commenté:5 fois

TOP 10 DE LA SEMAINE


 


 

 

Pub

 




HitParade