Appel du khalife général pour un retour vers l’agriculture: de la nécessité de mettre l’ISRA au cœur du processus

  • Par : Leral | Le 15 janvier, 2013 à 23:01:48 | Lu 5908 fois | 8 Commentaires
content_image

Appel du khalife général pour un retour vers l’agriculture: de la nécessité de mettre l’ISRA au cœur du processus

Nous sommes tous d’accord que ce secteur qui concerne quelques 70% des sénégalais doit bénéficier de beaucoup plus d’attention et mobiliser tous les citoyens, les autorités étatiques au 1er chef. Le président de la République, Macky Sall, semble l’avoir compris avec son envie déclarée de booster l’agriculture et arriver à une autosuffisance alimentaire dans les 5 prochaines années au Sénégal. 

Nous applaudissons des deux mains l’appel de Serigne Sidy Moktar Mbacké et le vœu pieux du Chef de l’Etat. Le khalife a fait son devoir et espérons qu’il sera entendu ; mais le Président Macky Sall devra aller plus loin que le discours. Et pour ça, à mon humble avis, il lui faudra se reposer sur les institutions de recherche agricoles et agroalimentaires du pays, particulièrement sur l’Institut Sénégalais de Recherches Agricoles (ISRA). Oui, on ne pourra pas développer notre agriculture et arriver à une autosuffisance alimentaire sans l’implication forte et durable de l’ISRA qui est un institut de recherches de références en Afrique de l’Ouest, en particulier et en Afrique, en général. Développer l’agriculture veut dire mettre à la disposition des paysans des semences et autres intrants de qualité et diversifiés. 

A ce niveau, l’ISRA est arrivé à des résultats assez impressionnants : des variétés à haut rendement de maïs, de sorgho, de riz (5 variétés homologuées et 6 nouvelles de type NERICA), de niébé, de bissap (6 variétés sélectionnées et diffusées), de manioc (89 variétés introduites du Nigéria), etc ont été sélectionnées et diffusées auprès des producteurs, rien que sur les cinq dernière années. Des variétés de blé à haut rendement ont été introduites et testées, ainsi que des variétés de haricot Mungo, entre autres. L’ISRA a également apporté son appui pour la reconstitution du « Capital semencier », en produisant 40 tonnes de semences de base d’arachide. Appréciable mais fort insuffisant pour l’agriculture sénégalaise surtout si l’on sait que l’Institut Sénégalais de Recherches Agricoles (ISRA) regorge des compétences et dispose, ainsi, d’un potentiel scientifique et technique qui lui permet d’entreprendre des recherches dans toutes les zones agro écologiques du pays et de prendre ainsi en charge les principales demandes des utilisateurs. Il suffit juste d’une volonté politique pour l’accompagner à différents niveaux. Le Chef de l’Etat sortant, Me Abdoulaye Wade, a mis les chercheurs de l’institut dans de meilleures conditions de travail et d’existence, à travers le nouveau règlement d’établissement ; le Président Macky Sall devra, lui, renforcer l’ISRA et ses chercheurs, en moyens matériels, financiers et techniques de premier ordre (selon les besoins exprimés) pour lui permettre de mener à bien sa mission d’accompagnement des politiques agricoles du gouvernement. Il y va de l’intérêt de notre économie surtout que l’ISRA est spécialisé dans les productions végétales, les productions animales, les productions forestières, les productions halieutiques et la socio-économie rurale. 

Comme pour dire que c’est l’institut transversal par excellence en ce qu’il touche l’agriculture, l’élevage et la pêche, poumons de l’économie du Sénégal. Il est Indispensable que l’Etat du Sénégal mette l’ISRA, et partant l’ITA (Institut de Technologie Alimentaire) et l’ANCAR (Agence Nationale de Conseil Agricole et Rural), au cœur du processus de développement agricole du Sénégal et d’autosuffisance alimentaire de ses populations.

Racine KANE 

[email protected]


Leral


Commentaire (5)


Lili En Janvier, 2013 (00:58 AM) 0 FansN°: 1
on a plus de mots
Dalez En Janvier, 2013 (09:45 AM) 0 FansN°: 1
c'est quoi ça? pourquoi vouloir attirer l'attention des gens en mettant le nom du khalif mouride dans l'article? pourquoi cette obsession à vouloir promouvoir l'isra? le dg de l'isra devient ridicule, il a tellement communiquer sur l'isra, finalemnt l'isra devient banale! macoumba diouf sache que l'isra n'est pas à toi et tu ne peux pas rester dg éternellement. donc ne bousille pas cette boite par l'excès de communication. isra est un institut scientifique qui n'a pas besoin de pub. et c'est domage que y a pas les hommes qu'il faut labas! y a tout sauf des chercheurs! vous n'avez rien trouver! vous ne faite que la recherche adaptative qui peut mettre être faite par un paysan! vous faites aussi la vulgarisation qui prise en charge par l'ancar. vouys concurrencer l'ancar dans les projet de diffusion du fnraa. l'isra est là depuis les colons mais rien : le sénégal importe tjrs des semences. l'isra n' a rien fait pour l'agriculture sénégalaise! vous le savez c'est pourquoi vous passer tout votre temps à communiquer sur du faux et à leurrer macky et le ministre. macoumba tu es aussi un transhumant (pds vers apr) donc tu n'es digne de rien! t'es now un politico-politicien.
Laaay En Janvier, 2013 (11:59 AM) 0 FansN°: 2
Voilà un article qui ne verra pas 5 commentaires, après on se pose des question sur notre sous développement !!
Bocma En Janvier, 2013 (15:45 PM) 0 FansN°: 3
Je suis désole, ce n'est par des semences de bonne qualités et d'autres intrants que l'on parviendra à l'autosuffisance alimentaire. C'est un cercle vicieux et très complexe. On oublie toujours la ressource Sol qui est la base de tout. Sans une bonne terre, même avec des semences de bonnes qualités, on risque d'avoir des rendements médiocres voir nuls. Pour atteindre l'autosuffisance alimentaire, il nous faut des états généraux de l'agriculture avec la participation de tous sans exception.
Kodda En Janvier, 2013 (23:30 PM) 0 FansN°: 4
j'ai décidé de démissionné en tant que agronome le ministère de l'agriculture. Par ce que tout simplement l'Etat n'a aucune considération pour les techniciens qui sont dans ce ministère. C'est ceux qui sont à l'ISRA, à l'ANCAR, à la SAED et j'en passe qui sont motivés car considérés.

L'ISRA c'est la recherche, la politique du developpement de l'agriculture c'es autre chose. Il ne faut confondre.

On ne pourra jamais développer notre agriculture et arriver à une autosuffisance alimentaire sans l’implication des agents des DRDR et des SDDR qui sont au cœur du processus de développement agricole du Sénégal.

Qui controle les semences de l'ISRA? qui encadre, controle les multiplicateurs de ces semences? qui analyse et trie ces semences? Et pourant ceux qui font ces travaux sont 5 à 10 fois moins payés. Je crois le président Macky SALL doit revoir la situation des agents du ministère de l'agriculture. Demander à un agent de l'agriculture son salaire comparé à celui d'un agent de l'ISRA, de l'ANCAR ou de la SAED......................
Dongo Dara En Janvier, 2013 (03:59 AM) 0 FansN°: 5
la meilleure façon pour accroitre la production agricole afin d'atteindre l'autosuffisance alimentaire c'est de mécaniser ce secteur et en finir avec le matériel du moyen age dont la majorité des producteurs disposent
Tony En Janvier, 2013 (21:14 PM) 0 FansN°: 1
tout a fait d'accord dongo dara, c'est pas l'isra qui va aller sur le terrain mais les agriculteurs; il faut leur donner des terres et des moyens mécaniques comme dans tous les pays développés. sans culture, point de développement...

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]