Jeudi 21 Février, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Sport

CM-2018. Dopage : la Russie encore au cœur de la tourmente

Single Post
CM-2018. Dopage : la Russie encore au cœur de la tourmente

Déjà épinglée à de nombreuses reprises pour des affaires de dopage d’État, la Russie fait encore parler d’elle. Cette fois-ci la Russie aurait fait appel à des produits autorisés mais non moins décriés.

La Russie n’avait pas besoin de ça. Plusieurs fois mis en cause pour des affaires de dopage résultant d’un dopage d’État mis en place par le pays soviétique entre 2011 et 2018, les athlètes Russes ont tout de même pu concourir pour les JO 2018 de Pyeongchang mais sous bannière olympique malgré la suspension du Comité olympique russe par le CIO. Et cela n’empêchait pas le curleur russe Alexander Krushelnitsky d’être contrôlé positif au meldonium…

Le spectre du dopage plane russe plane toujours durant cette Coupe du monde. Et pour cause les performances des Russes ont pu éveiller les soupçons. Au-delà des bons résultats obtenus, la Russie étant éliminée en quart de finale par la Russie par la Croatie aux tirs aux buts, ce sont les performances russes qui ont pu faire tiquer dans un premier temps, la Russie trônant en tête du classement des équipes ayant parcouru le plus de kilomètres avec 233 bornes au compteur, devant l’Australie et la Croatie qui occupent la seconde place avec 225 kilomètres. Plus encore la performance de la Russie face à l’Espagne en huitième de finale, pleine d’envie et de robustesse avait éveillé quelques soupçons et fait se réveiller les mauvaises langues. S’il ne faut pas tirer de conclusions hâtives sous prétexte de son histoire entachée de scandales de dopages, de nouvelles révélations n’arrangent pas le cas des Russes.

Face aux suspicions, la fédération a admis au média allemand le Suddeutsche Zeintung qu’au moins un remplaçant avait sniffé de l’ammoniaque, une substance non interdite certes mais utilisée pour améliorer les performances et de manière peu catholique. Selon le même quotidien, le joueur aurait inhalé cette substance à l’aide d’un coton imbibé afin de « stimuler la respiration et d’améliorer la circulation de l’oxygène dans le sang ». Depuis ces révélations plusieurs médias allemands (dont Bild) ont passé les images au crible et ont remarqué que plusieurs joueurs se frottaient le nez au retour des vestiaires.

Si la Russie voulait redorer son blason avec cette Coupe du monde, c’est raté.


1 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2018 (23:01 PM)
    Vous ne voulez que ternir l’image de cette coupe du monde très bien réussie
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2018 (23:12 PM)
      laisser les russes tranquilles ils ont été à la hauteur
      . vive vladimir poutine.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Kiss FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Radio record
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR