Transfert du matériel du village du Fesman à Sébikotane : Un scandaleux marché de 5 milliards démantelé - Souleymane Ndéné Ndiaye a refusé d’approuver le contrat de Loum Diagne le 27 mars 2012

  • Par : Bocar SAKHO | Le 17 octobre, 2012 à 13:10:20 | Lu 6678 fois | 4 Commentaires
content_image

Transfert du matériel du village du Fesman à Sébikotane : Un scandaleux marché de 5 milliards démantelé - Souleymane Ndéné Ndiaye a refusé d’approuver le contrat de Loum Diagne le 27 mars 2012

48 h après la chute de Abdoulaye Wade, Souleymane Ndéné Ndiaye a refusé d’approuver un marché de 5 milliards accordé à l’homme d’affaires Loum Diagne pour le transfert du matériel du village du Fesman à Sébikotane. Un scandale avorté.


Même désapprouvé, le marché est rocambolesque. Dans la journée du 27 mars 2012, le Premier ministre préoccupé à évacuer les affaires courantes, avant l’installation du président de la République élu, reçoit un énormissime contrat à approuver. L’affaire est invraisemblable : Il s’agit d’un marché de 5 milliards de francs Cfa gagné par le prospère et discret homme d’affaires Loum Diagne chargé de transporter le matériel du Village du Festival mondial des arts nègres (Fesman) à Sébikotane notamment à l’Université du futur africain. Dans son bureau, Souley­mane Ndéné Ndiaye a failli tomber des nues quand il a parcouru le document qu’il devait approuver avant que le propriétaire de l’Hôtel des Almadies ne touche au jackpot à quelques jours du départ de Abdoulaye Wade de la présidence de la République. Pour rappel, le Fesman, niché au Palais, échappe à tout contrôle de l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp) après un décret signé par Wade.

D’après des sources, l’ex-Pre­mier ministre, ahuri par ce marché exorbitant, appelle l’heureux bénéficiaire pour mieux comprendre les clauses du contrat estimé à 5 mil­liards pour «juste transporter» le matériel démantelé des pavil­lons du village du Fesman  situé à Ngor. Pressé, Loum Diagne détaille la facture dans des termes alambiqués qui ont davantage nourri les appréhensions et aussi les craintes de Souleymane Ndéné Ndiaye à approuver ce marché. Selon le pa­tron de l’ex-Club Med, les camio­ns déménageurs devront effectuer… 600 rotations entre Ngor et Sébi­ko­tane pour transporter le matériel. Alerte, le Premier ministre, selon nos sources, a sorti sa calculatrice pour évaluer le coût de chaque voyage estimé à 8 mi­llions  de francs Cfa. «Il lui (Loum Dia­gne) a dit : ‘’même en découpant les conteneurs, il ne peut pas effectuer 600 voyages’’. Finale­ment, il a refusé d’approuver le marché pour éviter de se retrouver dans le pétrin», explique une source. Sou­cieux de son image, il échappe aussi à une poursuite qui semble se dessiner dans le dossier du Festival mondial des arts nègres.

Tenu à Dakar en décembre 2010, ce raout avait englouti plusieurs milliards de Francs Cfa que le nouveau régime est en train d’élucider. Démarré sous le régime sortant, l’audit du Fesman par l’Inspection générale d’Etat (Ige) a permis d’établir que 78 milliards de Francs Cfa ont été dépensés pour l’organisation de cet important événement culturel en lieu et place des 46 mil­liards annoncés par les autorités de l’époque, révèle La Gazette. L’ancien régime a, au­jour­d’hui, du mal à justifier un trou de 33 mil­liards de francs Cfa. Les vé­rificateurs ont ainsi identifié l’ancien président de la Républi­que, Abdoulaye Wade, l’homme d’affaires Loum Diagne et Syndjely Wade comme étant responsables de ces malversations avérées. Démantelé, ce marché a amoindri les coûts de l’évènement.


Bocar SAKHO


Commentaire (1)


Ngor En Octobre, 2012 (14:56 PM) 0 FansN°: 1
Je me demande si ce journaliste a fait des investigations avant d'écrire cet article car les conteneurs sont à Pout. Et je pense que l'Université du futur n'est pas labas. A l'entrée de Pout en quittant Dakar, tu verras les conteneurs à ta gauche bien rangés.

la question: Pourquoi on parle de Sébikotane alors qu'ils sont à Pout? :sn: 

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]