Notice: Undefined variable: duree in /web/senwww/application/class/XbanClass.php on line 924

INSTALLATION DES MARCHES HEBDOMADAIRES SUR LES TROTTOIRS : Un véritable danger pour les piétons exposés aux accidents de la circulation

  • Par : Aminatou AHNE (Stagiaire) | Le 09 septembre, 2012 à 14:09:30 | Lu 7147 fois | 8 Commentaires
content_image

INSTALLATION DES MARCHES HEBDOMADAIRES SUR LES TROTTOIRS : Un véritable danger pour les piétons exposés aux accidents de la circulation

Une véritable anarchie. Voilà ce qui règne dans le secteur des marchés hebdomadaires itinérants dans Dakar. Ils sont en effet souvent installés au beau milieu des axes routiers, constituant ainsi un danger pour les clients, les piétons et les commerçants qui sont ainsi exposés aux accidents.

 

Même si elle permet aux ménages à faible revenu, de se procurer des articles vestimentaires de toutes sortes à de faibles prix, l'explosion des marchés hebdomadaires n'est pas sans poser de problèmes aux populations. Leur installation sur les trottoirs, constitue un réel danger pour les piétons qu'elle expose à des accidents de la circulation, qu'elle contraint de marcher sur la chaussée. Tous les jours de la semaine, il y a des marchés hebdomadaires dans les différents endroits de la localité. Le mercredi, c’est à Gueule Tapée, le samedi, au Front de Terre et le dimanche, à Pikine. Un tour dans ces endroits a permis de mesurer ce phénomène. Comme tous les dimanches, le marché Djiby Sarr de Pikine Icotaf est très animé. C'est pratiquement toute l'avenue El Hadji Malick Sy qui est squattée par les vendeurs. Les klaxons des voitures ajoutés au brouhaha créent une pollution sonore qui tympanise les passants. Les marchandages vont bon train. Les chaussures bon marché et autres articles retiennent l’attention des clients. Derrière une allée, où il faut forcer le passage pour rejoindre l’autre lot de tentes, se trouve un magasin où se vendent des téléphones portables. Les difficultés que pose l'occupation du trottoir par les vendeurs, Pape le propriétaire les connaît. «Un jour, un car rapide a failli nous heurter ici, parce qu’un ami et moi marchions sur la chaussée. C’est juste pour vous dire que lorsque les vendeurs occupent les trottoirs, nous, on ne peut que se résoudre à marcher sur la chaussée. Le danger est permanent», ajoute-t-il. Youssoupha Cissé, un jeune homme, bien sapé venu acheter des maillots et des survêtements décrie : «ces installations ne répondent à aucune norme civique. En toute sincérité, c'est un marché où l'on vend à bon prix, on n'en disconvient pas. Mais ces tentes-là bouchent complètement le chemin aux passants qui ont du mal à circuler librement. Et le jour où l'on tentera de les déguerpir d'ici, il y aura une émeute comme ce fut le cas à Petersen. Il faut que les Sénégalais changent de mentalité». Sa copine Aïcha, par contre, n'est pas du même avis. «Franchement, je n'ai pas envie qu'ils quittent même si je reconnais que nous encourons beaucoup de danger. Je suis très nonchalante et puisque j'habite pas loin d'ici, alors le seul fait de pouvoir venir acheter ce que je veux, sans faire des kilomètres, fait que je ne veuille pas les voir partir». Cependant, Ndèye Sophie, une mère de famille, ne partage pas cet avis. «Nous ne courons aucun danger le temps qu’ils s’installent pour écouler leurs marchandises et ensuite repartir ne peut faire de mal à personne. Nous pouvons supporter cela. En tout cas, je n’ai pas envie qu’ils quittent même s’ils nous privent de nos trottoirs. Ils vendent de bons produits à bas prix, ce qui d’une façon ou d’une autre aide les ménages surtout en ce moment où la conjoncture est très difficile», martèle-t-elle. Un étudiant du nom de Serigne Khadim Guèye rencontré sur cette allée, fustige : «c'est du n'importe quoi ici. Les vendeurs s'installent même sur la chaussée et ce n'est pas normal. Les autorités doivent prendre des mesures en leur trouvant un endroit beaucoup plus approprié où ils ne gêneront personne. Regardez, ils empêchent même les piétons et les voitures de circuler librement». De son côté, Sali une jeune fille de taille élancée très coquette fulmine : «franchement la manière, dont ces commerçants se sont installés ici, me dérange, car ils nous obligent à contourner les voies normales pour rejoindre nos maisons ou nos établissements. Nous sommes obligés de passer par ici, alors que nous n'achetons rien du tout. Je serai ravie de les voir quitter puisqu'ils n'y sont d'ailleurs pas en sécurité».

 

TENTES DEMONTABLES ET MODULABLES : Une proposition de Mads qui n'a pas réglé le problème

Née d’une idée de Michel, Assane, Daha et Sourakhe (Mads), 4 émigrés sénégalais ont décidé de mettre fin à l’anarchie qui sévit dans les «loumas» en confectionnant des tentes mais ils sont loin d’atteindre leur objectif. Un tour aux marchés Mercredi à Gueule-Tapée, Dimanche à Pikine Icotaf et Samedi au Front de terre a permis de savoir que piétons et vendeurs sont exposés au danger sinon frôlent la mort toutes les semaines. Car les tentes qui leur servent d’étals sont installées sur les passages piétons obligeant ces derniers à se bousculer avec les voitures sur la chaussée. Interpellé sur les installations que d’aucuns considèrent comme un danger, pour les vendeurs, clients et simples passants, Amdy Moustapha Fall responsable contrôleur du bureau Mads explique : «avant de faire ces installations, nous avons rencontré les autorités compétentes qui nous ont donné le feu vert pour mettre fin à l’anarchie qui existait ici au paravent. Nous avons installé le marché en y créant des passages réservés aux piétons pour éviter le moindre problème. nous y avons également déployé une équipe de sécurité qui veille sur les vendeurs et les clients. Donc, s'ils respectent les règles, ils n'y aura aucun danger, les voitures passeront leur chemin et eux vaqueront à leurs occupations. Mais vous voyez ceux qui sont de l’autre côté et qui refusent de se moderniser en continuant d’utiliser les parasols, ce sont ceux là qui créent les problèmes. Les premières installations étaient anarchiques mais depuis que nous avons adopté les tentes il y a moins de désordre». Il poursuit, «il faut savoir que dans tous les secteurs il y a des brebis galeuses».




Aminatou AHNE (Stagiaire)

Notice: Undefined property: stdClass::$article_data in /web/senwww/application/views/news/normal_news_view.php on line 245 Notice: Trying to get property of non-object in /web/senwww/application/views/news/normal_news_view.php on line 245

Articles similaires

Commentaire (6)


Œil De Moscou En Septembre, 2012 (16:12 PM) 0 FansN°: 1
L ÉTAT DOIT SÉVIR LA LOI EST DURE MAIS C EST LA LOI
Elwatani En Septembre, 2012 (16:47 PM) 0 FansN°: 2
CETTE PAGE ET FORMIDABLE :hun:   <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">   :tala-sylla: 
Accident Alou Kagne En Septembre, 2012 (17:41 PM) 0 FansN°: 3
c'est un car ngadia ndiaye et un camion citerne des ics . le camion transportait de l'acide fort ( acide phosphorique) j'étais sur place il faisait 20h45mn le chauffeur du camion est mort sur le coup j'avais tellement de blessé et l'indispline des automobilistes a empêché l’accès des secours durant 25min ou même plus. SVP arrêtons le transport des acides fort sur nos routes à certaines heures c'est très dangereux!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Boy Gt 2 En Septembre, 2012 (19:05 PM) 0 FansN°: 4
le marche de guele tapee est devenu fixe ,tous les jours ces marchands nous envahissent.le pays ne peut etre transforme en marchands ambulants.
Cocu En Septembre, 2012 (20:04 PM) 0 FansN°: 5
Caractéristiques de base du sénégalais moyen:

Incivique notoire, aucun respect de rien, non citoyen, non respect des lois, saleté permanente partout, fier, nationaliste d'opérette, inculte, tricheur en tout sur les impôts, les déclarations. Hâbleur, menteur, fainéant (sauf les femmes), jamais à l'heure, utilise le bien public et l'espace commun comme le sien, n'a rien compris à la république, aux institutions, combinard, beau parleur, à la rigueur mendiant, corrupteur, jamais responsable, culture du chacun pour soit et de l'argent facile et rapide, aucun prévisions sur l'avenir se situant au mieux au lendemain, exploiteur de ses congénères et depuis peu raciste et sectaire. Toujours compétent en tout et sur tout (voir les résultats). incapacité à rester plus d'une heure à son poste de travail (sauf pour le thé). Utilise tous les moyens pour éviter le travail, cumule les fêtes religieuse et multiplie par 3 ses congés à cet effet. Se donne une apparence loin de sa réalité.
Sénégénétik En Septembre, 2012 (07:14 AM) 0 FansN°: 1
questions: est ce que ton père à ces caractéristiques? si oui te les a t-il transmises? si oui que fais ta mère pour corriger ces tares en toi? bonne chance
Notice: Undefined index: com_trap in /web/senwww/application/views/news/helpers/LoadAddCommentForm.php on line 8

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Notice: Undefined index: com_trap in /web/senwww/application/views/news/helpers/LoadAddCommentReplyAjaxForm.php on line 8

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]