Lundi 27 Mai, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Banner 01
Societe

Prof tué par une lycéenne à Diourbel : Le film du drame

Single Post
Prof tué par une lycéenne à Diourbel : Le film du drame

Henri Diatta, le professeur poignardé ce dimanche à Ngohé, localité située dans le département de Diourbel, est né en 1981 à Diourbel. Il servait à Fass Barigo. Hier, dans la mi-journée, il a eu une altercation avec la nommée Henriette Sambou, une lycéenne en classe de terminale aux cours privés Nelson Mandela, dans la commune de Diourbel.

D'après les informations recueillies auprès de sources dignes de foi, dont certaines sont proches de l'enquête, les faits ont eu lieu au domicile de la jeune fille où la maman de celle-ci tient un bar clandestin depuis plusieurs années.

Ce dimanche, peu après 14 heures, Henriette Sambou, qui ne vient chez ses parents que les weekends, subit les avances de Henri Diatta, qui était ivre. La jeune fille décide de l'ignorer. Mais le prof qui ne l'entend pas de cette oreille, vient se coller à la fille en faisant balader ses mains.

Ce geste déplacé finit par irriter la fille qui se rebelle, et menace de lui régler son compte s'il recommençait. Henri faisant fi des menaces d'Henriette, réitère son acte. Alors celle-ci se saisit d'un couteau de cuisine qu'elle lui plante en haut de la cuisse.

Dans un état d'ébriété très avancé, Henri titube avant de s'affaler par terre, le pantalon ensanglanté. Selon des témoins interrogés par Seneweb, l'on a voulu mettre l'affaire sous silence. C'est pourquoi la victime malgré l'importante quantité de sang qu'il perdait, n'a été transporté à l'hôpital régional Heinrich Lübke de Diourbel, que plusieurs heures après les faits. C'est là qu'il a finalement succombé à ses blessures.

Après l'annonce du décès de Henri Diatta, la brigade de gendarmerie de Ndoulo a procédé à l'arrestation d'Henriette Sambou qui a été aussitôt placée en garde à vue. Au terme de l'enquête, elle sera présentée au procureur de la République pour son éventuel placement sous mandat de dépôt à la maison d'arrêt et de correction de Diourbel.


Article_similaires

32 Commentaires

  1. Auteur

    Poupa

    En Mars, 2019 (14:05 PM)
    c'est dommage. ici c'est l'ignorance qui a tué. elle s'est légitimement défendue avec ses moyens. Elle est coupable de blessures ayant entraîné la mort sans intention de la donner. elle ne risque pas gros.
    • Auteur

      Juriste

      En Mars, 2019 (16:13 PM)
      elle a dû atteindre l'artère fémoral en le poignardant à la cuisse. ça ne pardonne pas! mais elle ne pouvait pas le savoir, n'étant pas médecin.
      mais il est clair qu'elle n'avait aucune intention de tuer.
      elle va bénéficier de circonstances atténuation car les blessures et l'homicide provoqués par un outrage public à la pudeur sont excusables de par la loi (article 309 du code pénal).
    • Auteur

      Sn

      En Mars, 2019 (17:28 PM)
      regarde-moi ces senegalais qui se transforment en avocats et experts en cours penale. on n'a pas encore les faits et voila que vous trancher deja.

      cela peut bel et bien etre de l'homicide volontaire. qu'est ce que vous en savez? et l'homme etant ivre, ils auraient pu lui faire quitter les lieux.
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2019 (17:50 PM)
      cette fille aurait dû fuir au lieu de tuer le monsieur.pourquoi tuer ub être humain juste parce qu'il a fait des avances?dieu nous a doté de deux jambes pour fuir ce qui ne nous convient pas.tuer?dedeet!
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2019 (09:08 AM)
      on ne répond pas à des avances avec un couteau surtout si le gars est une connaissance et il est ivre. il suffit d'en parler à ses parents et vous arrêtez les cours avec lui c'est tout
  2. Auteur

    Colombo

    En Mars, 2019 (14:10 PM)
    C'est triste qu'elle termine sa vie en prison à cet âge, mais reconnaisons au moins qu'elle n'avait pas l'intention de le tuer car elle a visé un endroit qui ne semblait pas vital au départ
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2019 (10:52 AM)
      l'article dit que le blessé n'a été évacué que plusieurs heures après le coup de couteau : la section de l'artère fémorale est alors écartée car si c'était le cas la mort pourrait survenir en moins de 30 minutes car la victime se viderait rapidement de son sang.
      cette personne est surement morte par manque soins.
      si on a voulu étouffer l'affaire en ne l'amenant pas à l’hôpital c'est surement parce que le saignement n'était pas abondant.
    Auteur

    En Mars, 2019 (14:11 PM)
    Thiey, Henri et Henriette way...
    Auteur

    Ernest

    En Mars, 2019 (14:14 PM)
    Thiey Seneweb,ce matin c'était Henry Ndiaye et l'aprés midi c'est Henry Diatta...Dém lèn rék yén thim
    Auteur

    En Mars, 2019 (14:46 PM)
    Est ce un enseignant de l’élémentaire ou du lycée?
    Auteur

    En Mars, 2019 (14:47 PM)
    inalilahi, wakjhlééne diamm
    Auteur

    Coura

    En Mars, 2019 (15:00 PM)
    Oui tuer sans intention de donner la mort ,mais aussi non assistance à personne en danger car si elle et sa mère avaient appeler les urgences ce monsieur aurait pu être sauvé de l'hémorragie qui lui a été fatal !je cois que les limiers privilégieront la non assistance !
    Auteur

    Defenseur

    En Mars, 2019 (15:00 PM)
    Ah non puisque c'est au niveau de la cuisse et non pas au ventre donc elle ne l'a pas fait pour le tuer c'est l'intervention qui a été tardive
    Auteur

    Defenseur

    En Mars, 2019 (15:04 PM)
    Poupa vous avez tout à fait raison elle ne doit pas risquer
    Auteur

    Defenseur

    En Mars, 2019 (15:36 PM)
    Poupa vous avez tout à fait raison elle ne doit pas risquer
    Auteur

    Egab

    En Mars, 2019 (15:40 PM)
    Pourquoi censurer les gens qui répondent à des tonneaux vides qui passent tout leur temps à insulter les diolas? Pouquoi cette partialité en faveur des idiots. Le mot thiaga n'existe pas chez les diolas, mais chez ceux qui sont nés dans ce monde thiaga. Il est grand que la censure soit générale.
    Auteur

    Pro

    En Mars, 2019 (15:46 PM)
    SENEWEB, verifier vos sources avant de publier, c'est un instituteur et non un professeur
    Auteur

    Le Hibou

    En Mars, 2019 (16:19 PM)
    C'est dommage et triste que certain profère des injures ou idées très irresponsable.

    Le Sénégal est un et indivisible.

    Auteur

    Enquete

    En Mars, 2019 (16:28 PM)
    Je ne sais pas pourquoi on polémique sur les faits essayons de nous mettre à la place de ces gens là et respectons nous.

    Il faut laisser la justice faire son travail évitons les problèmes d'éthnies qui peut dégénérer car nous sommes tous des sénégalais et parents
    Auteur

    Maman

    En Mars, 2019 (16:32 PM)
    Sûrement un salaire qui a ou qui voulait abusait d'elle. Beaucoup de prof pervers
    Auteur

    Ibou

    En Mars, 2019 (16:42 PM)
    Moi je suis ouolof mais je suis persuede k les plus integres au senegal sont les diolas.voici une ethnie dont le sens eleve de l honneur n est plus a demontrer.cette fille ne pouvait pas accepter que sa dignite soit bafouee.
    Auteur

    Demba Ba

    En Mars, 2019 (17:22 PM)
    O les croyants! Le vin, le jeu de hasard, les pierres dressées, les flèches de divination ne sont qu' une abomination, œuvre du Diable. écartez- vous en, afin que vous réussissiez. Le Diable ne veut que jeter parmi vous, à travers le vin et le jeu de hasard, l' inimitié et la haine, et vous détourner d' invoquer Allah et de la Salâ. Allez- vous donc y mettre fin? (Coran, 5 : 90-91).
    Auteur

    Intact6

    En Mars, 2019 (17:23 PM)
    Paix a son âme.

    2 curiosités :

    Il était ivre. Il vaut mieux dire il semble qu'il était ivre.

    A 14H, il n'y a pas bcp de soûlards dans les bars. De plus, il n'est plus là pour se défendre.

    L'autopsie peut le confirmer ou l'infirmer.



    Une personne perd du sang et on le laisse comme ça dans son coin. La jambe n'est pas une partie vitale du corps. Vous n'avez pas regardé Rambo ?

    Si on lui avait porté secours, il serait encore en vie.
    Auteur

    Cey Sn

    En Mars, 2019 (17:25 PM)
    Regarde-moi ces senegalais qui se transforment en avocats et experts en cours penale. On n'a pas encore les faits et voila que vous trancher deja.

    Cela peut bel et bien etre de l'homicide volontaire. Qu'est ce que vous en savez? Et l'homme etant ivre, ils auraient pu lui faire quitter les lieux.
    Auteur

    En Mars, 2019 (17:32 PM)
    Auteur

    Pullo Sow

    En Mars, 2019 (17:59 PM)
    C'est vraiment horrible!
    Auteur

    En Mars, 2019 (18:05 PM)
    je ne sais pas pourquoi elle a utilise une arme,les femmes de tout age recoivent toute l'annee des avances ,des palpations,parfois meme violees.elles n'ont jamais tue ou meme blesse personne
    Auteur

    En Mars, 2019 (18:37 PM)
    Il aurait fallu faire un garrot très serré juste avant la plaie. C'est l'artère femoral qui a été touché apparemment. Au pire il aurait risqué une amputation. Un simple secouriste aurait pu le faire d'où l'importance de former la population aux premiers secours. Ça peut servir en attendant les pompiers ou l'ambulance. Concernant la fille si c'est prouvé qu'il lui a fait des avances , elle pourra s'en sortir. Les associations féminines doivent l'aider à se défendre.
    Auteur

    Akk

    En Mars, 2019 (19:25 PM)
    Les gens aiment trop les details un meurtre est un meurtre donc pourquoi parler d'ethnie?En tout cas les Senegalais pour moi tous sont et resteront mes freres et soeurs.De plus les sereres mes esclaves.Vive le cousinage,vive le Senegal et paix et sante' a tous.
    Auteur

    En Mars, 2019 (20:30 PM)
    ngohé village de boisson alcoolisée enfin on va s’occuper des clandos
    Auteur

    En Mars, 2019 (22:25 PM)
    J'ai vraiment mal car on aurait pu sauver ce garçon qui sest vidé de son sang. Henry est instituteur et conseiller municipal à Ngohé. Il y avait au moins 2 autres personnes présentes dont un aide infirmier. Mais les personnes ont pris la fuite en voyant le sang couler.
    Auteur

    Diamerek

    En Mars, 2019 (15:17 PM)
    TIAGA : signifie une femme DIVORCÉE et pas femmes à la jambe légère.il y a eu glissement de sens , facilité de language et effet de mode.
    Auteur

    En Mars, 2019 (15:44 PM)
    Attention à ce site il véhicule beaucoup de fausses informations c Henry Ndiaye , il n est pas professeur mais instituteur
    Auteur

    En Mars, 2019 (15:44 PM)
    Attention à ce site il véhicule beaucoup de fausses informations c Henry Ndiaye , il n est pas professeur mais instituteur
    Auteur

    Ressortissant

    En Mars, 2019 (17:32 PM)
    Population de Ngohé fermé les debits clandestins dans votre village on y vend du SOUM SOUM c'est pas bon pour la santé JE SUIS PAS XENOPHOBE mais il faut qu'on pense à comment developper notre cher et pauvre village au lieu de permettre à des gens venus d'ailleurs faire fortune chez nous au dètriment de notre jeunesse toutes les autorités doivent en parler politique religieuse coutumière vivement que les NDIAGOS dégagent JE N4AIME PAS LA VIOLENCE MAIS SILES AUTORITES NI PEUVENT RIEN LA VIOLENCE EST LE SEUL RECOURS ON NOUS DIT CLANDESTIN DONC PAS LEGAL COMMENT PUT ON LAISSE DU PAS LEGAL SUR SON SOL AU VU ET SU DE TOUT LE MONDE SANS BRONCHE C'EST DU CRIME CONTRE L'HUMANITE
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2019 (18:04 PM)
      ceux qui pocolent dans les clandos ne viennent pas du ciel. c'est vous même les ngoyois. ngoy c'est avant tout un village tiedo. ceci explique cela. regardez vous devant un miroir. s'il n y avait pas d'acheteurs les vendeurs que tu traites d'étrangers allaient plier bagage depuis longtemps. arrêtez de picoler waay.
    Auteur

    Vilain Gars

    En Mars, 2019 (18:08 PM)
    Apprenons à nous aimer les uns les autres. La vie est précieuse. Dieu bénisse le Sénégal.
    Auteur

    Ngohé Mbayard

    En Mars, 2019 (08:46 AM)
    C'est vraiment triste. De toute façon on doit réfléchir sur comment conscientisé la population ngohéoise. La boisson alcoolisée ne développera pas cette localité. Et le pire la majeur partie de la jeunesse la prend comme un luxe ou passe temps. Mais c'est les autorités qui ont failli à leur mission. Ils ont autorisé l'installation de ces bars. Et pourtant on les avait renvoyé de Diourbel ville. Les ivrognes se multiplie à ngohé et le plus dangereux de cela c'est ils sont majoritairement intellectuels et qui ont des salaires. Pensons positives et agissons pour un ngohé prospère sans alcool.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Top Banner
Top Banner
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR