Joseph Lamptey : "J'ai eu la profonde douleur d'avoir porté préjudice au Sénégal"

  • Source: : APS | Le 26 septembre, 2017 à 16:09:33 | Lu 15311 fois | 40 Commentaires
content_image

Joseph Lamptey : "J'ai eu la profonde douleur d'avoir porté préjudice au Sénégal"

L'arbitre ghanéen Joseph Lamptey, jugé coupable par la Fifa d'"avoir manipulé le résultat" du match Afrique du Sud-Sénégal de novembre 2016, a déclaré à l'APS avoir commis "une erreur" d'arbitrage, tout en niant avoir pris "délibérément des décisions pour nuire au football sénégalais".

"J'aime profondément le Sénégal. Je peux vous assurer que j'ai eu la profonde douleur d'avoir porté préjudice à ce pays", explique l'officier de la police chargée de l'immigration au Ghana, à l'aéroport international de Kotoka, dans la capitale du Ghana, lundi 25 septembre.

"J'aime profondément votre pays. Mon erreur n'a jamais été intentionnelle", a dit Lamptey à l'envoyé spécial de l'APS au Tournoi des nations de l'Union des fédérations ouest-africaines de football (9-24 septembre).

Vêtu d'une belle tenue d'un vert clair, rasé de près, l'officier de la police d'immigration, banni par la Fifa de toute activité liée au football, n'a vraisemblablement pas souffert de voir son nom continuer à alimenter les chroniques sportives en Afrique et ailleurs dans le monde.

En milieu de journée, ce 25 septembre 2017, Joseph Lamptey est entièrement occupé par ses activités professionnelles, au service de la police chargée de l'immigration dans son pays. L'un de ses collègues procède à la vérification de l'identifié du journaliste de l'APS, avant que celui-ci ne s'avance dans la direction de Lamptey.

La première question de fuser : êtes-vous un officiel de la Confédération africaine de football (CAF), dont certains dirigeants séjournaient également au Ghana.

L'arbitre du match Afrique du Sud-Sénégal de novembre 2016 pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2018 est un homme au visage avenant et bien pomponné. Un petit sourire aux lèvres, il se tient raide, pour continuer la conversation.

Visiblement, le quadragénaire ne souffre pas du bannissement dont il est l'objet de la part de la Fifa. Il respire la forme. Après les vérifications d'identité, Lamptey se lâche, comme s'il avait hâte de se confier.

Sans attendre les premières questions - "Que s'est-il passé ce jour-là à Polokwane ? Et pourquoi ?" -, il part d'une longue tirade, évoquant sa proximité avec le Sénégal et les arbitres sénégalais.

"D'ailleurs, à l'occasion d'un match international joué à Bissau, j'ai eu l'honneur d'avoir reçu un arbitre sénégalais, qui est venu passer la nuit dans mon hôtel..." rappelle l'ancien arbitre, l'index pointé sur la poitrine.

Selon ses dires, il s'est fait aider d'un psychologue pour passer ce mauvais cap marqué par les chroniques sportives hostiles à son image, après le match entre Lions et Bafana Bafana à Polokwane, en Afrique du Sud.

"C'est vraiment une erreur"

Interrogé par l'APS, l'arbitre sénégalais que Lamptey compte parmi ses amis, dit entretenir de bonnes relations avec l'ancien sifflet ghanéen. Il requiert l'anonymat pour parler de son amitié avec le Ghanéen, en invoquant une "affaire étant toujours en cours" de traitement à la Fifa. Le sifflet sénégalais dit hésiter à appeler l'ami ghanéen au téléphone depuis le match de novembre 2016.

"Dites-moi s'il vous arrive, en tant que journaliste, de faire des erreurs. Oui ou non ?" lance Joseph Lampety. Et sans attendre la réponse, il poursuit sa propre défense : "C'est vraiment une erreur, c'est le propre de l'humain. Mais en aucun cas, je ne voulais blesser le Sénégal où nuire à ses intérêts."

"Mon épouse, à mon retour d'Afrique du Sud, m'a interpellé, en me demandant ce que j'ai fait aux Sénégalais. Je lui ai dit et répété la même chose : +C'est une énorme erreur commise envers un pays que j'adore.+".

Juste avant les adieux avec le journaliste de l'APS, Lamptey semblait surpris d'apprendre que le Sénégal est un pays de croyants, où les gens savent pardonner. A ces moments, l'intransigeante police ghanéenne de l'immigration met la pression sur les passagers, leur demandant de remplir toutes les colonnes des fiches d'embarquement. Lamptey vient en aide au journaliste de l'APS, délaissant ses compagnons de route, des confrères sénégalais et ivoiriens obligés de faire la queue, comme de nombreux passagers.

Les confrères du Sénégal et de la Côte d'Ivoire, qui n'en croyaient pas leurs yeux, s'empresseront ensuite de demander au journaliste de l'APS si c'était "bien" avec Lamptey qu'il discutait. "Je m'en doutais. Cette tête-là, je me disais l'avoir vu quelque part", dira notre compatriote. Et le confrère ivoirien, dans un humour caustique, s'esclaffe de rire : "Fais gaffe qu'il ne te manipule comme il l'a fait du résultat de votre match avec l'Afrique du Sud."

"J'adore votre pays"

Empoignant nos pièces d'identité et documents de voyage, Joseph Lamptey demande à sa collègue préposée au scanner de nous laisser faire les formalités nécessaires. Il glisse le sac contenant notre ordinateur sur le tapis roulant. Serviable à souhait, Lamptey rassemble sac et chaussures de son intervieweur et les dépose sur une chaise en fer immobilisée au sol.

La discussion entre l'ancien arbitre ghanéen et le journaliste de l'APS reprend de plus belle. "Oui, comme je vous le disais tantôt, j'adore votre pays", insiste-t-il, avant de décrocher son téléphone qui n'arrête pas de sonner et promet de rappeler son interlocuteur.

À l'un de ses collègues qui lui donne du "Chief" pour avoir besoin de lui, Lamptey répond : "Just a minute (J'arrive dans une minute, Ndlr)…" Revenant à la charge, il sert de nouveau les mêmes explications, concernant sa prestation du match Afrique du Sud-Sénégal. "Yes, you can" (Oui, vous pouvez le faire, Ndlr), répond-il à la question de savoir si la discussion pouvait être relayée par voie de presse.

Mais Joseph Lamptey invoque le port de la tenue de la police pour rejeter notre demande de faire un "selfie" avec lui. Il refusait jusque-là toute interview demandée par la presse locale, selon Teteh Adjei, de RFI, et Ibrahim Sannie, le responsable de la communication de la Fédération ghanéenne de football.

Lamptey nous serre longuement la main et nous raccompagne jusqu'à la porte de la salle d'embarquement, au moment où les autres passagers peinaient à terminer les formalités d'usage avec la police de l'immigration.

À son arrivée dans la salle d'embarquement, une dizaine de minutes plus tard, notre confrère de la Côte d'Ivoire, ne cache pas son regret de n'avoir pu placer un mot dans la conversation avec l'ancien arbitre ghanéen. Une interview qu'il a cherchée durant tout son séjour sur le sol de l'ancienne Gold Coast, lors du Tournoi des nations de l'UFOA.


Auteur: De l'envoyé spécial de l'APS, Salif Diallo - APS






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (24)


Anonyme En Septembre, 2017 (16:27 PM) 0 FansN°: 1
Summum de la nullité !!!! Comment peut on le rencontrer sans lui poser de véritables questions de fond ? La moindre des choses c'est de ne pas lui offrir une tribune pour mener une opération de communication. Bizarre ces journalistes qui pensent tenir un scoop.!!!!
Reply_author En Septembre, 2017 (16:46 PM) 0 FansN°: 1
toi le grand journaliste, quelles questions par exemple. il ne s'agit de com mais du journalisme.
Reply_author En Octobre, 2017 (12:06 PM) 0 FansN°: 2
a bon un policier policier egale aaahaa je rien dit moi
Anonyme En Septembre, 2017 (16:40 PM) 0 FansN°: 2
Faites gave ce mec cherches une excuse après nous avoir égorgé à Polokwane (Afrique du Sud). Il n'aime pas le Sénégal. On n'aime pas pour tuer.
Anonyme En Septembre, 2017 (16:42 PM) 0 FansN°: 3
Ah bon? Après avoir reçu 100 mille dollars pour les paris truqués selon la Fifa?

Tu nous a sacrifié pour des paris sportifs comme expliqué par la Fifa et tu as reçu 100 mille dollars.

Pas étonnant que tu sois corrompu en tant que Policier, sur ce plan tu as beaucoup de collègues comme toi ici, c-a-d des pourris.

Gros menteur, tu as triché pour de l'argent, policier corrompu va!!!

Je serai à Accra bientôt , je vais chercher ta sale tête à l'aéroport!!!
Papiss En Septembre, 2017 (16:47 PM) 0 FansN°: 4
Quelles questions de fond? Il a bien dit et repete qu'il s'est trompe de bonne foi. On ne peut lui soutirer des reponses qu'il n'a pas envie de donner.Faudra t-il faire une enquete de police. urement pas. Je pense qu'il va nier jusqu'a sa tombe. Malheuresement la FIFA n'a pas donne de details sur le cas et ce n'est pas non plus Lampey qui le fera.Bref, le match sera rejoue et c'est ca l'essentiel, je pense que la FIFA n'a pas agi sur la base de legeretes
Reply_author En Septembre, 2017 (23:00 PM) 0 FansN°: 1
c'est faux il a été corrompu il a reçu une grosse somme d'argent
Headcoach En Septembre, 2017 (17:00 PM) 0 FansN°: 5
Deux erreurs qui coûtent deux buts, c'est cher payé pour le Sénégal. Moi j'aurai bien voulu qu'il donne sa version sur le coup franc. il a semblé appeler le joueur Gana Gyèye pour un carton jaune ou un avertissement verbal avant de que les bafana bafana ne jouent dans le dos de tout le monde pendant qu'il discutait avec le capitaine du Sénégal
Reply_author En Septembre, 2017 (13:53 PM) 0 FansN°: 1
c'est vrai moi c'est surtout le 2 ème but qui m'a indigné. il peut toujours invoquer une erreur d'appréciation sur le 1er mais sur le 2ème il y avait manifestement une manipulation.
1/10 000ème Du Problème En Septembre, 2017 (17:06 PM) 0 FansN°: 6
aaah si les fautes d' arbitrage étaient les seuls malheurs à notre foot, ou n' en étaient que les seules équations sans solution...  :fbsurprise:  :fbsad:  :fbsurprise: 
Verite En Septembre, 2017 (17:13 PM) 0 FansN°: 7
Maradona a marqué but avec sa main en disant main de dieu , cet arbitre n'a pas été condamné et ce match cela non plus n' a été rejoué , alors pourquoi ce cas de senegal , parcequ'il y a une guinéenne senegalaise Samourai lèche cul du président de la fifa . VOICI LE MAL DU BURKINA FASSO , incha llah vous n'irez nul part avec cette injustice à l’égard du peuple burkinabe :taz-smile: 
Reply_author En Septembre, 2017 (18:28 PM) 0 FansN°: 1
nous ne sommes pas des apatrides; donc, le cas échéant, comme d' hab nous rentrerons à la maison, une valise dans chaque main...
Reply_author En Septembre, 2017 (08:43 AM) 0 FansN°: 2
le foot évolu avec ses réglements.......le sénegal a t il tort de se défendre??????
Reply_author En Septembre, 2017 (13:08 PM) 0 FansN°: 3
les burkinabés n'ont que cette chanson à la bouche. l'arbitre de "la main de dieu" dont vous parlez n'a pas reçu de virements bancaires. et c'est dommage pour un pays qui se dit d'hommes intègres de compter sur une fraude pour vouloir aller dans une compétition. si tu es dieu pour maudire, fait qu'il pleuve des pierres au sénégal.
Triple Xxx En Septembre, 2017 (17:20 PM) 0 FansN°: 8
La plus grosse erreur de nos journalistes c'est de tendre le micro à cet arbitre

La FIFA a déjà pris sa décision et le match n'est pas encore rejoué

De plus vous laissez ce perroquet la porte d'une explication c'est mauvais pour nous

Fermons la porte à ce débat



Signè triple xxx
Reply_author En Septembre, 2017 (20:29 PM) 0 FansN°: 1
d'accord avec toi. sénégalais waxx mo ko sonale.
Anonyme En Septembre, 2017 (18:10 PM) 0 FansN°: 9
Ah bon c'est un policier ! Décidément !
Anonyme En Septembre, 2017 (18:23 PM) 0 FansN°: 10
Fallait juste lui demander pourquoi il a refusé de suivre l'arbitre de touche qui lui chuchotait à l'oreille qu'il n'y avait pas faute de main?
Anonyme En Septembre, 2017 (18:25 PM) 0 FansN°: 11
en tous cas refusons de rejouer le match nit day am diom
Planche De Salut En Septembre, 2017 (18:33 PM) 0 FansN°: 1
ey ba alioune cissé (biy doundéé avec la faute des autres) déggueuleu nga xamm
Reply_author En Septembre, 2017 (00:03 AM) 0 FansN°: 2
enfin un senegalais bou nité. ce match ne doit pas etre rejoue.
As En Septembre, 2017 (18:34 PM) 0 FansN°: 12
il est évident que lamptey a triché. le constat est unanime. tous ceux qui ont suivi le match son d'avis que l'arbitre a influencé le résultat. la fifa a décidé de faire rejouer le match. ma question est de savoir si après avoir remis 208 millions à l'afrique du sud pour réorganiser le match, la fifa va den faire de même pour le sénégal pour assurer son transport et son hébergement?

le sénégal doit lui aussi être dédommagé pour avoir engagé des frais. est-ce que nos fédéraux sont conscients du préjudice pour revendiquer leur dû et ne pas faire payer encore l'état du sénégal?
Reply_author En Septembre, 2017 (19:05 PM) 0 FansN°: 1
le senegal doit baisser la tête et aller rejouer le match puis le gagner même sans autant evoquer d'autres revendications secondaires.ceci est une occasion rare devant être saisie et exploitée positivement.donc de grace ne pas evoquer ces cas secondaires qui pourraient nous porter prejudice en cas d'insistance....
Anonyme En Septembre, 2017 (18:46 PM) 0 FansN°: 13
"Vérité", le football a beaucoup évolué. De la main de Dieu de Maradona à nos jours , on ne peut garder les mêmes règles. Pourquoi augmenter alors le nombre de juges qui accompagnent l'arbitre central? Pourquoi pense t-on à introduire la vidéo dans une compétition de foot? Cette décision prise par la FIFA est de bannir la corruption dans le sport en général et singulièrement dans le football. Il y aura d'autres changements dans un futur très proche. Il faut assainir le monde sportif.
Anonyme En Septembre, 2017 (19:33 PM) 0 FansN°: 14
au diable joseph lamptey creve lamptey :emoshoot:  :emoshoot:  :fbhang:  :fbhang: 
Jah En Septembre, 2017 (20:21 PM) 0 FansN°: 15
Si l'arbitre c'est vraiment trompé, alors dans son rapport il aurait écrit noir sur blanc qu'il s'est trompé et qu'il souhaite que le match soit repris. Il aurait dans son rapport invalidé ces deux buts ou au moins le premier. Il ne l'a pas fait, donc je pense qu'il a fait exprès. Le rapport de l'arbitre est une manière de se rattrapper quand on a commis une bourde en donnant un carton injustifié ou en accordant / refusant un but non valable / valable et de permettre à la partie laisé d'avoir réparation.

C'est des foutaises.
Patriote Degoute En Septembre, 2017 (20:32 PM) 0 FansN°: 16
Cet interview provoque et les efforts de justification de Mr. Lamptey, c'est comme un aveu.

Tu m'accuses de tricherie et tu persistes alors que je suis sur de m'etre trompe de bonne foi, je sens mon honneur bafoue, je ne t'adresse plus la parole et je suis a la limite rancunier.

Par contre si tu m'accuses et que je me sens coupable sans pouvoir l'avouer publiquement, je chercherai par tous les moyens a t'approcher et je sauterai sur la premiere occasion pour essayer de me justifier.
 En Septembre, 2017 (21:58 PM) 0 FansN°: 17
Klopp En Septembre, 2017 (22:05 PM) 0 FansN°: 18
Je ne sais pas quel est l'objectif de cet article qui cherche à "humaniser" Lamptey. Ce gars est une pourriture de la pire espèce pour qui je n'éprouve aucune pitié. Il peut crever, ce corrompu!
Anonyme En Septembre, 2017 (22:14 PM) 0 FansN°: 19
 :bindeu: bbbabé badadedé binacore briiisss dadodina koka
Brooklyn  En Septembre, 2017 (23:02 PM) 0 FansN°: 20
Il a herite ca de son pere George lamptey ancient arbitre aussi Zaire vs Maroc pour la coupe du monde 74 et en 93 Egypt vs Zimbawe match rejoue a Lyon(france)
 En Septembre, 2017 (23:05 PM) 0 FansN°: 21
Combien de matchs aux decisions tres controversees cet arbitre a siffle au Ghana et en Afrique? Une erreur je comprends mais faire des erreurs pendant des annees, quand meme c'est insulter notre intelligence Et il parle d'aimer le Senegal lii moo takh arbitres yi def gnou ay nooy neekh car ils abusent toujours de cette teranga qui n'a pas sa place dans le foot. Journaliste bi rek moo gnou yap.
Anonyme En Septembre, 2017 (23:07 PM) 0 FansN°: 22
Ce qui est déplorable dans cette affaire est qu'on parle uniquement du penalty et c'est le cas même dans la presse internationale. Pour moi ce qui est plus grave, je ne sais pas si les gens l'on remarqué c'est le 2eme but sud africain. Lamptey siffle un coup franc et appelle le joueur sénégalais pour lui parler et en même temps laisse jouer les sud africains qui exécutent la balle arrêtée loin de l'emplacement de la faute. Cet arbitre sait très bien ce qu'il a fait. Pourquoi lui donner l'occasion de se justifier?
Klopp En Septembre, 2017 (00:55 AM) 0 FansN°: 1
parfaitement d'accord! c'est une grosse erreur de communication de ne parler que de ce penalty. il s'est passé des choses plus vicieuses durant tout le match. de nombreuses fautes sud-africaines ont été royalement ignorées par cet arbitre corrompu. et c'est encore une plus grosse erreur de communication que de lui tendre le micro.
Match A Rejouer! En Septembre, 2017 (03:01 AM) 0 FansN°: 23
Faire rejouer ce match n'est que rendre justice au Senegal qui a longtemps ete desavantage, volé, abusé par les arbitres africains sur terrain adverse. Que les pays concurrents protestent et crient au scandale, cela est comprehensible. Mais a notre place, ceux-ci trouveraient normal que justice soit rendue.



Aux Lions du Senegal, emmenés par coach Aliou CIssé, d'en profiter pour se qualifier. A defaut, nous risquons d'etre la risée de nos adversaires de groupe de qualification.
Anonyme En Septembre, 2017 (07:27 AM) 0 FansN°: 24
voici un texte pour vous rafraichir la mémoire sur la gravité de l'acte de lamptey

VIATIQUE



L’arbitre Lamptey suspendu à vie par la FIFA…et après



Ainsi donc l'arbitre ghanéen joseph Lamptey a été suspendu. Cette fois pour la vie. La sanction suprême a été prise par le FIFA, l’instance supérieure du football mondial. Ce qui atteste à suffisance de la gravité des faits incriminés à l’arbitre ghanéen. Le communiqué de la FIFA est on ne peut plus radical et sans appel. « La Commission de Discipline de la FIFA a décidé de suspendre à vie l’arbitre ghanéen Joseph Odartei Lamptey de toute activité liée au football (administrative, sportive ou autre) aux niveaux national et international. M. Lamptey a été reconnu coupable de violation de l’art. 69, al. 1 (Influence illégale sur le résultat d’un match) du Code disciplinaire de la FIFA à l’occasion du match de qualification pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018 opposant l’Afrique du Sud au Sénégal, le 12 novembre 2016. (…) De plus amples informations concernant le match Afrique du Sud - Sénégal en question seront fournies dès que la décision deviendra définitive et contraignante. La FIFA mène une politique de tolérance zéro vis-à-vis de la manipulation de matches et s’engage à protéger l’intégrité du football par tous les moyens possibles. La FIFA entend donc poursuivre ses efforts en la matière par le biais de diverses initiatives, incluant la surveillance des marchés internationaux des paris ainsi qu’un système de signalement confidentiel disposant d’une Hotline intégrité et d’une adresse électronique spécialement mises en place à cet effet ».

Tolérance zéro, voilà un serment que tous les sportifs épris d’éthique et de déontologie avaient souhaité entendre de l’instance supérieure du football mondial après la série de scandales qui ont secoué cette organisation. Et ce n’est pas un hasard si dans le contexte actuel de remise en causes de pratiques malsaines, elle vient rappeler « avoir adopté une politique de tolérance zéro vis-à-vis de la manipulation de matches et s’engage à protéger l’intégrité du football par tous les moyens possibles. Elle considère ainsi que « la manipulation de matches est une menace qui affecte l’intégrité et la crédibilité du football à différents niveaux. Les manipulateurs peuvent chercher à obtenir un avantage sportif ou bien à engranger des gains à travers le marché des paris. Dans ce cas-ci, la manipulation de matches est souvent l’œuvre de réseaux criminels organisés qui infiltrent le milieu du football afin de tenter de corrompre joueurs, arbitres et officiels. La croissance considérable du marché mondial des paris en ligne voit des sites Internet offrir à leurs utilisateurs de nombreuses possibilités de paris en direct. En ligne, les paris sont souvent proposés au monde entier, ce qui crée d’innombrables possibilités de fraude. En conséquence, tous les acteurs de la communauté du football-joueurs, arbitres, officiels, clubs, associations membres, confédérations ainsi que la FIFA-sont autant de cibles potentielles pour les truqueurs qui manipulent des rencontres à des fins de paris. Des décisions de justice dans différents pays ont souligné d’importantes failles juridiques qui entravent les tribunaux nationaux lorsque ceux-ci tentent de sanctionner les manipulateurs. Cela permet à ces derniers de continuer d’opérer dans un environnement où les profits sont importants, et sans crainte d’être sanctionné ».

En adoptant une politique de tolérance zéro vis-à-vis de la manipulation de matches et en s’engageant à protéger l’intégrité du football par tous les moyens possibles, la FIFA veut donc reprendre sa place de véritable vigie du football mondial.

Première victime de la nouvelle équipe du football mondial, Joseph Lamptey ne sera donc pas sauvé par la décision conservatoire de la CAF de le suspendre pour trois mois, ce qui lui aurait sans doute permis de partir à la retraite sans conséquence pour sa carrière.

Dans ma chronique consacrée à l’arbitrage de M. Lamptey, je soutenais que la sanction est tombée sur la tête de M. Lamptey, cet individu hors du commun devenu la risée de toute la planète football du fait de son comportement inqualifiable. Mais le verdict de la CAF bien qu’étant une première réponse à la requête du Sénégal suscite encore une multitude d’autres questions sur les dispositions règlementaires du football africain. Est-ce par mesure conservatoire en attendant une sanction plus lourde pour quelqu’un qui a déjà été condamné à plusieurs reprises pour des motifs similaires? Doit-on laisser un tel arbitre officier encore après trois mois de suspension? Que faire de son PV d'après match qui doit être considéré comme nul et non avenu? Quel sort réserver au match dont le résultat est largement dépendant des deux principales décisions malheureuses de l’arbitre : le pénalty qui n’en était pas un et le coup franc que les sud africains ont joué alors que l’arbitre parlait aux joueurs sénégalais pour détourner leur attention? Voilà une multitude de questions que le Sénégalais lambda se pose.

Un précédant étant toujours la voie ouverte à une jurisprudence, n’est-il pas temps de réclamer une nouvelle disposition invitant à rejouer un match si le verdict résulte de fautes flagrantes de l’arbitre constatées par l’instance dirigeante du football ? En matière de compétition internationale, il faut savoir adapter les textes aux nouveaux enjeux. L’essentiel n’étant plus de participer mais de gagner à tous les coups, quelle que soit la manière, il faut une nouvelle loi qui prenne en compte l’impact de la corruption dans le sport. Les textes étant faits par les hommes, il faut savoir les adapter avec des dispositions anti corruptives particulièrement contraignantes pour tous les acteurs du sport.

En sport, comme partout ailleurs, il ne saurait y avoir de lois immuables et éternelles. Dans un cas comme celui-ci où on sanctionne un arbitre tout en maintenant le verdict du match, le véritable perdant c’est l’équipe qui a été sacrifiée sur le terrain. Le Sénégal l’a été face à l’Afrique du Sud sans aucune possibilité de remettre en cause le verdict du match. Sans préjuger du rôle des sud africains dans la tournure du spectacle de Polokwane, il faut tout de même admettre qu’ils auront été les gagnants sans cause et s’interroger sur leur véritable implication.

On peut également se demander si l’arbitre ghanéen n’est pas en train de se frotter les mains après un verdict aussi clément. Né le 10 septembre 1974, Joseph Lamptey est à un an de la retraite si l'on se réfère aux critères de la CAF. Un arbitre international prend sa retraite à 45 ans. Ce qui veut dire que Lamptey n'a plus que quelques matchs internationaux dans les jambes et qu'il doit bientôt céder la place. Aurait-il voulu s'aménager une retraite dorée en monnayant ses talents d'arbitre en espèces sonnantes et trébuchantes, sachant qu'il va bientôt finir ? Il ne s’en prendrait pas autrement. La CAF n'a t-elle pas joué sur cette corde en offrant un gâteau de fin de carrière au ghanéen? Il nous semble important de poursuivre l'enquête pour analyser les vraies raisons de ce comportement antisportif.

En Afrique comme partout ailleurs la corruption est devenue le dénominateur commun dans les pratiques et les comportements. Mais le continent doit progresser sur le terrain du respect de la loyauté et des règles du jeu comme elle le tente sur le terrain de la démocratie et du respect des droits de l'homme. Sans quoi les mêmes causes vont continuer à produire les mêmes effets.

Notre réquisitoire semble donc avoir été entendu par l’instance suprême du football mondial qui vient d’appliquer l’une des sanctions les plus lourdes que l’on puisse prendre contre un sportif : la radiation à vie. Certes la sanction n’invalide pas encore le résultat du match Afrique du Sud-Sénégal. Mais si l’enquête suit son cours et en conclut que les autorités sud-africaines, à quelque niveau qu’elles se situent, technique ou administratif, ont trempé dans cette sale affaire, la donne pourrait changer. Cela pourrait en effet aboutir à une suspension de l’équipe sud-africaine, ce qui rétablirait le Sénégal dans ses droits. Il va sans dire qu’en prenant une telle sanction contre l’arbitre ghanéen, accusé de corruption, la FIFA dispose de solides informations pouvant la mener jusqu’aux corrupteurs qui ne pourront plus alors nier l’évidence. Peut-être ne nous feront-ils pas l’économie d’aveux circonstanciés ? Pour le bien de l’esprit sportif.

Par Mamadou Kassé



Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]