Dakar : un repère de voitures de luxe abandonnées…

  • Source: : DakarEcho | Le 04 janvier, 2017 à 00:01:51 | Lu 18104 fois | 9 Commentaires
content_image

Dakar : un repère de voitures de luxe abandonnées…

Les Sénégalais se souviennent encore de ces histoires de trafic international de véhicules de luxe volés qui ont défrayé la chronique et voir Interpol et le FBI débarquer à Dakar.

Autre chose plus intrigante, cette fois ci, le nombre de voitures de luxe abandonnées à Dakar soit dans les garages ou tout simplement dans la rue. 

On ne compte plus dans Dakar le nombre de véhicules abandonnés chez le garagiste par leurs propriétaires qui les avaient déposé soit pour une petite panne, soit pour une petite vérification, soit pour qu’il le revende. Ces véhicules de luxe deviennent au fil du temps de véritables épaves encombrantes et dangereux pour la sécurité des citoyens. 

Entre maisons de luxe, immeubles, taudis et cabanes on trouve toujours des véhicules de luxe à tous les coins des rues de Dakar.  Ces voitures de luxe arrivent, toutes par voie maritime dans des containers, par la route ou rarement par voie aérienne pour une remise en circulation à Dakar au Sénégal. 

Les photos prises par Dakarecho.com montrent des épaves coûteuses abandonnées dans quasiment tous les coins de quartier à Dakar, des modèles de luxe dont leur propriétaire se sont tout simplement débarrassés … en les laissant là par manque de moyens le plus souvent. Un comble. 

L’abandon de véhicules de type BMW, Mercedes, Porsche, Range Rover et autres Toyota V12  BMW X5, X6 et Audi A6 (d’une valeur allant de plus de 25.000.000 FCFA à plus de 50.000.000 FCFA) ne serait qu’une anecdote de plus dans ce petit pays de 14 millions d’habitants qui comptent parmi les plus voraces en termes d’empreinte écologique et où la pollution et les embouteillages ont atteint récemment un seuil critique.

Une bonne partie de ces voitures abandonnées côte à côte sous un soleil de plomb l’ont été par des personnes incapables de payer un nouveau moteur suite à une panne ou faire face à des charges quotidiennes et ont préféré abandonné leur voiture plutôt que de continuer à investir dans un gouffre financier sans fin.   

Il y a également une autre explication donnée par les garagistes, « une bonne partie de ces voitures abandonnées dans la rue ou dans les garages sont volées en Europe et leurs propriétaires ont peur de les conduire sous peine d’être arrêtées par les forces de l’ordre »  

Personne n’a voulu raconter sa mésaventure à notre reporter, mais le sentiment le mieux partagé par les voisins et les garagistes, est que souvent « Ils ont eu un coup, il ont acheté un véhicule de luxe, leur train de vie a baissé et ils n’avaient plus les moyens d’entretenir leur véhicule, donc ils l’ont abandonné ici, car ne pouvant le vendre en l’état » 

Ou ce monsieur qui explique sa mésaventure: « j’avais des problèmes de moteur avec ma BMW X5 et les mécaniciens m’ont dit qu’il fallait changer de moteur. Dès lors j’ai commandé un moteur en Allemagne et à son arrivée le moteur n’était pas adapté au mien. Tout ceci m’a coûté trop cher et je n’ai plus les moyens de la réparer et personne ne veut acheter un véhicule qui ne marche pas. »  

Que peut faire la municipalité ?

Le maire de la commune à la possibilité de faire enlever un véhicule abandonné sur la voie publique depuis plusieurs mois, mais peu de maires utilisent cette possibilité par manque de moyens ou de soutien de l’état. 

Le code de la route stipule pourtant que « L’enlèvement des véhicules abandonnés sur un stationnement public est « une nécessité pour préserver le cadre de vie des riverains et les prémunir d’éventuels risques de pollution »  Ces véhicules peuvent être immobilisés, mis en fourrière, retirés de la circulation et, le cas échéant, aliénés ou livrés à la destruction. » Ce sera notamment le cas lors d’un stationnement abusif.
 
Immerger les voitures au large 

Une autre idée et non des moindres, c’est d’immerger ces voitures au larges des côtes sénégalaises victimes de la surpêche et en faire des sanctuaires marins pour les espèces en reproduction loin des prédateurs. 

Une fois qu’elles sont partiellement vidées de leurs produits corrosifs et polluants, ces « voitures carcasses » peuvent être immergées au large des côtes sénégalaises. 
Ce projet écologique pourra créer des récifs artificiels dans des zones sablonneuses afin d’attirer les poissons en quête d’abris et, ainsi, favoriser le développement de l’écosystème comme le font les Etats Unis avec les vieilles rames de métro ou les chars de l’Us Army, mais ceci n’est pas sans risque pour l’environnement avec le temps.

 


Auteur: dakarecho - DakarEcho


Commentaire (12)


Taratata il y a 3 semaines (06:01 AM) 0 FansN°: 1
Repère ou repaire?
Taratata il y a 3 semaines (06:01 AM) 0 FansN°: 2
Repère ou repaire?
Taratata il y a 3 semaines (06:01 AM) 0 FansN°: 3
Repère ou repaire?
Taratata il y a 3 semaines (06:01 AM) 0 FansN°: 4
Repère ou repaire?
Taratata il y a 3 semaines (06:01 AM) 0 FansN°: 5
Repère ou repaire?
Reply_author il y a 3 semaines (09:12 AM) 0 FansN°: 1
repaire! cf. dico
Artiste951 il y a 3 semaines (06:22 AM) 0 FansN°: 6


Voila, la Nature Africaine " Du M'as tu Vu, Vouloir Vivre au dessus de ses Moyens "
Anonyme il y a 3 semaines (07:47 AM) 0 FansN°: 7
Toutes ces épaves disséminées un peu partout dans la Capitale constituent une véritable menace pour nôtre sécurité et nôtre santé. On peut facilement y planquer une bombe et les produits toxiques répandus quotidiennement polluent le sol de la ville. Pendant ce temps, l'Etat fait le mort. Allez juste faire un tour du côté de l'Ancienne Piste, vous serez ébahi! Des épaves à perte de vue sur une des principale voie de circulation de Dakar, sur les 2 trottoirs et à un jet de pierre du domicile privé du Chef de l'Etat. C'est tout simplement ahurissant!!!
Anonyme il y a 3 semaines (07:57 AM) 0 FansN°: 8
Une seule question: il y a t-il encore une fourrière à Dakar?
Nioks il y a 3 semaines (08:34 AM) 0 FansN°: 9
Cette question des épaves est sérieuse et doit être prise en charge dans le cadre du programme Sénégal Émergent. Prenons la voie qui mène aux parcelles assainies en partant du pont de l'émergence. Voilà une route très largement construite mais occupée par des épaves qui la rétrécissent (y a une épave de minicar qui occupe la route (pas le trottoir) depuis plus de deux ans. En plus le sable occupe une bonne partie de la route créant des embouteillages avant de monter sur le pont. Le comble, la mairie de la patte d'oie est juste à côté. De grâces, désensablez la route et enlevez l'épave du minicar et la route sera bien dégagée.

NB : l'émergence commence par des changements dans l'état d'esprit des citoyens.
Maïmoune il y a 3 semaines (10:38 AM) 0 FansN°: 10
Immerger les voitures au large

Une autre idée et non des moindres, c’est d’immerger ces voitures au larges des côtes sénégalaises victimes de la surpêche et en faire des sanctuaires marins pour les espèces en reproduction loin des prédateurs.

Une fois qu’elles sont partiellement vidées de leurs produits corrosifs et polluants, ces « voitures carcasses » peuvent être immergées au large des côtes sénégalaises.

Ce projet écologique pourra créer des récifs artificiels dans des zones sablonneuses afin d’attirer les poissons en quête d’abris et, ainsi, favoriser le développement de l’écosystème comme le font les Etats Unis avec les vieilles rames de métro ou les chars de l’Us Army, mais ceci n’est pas sans risque pour l’environnement avec le temps.







C'est la solution que je préconise depuis quinze ans ! Si monsieur HAÎDAR ALI était resté assez longtemps à son poste de ministre chargé de l'environnement et de la pêche, beaucoup de nos problèmes auraient été résolus
Anonyme il y a 3 semaines (12:30 PM) 0 FansN°: 11
Un Privé pourrait se payer une presse pour en faire des blocs de ferrailles qu´on peut très bien vendre. Naturellement , si le vehicule est irrecuperable. Et en pièces detachées ca se vend bien aussi.
Anonyme il y a 2 semaines (15:57 PM) 0 FansN°: 12
Un doulnaliste a encore frappé. Cette fois-ci en son et en images!

Où est ce repaire de voiture de luxe annoncé? Rien d'autre que des tas de ferraille n'ont été montrés ici...

Depuis que n'importe quel palefrenier peut s'improviser reporter, la presse sénégalaise a perdu tout repère. Même ceux qui sont formés (formation Latif Coulibaly de merde) sont à peine médiocres. Sans compter que dans ce pays, le travail sérieux et honnête est rare. Tout est "taf taffal" et magouille. Certains organes de presse ne sont créés que pour servir d'officines politiques, d'outil de trafic d'influence et de chantage mais aussi pour capter les centaines de millions de FCFA de l'aide annuelle à la Presse financé par le pauvre citoyen affamé.



Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]