Societe

Plaidoyer pour la promotion des langues maternelles à travers les TIC

  • Par : Aps | Le 21 février, 2013 à 18:02:35 | Lu 4317 fois | 7 Commentaires
content_image

Plaidoyer pour la promotion des langues maternelles à travers les TIC

Le président de l’Union nationale des associations des langues (UNAL) du Sénégal, Landing Massaly, a plaidé, jeudi à Dakar, en faveur d’une promotion des langues maternelles à partir des technologies de l’information et de la communication (TIC)."Il est nécessaire de faire usage de la technologie pour faire la promotion de nos langues maternelles, car ce sont des outils puissants qui offrent au Sénégal d'immenses opportunités pour élargir le terrain de l'éducation", a déclaré M. Massaly. 

S’exprimant lors d’une cérémonie de commémoration de la Journée internationale des langues maternelles, il a indiqué que la promotion des langues maternelles est également de nature à favoriser les avancées démocratiques en partant des bases d'un développement endogène basé sur les valeurs et cultures du pays. Il a souligné, à cette occasion, l'importance des communications prévues lors de cette journée et qui sont axées sur "la sauvegarde des langues et la formation des adultes à travers les TIC" ainsi que les rapports entre diversité et développement. Selon lui, "il est de notre devoir d'élargir l'espace culturel et de protéger notre patrimoine commun qui constitue la culture".

 "La diversité linguistique au lieu d'être un obstacle est une richesse qu'il convient de fructifier pour ensuite la transférer à la postérité", a fait valoir le président de l'Union nationale des associations des langues (UNAL) du Sénégal. Le représentant du ministre de l'Education nationale, Mame Libasse Ka, a lui relevé que "le budget 2013 alloué à la lutte contre l'analphabétisme a été revu à la hausse pour lutter contre son taux qui est de 57% au Sénégal". "Il y a 21 langues codifiées et donc la préoccupation de notre ministère, c'est de donner un sens à chaque langue et d'appuyer les associations qui se meuvent dans ce domaine, mais il y a aussi des programmes en langues nationales créées pour booster ce sous-secteur de l'éducation", a indiqué M. Ka.

 Serigne Modou Fall, représentant du Conseil régional de Dakar à cette cérémonie, a déclaré qu’il est nécessaire de valoriser le statut des formateurs en alphabétisation. Il a invité le ministère de l'Education nationale à "plus d'efforts en les regroupant comme on le fait pour les enseignants en arabe et en les intégrant dans la Fonction publique". Thierno Cissé, professeur de linguistique à l'université Cheikh Anta Diop de Dakar, a rappelé, en ce qui le concerne, qu’aucun pays ne peut se développer ''en empruntant des langues qui sont autres que ses langues locales". ''Cette journée est célébrée depuis des années, (le discours est resté) le même, ne s'applique pas encore dans le système éducatif sénégalais, car il s'agit d'un problème de volonté politique qui ne prend pas en charge ces questions'', a t-il déploré.


aps

Articles similaires


Commentaire (4)


Gass En Février, 2013 (18:59 PM) 0 FansN°: 1
Ca sert a rien ces langues dans le domaine des TIC. Que des conneries ces gens ca.
Yoro En Février, 2013 (19:02 PM) 0 FansN°: 1
un jambaar participe à un concours d'appli smartphone organisé par citroen. il y a des votes en ligne pour le prix du public, n'hésitez pas à voter pour lui : citroencreativeawards.com/idea/shortlist/rzc4blqh
Janus En Février, 2013 (08:14 AM) 0 FansN°: 2
Nous sommes au siècle de la mondialisation. A quoi vont nous servir nos langues maternelles ?

Vous autres qui ne cessez de pleurer pour que l'on vous aide, allez demander de l'aide en wolof ou en diola à l'Union Européenne ou aux USA, vous croyez qu'ils vont vous comprendre ?  :sn:  :down: 
Roger Mida En Juillet, 2014 (18:23 PM) 0 FansN°: 1
tu sais quoi? n'oublie pas que la langue maternelle fait partie de notre culture et aussi nous permet de nous identifiez et aussi elle détermine ta racine. moi je crois que parler sa langue maternelle est une bonne chose. sans te fustré voila ce que je pense de la langue maternelle.
Pipo En Février, 2013 (09:46 AM) 0 FansN°: 3
@janus

CQFD,Sarkosy avait bien raison de dire que l'homme africain ne veut pas rentrer dans L'HISTOIRE ,

Le passe ne veut pas passer ,il ne peut pas passer,parcequ'il est en réalité présent et le restera aussi longtemps que ses causes réelles ne seront pas clairement énoncées,si l'on accepte cette(thèse),le non dit serait le seul péril qui guetterait le SÉNÉGAL

O PAYS MON BEAU PEUPLE

OU VA LE SÉNÉGAL ??? :sn:  :down: 
Linguiste En Février, 2013 (12:06 PM) 0 FansN°: 4
c'est une très belle initiative, nos langues locales doivent etre promues afin de réhausser leur statut au niveau international. nous ne pouvons pas parler de préservation de nos valeurs culturelle tout en laissant en rade nos langues locales. De ce fait les decideurs politiques doivent vraiment avoir le courage et prendre leurs responsabilités pour encourager une bonne politique linguistique pour la vitalité des langues locales.

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]