Societe

Imam Youssoupha Sarr sur le projet d’estimation des factures : « Que la SENELEC retire cette mesure »

  • Par : Lesenegalais | Le 22 novembre, 2012 à 11:11:11 | Lu 4387 fois | 7 Commentaires
content_image

Imam Youssoupha Sarr sur le projet d’estimation des factures : « Que la SENELEC retire cette mesure »

Le collectif des imams de Guédiawaye n’est pas du tout d’accord sur le projet d’estimation des factures d’électricité que la SENELEC compte mettre en œuvre pour chiffrer les factures des abonnés. Selon le coordinateur du Collectif, Imam Youssoupha Sarr, cette mesure est suspecte car prise à un moment où les Sénégalais viennent de sortir d’une période de forte consommation et où les factures sont censées être très corsées.Comme annoncé par le directeur de la SENELEC, le projet d’estimation des factures d’électricité n’est pas la bienvenue chez les consommateurs. Après la sortie de Momar Ndao, président de l’Ascosen, c’est au tour du Collectif des Imams de Guédiawaye de monter au créneau pour dénoncer cette nouvelle méthode de facturation que la SENELEC est sur le point de mettre sur pied. Pour Imam Youssoupha Sarr, coordinateur du Collectif, cette idée intervient dans un moment où les consommateurs viennent de sortir d’une période de chaleur, avec une consommation d’électricité intense. « Le moment est suspect. Nous sommes en entente de factures qui seront élevées, avec la canicule que nous venons de vivre.

 Donc la SENELEC ne peut pas, du jour au lendemain, nous imposer cette méthode », laisse entendre Imam Sarr. En outre, le coordinateur du Collectif des Imams de Guédiawaye avance que le principe même de facturation des abonnés pose problème dans la mesure où, selon lui, les consommateurs ne sont pas édifiés sur les critères. Ainsi, l’Imam met en garde le directeur de la SENELEC et l’Etat. « C’est inacceptable, toute modification va amener des heurts. Que la SENELEC retire ce projet et se consacre à d’autres questions comme la gestion et le management de la boîte qui posent problème », a-t-il déclaré. En effet, pour Youssoupha Sarr, la gestion et le management de la société de l’électricité doivent être revus. Ce, parce qu’il estime que le ratio du centre d’exploitation et les charges est énorme.

Revenant sur la facturation, notre interlocuteur rappelle qu’ils ont toujours émis des doutes sur les compteurs. A l’en croire, plus les compteurs tournent vite, plus les Sénégalais payent cher. « La SENELEC a une part de 34% sur le capital de la société qui fournit les compteurs. Il y a forcément un conflit d’intérêt. Ce fournisseur va faire tout pour que le trafic des compteurs soit au profit de la SENELEC. Il faut qu’on change de fournisseur de compteur pour que les gens payent ce qu’ils consomment », a-t-il affirmé. Non sans préciser qu’ils sont pour le moment en état d’alerte afin d’avertir la société fournisseuse du courant d’abandonner ce projet. Et l’Imam de souligner qu’il est inadmissible de la laisser fixer les factures sans que les abonnées ne connaissent les critères.

FATOU GAYE SECK

lesenegalais

Commentaire (3)


Abdou Ndiaye En Novembre, 2012 (11:19 AM) 0 FansN°: 1
les imams doivent aussi penser à parler avec les populations de la notion de civisme et surtout du respect

dans mon quartier (golf nord) nous sommes envahis de charettes et de vendurs de charbons, je ne parle meme pas des montons etc

dans leur sermon du vendredi ils pourraient penser à lancer ces types de messages



bien des choses à tous
Yama En Novembre, 2012 (14:56 PM) 0 FansN°: 1
imam bo kham ni bala gnou la meuneu degg rek facture sénelec day wadia gneuw
Lhom393 En Novembre, 2012 (21:30 PM) 0 FansN°: 2
bon dieu je demande si tu prie les vendredi a la mosket toi,tu ressemble pa 1moulism toi, avant d'attendre la solution venir des imams essaye de trouver tou seul la solution,commence d'adort a parler aux vendeur d charbon et aux charrettier.sans oublier nettoye bien ta chambre rien pour commencer
Mbaye Diouf En Novembre, 2012 (12:22 PM) 0 FansN°: 2
L'IMAM SE TROMPE DE COMBAT...L'AUGMENTATION DES FACTURES EST DEJA EFFECTIVE ET RESULTE DU GLISSEMENT ENTRE TRANCHES OPERE PAR SENELEC AU DETRIMENT DE LA TRANCHE SOCIALE!
Masseck Lagne En Novembre, 2012 (13:34 PM) 0 FansN°: 1
la sénélec prend les gens (je dirai les pauvres gorgorlous) pour des vaches à lait ou pire encore pour des demeurés. j'ai entendu à la radio un (ir)responsable de la séné-lek (lek nitt gni) essayer de justifier cette louche décision. a ce pov' con je demande de mettre ses factures d"arnaqueur quelque part entre ses jambes où l"intelligence des sénégalais qu'on cherche à berner interdit de citer . . ;
Friuoty En Novembre, 2012 (14:25 PM) 0 FansN°: 3
 :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry: 



MA FACTURE A ETE ESTIMEE 4 FOIS SA VALEUR NORMALE.  <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/khelou.gif" alt=":khelou:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/khelou.gif" alt=":khelou:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/khelou.gif" alt=":khelou:">  



ET LA SENELEC REFUSE DE ME REMBOURSER.



JE DOIS PORTER PLAINTE? :?:  :?:  :?: 





 :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla: 

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]