Samedi 13 Juillet, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Afrique

Abrogation de la loi anti-MGF en Gambie : L’appel à une solidarité internationale pour s’opposer à la décision

Single Post
Abrogation de la loi anti-MGF en Gambie : L’appel à une solidarité internationale pour s’opposer à la décision
 Le 18 mars 2024, le Parlement gambien a initié un projet de loi visant à abroger la loi anti-mutilation génitale féminine/excision (MGF/E) qui protège et criminalise la pratique des mutilations génitales féminines dans le pays. Lors d'un premier vote, la plupart des députés, soit 42 des présents, ont voté en faveur de l'abrogation de la loi de 2015 interdisant l'excision/mutilation génitale féminine. 

Suffisant pour que la coalition Joining Forces de l'Afrique de l'Ouest et du Centre se fende d’une déclaration pour condamner avec la plus grande fermeté les pratiques néfastes telles que l'excision, qui est également reconnue internationalement comme une forme de maltraitance sexospécifique des enfants et constitue une atteinte majeure à l'autonomie corporelle des femmes et des filles. 

« En tant que coalition de l'Afrique de l'Ouest et du Centre, nous sommes fermement convaincus que la Gambie gagnerait à respecter ses obligations internationales, en particulier le Protocole de Maputo de l'Union africaine sur les droits de la femme, que le pays a ratifié en 2005.

Un pourcentage déjà excessif

En effet, selon l'UNICEF, 76 % des femmes gambiennes âgées de 15 à 49 ans et 75 % des femmes gambiennes âgées de 15 à 19 ans ont subi des mutilations génitales. L'abrogation de la loi interdisant ces pratiques néfastes pourrait entraîner une augmentation du nombre de victimes. Les mutilations génitales féminines constituent une violation brutale des Droits de l'homme et de l'intégrité physique et morale des filles et des femmes, qui n'apportent aucun bénéfice pour la santé des filles et des femmes, mais seulement des dangers et des conséquences à long terme sur leur vie. 

« Cette décision potentielle de revenir sur l'interdiction entraînera des conséquences très graves pour les filles. Condamnée par la Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes (CEDAW), que la Gambie a ratifiée en 1993, cette pratique peut provoquer des hémorragies et des infections graves de l'appareil reproducteur, mettant en jeu le pronostic vital et peut tragiquement coûter la vie à d'innombrables personnes », lit-on dans la déclaration. 

Il faut noter que « le taux de mortalité des nouveau-nés augmente considérablement lorsque leur mère a subi des formes graves de mutilations génitales féminines, ce qui constitue une tragédie multigénérationnelle ». Sur le plan psychologique, les petites filles peuvent souffrir de stress psychologique, de dépression et d'anxiété entraînant des troubles du comportement liés à une perte de confiance dans leur entourage.

Un sérieux pas en arrière

 Les membres de la coalition Joining Forces de l'Afrique de l'Ouest et du Centre sont profondément préoccupés par l'action des parlementaires gambiens visant à abroger la loi qui, si elle est autorisée, constitue un sérieux pas en arrière et une grave violation des droits des filles et des femmes, non seulement en Gambie, mais aussi dans la sous-région. Cette abrogation menace non seulement le bien-être et les droits des filles gambiennes, mais risque de réduire à néant les efforts régionaux de lutte contre les MGF/E et tout autre problème concernant les filles, comme le mariage des enfants qui enregistre un progrès collectif en Afrique de l'Ouest et du Centre.

Appel à une solidarité internationale

Alors que le Comité conjoint de la santé et du genre se réunit actuellement avec des acteurs clés de la Gambie sur le projet de loi ‘’d'amendement des femmes’’, la coalition ’Joining Forces appelle d'urgence à l'arrêt du processus d'abrogation de la loi anti-MGF de 2015. Et d’exhorter tous les acteurs gambiens à se joindre à nous pour condamner cette démarche et à travailler ensemble pour garantir que la loi de 2015 reste en vigueur, protégeant les droits et la vie d'innombrables filles et femmes. La coalition Forces unies rappelle au gouvernement gambien et aux organisations sous-régionales/panafricaines telles que la CEDEAO et l'Union africaine qu'il est urgent de maintenir les progrès et l'engagement de l'État gambien en faveur des droits des filles et des femmes.

Sur le même volet, la coalition Forces unies lance un appel à tous les gouvernements de la région de l'Afrique de l'Ouest et du Centre pour qu'ils se solidarisent contre l'abrogation, afin de protéger notre avenir collectif et les droits de chaque fille et de chaque femme. L'absence d'action contre ce projet de loi équivaudrait à un échec de la Gambie et de la communauté internationale à protéger les filles et les femmes dont dépend une grande partie de l'avenir de la planète. Plus que jamais, les filles et les femmes ont besoin de vivre sans subir de violences physiques et morales.


2 Commentaires

  1. Auteur

    Ghost

    En Mai, 2024 (17:15 PM)
    Pratique sauvage africaine, ça sert á quoi mutiler une fille? Empecher le plaisir? Pourquoi?
  2. Auteur

    En Mai, 2024 (03:45 AM)
    Qu'est ce qui ne va pas dans la tete de ces incultes?
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email