Le Sénégal voit son avenir dans l’agriculture

  • Source: : Webnews | Le 18 mai, 2016 à 22:05:10 | Lu 37542 fois | 25 Commentaires
content_image

Le Sénégal voit son avenir dans l’agriculture

Booster l‘économie verte ou autrement dit, faire de l’agriculture, LE moteur de la croissance, c’est le pari du Sénégal. Objectif : atteindre l’autosuffisance alimentaire, mais aussi doper les exportations. Quelles sont les opportunités ? Pourquoi ces investissements sont-ils rentables ? Et comment évolue le climat des affaires ? C’est ce que nous découvrons dans cette édition aux côtés de notre reporter Serge Rombi.

“Ici, au Sénégal, on a coutume de dire que lorsque l’agriculture va, tout va ! nous indique Serge Rombi. Ces deux dernières années, poursuit-il, le pays affichait tout simplement des volumes de production record, il faut dire que l’agriculture, la première ressource naturelle au Sénégal, ne cesse de se moderniser.”

Pour bien comprendre, nous nous rendons le long du fleuve Sénégal où l’on cultive deux tiers du riz produit dans le pays. C’est dans cette zone qu’une entreprise, la Compagnie agricole de Saint-Louis a investi l‘équivalent de 55 millions d’euros dans une usine de riz high tech.

Répondre à la demande sénégalaise en riz

La mission de son directeur d’exploitation, Bruno Redon : faire en sorte que d’ici à trois ans, son installation produise 100.000 tonnes de riz par an. Ce sera l’une des plus grandes usines de l’Afrique de l’Ouest. “Nous avons tous les éléments réunis, souligne-t-il : les sols, la proximité du fleuve Sénégal – ce qui nous permet une irrigation et ce qui est très important – et un climat qui nous permet de faire deux récoltes par an et des rendements moyens de six tonnes par hectare. Ce qui est plutôt un très bon standard,” insiste-t-il. Bruno Redon est en train de faire construire de nouveaux casiers à riz et achemine l’eau aux producteurs locaux pour qu’ils approvisionnent la future usine.

“On va proposer au producteur, des contrats de production qui le liera, lui, notre société et une banque, explique François Grandry, directeur des opérations de la société. Si aujourd’hui, ce producteur fait une récolte par an, ajoute-t-il, en lui achetant sa production, on va permettre à la banque de débloquer le crédit pour qu’il puisse faire deux récoltes par an.”

Ici, la production est et restera uniquement destinée au marché local. Le riz constitue en effet, la base de l’alimentation au Sénégal et la demande de produits de qualité explose. “Le Sénégal importe 1,15 million de tonnes riz par an alors qu’il n’en produit que 350.000 : l‘écart est énorme !” lance François Grandry.

Les tomates cerises, un produit d’export à succès

C’est dans cette même région sablonneuse, qu’en 2003, le numéro 1 de l’horticulture sénégalaise a fait le pari un peu fou de faire pousser du maïs et des tomates cerises. La société Grands Domaines du Sénégal a mis 25 millions d’euros sur la table et installé des serres géantes. Aujourd’hui, la production est de 14.000 tonnes de légumes par an.

A la différence de la rizerie, cette exploitation travaille à 95% pour l’export. Ces tomates sont vendues jusqu’en Russie. A ce titre, elle bénéficie d’ailleurs, d’un statut spécifique d’entreprise franche d’exportation. “Les droits de douane et certains droits fiscaux sont suspendus, on ne les paie pas de manière à ce que nos prix de revient puissent être compétitifs et qu’on puisse exporter et être en compétition sur le marché européen avec d’autres sociétés, c’est aussi simple que cela,” indique Abdou Sambe, directeur des ressources humaines au sein de l’entreprise.

Ce qui n’empêche pas évidemment cette société d‘être devenue l’un des premiers employeurs de la région. Cela représente un effectif de “2500 travailleurs sans compter l’effet d’entraînement de toute l‘économie locale, le transport qu’on développe, la restauration, l’habitat social et beaucoup d’autres choses qui font qu’on a boosté l‘économie de la région,” précise Adbou Sambe.

“Un vrai levier pour la relance de l‘économie”

Par ricochet, la bonne santé de cette usine a aussi considérablement augmenté l’activité sur le port de Dakar. Cet effet d’entraînement, c’est d’ailleurs une tendance générale.

“Cela se traduit par une bonne transmission dans beaucoup d’autres activités comme le commerce, le transport, l’industrie avec le dévelopement de l’agrobusiness, etc. et tout ceci fait que ce secteur est stratégique et constitue un vrai levier pour la relance de l‘économie sénégalaise,” estime Pierre Ndiaye, directeur général de la planification et des politiques économiques du Sénégal.

Depuis plusieurs années, le pays travaille à l’amélioration de son attractivité et du climat des affaires. L’accent a par exemple, été mis sur une meilleure gestion des conflits commerciaux et le dévelopement de partenariats publics privés. Les coûts administratifs ont aussi été réduits et de nombreuses procédures simplifiées. “En plus de pouvoir créer votre entreprise en moins de six heures au Sénégal, les frais administratifs ont été réduits de deux tiers,” déclare Mountaga Sy, PDG de l’agence gouvernementale APIX.

Des mesures incitatives

D’autres mesures plus spécifiques ont été mises en place. “Les délais de raccordement des entrepôts ont été réduits de plus de la moitié, notamment dans le domaine de l’assainissement où nous sommes passés de 90 jours à moins de 40 jours,” ajoute Mountaga Sy.

Le gouvernement sénégalais veut aussi faciliter le crédit ou l’accès au foncier. L’enjeu pour le Sénégal, c’est donc l‘émergence en la faisant reposer en partie, sur le développement de l‘économie verte. “Quand on parle d‘émergence, on émerge d’abord par les ressources humaines : les hommes et les femmes qui travaillent, qui gagnent des revenus et qui réinvestissent pour améliorer leur qualité de vie, souligne Adbou Sambe des Grands Domaines du Sénégal. Donc, tout cela fait que c’est intéressant de s’implanter au Sénégal, de faire de l’agriculture, de gagner de l’argent, mais aussi d’aider les populations à élever leur niveau de vie.”

Et le message est semble-t-il bien passé : en 2015, les investissements directs étrangers ont bondi de 17% au Sénégal.

 


Auteur: euronews - Webnews






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (16)


Anonyme En Mai, 2016 (22:45 PM) 0 FansN°: 1
Du n'importe quoi. Rien que des paroles...
Lol En Mai, 2016 (22:51 PM) 0 FansN°: 1
on voit qu'il y'a des aigris du pds surtout qui ne veulent pas accepter l idee que des choses positives se passent sous macky.
force est de reconnaitre qu'avec lui on sent une volonté de bien faire et un savoir faire unique dans l'histoire de notre république. qu'on aime macky ou pas
Reply_author En Mai, 2016 (23:00 PM) 0 FansN°: 1
le sénégal voit son avenir dans l'agriculture en signant les ape. oui monsieur, quelle vision
Reply_author En Mai, 2016 (01:05 AM) 0 FansN°: 1
mais quel rapport entre les ape et le développement de l'agriculture, mais bien sur qu'il en a , ne sais tu que les produits agricoles et manufacturiers peuvent être exportés sur l'ensemble du territoire hors taxe et hors quota.les ape ce n'est pas la fin du monde, demandez aux ivoiriens, ghanéens et camerounais qui ont signé des accords intermédiaires l'impact sur leurs exportations.il faut simplement admettre que dans une compétition les paresseux sont éliminés.prenez l'exemple de l' agoa, beaucoup de pays, tel que le sénégal, n'ont pas pu en profiter car ils n'avaient rien à proposer sur un marché qui a leur intégralement ouvert.il est temps de se mettre au travail et d'arrêter de parler des sujets que l'on ne maîtrise pas.les camerounais, ghanéens et ivoiriens disposent de compétences égales à sénégal à même de leur permettre d'évaluer l'impact des ape sur leur économie.si le nigéria refuse de signer c'est que son économie est principalement basée sur l'exportation du pétrole brut et que son industrie domine le marché ouest africain et qu'il risque de perdre cette position.
les ape c'est plus d'intégration au marché mondial, c'est plus d'investissement,c'est plus d'intégration entre les pays de la sous-région, c'est l'amélioration de la qualité de nos produits, c'est l'accès des couches pauvres à des produits de qualité à des prix concurrentiels, c'est une diminution de la fraude et de la corruption, c'est un appel à d'autres zones pour obtenir les mêmes avantages
Anonyme En Mai, 2016 (23:28 PM) 0 FansN°: 2
Ils sont où les Cheikh Amar et d'autes c'est soit disant chauffeur de la reussite au Sénégal ! Je suis étonné de ne pas voir leurs tete sur cette vidéo.
Anonyme En Mai, 2016 (23:55 PM) 0 FansN°: 3
J'aime ce Sénégal je prie que mon pays se développe pour le bien de ma nation et de tous les senegalais donnons-nous la main pour nos enfants
Linconnu En Mai, 2016 (02:10 AM) 0 FansN°: 4
L'agriculture est le moteur du développement, si vous le réussirez tout le reste vous sera facile à gérer   <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/cool.gif" alt=":cool:">  
Anonyme En Mai, 2016 (02:35 AM) 0 FansN°: 5
Excellent APIX, keep it up. Voila les types d'investissement dont le pays a besoin.  :thumbsup:  :thumbsup: 
Anonyme Zic En Mai, 2016 (08:28 AM) 0 FansN°: 6
En tout cas, les champs de la zone de niayes qui est entrain d'être brader et transformer en Habitation, pouvez bien servir de grenier de fruits et légumes pour le Sénégal

Cane En Mai, 2016 (10:40 AM) 0 FansN°: 7
WADE OU MACKY PEU IMPORTE CA M'A DONNE UNE GRANDE JOIE DE VOIR UNE TELLE CHOSE FELICITATION ET QU'ON SOIT OPTIMISTE ET INVESTIR A FOND DANS CE DOMAINE, CE N'EST PAS A NEGLIGER. Quand j'ai vu le reportage ce matin sur EURONEWS, j'ai senti qu'une fierte d'etre senegalaise et beuacoup en benefecie petit a petit et sur la bonne direction. DES FOIS J'ACHETE LE SWEET CORN SENEGALAIS AU TESCO SUPERMARCHE EN ANGLETERRE ET JE SUIS TOUJOURS PRESSEE DE DIRE A MON FILS QUE CA VIENT DE CHEZ NOUS ET QUAND JE LE MANGE, JE ME SENS AU SENEGAL.



Du courage et que le SENEGAL ORIENTAL EN SUIT POUR LES JEUNES DE CES REGIONS AFIN QU'ILS RESTENT CHEZ EUX. Je ne suis pas un EXPERT en agriculture mais apres des annees en EUROPE et en cotoyant certains agriculteurs, j'ai compris qu'il ya beaucoup d'argent dedant, il suffit d'etre ambitieux, l'aimer etre passione comme dans toute chose et le resultat sera palpable. J'ENCOURAGE AUX JEUNES A Y PENSER, C'EST UN SECTEUR A NE PAS NEGLIGER. ENFIN DU CHAMGEMENT POUR UN PAYS OU 90% EST COMMERCANT OU VEUT DEVENIR COMMERCANT.



DANS QUELQUES ANNEES ON AURA NOTRE INDEPENDANCE EN MANGER ET ON DEMOLIRA LA PARESSE QUI RIME QU'A LA FAMINE, PERSONELLEMENT J'APPELLE A L'OPTIMISME. J'AIMERAIS VIVRE EN CAMPAGNE UNE FOIS RENTRE AU SENEGAL ET JE LE DIS TOUJOURS A MA SOEUR, DAKAR EST TROP CAHOTIC , TROP DE BRUIT. VIVE L'AGRICULTURE, VIVE L'AFRIQUE QUI EST LE FUTURE. TIME IS UP TO GO BACK.
Anonyme En Mai, 2016 (11:59 AM) 0 FansN°: 8
Je vous assure que bcp des Senegalais comme moi ne connaissaient pas nos teles ne montre que le coté negatif de ce beau pays
Anonyme En Mai, 2016 (13:41 PM) 0 FansN°: 9
Who ever made this video is not telling the truth about shipping fresh tomatoes from senegal to Russia.

Fresh vegetables will last couple weeks.how they are going to ship the tomatoes because tomatoes doesn't like heat and if is by air the shipments cost more than the produce .the price of tomatoes are so cheap .if they tell me they are going to process the tomatoes to tomatoes paste I can understand but not ship fresh tomatoes

A farmer from USA
Cane En Mai, 2016 (14:39 PM) 0 FansN°: 1
hey mr farmer, instead of finding the way these tomatoes were shipped around the world with respect, i will be happy to hear from you, your expertise in agriculture, wishing you the best. please share your expertise in agriculture. you can express yourself in french so most of followers could understand you.
Anonyme En Mai, 2016 (13:46 PM) 0 FansN°: 10
Je vous jure ont aimeras notre pays seulment une fois qu'on la quitte le Senegal est un beau pays contunier de travailler la terre une terre fertile est abondande mettre vous aux travail force et courage tout remettras dans l'ordre supportez Votre leader et priez pour lui.
Anonyme En Mai, 2016 (14:39 PM) 0 FansN°: 11
houphouet boigny disait" le succes de ce pays repose sur l'agriculture" en parlant de la cote d'ivoire. il n'avait pas tord. le succes de la cote d'ivoire repose toujours sur l'agriculture malgre que son sous sol soit parmi les plus riches d'afrique.suivons l'exemple de nos freres ivoiriens. oublions pour le moment tout le petrole et gaz decouverts chez pour les generations futures. elles au moins ne se feront pas spolier par les multinationales etrangeres car elles auront les competences pour mieux exploiter nos richesses.
Anonyme En Mai, 2016 (15:28 PM) 0 FansN°: 12
To the US farmer,as a shipping professionnal in Senegal I can assess that tomatoes are shipped from Senegal to Europe actually by vessel. Generally entry points in europe are Great Britain, France and Belgium, from those countries they can easily truck commodities to Russia.
Anonyme En Mai, 2016 (16:43 PM) 0 FansN°: 13
So you telling me Europe doesn't grow tomatoes and tomatoes are so easy to grow, the price so cheap.

Whit all the respect please tell the people what we can believe. Again fresh vegetables last 2 weeks and they start turn bad
Anonyme En Juin, 2016 (16:48 PM) 0 FansN°: 14
 :frustre:  :frustre:  :ibit:  :interrogation:  :interrogation:  :joyy:   <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">   :jumpy2:   <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/khelou.gif" alt=":khelou:">   :kiss:  :lool:  :looney:  mbeulei  mbeulei  :nohope:  :nono:  :question: 
Anonyme En Juin, 2016 (22:59 PM) 0 FansN°: 15
 :xaxataay: 
Maïmoune En Juillet, 2016 (10:28 AM) 0 FansN°: 16


Pour que le Sénégal bénéficie d'une agriculture moderne, il faudrait en finir avec ces agriculteurs, je dirais ces cultivateurs analphabètes qui sont dans ce noble métier depuis des siècles. Malgré leur bonne volonté reconnue, les cultivateurs devraient céder la place à des milliers de jeunes agriculteurs formés dans des lycées comme font les pays développés. On ne s'improvise pas agriculteur ni pêcheur ce sont des métiers qui demandent de la technicité. Formés par des professeurs en agriculture par la coopération décentralisée, le Sénégal pourrait devenir dans moins de dix ans, le temps de former ces milliers de jeunes, un grand pays agricole. Sans ces préalables, dans vingt ans on en sera au même point de voeux ! Nous avons un bon ministre de l'agriculture qui connait bien le secteur, or les lycées agricoles tardent à voir le jour dans chaque département agricole comme je le préconise depuis 10 ans !

Reply_author En Décembre, 2016 (15:57 PM) 0 FansN°: 1
c'est agriculteur analphabètes comme tu le dis, sont là depuis toujours et ce sont ceux là qu'il nous nourrissent sainement.

ce qu'on apprends dans les écoles nous permets une meilleur productivité mais à quelle prix?

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]