Reportage : 15 jours d’impitoyable quête d'un logement à Dakar

  • Source: : Seneweb.com | Le 15 novembre, 2016 à 16:11:52 | Lu 26711 fois | 43 Commentaires
content_image

Reportage : 15 jours d’impitoyable quête d'un logement à Dakar

Un véritable parcours du combattant, dans un monde sans aucune espèce de pitié. A Dakar, pour trouver une chambre où vivre, il faut savoir suer. Savoir souffrir. Savoir même, parfois, se plier aux caprices de courtiers voraces et de logeurs avides. Mais surtout, avoir les poches bien garnies. Cela, Mouna Ndiaye l’a appris à ses dépens. Cette sénégalaise au beau teint ébène, qui vivait depuis 5 ans à la liberté 6 extension, s’est subitement retrouvée dans l’urgence vitale de trouver un toit où vivre. Douloureuse quête, dans laquelle l’a suivie Seneweb.

Même les beaux petits rayons de soleil, qui se faufilaient entre les nuages pour égayer la petite cité de liberté 6 extension, n’avaient pas réussi à dérider le visage de Mouna. Elle n’a pas dormi de la nuit. Transie par le stress depuis quelques jours, elle en a perdu le sommeil. En effet, ses ennuis prirent naissance vers fin octobre 2016. Exactement, le 25 dudit mois. La jeune dame, qui vivait dans son appartement de deux chambres salon avec un parent, se résout à chercher une chambre en location quand ce parent décida de retourner vivre en banlieue dakaroise. «Je vivais avec un parent dans mon appartement de deux chambres salon. Ce dernier est retourné vivre dans la banlieue. Pour ne pas vivre toute seule, surtout que je suis une femme, j’ai décidé de me trouver une chambre avec une toilette intérieure en colocation. Ce qui me ferait moins de charge aussi. Après plusieurs jours de recherche infructueuse, je suis tombée sur une chambre à la cité Sipres. Et je croyais avoir enfin trouvé l’oiseau rare», relate la dame, quand nous la croisions pour la première fois dans sa recherche. En effet, Mouna avait trouvé une belle chambre avec une douche qu’elle devait partager avec une colocataire ‘‘propre’’ et ‘‘sérieuse’’, comme présentée dans l’annonce.
«Quand j’ai trouvé la chambre, je l’ai visitée, puis j’ai finalisé avec la dame. J’ai déboursé 180.000 francs Cfa pour 60.000 francs Cfa de caution, 60.000 francs Cfa d’avance et 60.000 francs Cfa pour les courtiers. J’ai libéré mon appartement, croyant pouvoir disposer des clés de ma toute nouvelle chambre et finir avec cette recherche effrénée d’une chambre. Mais, ma souffrance ne faisait que commencer» confie-elle. En effet, ayant rendu l’appartement dans laquelle elle vivait, c’est comme si le sol se dérobait sous ses pieds quand la loueuse de la chambre lui annonça que la chambre en question n’était plus à louer. Subitement, Mouna, ainée de sa maman, s’est retrouvée sans toit. «C’est comme si le sol se dérobait sous mes pieds. La dame m’a appelée, elle m’a indiquée que malheureusement qu’elle ne peut plus mettre la chambre à ma disposition. Elle a décidé de me rendre les 120.000 francs Cfa. Et les 60.000 francs Cfa restants, je dois les récupérer chez les courtiers», nous lâche la jeune dame.

Attention, les coûts explosent…

S’ensuivront plusieurs jours de galère, qu’elle partagera avec Seneweb, durant lesquels les deux courtiers, Ibou et Wade, qui lui avaient trouvé la chambre et qui se sont partagé les 60.000 francs Cfa restants, ne lui faciliteront pas la tâche. Ils lui feront croire qu’ils sont en train de chercher une autre chambre pour elle. Un stratagème pour ne pas lui rendre ses 60.000 Fcfa. En attendant, la jeune dame, qui ne savait pas où acheminer ses bagages, est hébergée de justesse par une amie et son époux. Le temps de trouver une chambre où vivre. Dans cette quête, chaque jour que Dieu fait, du matin au soir, elle épluche les sites internet qui publient les annonces immobilières. Mais, le premier facteur auquel elle se heurte, c’est le coût exorbitant du produit qu’elle recherche.

Locataires abandonnés par l’Etat

En effet, finie la période où les chambres se monnayaient à 20.000 ou 30.000 francs Cfa le mois. «Le département de Dakar affiche les loyers les plus chers. En moyenne, un studio est loué mensuellement à 67.000 F Cfa, un appartement à 88.000 F Cfa, une maison basse à 110.000 F Cfa et une chambre à 24.000 F Cfa», renseignait déjà l’étude monographique sur les services immobiliers du logement à Dakar en 2010, réalisée par l’Ansd. Aujourd’hui, la situation est allée de mal en pis. Les coûts de location d’une chambre ont explosé dans sa zone de recherche. En effet, il faut débourser, au bas mot, 50.000 francs Cfa pour avoir une chambre simple, et entre 60.000 francs Cfa et 70.000 francs Cfa pour avoir une chambre comprenant une douche intérieure dans la zone de Sacré-Cœur, cité Keur Gorgui, Liberté 6, liberté 6 extension, Castors, Zone de captage etc. «C’est atroce. C’est comme si l’Etat nous a livré aux fauves. A quoi a servi la loi sur la baisse du loyer si ce n’est d’avoir haussé les prix», peste la jeune dame en détresse.

Les courtiers et leur grosse commission

Pis, si le loyer de la chambre est fixé à 70.000 francs Cfa, le client est soumis à la douloureuse obligation de débourser, au moins, un moins de loyer, une caution égale au mois de loyer et un autre montant égal au mois de loyer qui est gracieusement offert aux intermédiaires. Soit au total, 210.000 francs Cfa distribués au logeur et aux courtiers. Des courtiers présentés par l’Ansd, dans son étude monographique sur les services immobiliers du logement à Dakar, comme des citoyens sénégalais qui ont «pour la plupart, atteint le niveau secondaire (34,0%) ou primaire (13,2%), mais rarement le supérieur (6,6%)».

«Dans la pratique, le demandeur de biens ou services immobiliers verse, à l’entame, un montant forfaitaire au courtier pour avoir le droit de visiter le logement. A la conclusion du contrat de bail ou de cession, le preneur ou l’acquéreur paie pour le service d’intermédiation des commissions indexées en général sur le premier flux de paiement né de la transaction(…). Quant aux frais de commission, le pourcentage moyen que fixent les courtiers est de : 47,1 % du montant du premier mois de loyer». Et les avides exigences de ces courtiers, Mouna les as subies à Castors, à Sacré-Cœur, à Nord foire, comme à la Zone de captage. 

Le premier chantage que ces intermédiaires exercent sur le client dans le besoin, c’est de lui exiger des frais de visite, des frais de taxi etc. Indexés pour leur penchant pour l’argent facile, ils n’endossent aucun risque et n’engagent aucun frais. Tout est à la charge du client. «Durant la journée, vous dépensez comme pas possible. Eux, ce n’est pas leur problème. Ils se disent que vous êtes dans le besoin, alors vous êtes une proie facile. Parfois même, quand ils savent qu’ils ont une chambre ou un produit pourri, que vous ne prendrez jamais, ils vous la ‘‘vendent’’ comme si c’était une chambre 5 étoiles, tout en exerçant un chantage sur vous. Car ils vous disent que vous ne pourrez visiter la chambre sans verser 2000 francs Cfa de frais de visite. Et les frais de transport sont à votre charge», confie Mouna.

Des courtiers vraiment particuliers

Mais ces pratiques, peu orthodoxes, sont loin d’être agréées par certains courtiers. «Vous savez, ces genres d’individus gâchent notre travail. On n’a même pas vu la chambre et il vous parle de taxi, de 2000 francs Cfa etc.  Franchement, moi je ne travaille pas ainsi», confie un intermédiaire du nom de Seck à Mouna qui cherchait dans la zone de captage. L’homme explique que nombre de clients se font arnaquer par les courtiers qui encaissent leur argent et se fondent dans la nature. Il arrive que des courtiers soient poursuivis en justice pour avoir encaissé l’argent de plusieurs clients pour un seul et même appartement. Mais, dans le besoin, Mouna n’a pas le choix. Avec une dose suffisante de prudence, elle joue le jeu. Mais, c’est sa bourse qui en pâtit.

«Pourquoi je ne loue pas aux dames» 

Et quand Mouna n’est pas sur le terrain avec les courtiers, elle a l’attention vissée sur les sites d’annonce pour guetter la moindre offre. Et sur le web, ce ne sont pas les annonces qui manquent. Mais, ceux qui cherchent se heurtent pour la plupart aux strictes exigences des logeurs. Certains refusent systématiquement de louer aux dames, d’autres ne louent qu’à des étudiants etc. « En fait, il y a chaque jour des annonces. Mais quand vous les appelez pour prendre la chambre, dans la plupart des cas, ils te disent qu’ils louent à des hommes. Pas à des femmes. Et quand ils louent à des femmes, c’est pour la plus part des étudiantes étrangères», regrette Mouna.

Des locataires pas du tout saints 

En effet, dans le monde de la colocation dakaroise, de telles formes d’exigences sont très fréquentes. Car, beaucoup de d’hommes, de filles aux mœurs légères ou des filles de joie prennent des chambres pour pouvoir librement exercer leur penchant lubrique. Ce qui entraîne des va-et-vient incessants dans le lieu d’habitation, créant des grincements de dents du logeur et même des frictions. Le vieux Sylla, courtier à la Zone de captage, raconte : «Il y a une dame qui vit avec ses deux enfants dans la cité. Elle met en location une séduisante chambre. Mais elle ne veut la louer qu’à une personne sérieuse. Car il l’avait louée à un homme qui, lui aussi, la louait parfois à d’autres hommes qui y amenaient des filles de joie ou leurs copines. Et imaginez la scène. C’est pourquoi vraiment elle veut louer à une personne très sérieuse».

Après une bonne quinzaine de jours, le calvaire de Mouna a enfin pris fin. Elle a pu, au bout d’efforts surhumains, trouver une chambre avec douche attenante, à Ouest foire. Elle a déboursé 195.000 francs Cfa pour avoir les clés. Ses 60.000 francs Cfa, sont toujours entre les mains des courtiers. Mais, pour le moment, elle savoure la quiétude d’avoir enfin trouvé sa douillette petite chambre à elle. Aujourd’hui, comme elle, nombre de Sénégalais qui cherchent des appartements ou des maisons à louer, vivent le même calvaire. La loi sur la baisse du loyer ne semble être qu’un petit verrou, qui a aujourd’hui explosé et les coûts du loyer avec.

Youssouf SANE


Auteur: Youssouf SANE - Seneweb.com




Commentaire (27)


Anonyme En Novembre, 2016 (16:25 PM) 0 FansN°: 1
les agences demandent même des bulletins de salaire maintenant. :looney: 
The Fiscalist En Novembre, 2016 (10:55 AM) 0 FansN°: 1
même des certificats de mariage aux dames; ce qui est complétement un abus de pouvoir donc complétement illégal. l'etat, via, la direction des impôts à un rôle énorme à jouer afin de faire passer à la caisse du trésor public ces courtiers sangsues ainsi que certaines agences immobilières non transparentes ou informelles.
Catastrophe En Novembre, 2016 (17:08 PM) 0 FansN°: 2
Tinnn.. va louer à Guédiawaye wala Pikine.. diém lén dieund un terrain à vous même diamniadio bakh na. A long terme moo guen deuk ci location qui devient de plus en plus compliqué. Le jour où t'as plus de boulot ngay comprendre limay wakh nii, je l'ai vécu !!!
Reply_author En Novembre, 2016 (22:03 PM) 0 FansN°: 1
ok
Anonyme En Novembre, 2016 (17:10 PM) 0 FansN°: 3
si on vous demande un bulletin de salaire tu lui casse la gueule
Reply_author En Novembre, 2016 (17:53 PM) 0 FansN°: 1
waaouw numoro 3 yaou niiite ngueu ? haanna villaze nga diogué ? agence bo meuna déme cé la loi ,cé normal que mou dieul sa fiche de péye ! keur deugueu ,bou raffééte woor ,kartié silwissé ,kom mermoze mome ,bo amoul liguéy bulletin ,dofa am keur ,té kéneu doula arnaké ,papié yeupeu nguénne di signé léér nagneu ! lowassou ndiogane reubeusse pikine rék nioy diarre tchi kocceur san signé keuyiite
Reply_author En Novembre, 2016 (10:58 AM) 0 FansN°: 2
lol yaw ya nékh
Anonyme En Novembre, 2016 (17:12 PM) 0 FansN°: 4
Les gens doivent aller en banlieue oo les loyers sont abordables.
Anonyme En Novembre, 2016 (17:18 PM) 0 FansN°: 5
La seule solution c'est Diamniadio il faut que les travaux s’accélèrent et qu'il est une nouvelle ville làbas. Aéroport va avec développement donc Prési charge vos services à être plus rigoureux dans le travail.

Je ne fais pas de la politique mais c'est une très bonne vision.
Anonyme En Novembre, 2016 (17:21 PM) 0 FansN°: 6
pourtant l'ETAT se glorifie d'avoir baissé le prix du loyé !!!! quel paradoxe !!!! En plus les étranger trouve plus facilement un local qu'un sénégalais !!!!

Congolese En Novembre, 2016 (21:06 PM) 0 FansN°: 1
les etrangers paient mieux le loyer que les senegalais. excusez-moi de le dire mais il y a bcp de truands chez les senegalais
Anonyme En Novembre, 2016 (17:42 PM) 0 FansN°: 7
mais vous n'êtes pas obligé de vous scotcher sand dakar

allez visiter pikine, keur massar, ......
Reply_author En Novembre, 2016 (10:41 AM) 0 FansN°: 1
même pikine et keur massar sont chers. les gens veulent dire qu'ils habitent dakar mais ils ne savent pas qu'on peut vivre tres heureux en campagne. je connais un cadre supérieure très bien payé qui a acheté un champ de 1ha et demi c'est à dire 15000 m2 après keur madaro à la sortie de thies sur la route de khombole à 15 millions. il y a bati une belle villa avec piscine et plus de 500 arbres fruitiers. il produit lui même ses poulets et une bonne partie de ses légumes. sa famille y habite et il ne passe que 2 ou 3 nuits à dakar par semaine en attendant sa retraite. le tout lui est revenu à environ 90 millions, l'équivalent du prix d'un terrain de 300m2 aux almadies. même si on n'a pas un montant pareil on peut acheter un terrain de 500 ou 1000m2 entre dakar et thies ou entre dakar et mbour et y vivre paisiblement. on peut y laisser sa famille et rester seul à dakar en louant une petite chambre pour 4 nuits dans la semaine. wa salam
Pipo En Novembre, 2016 (17:46 PM) 0 FansN°: 8
 :frustre:  :frustre:  Non seulement les prix sont hyper élevés mais la très grande majorité des appartements sont de vrais cages à poules moches construits n'importe comment sans aucun goûts. Il m'est en effet arrivé de m'arrêter devant des immeubles qui ont une façade acceptable - car je ne peux pas dire jolie - mais j'ai été dégoûté de voir l'état dégoûtant des chambres, toilettes et cuisine. Nos maçons sénégalais ne savent même pas construire des escaliers droits ou poser correctement une baignoire dans une salle de bain.... la cuisine, ce n'est même pas la peine car c'est juste un petit coin aménagé qu'il appelle cuisine.

Bref, que des appartements moches loués à des prix exhorbitants qui font de Dakar l'une des villes les plus chéres du monde et la plus chère d'Afrique.
Congolese En Novembre, 2016 (17:55 PM) 0 FansN°: 9
Autant les locataires souffrent, autant les proprietaries. Moi apres plusieurs annees de durs labeurs en AFrique Centrale, j'ai pu construire une maison avec 2 appartements que je louais a 60000 l'appartement. Je suis tombe sur 2 locataires qui apres six mois inventent des tas de problemes et ne payaient plus de locations. L'un est sorti finalement avec 6 mois d'arrieres et l'autre avec 5 mois. Vous trouvez que c'est normal que ces gens par des subtilites ne paient pas les loyers a quelqu'un qui s'est battu (tout seul sans aucun soutien de l'etat) a batir une petite maison pour arrondir les angles de ses fins de mois. Quand vous allez au tribunal, ce sont des proces qui ne terminent jamais et tout ce que tu obtiens est un engagement de paiement; un engagement evidemment qu'ils n'honoreront jamais. Avant de louer ma maison maintenant, il faut je fasse des investigations pour savoir si la personne a les moyens mais aussi la volonte de payer. Wakh lene ma way.
By En Novembre, 2016 (17:57 PM) 0 FansN°: 10
vivement une deuxième baisse des loyers :fbhang:  :fbhang:  :fbhang: 
Anonyme En Novembre, 2016 (18:12 PM) 0 FansN°: 11
Cette loi est la pire conneries que le régimes de Maky Sall a commis . Il fallait de garde fous à cette loi . il appartient aux expert évaluateur de fixer le prix d'un logement ou chambre. Ce la peut même créer des emplois avec la creation d'agence immobilières agrées.
Wow En Décembre, 2016 (22:25 PM) 0 FansN°: 1
l'etat doit aussi prendre en consideration le cout de construction, ciment, sable, ect. on ne peut pas demander a quelqu'un de reduire le loyer alors que ca lui coute cher de construire. c'est un sujet delicat pour moi. j'ai des parents proprietaires mais aussi des parents qui habitent dans des appartements loues. il nous faut une concertation entre les 2 groupes pour fixer des prix justes
Anonyme Deug Nekhoul En Novembre, 2016 (19:12 PM) 0 FansN°: 12
IL FAUT DEMANDER A TOUS LES LOCATAIRES DE DEPOSER LEURS CONTRATS DE LOCATIONS AUX IMPOTS POURE IDENTIFIER LES BAILLEURS APRES APPLIQUER 5% VERIFIER ET FIXER LE PRIX DU LOYER . L AUTRE SOLUTION C EST DE FAIRE BEAUCOUP DE LOGEMENTS SOCIAUX

Anonyme En Novembre, 2016 (19:16 PM) 0 FansN°: 13
Bonjour

Je crois qu'avant de payer le courtier il faut:

Que vous ayez les clefs

Ques les facture d'eau, d'electricité et de telephone de l'ancien locataires soient dument resilié et que vous ayez souscrit et recu en bonne etdu forme votre abonnement d'eau et d'electricité au moins. C'est seulemnt dans ces conditions que vous devez liberer les frfais du courtier.

Par ailleurs si vous ne pouvez pas jouir des locaux alors que vous avez payer 1 mois de loyer et de caution, vous n'avez pas a vous en faire . Prenez tout bonnement 1 mois de retard de paiement de loyer afin de consommer votre caution et ensuite assurez vous de payer le loyers à temps.

Dans ce cas lorsque vous voulez demenager assurez vous que vous avez deja un autre logement et donner congé à votre bailleurs tout en lui payant le mois que vous allez faire avant de quitter. S'il veut une remlise en etat des locaux laissez le vous soumettre d'abord un devis et tant que les couts ne sont pas raisonable refuser et lorsqui'l se rendra compte que la roue s'est retourné contre lui il n'essayera plus d'arnaquer
Sesame En Novembre, 2016 (19:32 PM) 0 FansN°: 14
J ai honte pour mon pays.95% de musulmans???C est faut y a qu un peuple de menteur.Avec tout le pétrole du monde le pays ne sera jamais émergent tant que les cytoyens et leurs dirigeants sont malhonnêtes.
Pleurnichard En Novembre, 2016 (19:36 PM) 0 FansN°: 15
Je ne reconnais plus le Senegal 'aujourd'hui...

1./ Depuis quand une femme seule ne va pas vivre chez un parent ou un tuteur mais ,cherche a vivre seule?

2./ La loi de Macky a ete la loi la plus facile car , comment l'etat qui n'est pas proprietaire peut a la place des invistisseurs immobiliers decider d'abroger une clause contractuelle deja signee.? Si il voulait vraiment etre utile et reguler le cout du loyer , il aurait du le normatiser et surtout investir et construire des logements sociaux pour equilibrer le rapport demande/offre. Les deputes qui ont vote cette loi jugulaient sans aucun effort de reflexion.

3./Et puis allez a cote, en cote d'Ivoire ou au Mali vous verrez que le Senegal est deux fois moins chers si l'on se soucie de trouver un logement decent.

Arreter de pleurnicher ; mon agence immobiliere a Abidjan commencait a mojorer de 5% des que j'accusais un retard de paiement de 1 jour apres le 5 du mois a payer en avance.

Ici aux USA si tu n'as pas de bulletin de salaire ou une attestation de revenu stable tu resteras SDF et tu es jete a la rue avec ta famille si tu tardes de payer apres une majoration de retard automatique le ledemain du 05 du mois a payer toujours, en avance. Sans compter la caution bancaire obligatoire , 2 mois de garanti d'entretien presque jamais retourne, car, debite du cout de la renovation au depart.

4./ Pour finir, une des concubines de Kara Mbacke m'a laisse entre les mains un engagement de dette de plus de 2 millions et ne repond plus au telephone depuis plus de 6 ans et m'a laisse ma maison en ruine pour un cout de renovation de plus de 4 millions. Il parait qu'elle fait partie des cadres de l'APR. POUAH!!!!

LE SENEGAL EST UN PAYS A RISQUE,SANS FOI NI LOI .
Anonyme En Novembre, 2016 (19:53 PM) 0 FansN°: 16
et ces Noirs qui se disent tous frères ....trop drole !
Anonyme Laye En Novembre, 2016 (20:12 PM) 0 FansN°: 17
le lieu le plus securise c est ouakam
Anonyme3 En Novembre, 2016 (20:38 PM) 0 FansN°: 18
J'ai vraiment peur de rentrer au Sénégal. Pays de désordre, de malhonnête, de profitard sans lois ni contrôle judiciaire. Un pays de corrompus ou résident que des adeptes de la facilité.

Mieux vaut périr à l'étranger

Anonyme En Novembre, 2016 (22:15 PM) 0 FansN°: 19
"En effet, ses ennuis prirent naissance vers fin octobre 2016. Exactement, le 25 dudit mois." : Cette manière d'écrire est franchement pathétique. Le journaliste voulait tester sa maîtrise de la langue mais ces deux phrases (avec des expressions comme "prirent naissance", "dudit mois") sont tout simplement RIDICULES.
Reply_author En Novembre, 2016 (22:17 PM) 0 FansN°: 1
c'est vous qui êtes ridicule. il a un excellent niveau de langue.
Une Propriétaire En Novembre, 2016 (09:36 AM) 0 FansN°: 20
si vous saviez combien on a peiné pour bâtir une maison dans un quartier résidentiel. Et aujourd'hui combien on souffre de ne tomber que sur des locataires menteurs, destructeurs de bien, qui ne paient aucun loyer .....et j'en passe.

La situation n'est pas prêt de se décanter car à la base les locataires sénégalais dans 90% des cas sont mauvais, malhonnêtes, jaloux.........
Congolese  En Novembre, 2016 (09:44 AM) 0 FansN°: 1
je confirme ce que tu dis. j'ai une maison que j'ai construit apres tant de sacrifices et je cours derriers des locataires qui me doivent plus de 6 mois d'arrieres et qui m'a gate ma maison (portes, vitres, carreaux...)
Anonyme En Novembre, 2016 (10:48 AM) 0 FansN°: 21
Excellent travail! si la presse nous livrait ces genres de sujets, on aurait rien à dire; au lieu de ça, du tintamarre LMD "lutte, musique, danse". Pauvre pays!

Je suis remonté contre les autorités politiques, y compris les députés qui ont une commission habitat. Mais je suis plus remonté contre Momar Ndao de l'ASCOSEN pour ses propos mensongers rapportés par la presse il y a quelques jours. Je me demande pour quel consommateur il travaille?

Poste 20, quand on est malhonnête, on ne récolte que les fruits de la malhonnêteté. Vous faites de vos villas des fonds de commerce: vous êtes commerçant comme le boutiquier du coin. Vous demandez-vous combien il a investi pour ses marchandises? Pourtant quand il y a baisse des prix, vous exigez, nous exigeons tous que le pauvre boutiquier applique dare- dare les nouveaux prix. En ce moment, vous posez-vous la question combien il a acheté ses produits? Mettez de coté vos arguments futiles. Bien sûr quand vous louez une chambre de 25000/30000f à 50000/60000f voir plus, le gorgorlou désespéré fait tout pour trouver l'avance. En sachant qu'une fois dans la maison, il vous sera difficile de le déloger,. le temps de faire des économies pour sa prochaine conquête. Si vous êtes honnêtes, vous aurez des locataires honnêtes; mais si vous êtes malhonnêtes, le jeu de yo-yo va continuer jusqu'à l'extinction du soleil. MALHONNÊTE + MALHONNÊTE = MALHONNÊTES.

On ne construit pas une maison pour la rembourser en 2 ans ou 5 ans. Non, c'est sur une longue période.

Et pour les courtiers, moi je ne paie pas "les droits de visite", c'est du n'importe quoi. Et puis c'est pas à lui de me dire s'il faut prendre un taxi ou un car rapide ou un bus; je choisis le moyen de transport qui m'arrange.

Je comprends que quand on est dans le besoin, on se plie aux chantages des courtiers, aussi malhonnêtes que leurs maîtres propriétaires. Vous savez ils sont ensemble dans ce deal mais ne se font jamais confiance.
Anonyme En Novembre, 2016 (12:00 PM) 0 FansN°: 22
Ecoutez les propriétaires se sucrent toujours sur le dos des locataires et les courtiers aussi.

C'est un deal entre ces deux là(bailleur et courtier) pour vraiment sucer le sang des pauvres goorgoorlu loueurs.

En voulant trouver un logement (appartement ou chambre), ce goorgoolu(demandeur) doit obligatoirement payer 2 mois de loyers fixés d'office par le bailleur(offrant) et donner un mois de loyer comme montant de courtage à un bonhomme dont la seule utilité est d'avoir utilisé ses jambes pour vous mettre en relation avec le premier spoliateur.

Le principal argument avancé par les propriétaires est de dire: nous avons débloqué des millions pour faire construires nos immeubles, donc en les louant ils nous revient aussi de fixer le prix de location de chaque chambre et de chaque appartement .

C'est un faux argument car la majorité des bailleurs veut un retour d'investissement en moins d'un an: donc obligatoirement élevé le prix de la location au détriment du locataire seul perdant dans cette affaire.

L'Etat doit assainir davantage le secteur de la location et y appliquer des normes claires et nettes pour le bien des pauvres locataires
Anonyme En Novembre, 2016 (18:24 PM) 0 FansN°: 23
Merci pour l'article. Il nous faut plus souvent des articles comme celui-ci. Et c'aurait été bien de le compléter en allant voir les décideurs politiques pour leur demander leur avis sur cette situation
Carioca En Novembre, 2016 (20:16 PM) 0 FansN°: 24
Oui Mr Sané Toujours pertinents sans ses articles et sujets soumissent aux lecteurs..Parabens!  <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">  
Liberte Ii En Novembre, 2016 (21:33 PM) 0 FansN°: 25
Les agences immobilieres n'ont ils pas suffisament d'appartements et d'studios a offrir aux gens je pense que c'est mieux de contacter les agences immobilieres que de contacter les courtiers qui ne possedent rien ce ne sont que des intermediaires.
Manonyme En Mars, 2017 (17:38 PM) 0 FansN°: 26
Un article intéressant qui parle des problèmes des dakar ous. Merci
Anonyme En Mars, 2017 (17:19 PM) 0 FansN°: 27
Les propriétaires veulent rentabiliser tout de suite leurs biens et n'ont aucun respect empathie pour les locataires. Les locataires veulent vivre à Liberte 6, Sacré coeur, Nord Foire. J'ai juré de ne jamais louer à Sacré-Coeur, on te demande le nombre d'enfants, ton métier, est ce que tu reçois tes visiteurs????



Le post qui propose d'aller vivre à Diamniadio je pense que c'est mieux, je loue depuis 6 ans et je trouve que chercher un terrain au delà de Rufisque, le batir et vivre tranquillement est meilleur que n'importe quelle maison louée à Dakar. Le gars qui parle de Pikine, je n'habiterai pour rien au monde à Pikine.

Autant aller dans la brousse de Sébikotane ou sur le route des niayes Bambilor etc..; tout le monde ne peut pas vivre à Dakar, nous les jeunes on doit le savoir.

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]