Lundi 19 Août, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

8 mars : Plaidoyer pour plus de présence de la femme sénégalaise dans les média

Single Post
8 mars : Plaidoyer pour plus de présence de la femme sénégalaise dans les média

Divers acteurs des média sénégalais ont plaidé, jeudi à Dakar, pour la déconstruction des clichés sur la présence de la femme sénégalaise dans les média. «Les femmes  n’ont accès à la Une des journaux  que lorsqu’il s’agit de rapporter des faits divers», a laissé entendre Bakary Domingo Mané, président du Comité d'Observation des Règles d'Ethique et de Déontologie (Cored).
 
Il s’exprimait au cours d’un  panel sur «Femmes et Média : déconstruire les stéréotypes. Il était organisé par le Centre d’études des sciences et techniques de l’information (Cesti) à l’occasion de la célébration de la Journée Internationale de la Femme.
 
S’appuyant sur une étude, le journaliste Bakary Domingo Mané a expliqué  seuls 5,3 % des articles de la presse écrite sont produits par des femmes. La télévision, à son avis, ne fait pas mieux avec 2% des programmes qui s’intéressent aux questions féminines, alors que pour la Radio, c’est -1%.
 
Selon Eugénie Rokhaya Aw, ancienne directrice du Cesti, «les médias sont producteurs de violence en leur sein».
 
Suffisant pour que l’actuelle directrice du Cesti, Cousson Traoré Sall invite les entreprises de presse «à trouver des pistes de solutions afin que  la femme ne soit plus un objet des médias, mais une actrice fondamentale et à part entière des médias et dans les médias».
 
A l’en croire, l’institution qu’elle dirige à dépasser cette question. «Je le dis avec beaucoup de modestie, le Cesti est entre les mains des femmes», affirme-t-elle.
Article_similaires

4 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2018 (17:08 PM)
    c'est une très bonne idée car il y a beaucoup de femmes qui réussissent dans différents secteurs d'activités. il faut les présenter dans les médias, ce seront de bons exemples de réussite pour les jeunes étudiantes qui souvent doutent de leurs compétences.
  2. Auteur

    Mooo

    En Mars, 2018 (17:14 PM)
    La femme sénégalaise est généralement sans beaucoup de compétences.C'est elles qui sont notamment responsables du faible niveau d'instruction dans notre pays quand elles sont maîtresses ou professeurs par exemple.Conséquence la plupart des jeunes sénégalais arrêtent l'école en CM2. Comment voulez ne pas avoir un taux de chômage explosif dans ce pays ? Comment voulez vous développer ce pays si la plupart de nos jeunes s'arrêtent au CM2 ou avant ? Arrêtez de nous parler de parité s'il vous plaît ça ne fera qu'empirer notre sous développement.La parité c'est pour les pays développés.
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2018 (17:23 PM)
    Bravo au cesti à Bakari et au groupe Sud Communication, Respect total
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2018 (10:33 AM)
    Journée de la femme: complot international contre l'Islam.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Top Banner
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR