Accusé par la famille d’Habré, Alioune Tine réplique : « Je n’ai participé ni de près ni de loin au recrutement de témoins »

  • Par : Senewebnews | Le 07 septembre, 2013 à 13:09:52 | Lu 6022 fois | 9 Commentaires
content_image

Accusé par la famille d’Habré, Alioune Tine réplique : « Je n’ai participé ni de près ni de loin au recrutement de témoins »

À la suite de l’inculpation et de l’arrestation de l’ex-président tchadien, Hissène Habré, il semble que tous les moyens sont bons pour tirer leur parent des griffes de la justice sénégalaise.

Déterminés à prouver son innocence, sa famille décoche des flèches à tout-va. Et contre tout le monde. La dernière « cible » n’est autre qu’Alioune Tine, accusé par ces derniers d'avoir recruté des témoins.

Mais joint au téléphone, Alioune Tine déclare ne pas être au courant, même s'il soutient avoir été mis au courant de la mission qui a été envoyée à N’Djamena «par voie de presse».

Cependant, l’ancien Secrétaire général de la Rencontre africaine des droits de l’homme (Raddho) se dit préoccupé par le Comité sénégalais et rejette toute tentative de participer ou d’influencer une quelconque sélection de témoins.

 

« C’est vous qui me l’apprenez ! Je n’ai participé ni de près ni de loin au recrutement de témoins. Je ne suis au courant de rien », renseigne-t-il.



Senewebnews

Articles similaires

Commentaire (6)


Mane Moussa Simbandi Brassou En Septembre, 2013 (14:07 PM) 0 FansN°: 1
La promotion de la haine au Sénégal? L'élection présidentielle de mars 2012 a été l'occasion pour certains politiciens de monter les populations les unes contre les autres. En effet, on a fait croire aux moins lotis que leurs malheurs venaient de leurs voisins qui se sont injustement enrichis à la faveur du régime en place pour ceux qui se sont politiquement engagés. Aussi, ils ont crée des pôles de concentration de la haine en ciblant des personnes politiques en vue ou fidèles au Président WADE pour les jeter en pâture aux populations. Pour convaincre les Sénégalais, ils ont utilisé des techniques de communication initiées, planifiées et exécutées par des gourous, en l'occurrence, le MONSTRE de Sokone, l'idole des jeunes étudiants résidant au Canada et des jeunes payés pour diffuser des injures à l'encontre du Président WADE. Le décor étant établi, il ne restait qu'à mettre en marche le plan machiavélique. 1- Faire oublier les réalisations du Président WADE en promettant de faire mieux. 2- En mobilisant tous ceux à qui, le Président WADE a rendu service et qui n'ont jamais gagné d'élections, les YOBALEMA, experts dans leur idéologie(communistes de tout bord) à la désinformation en déclarant sans preuves, les 2000 milliards planqués à l'extérieur. 3- Un essai d'inversion des valeurs en érigeant la haine, la méchanceté, le mensonge, la traîtrise, l'égoïsme en valeurs sous prétexte de justice dont ils se dispensent. 4- Ils
Diop En Septembre, 2013 (18:34 PM) 0 FansN°: 1
avec le temps, les élites politiciennes sont parvenu à manipuler toute la population sénégalais jusqu'à ce qu'ils finissent par éprouver une haine profonde contre wade et ses proche. cela veut dire qu'à long terme, si on s'y met réellement, on peut laver les cerveaux d'une population majoritairement ignorante. quand je vois que des jeunes sont allé manifester pour des causes qui ne les concernent même pas. quand je vois que certain d'entre eux ont perdu la vie par des bavure policière. je me dis qu'il faudra plus de 2 siècle pour que le sénégalais commencent à ouvrir les yeux. nous avons une soit disant société civile manipulatrice et opportuniste, des parti politiques sans projet, des intellectuels muet. tous les gens biens informés savent que les yen a mare, les m23, les alioune tine et consorts ne sont rien d'autres que des acteurs qui profitent de la naïveté légendaire des sénégalais
Io En Septembre, 2013 (15:42 PM) 0 FansN°: 2
Celui la s il était mon parent j allais lui dire de faire gaffe il à trop parle . Il en a trop fait et dit lui et les y en a marre les m23 toute cette clique certains journalistes j ai vraiment peur pour eux
Xeme  En Septembre, 2013 (17:30 PM) 0 FansN°: 3
Cet homme peut tout faire pour de l'argent.
Diack En Septembre, 2013 (18:15 PM) 0 FansN°: 4
Tine s'est fait passer pour un défenseur des droits de l'homme mais en réalité c'est une hypocrite. Il ne fait que du chantage. Il vous manipule tous
Mane Moussa Simbandi Brassou En Septembre, 2013 (20:17 PM) 0 FansN°: 5
Par engagement alimentaire, toutes ces personnes se sont laissées prises dans leur propre piège qui les lient désormais aux pourvoyeurs de légionnaires dont elles sont les exécutantes forcées. Et pourtant, elles auraient dû en empêcher avec leurs diplômes mais la facilité et l'appât du gain les ont poussés à vouloir tout et tout de suite au risque de sacrifier leur propre. Qu'est-ce que Alioune TINE et ses compères peuvent-ils apporter aux Sénégalais en matière économique dans une démocratie déjà forte existante au Sénégal . Rien et rien tout, la preuve; ils se sont jetés comme des charognards sur le pouvoir à partager. De simples citoyens contestant un pouvoir d'un chef parti ont été mis en prison, tel que Bara GAYE et ils se taisèrent comme si de rien n'était. En ce qui concerne M. HABRE pourquoi n'exigent-ils pas l'équivalent aux pays Occidentaux dont les dirigeants ont déclenché des guerres sous le sceau du mensonge et guerres qui font encore des morts à ce jour. Connaissent-ils le sort réservé aux TOUBOUS de la Lybie(noirs citoyens de Lybie)? Bien sûr que oui mais ils n'évoqueront ce problème que le jour où leurs maîtres en parleront. Et voici donc le travail de ceux qui croient nous apporter une justice. De jour en jour, votre notoriété prend du plomb dans l'aile, accrochez-vous donc à cette farce éphémère sans lendemain. Bon vent.
Io En Septembre, 2013 (21:02 PM) 0 FansN°: 6
C est en tout cas je f l i p p e sec pour mon pays

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]