La zone militaire N°4 a pris ''toutes les mesures'' pour faire face à la menace terroriste (responsable)

  • Par : Aps | Le 25 janvier, 2013 à 18:01:22 | Lu 11476 fois | 22 Commentaires
content_image

La zone militaire N°4 a pris ''toutes les mesures'' pour faire face à la menace terroriste (responsable)

La zone militaire N°4, couvrant les régions de Tambacounda et Kédougou, a pris toutes les mesures pour faire face à la menace terroriste, en renforçant son dispositif de sécurité à la frontière avec le Mali et la Mauritanie, a indiqué vendredi le colonel Insa Sagna, commandant de cette zone. Depuis l’envahissement du Nord Mali au mois de mars dernier par des groupes armés, ‘’des mesures de sécurité ont été renforcées aussi bien au niveau de la frontière qu’à l’intérieur de Tambacounda, au niveau des points sensibles’’, a dit le colonel Sagna, lors d’une rencontre avec des journalistes, en prélude à son installation officielle prévue jeudi prochain. Ce renforcement du dispositif sécuritaire se traduit par une ‘’intensification des patrouilles motorisées’’ le long de la frontière avec le Mali et la Mauritanie, dont certaines sont des patrouilles conjointes avec des soldats de ces deux pays. Aussi des éléments de la zone militaire N°4 sillonnent-ils la frontière dans le cadre d’une ‘’recherche permanente de renseignements’’ dans laquelle ils sont aidés par la gendarmerie. Des nomadisations sont aussi effectuées dans les zones aurifères. Selon le major de garnison, le commandant Martial Lô, une compagnie d’intervention et une compagnie circonstancielle sur court préavis ont été mises sur pied. A l’intérieur de la région, des éléments ont été mobilisés pour sécuriser les points sensibles comme le pont de Gouloumbou, ainsi que celui de Kidira, à la frontière avec le Mali. ‘’En somme, toutes les mesures sont prises pour faire face à la nouvelle menace. Partout, c’est la vigilance totale’’, a encore relevé le colonel Insa Sagna. Il a assuré que la zone militaire dont la mission est de sécuriser l’intégrité du territoire notamment sur ces frontières qui relèvent de sa circonscription, dispose des moyens matériels et humains, pour intervenir en cas d’attaque. Cela, malgré l’envoi d’éléments de la zone dans des opérations intérieures et extérieures, comme en Casamance, en Guinée-Bissau, au Darfour, en Côte d’Ivoire où est présente une compagnie de la ZM 4, a t-il précisé. La zone militaire compte trois unités que sont le 4-ème bataillon d’infanterie, le 24-ème Bataillon de reconnaissance et d’appui (BRA) et la 4-ème Compagnie des travaux du génie militaire (CTG), a indiqué le major de garnison, Martial Lô, lors d’une visite guidée du camp militaire. Vaste de 59.602 km2, la zone militaire N° 4 partage 410 kilomètres de frontière avec le Mali, à l’Est, 62 kilomètres avec la Mauritanie au Nord-est, 162 kilomètres avec la Gambie (Ouest) et 272 kilomètres avec la Guinée au Sud, a-t-il indiqué dans une présentation. Selon le colonel Insa Sagna, des renseignements avaient fait état d’éléments mobiles aperçus à 50 kilomètres d’une localité malienne située près de la frontière, soulignant que tant que le territoire n’est pas attaqué, la zone ne peut intervenir. Toutefois, il a assuré être en contact avec son homologue malien. ‘’Du fait de sa position jugée stratégique et de carrefour sous-régional entre la Mauritanie, le Mali la Guinée et la Gambie, mais aussi de la présence du parc national de Niokolo-Koba, la zone militaire n°4 semble devenir une zone de convergence du banditisme transfrontalier’’, a indiqué le commandant Lô. Il a toutefois signalé que ‘’ce banditisme transfrontalier a été vite jugulé et contenu grâce à l’application d’un plan d’action sous la conduite du Commandant de Zone’’. Hormis la ‘’nouvelle menace’’, elle doit faire face aux braquages, au braconnage, au vol de bétail, à la circulation d’armes, y compris dans les zones aurifères, comme Sabadola, Saraya, Kéniéba, a-t-il signalé. ADI/OID


Aps


Commentaire (12)


Fenrek En Janvier, 2013 (18:32 PM) 0 FansN°: 1
Pas du tout professionnels nos journalistes merci pour cette information(Terroriste islamiste)
Xeme En Janvier, 2013 (21:59 PM) 0 FansN°: 1
djihad et terrorisme. djihad et terrorisme. il faut que tout un chacun finisse par avoir et peur et haïr son voisin. la démocratie a besoin de terrorisme pour vivre. et dans ce monde de combat offre/demande, méfiez- vous de la funeste stratégie de marketing qui n'attend pas la naissance de la demande, mais force sa naissance, même in vitro, pour pouvoir faire l'offre.
Mendy Kandjiaf En Janvier, 2013 (01:49 AM) 0 FansN°: 2
 :haha:  ecrivez casamance c'est mieux au lieu de vous narguez. vous y etes attendu et cette fois ci les prisonnier de guerre ne seront pas graciÉs.  :haha: 
Dems En Janvier, 2013 (19:00 PM) 0 FansN°: 2
Surtout ne pas laissé passer n'importe qui en echange d'un petit billet de 1000f :dedet:  :dedet:  :dedet: 
Désir En Janvier, 2013 (20:00 PM) 0 FansN°: 3
je pensais que Ziguinchor était la zone militaire N°4. Qui peut m'en dire plus svp?

Way En Janvier, 2013 (20:53 PM) 0 FansN°: 1
zig est la zone 5 parole de combattant
Sgt En Janvier, 2013 (20:58 PM) 0 FansN°: 2
ziguinchor est la zone n-5
N'importe Quoi ! En Janvier, 2013 (20:06 PM) 0 FansN°: 4
Il faut impliquer les pays du Sud de l'Afrique de l'Ouest dans la surveillance des états limitrophes du Mali.



C'est une très belle occasion de parfaire la capacité des divers Armées à travailler ensemble.



Nul besoin d'une aide de la France ou d'une autorisation de l'ONU pour le faire.
Gnagna Gueye En Janvier, 2013 (20:29 PM) 0 FansN°: 5
N’ importe quoi ! Je désespère de la Sécurité de mon pays. Vous pensez que c’ est en bouclant, ratissant , nomadisant que vous assurez la sécurité des Sénégalais face à la menace terroriste ?

Vous pensez que la menace se traduit simplement en terme d’agression militaire par la zone Est ?

Les terroristes qui vous lisent doivent rigoler.

Arrêtez votre communication bidon sur le sujet.



Maxalaa En Janvier, 2013 (01:59 AM) 0 FansN°: 1
maxalaa, major de garnison, c'est pour contrôler les corvées; notre stratège est affecté ndeysanne
Bat Blindé En Janvier, 2013 (20:34 PM) 0 FansN°: 6
zone 5 = ziguinchor

zone 6 = bignona

zone 1= dakar

etc

.......
Way En Janvier, 2013 (20:54 PM) 0 FansN°: 1
bat blinde bignona c la 25 bra ilfait partie de la zone 5
Way En Janvier, 2013 (20:54 PM) 0 FansN°: 2
bat blinde bignona c la 25 bra ilfait partie de la zone 5
Way En Janvier, 2013 (20:54 PM) 0 FansN°: 3
bat blinde bignona c la 25 bra ilfait partie de la zone 5
Civil En Janvier, 2013 (21:01 PM) 0 FansN°: 7
ZONE 1 : DAKAR

ZONE 2 : SAINT LOUIS

ZONE 3 : KAOLACK

ZONE 4 : TAMBACOUNDA

ZONE 5 : ZIGUINCHOR

ZONE 6 : KOLDA

ZONE 7 : THIES
Sall En Janvier, 2013 (21:08 PM) 0 FansN°: 8
Vous feriez de gérer votre Casamance qui explose depuis voilà 31 ans. Avec beaucoup de morts et de mutilés de guerre.
Alpha 76 En Janvier, 2013 (21:31 PM) 0 FansN°: 9
contre les terrorites il faut des moyens aériens!

Ancien Combattant En Janvier, 2013 (21:46 PM) 0 FansN°: 10
Tout cela n'est que du bluff : "c'est la vigilance totale". la Zone 4 ne dispose d'aucune capacité pour faire face à la menace terroriste. Le défit sécuritaire est loin d'y être maîtrisé. Le déploiement laborieux des soldats sénégalais au Mali est révélateur de nos faiblesses capacitaires. Revoyons notre copie.
Famara En Janvier, 2013 (00:13 AM) 0 FansN°: 11
bravo Commandant! ne baissé surtout pas la garde sur aucun prétexte!!!!

sé gens essayent toujour d trouvé lé failles, servez vous dé leçon dé insiden réssent d nos voisin algérien é autre!

é ayez d bonne vitesse d'execussion!!
Carlisle En Janvier, 2013 (07:49 AM) 0 FansN°: 12
Bravo mon Colonel et bonne chance !

Ton ami Amara de Harrisburg depuis l'arabie Saoudite....

Gaffeurs En Janvier, 2013 (13:57 PM) 0 FansN°: 1
nogass wax siii !!! le gaffeur "bulldozer" refait des siennes !!! il occupe le pc avec sa famille et refuse de loger dans le camp ou dans la maisonnette d'à côté

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]